Participez à la finalisation du documentaire "In Extremis" ! Une très belle aventure humaine entre jeunes et anciens autour de l'écriture !

Large_affiche-in-extremis

Présentation détaillée du projet

LE SYNOPSIS   

 

Le Microlycée de Vitry sur Seine est un établissement public qui accueille des jeunes, décrocheurs scolaires, pour leur permettre de reprendre leurs études et de passer leur baccalauréat. Mais revenir à l'école, ce n'est pas si facile. La motivation se travaille au quotidien. Et en classe de Seconde, particulièrement, le raccrochage passe par un projet artistique fort, mené tout au long de l'année.

Ce sont donc les13  élèves de Seconde qui, en 2012,  se sont lancés dans l'écriture et la mise en scène d'une pièce de théâtre sur la quête des origines et la migration main dans la main avec des anciens d'un Foyer-Résidence de Vitry sur Seine  .

Accompagnés de deux enseignantes, par Hugo Paviot, auteur de théâtre, et Youlia Zimina, metteure en scène, ils s'embarquent dans une aventure humaine belle et sensible. Mais sauront-ils construire ensemble et mener jusqu'au bout ce projet ambitieux?

 

 

 

 

 

NOTE D’INTENTION DE COLETTE OUANOUNOU, REALISATRICE 

 

Si j’ai accepté de tourner ce documentaire c’est parce que le projet m’est apparu comme extrêmement riche dans la variété des rencontres humaines qu’il proposait et dans son ambition artistique. Bien souvent, on envisage l’intergénérationnel en tant que tel et, au fond, le thème qui préside à ces rencontres est souvent un prétexte pour que jeunes et anciens entrent en contact. Or, rien de tel dans le travail proposé entre le microlycée de Vitry et le foyer Paul et Noémie Froment. Il s’agit pour ces jeunes et ces retraités de se réunir autour de la table, d’écrire ensemble pour construire une pièce de théâtre autour de la migration et des origines, accompagnés par un auteur dramatique, Hugo Paviot.

 

Dès le départ, les enseignants, la responsable du Foyer, l’écrivain, ont choisi de les mettre en posture d’auteur, de les confronter à des enjeux d’écriture forts, de leur permettre de comprendre ensemble comment on pouvait faire naître un personnage, déterminer les enjeux qui l’habitaient, réfléchir aux interactions entre tous les personnages et aboutir ainsi à la création d’une œuvre théâtrale. Dans ce contexte, le pari était que chacun découvre l’univers de l’autre par le biais de la plume et que la pièce se nourrisse des expériences et des idées de tous.

 

C’est ce qui m’a fortement intéressée dans ce projet, sa dimension humaine et sa forte ambition intellectuelle qui m’apparaissaient comme des facteurs essentiels pour restaurer, chez ces personnes qui toutes se sont retrouvé exclues de la société à un moment ou à un autre de leur vie, leur estime d’elles-mêmes.

Je me doutais que ce parcours ne serait pas sans embûches et le lien de confiance que j’ai su établir avec chacun m’a permis de les filmer au plus près, de capter les relations qui naissaient, de saisir les moments de doute, de découragement, mais aussi de véritables instants de grâce.

 

J’ai suivi l’aventure durant toute l’année, des premières rencontres à l’immersion dans l’écriture, au séjour d’écriture en résidence à Gennes (49), jusqu’à la mise en scène de la pièce par Youlia Zimina, qui dirige des ateliers au Théâtre des Quartiers d’Ivry.

 

J’ai choisi de faire de chacun un personnage du documentaire. La nature collective de l’aventure l’imposait. J’ai voulu montrer que tous étaient partie prenante de cette histoire et si certains semblent s’en être emparés facilement, pour d’autres, le chemin a été plus long. 

 

            Car c’est là tout l’enjeu de cette année théâtrale hors du commun: ces jeunes et ces anciens, aux extrémités de la vie, sauront-ils saisir cette occasion de revenir in extremis au cœur d’une société qui les a mis à l’écart  ?

 

2501939052

 

1316755502

 

1913791560

 

 

 

 

LES PERSONNAGES DU FILM 

 

Dsc_0507

 

Pour vous aider à mieux connaître les personnages, voici un petit florilège de leurs mots, à des moments clés de l'aventure...

 

 

LE SEJOUR D'ECRITURE A GENNES: 4 JOURS HORS DU TEMPS EN RESIDENCE D'ECRITURE !

 

 

LE POINT DE VUE DE FRANCOIS

 

628329850

 

L’écriture de la pièce

Encadré par Hugo, nous avons pu terminer l’écriture de la pièce. Nous avions déjà une bonne partie écrite mais l’essentiel restait à inventer. Réparti en groupes avec les personnes âgées, chaque élève a pu participer et mettre ses idées. Ce fut donc bien un travail collectif qui nous a permis, en trois jours, de finir notre « œuvre ». Et, grâce à l’équipe d’encadrement comme Hugo et les profs, tout a été plutôt vite car l’ambiance était bonne. Et même si certains blocages semblaient stopper notre avancée, nous avons trouvé les meilleurs compromis pour que chacun soit satisfait.

 

La vie en groupe

Bien que le voyage avait pour but la pièce, nous avons néanmoins passé l’autre moitié de notre temps à vivre en collectivité. Et nous avons donc pu nous voir chacun dans une ambiance autre que scolaire, ce qui nous a permis de mieux nous connaître. L’intimité du repas, des chambres faisait que tout le monde était amené à se parler, même le plus timide ou ceux qui se connaissaient le  moins.

 

 

LE POINT DE VUE DES VIEUX !

 

708012158

 

En route vers l’aventure pour des séances écritures dans un château !

 

Accompagnés de Daniel, nous avons vécu un séjour fort agréable.

Lorsque nous sommes arrivés, l’accueil des jeunes, de Florence, Marie-Laure, suivis de Hugo, Colette, Vincent, Loïc et des hôtes de la belle demeure a rayonné dans le cadre verdoyant.

Nous avons apprécié la visite joyeuse de Fabienne Le Corre qui est venue avec le soleil.

Nous garderons un souvenir intarissable d’une ambiance studieuse mais ponctuée d’humour et de complicité naissante.

Conscients du passage obligé dans la passation du relais entre Hugo et Youlia, nous saluons son travail de « bâtisseur ». Il a su murer le socle de nos esprits afin de laisser Youlia mettre en œuvre la réalisation de nos actes.

Elle nous séduit par son charme slave agrémenté d’humour et avec des qualités incontestables de comédienne.

Des liens forts et inoubliables sont inscrits dans notre mémoire ; dans une ambiance familiale, nous avons vécu le départ de la troupe avec beaucoup d’émotion, visible à l’œil nu.

 

 

LE PROJET VU PAR...

 

…LES JEUNES

 

1642711917.2

 

 

Sahiri

Ce projet est enrichissant dans les domaines sociaux – des gens de différents métiers, milieux et de différentes générations – et culturels – théâtres, musées, littérature, écriture. Il nous apprend la méthodologie, le travail en groupe et, surtout, comment entreprendre et achever un travail, une expérience forcément bénéfique pour nos carrières futures.

 

François

Nous avons la chance de pouvoir écrire notre propre pièce de théâtre. C’est une expérience beaucoup plus stimulante que de jouer une pièce déjà écrite, et enrichissante, avec le privilège d’avoir les instructions et les conseils d’un professionnel comme Hugo. Ecrire une pièce en groupe est un travail commun entre élèves mais nous avons aussi la chance de travailler avec des gens du 3ème  âge qui ont l’expérience d’une vie remplie et peuvent donc intégrer des choses intéressantes dans l’histoire. Cette expérience rapproche donc deux générations totalement opposées et montre le travail qui peut résulter d’une telle rencontre.

 

Robin

Le projet d’écriture théâtrale m’intéresse par de nombreux aspects. L’aspect artistique où l’on apprend les méthodes spécifiques à l’écriture théâtrale, humain en raison de l’aspect multi-générationnel du projet et de la convivialité. J’espère que nous le mènerons à bien et donnerons naissance à un pièce digne de rejoindre les grands noms de la littérature.

 

Loane

Pour ma part, ce projet est tout simplement une chance extraordinaire. En effet, c’est un projet très enrichissant sur le plan humain comme artistique et même au niveau de la structuration des idées. Nous avons la chance de travailler avec un auteur vivant qui nous aide et nous suit de très près, ainsi qu’avec nos amis du Foyer, partageant cette fabuleuse expérience. Chacun apporte à chacun.

 

Romain

J’aime bien ce projet. On partage des moments avec les seniors, on écrit une pièce, on apprend quelles sont leurs expériences et, quand on bloque, ils ont toujours une solution.

 

 

...RENE

 

 1758588049

 

 

 

UNE AVENTURE ARTISTIQUE PROFESSIONNELLE

 

Des décrocheurs ? Des vieux ? Ecrire une véritable pièce ? Etre dirigés par un vrai metteur en scène ?

Oui, c'était notre pari un peu fou. Leur montrer à tous qu'ils en étaient capables et cela commençait par le travail avec des professionnels du théâtre, reconnus dans leur métier et suffisamment bienveillants pour guider cette petite troupe vers la création.

 

 

Hugo Paviot

 

3613008269

 

 

Hugo Paviot est né en 1972. Il a écrit pour le théâtre : Gloria Vénus au Paradis, Les Culs de plomb, Dans la peau, Anne 2032, Manouche pas touche !, Il signore Cavaliere a peur des fantômes, Madame a sa crise, Mireille, et plus de dix pièces en un acte. Parallèlement, il publie des traductions de romanciers et dramaturges espagnols contemporains : José-Luis Alonso de Santos, Paloma Pedrero, Juan Bonilla. Ses textes, plusieurs fois récompensés (Prix ARDUA – ville de Bordeaux, Prix de la Fondation Charles Oulmont, Prix littéraire des jeunes européens, Bourse d’écriture du Centre national du livre, Coup de cœur du Club de la presse du Festival d’Avignon) sont publiés aux Editions de l’Amandier, Editions du Laquet, Galaade Editions. Ils sont mis en scène ou en espace par Maurice Bénichou, Gérard Gelas, Panchika Velez, Marie Pagès, Jean-Christophe Houin, Xavier Czapla, Susana Lastreto, Thierry Poquet, Marie-Do Fréval… Il anime régulièrement des ateliers d’écriture.

 

 

 Youlia Zimina

 

image3.jpg

Youlia Zimina,  arrive en France en 1992. Elle mène de front un triple parcours de musicienne, comédienne et metteur en scène.

 

Elle a joué notamment dans « Des étoiles dans le ciel du matin » de A. GALINE et dans « Le Maître et Marguerite » de M. BOULGAKOV, « La Mouette » de A. TCHEKHOV mis en scène par Lisa WURMSER, « Carmen ,Carmen » mise en scène par S. LOUKACHEVSKY, au théâtre de l’Odéon, Elle est comédienne et pianiste dans « Woyzeck » de G. BUCHNER, mise en scène de Gilles BOUILLON.

 

Enfin, elle a mis en scène :

-          « Le Tic et le tac de la pendule » d’après Daniil HARMS, en collaboration avec F. KERGOURLAY, au théâtre de l’Odéon.  

« Tania, Tania » d’Olga MOUKHINA pour le festival in d’Avignon  (spectacle repris au théâtre du Chaudron et aux Artistics-Athévains ).

-          « Histoire de Sonetchka » d’après Marina TSVETAIEVA, au Théâtre-Studio d’Alfortville

-          « Le gars » d’après Marina TSVETAIEVA, spectacle poétique volant aux Artistics-Athévains

            -  « Les Serpents » de Marie Ndiaye au Théâtre des Quartiers d’Ivry (mars 2008)

 

Elle enseigne le théâtre aux Ateliers du Théâtre des Quartiers d’Ivry.

 

 

EZIO, LA PIECE DES JEUNES ET DES ANCIENS,

JOUEE LE 31 MAI à GARE AU THEÂTRE à VITRY S/SEINE

 

Affiche_ezio

 

Le blog du projet

http://uneanneetheatraleaumicrolycee.hautetfort.com/

À quoi servira la collecte ?

De quoi avons-nous besoin ?

 

Le montage du documentaire est désormais achevé. Nous en sommes à l'étape de l'étalonnage et du mixage, étape indispensable pour que le film soit véritablement professionnel, puisse prétendre à une diffusion et être présenté dans les festivals. Or il est très important qu'il le soit, notamment pour les protagonistes qui, pour la première fois de leur vie, sont dans la lumière.

Le film intéresse déjà des festivals mais nous ne pouvons pas le présenter tel qu'il est actuellement.

 

Nous avons donc besoin de financement pour

- louer du matériel professionnel 1100 €

- payer des professionnels

                  pour le mixage 1200 €

                  pour l'étalonnage 1200 €

 

Kittiwate

Colette OUANOUNOU BIOGRAPHIE J’ai fait l’essentiel de ma carrière au SCEREN-CNDP (Centre National de Documentation Pédagogique) pour lequel j’ai réalisé près de 50 films documentaires qui ont tous été diffusés sur les chaînes de télévision nationales (principalement France 5), et également vendus à l’étranger. Mon intérêt pour ce projet de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Une réalisation enthousiasmante! Bravo Colette !