Aidez-nous à financer la création d’un film expérimental vers la fin du monde! Un voyage poétique à l'intérieur d'une Patagonie magique.

Large_kisskiss_title_hora-1454681916-1454681924-1454681927

Présentation détaillée du projet

Grâce à tout votre soutien, nous avons pu réunir sans problème les 2000 € fondamentaux pour la réalisation du projet et la vitesse à largement dépassé nos expectatives !!!!!  

 

Aide-nous à aller plus loin ! ( + détails : "à quoi servira la collecte?")

 

 

RÉSUMÉ

 

Terre de Feu, Patagonie chilienne. Le projet « IN TERRAM UTOPICAM/Paysages d'hésitation » raconte le voyage d'un groupe d’explorateurs qui s'immergent à l’intérieur du territoire dans le but de trouver les signes d’une ancienne colonie hispano-indienne. Un mythe géographique magique et paradisiaque, dressé sur une île, où un groupe d’indigènes recueillit des Espagnols errants, à la suite du naufrage de leur navire en 1539.

 

                                                        

 

Durée estimée du film : 25 minutes 

Digital Full HD / Couleur.    

                                                       

 

 

Karukinka07_corta-1454688467

 

 

Courte note d'intention.

 

La trame du récit est inspirée par un mythe géographique. D’une ville perdue de la Patagonie. Une utopie qui a été imaginée au temps de la conquête américaine comme un refuge pour les Espagnols perdus, et spécifiquement pour les 150 survivants du naufrage d’un des navires de l’Obispo de Plasencia qui, en 1539, a échoué sur les côtes du détroit de Magellan. Jusqu’à aujourd’hui, le sort de ces naufragés est resté un mystère. Cette ville se fait l’écho des mythes comme l’Âge d’Or et c’est devenu la source d’un mythe géographique de l’Amérique du Sud, connu sous le nom de « la ville de los Cesares » ou « Cité enchantée des Césars ».

 

 

Los_ce10__sansg_-1454677095

 

 

« IN TERRAM UTOPICAM / paysages d'hésitatio» est un film expérimental qui naît de l’évolution d’une enquête autour des lieux et des limites du monde qui nous entoure, c'est un voyage poétique vers l'inconnu.

Un voyage à la recherche de la ville de nulle part. 

 

En 1931, Paul Valery écrivait « Le temps du monde fini commence ». Nous habitons dans une interdépendance géographique et les terres habitées ont été découvertes. Aujourd’hui, presque cent ans plus tard, ses mots prennent une autre signification, car on observe la manière dont l’expansion géographique semble sortir du territoire du réel et entre dans le territoire du virtuel, le territoire de l’intangible, de l’imaginaire. 

 

Terra Incognita

 

 « Que voit-on lorsqu’on regarde quelque chose dont on sait que l’existence n’est pas réelle ? »

 

Si nous assumons que cette ville n’a jamais existé, est-ce que cette affirmation est équivalente à celle disant qu’elle n’existe pas ? Ceci ce n’est pas un voyage à visée archéologique, mais un voyage d’exploration artistique. C’est un travail de recherche d’un artifice qui se situe entre la limite de la géographie réelle et le mythe.

 

La caméra agit comme une forme de réinterprétation du paysage grâce à l’utilisation de divers plans généraux qui nous rappellent les peintures de Caspar Friedrich. Cela avec le but de lui donner une esthétique qui s’approche du concept du «sublime», c’est-à-dire, à un sentiment d’inaccessibilité vers l’incommensurable. Dans ce contexte, ces explorateurs qui sont en train de chercher la ville commencent à découvrir des paysages qui deviendront de plus en plus étranges, sous l’influence de certaines caractéristiques de l’écosystème de la Patagonie, ainsi que des travaux sur la couleur pendant la post-production et des arrangements sonores et musicaux.

 

 

Dos-hombres-contemplando-la-luna-1454688604

Homme et femme contemplant la lune, (1824)

 

 

 

"IN TERRAM UTOPICAM / Paysages d'hésitation est la conclusion d'une enquête dirigé par Nicolas Olivares sur des lieux imaginaires, sur la mémoire, les hétérotopies et ainsi, le concept de nulle part, axes fondamentaux de sa démarche artistique.

 

_______________

 

Équipe !!!! :

 

 

Nicolás Olivares : Direction et Production

Frédéric Colin : Chef operateur et caméra.

Francisco González Castro : Production Chili et Son.

Francis Duroy :  Assistant caméra et Photographe

 

 

Ensuite, la composition musicale sera réalisé par le compositeur français Alexis Paul

http://armuresprovisoires.com/

_______________

 

 

Equipe_utopicam-1455128688

 Nicolas Olivares   //   Fréderic Colin  //   Francisco Gonzalez  //   Francis Duroy

À quoi servira la collecte ?

État d’avancement du projet

 

Actuellement, le projet compte une équipe de travail constituée de 5 professionnels de la culture et de l’audiovisuel. Le tournage aura lieu pendant 10 jours dans le Parc naturel Karukinka en Terre de Feu, et l’équipe de tournage restera environ 14 jours dans la région.   Pour l´heure, le projet a déjà obtenu le soutien de différentes institutions intéressées par son développement. En premier lieu, le projet a été accueilli par la Villa Belleville-Résidence d’Artistes pour le développement de l’étape de pre-production pendant la période mai 2015- janvier 2016. Ensuite, le Parc Naturel Karukinka, va donner gratuitement accès à ses installations  et mettre à disposition son support logistique. Enfin, l’école des Beaux Arts de l’Université Catholique et de l’Université de Magallanes ont montré leur intérêt pour soutenir la diffusion du projet au Chili.  

 

Mais le soutien le plus important jusqu'à maintenant a été apporté par le Fonds de dotation à la culture Agnès B qui a permis la prise en charge des billets d'avion.  

 

 

Captura_de_pantalla_2016-02-05_a_la_s__16.57.33-1454688408

 

 

Maintenant, très concrètement, à quoi servira la collecte? 

 

Le projet prévoit un total de 14 jours de production. Depuis Santiago du Chili, nous arrivons le jour 1 à Punta Arenas, et nous rentrons au parc Karukinka le jour 2 jusqu'au jour 12. Le jour 13 nous nous arrêtons à Punta Arenas et le jour 14 nous rentrons à Santiago du Chili (puis Paris). Les vols Paris-Santiago du Chili ne sont pas pris en compte dans les jours de production, car elles ne font pas partie du crowd-funding. 

 

Location de voiture sur place = 1000 € ($780.000 pesos chiliens / $65.000 par jour ) + 200€ (220 lt) essence (0,9€ lt / $704 CLP).  La location d’une camionnette est obligatoire pendant toute la durée du voyage (12 jours à 83,3€ la journée), compte tenu de l’éloignement du site.

 

Alimentation. (672 €) Bon, il faut nourrir l'équipe de travail pendant le 14 jours de voyage. Du coup, nous prévoyons 12€ par jour par personne avec petit déjeuner, déjeuner et repas.  

 

Hébergement à Punta Arenas. Même si la plupart des hébergements sont compris dans le soutien du parc Karukinka, il y a 3 nuits que nous devons payer à Punta Arenas, soit 190€ pour les 4 personnes.    

 

Finalement le total demandé au kisskissbankbank est d’environ 2000€.

 

 

 

Merci beaucoup pour tout votre soutien !!!!!

 

Grâce à tout votre soutien, nous avons pu réunir sans problème les 2000 € fondamentaux pour la réalisation du projet et cela a largement dépassé nos expectatives!  

 

Aide-nous à aller plus loin !

 

Avec +175 € supplémentaires, nous paierons le 8% de commission de KissKissBankBank ! 

 

À partir de là, tout l'argent sera investi dans l'acquisition des petits matos pour la réalisation du projet selon les possibilités : des batteries supplémentaires, des cartes mémoires ou disques durs externes jusqu'à divers équipements du camping. Matos simples, mais fondamentaux !!      

 

 

Et si par une chance extraordinaire, la collecte dépasse notre attendre la plus audacieuse (+2500€ ?), tout l'argent sera destiné directement au travail de post-production, avec l'intention d'aboutir à la meilleure qualité d'image possible!   

 

En espérant vous avoir donné l’envie de soutenir ce projet, merci a tous!

 

Karukinka06_corta-1454688646

 

 

 

  

 

Thumb_10998315_10153074628280575_4188746584914667348_n-1455063817
Nicolás Olivares

Le projet est dirigé par Nicolas Olivares, peintre chilien, passionné des mythes et du paysage. Son travail artistique a toujours été lié à la représentation des paysages et à la mise en forme des situations du quotidien représentées avec étrangeté. Les images ne présentent pas de nouveautés apparentes, elles sont reconnaissables à... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Un gran abrazo Nico. A disfrutar de la inmensidad y belleza que solo la Patagonia puede brindar. Éxito y buen retorno para todos. Chepo.
Thumb_default
Félicitations à vous pour votre projet qui a été mené à bien !
Thumb_default
Espero mi nombre en los créditos!