Aidez-nous à améliorer les conditions de vie de 500 familles au Pérou!

Large_kkbbg_ilesde_paix-1449582138-1449582179

Présentation détaillée du projet

Aidez-nous-1441712938

 

Avec vous, nous voulons augmenter les revenus de ces 500 familles de 50% d’ici 3 ans ! 

 

Au Pérou, les populations indiennes de la cordillère des Andes vivent dans un dénuement extrême avec des niveaux de pauvreté parmi les plus élevés au monde.  L'indice de développement humain[1] de la région est comparable à celui du Tchad ou de la République Démocratique du Congo. Umari dans le département de Huánuco, où nous intervenons depuis 2012, compte 17 000 habitants qui, pour la plupart, survivent tant bien que mal, d’activités agricoles à très faibles rendements.

Avec vous, nous voulons former et accompagner 500 familles d’agriculteurs à créer des fermes intégrales. Aidons-les à produire plus et mieux, à diversifier leur production, à stocker et commercialiser leurs récoltes tout en contribuant à la préservation et l’amélioration de leur cadre de vie. 

Améliorez les perspectives d’avenir de ces familles et soutenez de nouvelles activités agricoles porteuses qui pourront se diffuser dans la région !

 

[1] L’indice de développement humain (IDH) est un indice statistique qui évalue le niveau de développement humain. Il prend en compte l’espérance de vie, le niveau d'éducation et le niveau de vie. L’IDH est de 0,3404 dans la région d’Umari, de 0,372 au Tchad et de 0,341 en RDC.

 

 

 

Nous_vous_lancons_un_d_fi-1449567857

Une récolte diversifiée permettant de mieux répondre aux besoins alimentaires et économiques des familles.

Grâce à votre soutien, Iles de Paix formera les agriculteurs à des cultures plus rentables (avocat, courges, carottes, grenadille, quinoa, papaye, tamarillo,etc.) qu’ils pourront vendre à de meilleurs prix sur les marchés. Un accent sera également mis sur l’amélioration des filières de commercialisation. 

 

Carte_p_rouok-1441714587

 

Une agriculture plus rentable et plus écologique !

Iles de Paix proposera aux 500 familles une série de formations à des techniques permettant d’améliorer la productivité des activités, tout en étant respectueuses de l’environnement : installation de treilles pour la culture des fruits, amélioration de la fertilité  des sols, association et rotation des cultures, techniques de taille des fruitiers, production et usage d’engrais et de fumures organiques ou biologiques peu coûteux, installation de systèmes d’irrigation via micro-aspersion, etc. 

 

 

Un suivi individuel : Iles de Paix aide chacun à définir un projet sur-mesure, en fonction des conditions de son exploitation, de son intérêt et des conditions du marché.

1-1441707642

 

 

« Avec mon potager, j’ai des légumes pour ma famille toute l’année. Et ce que nous ne consommons pas, je le vends au marché »  La maman de Naida

2-1441707751

 

 

Installer des treilles pour professionnaliser la culture de la grenadille, un fruit qui se vend à un bon prix au marché 

3-1441707868

 

 

« Avec l’aide d’Iles de Paix, j’ai été formé et j’ai créé une adresse mail. Depuis peu, je communique avec les acheteurs par mail. »  Héraclio

4-1441708055

 

 

« Grâce au biol, cet engrais à base de plantes, de sucre et de bouse de vache que j’ai appris à fabriquer moi-même, et à mon lombricomposteur, je n’achète plus aucun produit chimique ! » Reida

Cdbb-1441708158

 

 

Le « lombricomposteur », pour que les vers de terre accélèrent la production de bon terreau

5-1441708252

 

 

Des ateliers de formations collectives à des techniques plus productives et plus respectueuses de l’environnement. 

6-1441708333

 

 

Récolter les déjections des animaux pour un bon compost

7-1441708627

 

 

Une particularité de ce programme est que sa mise en œuvre sur le terrain est assurée par Diaconia, une ONG péruvienne, sous la supervision d’Iles de Paix.

 

Hilario Santos Miraval, responsable du programme que Diaconia pilote à Umari : « La mise en place des fermes intégrales va de pair avec des pratiques respectueuses de l’environnement (amélioration de la qualité du sol par l’utilisation de compost et de biocides naturels). La ferme intégrale vise à maintenir l’équilibre naturel de l’exploitation familiale. Elle a des effets positifs à différents niveaux. Environnemental, tout d’abord, avec la conservation et l’utilisation rationnelle des ressources naturelles, en particulier l’eau et la forêt. Économique, ensuite, avec la création d’emplois et de revenus supplémentaires pour les familles. Socio-culturel, enfin, car cette agriculture familiale valorise, en les remettant en action, des pratiques ancestrales.»

 

 

Le_travail_d_idpaup_rouv2-1441725434

Le programme d’Umari se compose de trois volets principaux.  

 

Tout d’abord, la préservation des ressources en eau, indispensables à l’agriculture et à l’élevage (par exemple de cochons d'inde et de moutons) et qui comprend la rénovation de canaux d’irrigation et l’installation de petits systèmes d’irrigation.  

 

Ensuite, la promotion d’une agriculture familiale respectueuse de l’environnement dont le point fort est la mise en place de fermes intégrales, comme celle d’Héraclio et de Reida.  

 

Enfin, la composante de gestion des ressources forestières, avec la préservation d’une forêt dans la communauté de San Marcos.

 

À quoi servira la collecte ?

Nos objectifs pour les trois prochaines années :

 

-  aider les 500 familles à adopter des pratiques de productions agroécologiques sur une surface de 30 hectares

-  augmenter le revenu de ces  familles de 50% en moyenne

-  parmi elles, former 200 femmes et leur permettre de s’émanciper en acquérant des revenus en propre

 

Nous vous proposons de soutenir ce projet pour l’année 2016. Nous comptons sur des financements privés et publics et insistons sur le fait que les financements privés qui nous sont octroyés ont un effet levier sur les concours publics qui peuvent nous être accordés.

 

 

Rendez-vous dans notre compte-rendu de réalisations 2015 pour voir les premiers résultats !

 

Thumb_idp_logo_pos-24-rgb-150dpi_-__lectr_-_fond_transpa-1441705679
Iles de Paix

Iles de Paix a été fondé par Dominique Pire, Prix Nobel de la Paix. Les premiers projets voient le jour en Bangladseh, à Gohira, en 1962. Le 14 janvier 1965, l’ASBL est officiellement constituée. Actuellement, l’association est présente dans quatre pays en Afrique et en Amérique du Sud. Elle aide directement plus de 200 000 personnes. La logique qui... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Beau projet - j'espère que ça réussira! Bonne chance!
Thumb_default
Solidaire avec vos actions qui mettent les gens debout. Bravo !
Thumb_default
Une suggestion : un petit coup de pousse dans les médias locaux ?