Ceci n'est pas de l'humanitaire, mais du coopératif. Vos dons nous aideront à ouvrir à nos compatriotes la porte de l'esprit d'initiative!

Large_dscf0161ayb-1459669215-1459669224

Présentation détaillée du projet

Je suis franco-burkinabè. On m'appelle Lu. 

Parce que lumière et parce que je suis photographe d'art sous le nom de Lunienne

 

Mon site de photographies

 

De moi on voit ceci :

 

Lu-1457961777

Photo Lunienne

 

Et moi je me vois comme ça :

 

10403082_1693924830855638_5753068263724221297_n-1457961921

 

Photo Lunienne

 

C'est sans doute à cause de mon irréductible jeunesse.

 

Mais je suis également très curieuse, donc cultivée, très relationnelle, donc j'apprends de beaucoup, très partageuse, entière et généreuse. J'ai pratiqué l'enseignement et la coopération à l'école et j'ai pu former un groupe coopératif pour développer la coopération et l'autogestion au Burkina Faso.

 

Depuis 2012, un fil rouge me mène vers le Burkina Faso, souvent douloureux, mais c'est comme ça quand la vie vous aime et veut vous mener à quelque chose.

 

                                                    **************************************

 

JE VEUX SIGNALER aux français qui savent que l'argent des dons à l'Afrique finit trop souvent dans les poches des satrapes locaux, que les dons IRONT DANS MA POCHE, que c'est MOI QUI TIENDRAI LES CORDONS DE LA BOURSE, que l'association à créer aura une trésorière ou une trésorière adjointe : MOI, et que vos dons iront DANS LE PROJET ET PAS AILLEURS.

 

                                                     **************************************

 

ACTE I :

 

Octobre 2014, la jeunesse du Faso se soulève et va, torses nus face aux balles, déloger un satrape abusif.

 

_78640417_08abf538-8efc-46b9-8896-bdd7d9abeddc-1457971204

 

Photo sans commentaire :

 

Cojones-1457971267

 

Lassima Sawadogo, paisible inspecteur des impôts, père de deux petites filles, est descendu dans la rue soutenir les jeunes, et faire le coup de poing si nécessaire.

 

Trsor-1457971375

 

Cette photo a fait de lui le héros de tout un pays.

 

La foule avance vers le Palais Présidentiel, mains nues, et si l'armée régulière a refusé de tirer sur ceux qu'elle doit protéger, des mercenaires tirent sans merci.

 

Victime-1458230383

 

Une longue série d'images de victimes, souvent très jeunes, assassinées ou mutilées pour un président multimilliardaire qui ne veut pas quitter son trône. Le plus jeune a 17 ans.

 

Je ne peux pas le supporter, et je me range auprès de cette jeunesse martyre pour l' aider à trouver une vie meilleure

 

ACTE II : mon action de "conscientisation" de la jeunesse.

 

Depuis plus d'un an, sur Facebook, ces jeunes burkinabè m'ont demandé de mettre ma culture, mon équité au service de la jeunesse du pays pour la « conscientiser », c'est à dire en gros la débriefer des nombreux lavages de cerveau antérieurs et postérieurs à la colonisation.

 

Entre autres, ce blog

Ce recueil de documentations historiques et sociales

Cette étude sur les sociétés alternatives

 

ACTE III : Naissance du projet

 

D'articles d'histoire en articles de société, de discussions avec des érudits en querelles avec des politiques qui cherchent à me manipuler, il m'est vite apparu que l'implantation du monde éthique et solidaire dans lequel je vis en France restait la seule chance de cette population et de celle de l'Afrique subsaharienne.

 

Plus d'explications sur la situation du Burkina Faso

 

_dsc9287aka-1457685188

Photo Lunienne

 

Cette très jeune femme aux yeux tristes passe la journée au bord de la route, avec son bébé au sein, à vendre des bouteilles d'essence.

 

 

 

Femmes-1457972809

Photo Lunienne

 

Les femmes du peuple font vivre le pays tandis que les épouses de riches font défilé de mode permanent.

 

 

 

Bourge-1457973187

Photo Lunienne

 

Cette population, du moins la partie citadine ayant fait des études supérieures,  appelle le changement de tous ses vœux, elle comprend que le changement de société doit passer par le changement de chacun, c'est donc avec un groupe de 78 personnes que j'ai monté le projet présenté 

 

ici

 

"Avec", c'est beaucoup dire, peu de burkinabè aiment lire, la solidarité des campagnes est oubliée par les citadins, remplacée par un individualisme exigeant, une représentation de la démocratie encore plus caricaturale qu'en France sur le plan des droits et devoirs. 

 

1500 personnes attendent de participer au changement, 1500 autres s'abonnent à mon Groupe de Documentation Sociale et Historique. La demande est énorme, mais vous savez combien le changement fait peur AVANT.

Il faut donc commencer, avec les plus audacieux (des jeunes), les plus généreux, écartant ceux qui pensent simplement s'accrocher aux wagons et profiter de cette blanche idéaliste.

 

D'où la naissance de cette page

 

La population moins instruite est facilement la proie des propagandes de tous ordres et est instrumentalisée à s'irriter contre tout sauf...  contre ses prédateurs locaux.

 

Réintroduire l'éthique, la solidarité, l'altruisme pour l'aider à s'auto-gérer plutôt qu'à tout attende des autres est une priorité vitale pour eux comme pour nous, car une bombe démographique prévue pour les décennies prochaines mettra en péril les précaires équilibres mondiaux.

 

Nest-1457970450

Photo Lunienne

 

 Je me heurte à ce qu'il y a de pire en ce monde:

 

- l'appétit de pouvoir - l'avidité - la trahison - la manipulation - la méchanceté - la bêtise - l'hypocrisie - la paranoïa etc...

 

Tout ce qui voit l'éthique et la solidarité comme une menace pour le petit monde d'où il tire sa jouissance.

Je savais le deal dangereux, je ne m'étais pas trompée

 

Mais je rencontre aussi ce qu'il y a de meilleur en ce monde

 

- la gentillesse désintéressée - l'intelligence - la volonté - l'abnégation - la fidélité - le bon sens etc...

 

Quand le pire a fait son œuvre C'est le meilleur qui reste.

 

Après bien des péripéties, donc, une tête de pont est déjà fonctionnelle, prête à devenir opérationnelle.

 

 

Nous-1457864035

Photo Lunienne (Baobab du rond Point Tampouy à Ouagadougou)

 

Nous voici, un pour tous et tous pour un.

 

Ce petit groupe déterminé met tous ses moyens en commun pour mettre d'abord sur pied un Centre Documentaire qui servira de base au Mouvement.

 

Pas d'association pour le moment, le mouvement doit rester informel, libre et insaisissable comme tout ce qui se fait dans le monde dans le registre éthique et solidaire.

 

Lorsque nous aurons à soutenir des projets d'autogestion, pour disposer de l'outil indispensable qu'est une trésorerie en bonne et due forme, une association de gestion de cette trésorerie sera créée. Il faut pour cela que des personnes du mouvement aient fait la preuve durable de leur état d'esprit éthique et solidaire et de leur capacité à ne pas dévoyer l'esprit du projet. (l'expérience l'impose).

 

C'est donc une première tranche d'un important projet qui est présentée ici.

 

Il faut y aller pas à pas, d'autant plus quand on part de rien.

 

Un projet qui pourrait une fois en place nous auto financer est à l'étude, il s'agit de créer un pagne "Réseaux Solidaires" dont j'étudie en ce moment les motifs. Il resterait à trouver des tisseuses... et des clients.

 

Pagnes-1457700982

 

Je désire également créer un Centre Documentaire mobile pour retisser le lien entre citadins et villageois.

 

Il nous faudra alors un véhicule, je cherche même du côté des véhicules blindés de l'armée. Les idées ne manquent pas, selon les moyens :

 

Idees-1457702446

 

Moi c'est le tank qui m'intéresse, livres dehors, ordinateurs dedans. (les livres, on ne nous les volera pas, les ordinateurs....?)

 

D'ailleurs, voyez s'ils ne seraient pas bien à l'intérieur d'un tank :

 

Capture-1457702687

 

Si quelqu'un a des relations du côté de l'opération Barkhane....

 

Je suis sérieuse, hein?

 

J'ai d'ailleurs oublié de dire, que, photographe avant tout, je continuerai mes photos très personnelles de l'Afrique, hors des circuits touristiques, la photo est un liant extraordinaire pour prendre contact avec les gens. Les dernières ne sont pas encore toutes en ligne

 

sur ma page facebook Burkina en liberté

 

Je projette également une exposition de femmes au naturel, si belles, qui, nous enviant, se font dépigmenter la peau au risque de leur santé.

 

_dsc9689-1458046794

Photo Lunienne

 

Villageoise buvant le dolo (bière de mil)

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte nous servira à mettre en place notre base logistique : un Centre de Documentation, de Réunions et de Formation.

 

Depuis cette base, et après formation à la coopération, à la communication sereine, des groupes pourront monter des projets d'auto-gestion, par exemple des réseaux d'irrigation, des coopératives, des mutuelles.

 

Des expériences de mutualisation ont déjà été menées au Burkina, mais implantées par le haut dans une population individualiste qui vit au jour le jour et elles ont immanquablement échoué, Avec un constat qui a fait plaisir à plus d'un : la coopération est impossible en Afrique. On montrera que c'est faux..D'autant plus faux que les traditions oubliées par les gouvernants étaient solidaires et coopératives.

 

La formation (débriefing?) est donc un préalable incontournable.

Je pense pouvoir assurer la formation d'un noyau de formateurs, qui formeront à leur tour de nouvelles équipes (en attente).

 

Le Centre Documentaire est indispensable. Il permettra entre autres d'accéder plus facilement qu'avec un téléphone aux documents que je stocke sur ce groupe public facebook

Ne manquez pas d'y aller voir aussi, il y a beaucoup à apprendre. Ainsi, saviez-vous qu'esclaves vient de slaves... ? Que le vrai Front National n'est pas celui que vous croyez? etc...

 

Des faits politiques, historiques et sociaux occultés.

De quoi vous décider, si ce n'est déjà fait, ou vous motiver encore plus à construire un autre monde.

 

L'idéal serait d'acheter ou construire un local.

Une parcelle viabilisée vaut entre 1 500 000 et 6 000 000 Francs CFA soit 2 300 / 9 200 euros.

Une maison construite vaut entre 24 et 45 millions soit 36 000 / 68 000 euros.

 

Nous nous rabattons donc sur une location

 

Un local est recherché dans les villages proches de Ouagadougou (moins cher et plus salubre). Petite maison, avec cour (pour la voiture) et gardien (pour le matériel), une chambre pour le ou la gestionnaire (moi pour le moment), chambres et salon seront aménagés pour recevoir le public.

 

Il faut compter 100 000 F CFA de loyer par mois à Ouagadougou, peut-être 70 000 dans un village de la périphérie soit 110 euros / mois, 1320 euros pour 1 an

 

Un gardien peut être payé raisonnablement 20 000 F par mois soit 30 euros par mois, 420 euros pour l'année

 

 

Un notebook d'occasion peut se trouver à 100 euros

 

Pour ma part, j'ai un bon millier de livres (psychologie, communication, bons auteurs) que je mets à disposition, mais il faut le faire transiter. J'ai un devis de 2000 euros, hors dédouanement, ce qui met le livre de Paul Watzlawick à 2 euros pièce et Kundera à 50 centimes. Livres introuvables au Burkina. 

 

Ce qui donne en chiffres :

 

1320 euros de loyer pour 1 an

420 euros de salaire pour 1 an

2000 euros de transit + dédouanement (aléatoire)

300 euros pour l'aménagement en meubles mobiles (location oblige)

200 euros  pour 2 ordinateurs (pour commencer)

 

Soit 4240 euros pour 1 an et 1000 livres. Ou 6000 pour 2 ans

 

Il faut absolument commencer très vite pour que l'enthousiasme ne retombe pas.

 

Je ne peux pas prendre le risque que ce financement n'aboutisse pas.

 

Je place donc la barre à 3 000 euros et vous supplie de dépasser autant que vous pouvez.

 

 

Car derrière, il y a des projets qui me tiennent à coeur comme d'aller rechercher les modèles de solidarité traditionnelles qui existent encore dans les villages et certaines régions. Je souhaite en faire une brochure à diffuser dans tout le pays.

 

Que ferons-nous si vous dépassez?

 

De toute façon, nous chercherons des tisserandes pour créer notre pagne Réseaux Solidaires, des t-shirts, car il faudra nous auto financer au maximum

 

1- jusqu'à 6 000 euros, nous sommes sûrs d'installer notre base pour 2 ans.

 

2- Avec 2 000 à 4 000 euros de plus, nous achetons un 4x4 d'occasion pour notre centre-bibliothèque mobile, quitte à faire un crédit complémentaire que nous rembourserons en partageant les traites 

entre le plus de monde possible. Ce véhicule nous permettra de parcourir la brousse à la recherche des traditions perdues.

 

3- Avec 500 euros de plus, nous achetons des appareils photo très simples pour mettre en oeuvre un autre projet, avec le plus grand photographe du Faso, Warre Sare

 

Un photographe humaniste au Burkina Faso

 

Projet d'ateliers dans les écoles, bon moyen d'y entrer pour montrer des fonctionnements coopératifs, et d'ouvrir le regard des enfants vers des visions multiples.

Il veut également monter une école de photographie et compte sur moi pour m'y associer.

 

4- pour chaque 100 euros supplémentaires, je peux trouver sur e bay un pc portable d'occasion suffisant pour naviguer ou lire des documents.

 

5- pour pas grand chose on peut acheter un terrain dans la brousse, fosse septique et panneaux solaires, construction traditionnelle en briques de latérite rouge, et hop, le centre est pérenne.

 

Briques-1458029682

Photo Lunienne

 

Bon, ici, c'est "près du goudron", c'est pour commercer.

Mais plus loin dans la brousse, près d'un village comme celui-ci :

 

Village-1458029845

Photo Lunienne

 

Hummmm... Vous y viendriez, n'est-ce pas?

Et pourquoi pas?

 

Dès que nous pourrons, nous adjoindrons des chambres pour permettre aux donateurs amoureux de l'Afrique de venir partager avec nous la solidarité africaine renouvelée.

 

6- pour développer la pédagogie coopérative dans les écoles...

Bon, je reviendrai de toute façon, je me suis engagée pour 40 ans.

 

Car ensuite, nous soutiendrons les initiatives solidaires et éthiques qui se développeront à la suite des documentations et financements.

 

La route est longue, mais elle est belle, avec vous, les africains redeviendront solidaires, et se développeront non pas selon les normes occidentales dont nous, nous sortons, mais selon des modèles respectueux de l'homme et de la terre nourricière.

 

 

Là, c'est moi en mp3 qui vous appelle au secours

 

 

Précision : Les africains naviguent sur des téléphones et ont rarement des cartes bleues. Un financement parallèle est en place pour eux, dont je rendrai compte ici.

 

Un salaire de 20 000 F (30 euros par mois) est un bon salaire, les participations ne peuvent être que modiques.

 

Thumb_dscf2612carre-1475825606
Lu de la Lune

70 ans, je suis maintenant installée au Burkina Faso, dans un quartier de logements sociaux, en immersion totale dans la population Ancienne enseignante pratiquant la pédagogie coopérative, militante de l'OCCE, artiste photographe, "conscientiseuse" de la jeunesse du Burkina, je vivais dans ma région le monde éthique et solidaire (SEL, groupements... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_dscf2612carre-1475825606
Merci, Dauphin du Ciel.... Oui, Ce le sera, ce premier pas, à tout prix. La route sera longue, mais belle.
Thumb_default
Belle réussite à ce projet audacieux qui peut être le premier pas vers une Afrique responsable, entreprenante et solidaire. Bravo ! Sylvie Calley