Rendez-nous légitime en soutenant ce premier court-métrage !

Large_img01-kkbb_2_-1416055797

Présentation détaillée du projet

L’HISTOIRE :

Suite au meurtre de sa femme, Michel entre en hôpital psychiatrique.

Après 4 mois d’internement, l’équipe hospitalière décide de le laisser sortir.

 

Le soir de sa sortie, alors qu’il décide de boire un verre dans un des bars où il avait l’habitude d’aller avec son épouse, une jeune femme le bouscule.

Trop rapidement pour pouvoir apercevoir son visage, elle laisse cependant une odeur derrière elle qu’il reconnait instantanément. 

 

S’en suit alors un bouleversement des sens :

chaque odeur et objet rencontré par Michel et ayant un rapport avec son passé lui permettra de découvrir la véritable histoire concernant la mort de sa femme.

 

EXTRAITS STORYBOARD :

Sans_titre-5-1415372117

 

 

 

 NOTE D'INTENTION

 

Le pouvoir des sens .

 

 L'idée de mettre en avant une esthétique et un concept particulier est ma première motivation.

 

Je veux mélanger le style classique du noir et blanc avec une esthétique onirique et électrisante créée par des couleurs récurrentes.

 

Je suis partie de l’idée que les odeurs rappellent aux hommes des événements marquants de leur vie.

 

L'odeur du pain grillé va rappeler à un vieil homme les petits déjeuners préparés par sa maman lorsqu'il était enfant. L'odeur du vernis à ongles va rappeler à l'homme perdu les longues heures de préparation dans la salle de bain de sa femme tant aimée.

 

C'est d'abord l'esthétique du film qui m’est venue en tête et non l'histoire.

 

Après avoir listé mes critères de réalisation, l’histoire s’est écrite de manière naturelle, telle une histoire d'amour.

 

Je savais que je voulais une atmosphère lourde et pesante accompagnée d'une touche d'onirisme et d'extravagance créée par des couleurs qui deviendraient petit à petit criardes et oppressantes.

 

L'ambiance du film, peut être comparée aux tableaux de l'artiste peintre El Greco. 

Douceur et réalisme d'une part. Sombres, formes allongées et poignantes de l’autre.

 

EL GRECO

Img04-kkbb-1415370439

 

Le personnage principal est une évidence à mes yeux.

Un homme perdu, au visage marqué, ayant vécu une tragédie.

Il y sera question d'un trio, d'une rupture, d'un meurtre et d'une explication.

 

Mon amour pour les films d’Alejandro González Iñárritu ( 21 Grammes, Babel...) m’a conforté dans cette idée et dans l’envie d’amener le spectateur à entrer dans la vie privée des personnages, à connaître leurs failles et laisser le spectateur réfléchir, comprendre la situation, en même temps que le personnage.

 

Le film suit Michel, le personnage principal, dès sa sortie d’hôpital psychiatrique.

La raison de cet enfermement reste étrangère au spectateur dans un premier temps.

Nous parcourons avec lui son retour à la vie extérieure et sa quête de vérité concernant la perte de sa femme.

 

Dès le début, l'esthétisme va jouer un rôle primordial dans l’empathie ressentie envers Michel.

 

Le noir et blanc représentent le présent. Les couleurs représentent les odeurs, sensations et flashbacks.

 

Chaque couleur représente un élément :

- Le jaune moutarde représente l’anxiété, l’énervement du personnage.

- Le rose pâle nous transporte dans un environnement doux et onirique.

  Il représente les flashbacks avec Anna, la défunte femme de Michel.

- Le gris métallique représente la perte et la solitude.

- Enfin, le rouge représente la violence et la mort.

 

Les couleurs deviennent au fur et à mesure un vecteur de compréhension de l'état d'esprit des personnages.

 

Ce film a l'intention de modifier un peu les genres communs en apportant un esthétisme et un concept rare à l'heure actuel.

 

D’autre part, le son y joue un rôle primordial.

Des éléments sonores vont être accentués pour interpeler le spectateur et lui permettre de rentrer au mieux dans la situation du personnage.

 

Tout comme l'a fait Tarantino dans Django, des objets ou actions accapareront de manière exagérée l’espace sonore.

Le son peut modifier le genre d’un film sans imposer de changement d’image.

Je veux pouvoir en montrer la nécessité et l’exigence qu’il faut lui accorder. 

 

 

RÉFÉRENCES ARTISTIQUES 

 

Img07-kkbb_2_-1415374943

 

Img06-kkbb_1_-1415374959

 

Img09-kkbb_1_-1415374976

 

Img08-kkbb_1_-1415375211

 

Img05-kkbb-1415375223

 

 

LIEU DE TOURNAGE :

Nous tournerons à Gif sur Yvette, commune située dans le département de l ‘Essonne.

9 décors constituent le film.

 

Img03-kkbb-1415375468

 

Img02-kkbb_1_-1415375491

 

 

EQUIPE TECHNIQUE :

 

Réalisatrice: Chloé Mazuel

Assistant réalisateur : Olivier Bizet

Directrice de production : Morgane Souris

Chef op : Olivier Tresson

Scripte : Lola Thouet Dauga

 

Leif_podhajsky_2-1415443347

Leif Podhajsky

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Court-métrage fiction

5 JOURS DE TOURNAGE !

Une équipe de 21 personnes !

 

C'est à vous de jouer en nous aidant à monter au mieux ce projet!

 

Pour ce faire, il nous faut :

 

IMAGE : 3000 euros

. 1 Pack accessoires caméra à 200eur/jour

. 1 Pack lumière de base à 100eur/jour

. 1 Pack grip à 100eur/jour

. Location de caméra BLACK MAGIC CINÉMA 4K

. Location lumière

. Location 1 journée Steadycam

 

RÉGIE :1550 euros

.Restauration : on part sur la base de 10eur/personne pour une journée de repas : 1050eur

.Autres : transports/équipements/location camion: 500eur

 

MAQUILLAGE/COSTUMES/ACCESSOIRES : 480 euros

 

POST-PRODUCTION : 2000 euros

50% du travail se fera en post-production étant donné les effets visuels et sonores voulus.

(montage, étalonnage, mixage, générique)

Accès à un studio professionnel pour avoir à notre disposition les meilleurs outils pour le montage image et mixage son.

 

Pour que ce film voit le jour,

il nous faut un budget total de 6500 euros minimum.

 

Par avance, un IMMENSE MERCI !

 

 

 

 

Thumb_1979553_10153933995365393_1945678511_n-1415475701
Chloe Mazuel

Une licence en esthétique de l'image et 10 ans de formations en art dramatique en poche , Chloé décide de se lancer en tant qu'assistante réalisateur! Hop, que du bonheur! De nombreux projets, plus beaux et formateurs les uns que les autres, la poussent à enfin réaliser le sien.

Derniers commentaires

Thumb_default
Je viens tout juste d'écouter le groupe RADIO ELVIS qui a été contacté pour la B.O du court-métrage. C'est rock, moderne, un peu désespéré tout en restant "punchy" avec une inspiration très "Bashung" que je trouve très "raccord" avec le sujet du court-métrage. Bref encore bravo Chloe pour ce choix judicieux.
Thumb_default
Bonsoir, Je suis sincèrement "emballé " par le thème et le traitement esthétique du sujet donc j'adhère à fond..D'autant plus que les références esthétiques me parlent également beaucoup : j'ai eu la chance de voir le film "Tonnerre" à Tonnerre dans l'Yonne, j'adore le graphisme bicolore de Miller dans Sin City, manque peut être une référence à notre grand maître à tous Brian De Palma : "Pulsions","Body double", etc. Bref que du bonheur en perspective et personnellement je serai plus qu'intéressé (en tant qu'ancien amateur réalisateur du temps du Super 8 et VHS) de pouvoir assister au tournage et/ou au traitement en post-production. A bientôt et encore bravo !..;=)
Thumb_default
Bon courage ! A bientôt, Jeanne