IHYA est une machine de production d'eau potable à faible coût, écologique, à taille humaine et open source. Aidez-nous à en faire une réalité !

Large_jaket-1464415595-1464415611

Présentation détaillée du projet

La pénurie mondiale de l'eau :

 

Aujourd'hui près de 4 milliards d'être humains souffrent d'un manque d'eau pendant au moins un mois dans l'année et plus de 500 millions durant toute l'année. Avec le réchauffement climatique, il est possible que cette situation s'aggrave dans les années à venir. 

 

Les solutions :

 

Deux types de solutions existent :

 

- Les usines de dessalement d'eau à grande échelle, efficaces mais trop coûteuses, elles sont souvent hors de portée des populations qui en ont besoin.

 

 

- Les solutions à petite échelle qui sont peu chères mais qui ne produisent pas assez par manque d'efficacité.

 

 

 

Le projet IHYA

 

Face à ce défi nous sommes fiers de vous présenter le projet IHYA : une solution libre, efficace et ouverte à tous pour le dessalement de l'eau de mer.  IHYA est un système de dessalement de l'eau de mer qui utilise la technologie de distillation multi-effet et qui s'appui sur plusieurs innovations majeures :  

 

- L'utilisation de l'énergie solaire thermique pour faire fonctionner la cellule (à la place des énergies fossiles),  

 

  - Une conception optimisée de l'échangeur thermique permettant des économies sur le coût de fabrication,  

  - Une distillation sous vide pour réduire les contraintes sur la consommation d'énergie et la densité des matériaux.

 

 

  Les caractéristiques

Pour répondre à ces objectifs :  

 

- IHYA n'est pas plus grand qu'une mobylette

- IHYA est autonome en énergie

- IHYA est adaptable

- IHYA est innovant (eh oui ! nous en sommes fiers)

- IHYA est à la porté de chacun où qu'il se trouve    

 

Notre objectif est de développer autant que possible cette technologie dans l'objectif, une fois mature, de la rendre accessible gratuitement à tous.

 

Nous sommes convaincu que ce système pourra se révéler utile à de nombreuses personnes de part le monde. Sa mise en licence libre permettra aussi l'amélioration continue du dispositif par tous les spécialistes qui accepteront de se pencher sur le sujet.  

 

 

Capture_du_2016-05-28_07-14-29-1464412488

 

Et maintenant ?    

 

Aujourd'hui, les étapes suivantes sont terminées :

 

- Conception de la cellule solaire et de l'échangeur (sur le papier tout est nickel !)

- La validation des solutions techniques pour le prototypage  

 

Il nous reste :

 

- Les tests de performance sur un prototype à échelle 1

 

- L'industrialisation du système (contact avec les entreprises spécialisées...)    

 

L'équipe : 

 

- Karim ingénieur en génie des procédé, à l'origine du projet,

- Wajih chercheur en mathématiques appliquées, 

- Mais aussi : Loic, Younes, Jean-Baptiste, Selim, Laurent et Céline sans qui le projet ne serais pas ce qu'il est aujourd'hui.  

À quoi servira la collecte ?

Nous avons jusqu’à présent réalisé deux prototypes du système :

 

- PIE I (Prototype initial d'essai) 

 

Ce premier modèle se voulais le plus facile à faire possible et a été fabriqué à partir d'une étagère en métal et de chambres en bois usinées à la main...

 

La conclusion : des fuites ! Après quelques tentatives et plusieurs tube de sillicone la décision a été prise de passer à un travail plus professionnel.

 

  -

 

PIE II : Validation des solutions de prototypage

 

Pour atteindre une meilleure précision, une découpeuse laser a été utilisée pour usiner des plaque de plexiglass et les joints nécessaire à l’étanchéité.  Les connecteurs ont aussi été remplacés par des connecteurs en cuivre plus fiables.   

 

Le résultat est bluffant : plus aucune fuites et un contrôle de l'écoulement très précis, ce qui est crucial pour obtenir les performances souhaitées.  

 

 

La prochaine étape est PIE III

 

Nous voulons a présent utiliser les méthodes de prototypage validées pour construire un prototype à échelle 1.

 

L'expérience que nous avons acquis en prototypage nous a permis de dresser un budget prévisionnel pour cette phase :  

- Une pompe a vide 100 - 300 EUR

- Le caoutchouc et le plexiglass 200 EUR

- Le système de contrôle électronique 200 à 400 EUR

- Le collecteur solaire 100 à 200 EUR  

 

Il nous faudrait donc au moins 500 EUR pour continuer le projet et fabriquer PIE III.    

 

 

Après ?

 

Croiser les doigts et espérons que PIE III sera un succès. C'est une étape importante pour le projet qui pourrait permettre de passer d'une idée à la réalité.  

 

Nous comptons sur vous !!!!!  

 

 

Thumb_20160427_191935-1461967107
IHYA

C'est au cours d'un stage dans une multinationale que Karim s'est familiarisé avec la problématique de l'eau et des technologies de dessalement de l'eau de mer. Ce sujet important nous a ensuite poussé a investir du temps pour trouver de nouvelle solution. Après plusieurs mois de recherche nous aboutissons maintenant en une solution dans laquelle nous... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_20160427_191935-1461967107
@YannLemoine. Merci pour votre contribution. Avec plaisir. N'hesitez pas a venir nous rencontrer au faclab de genevilliers. Envoyez nous un petit message pour convenir d'un rendez vous !!!
Thumb_default
Intéressé par les applications solaires, je vous pousse quelques cents pour aller jusqu'au bout de votre idée.
Thumb_20160427_191935-1461967107
Merci pour votre soutien Alfromanticats et brunegil.