In vU est le titre de cette exposition photos.Prévue dès à présent en automne 2012 à la Maison de la Culture d'Amiens et tournera ensuite en France et dans le monde. Cette exposition est une première mondiale, c'est en effet la première fois que des portraits de personnes défigurées seront exposés au grand publique.

Large_1poster-somonu-copie

Présentation détaillée du projet

WWW.CYRILCREPIN.COM

 C’est avec la complicité du Pr. Bernard Devauchelle (qui réalisa la première greffe de visage) que je souhaite faire une série de 50 portraits des cas les plus sévères afin de confronter la photo médicale à la photo artistique et ainsi engendrer une réflexion sur le respect et la tolérance. Rendre beau l’insoutenable. 

Le portrait est une des disciplines les plus répandues dans l’art de la photographie, exercice flirtant  dangereusement avec la vanité, passion voyeuriste. Mais qu’en est-il de cette beauté lorsque le sujet porte sur la défiguration ? L’idée d’édulcorer l’apparence de visages triturés, accidentés, mourants afin d’épargner aux biens portant la vue de ces gens sans visages, sans noms n’est pas l’objet de ce projet. Comment rendre beau l’insoutenable ? Comment rendre poétique la photographie d’une face dont il ne reste que les orbites ? Lorsque la chair est à vif, que le teint devient cadavérique et que les fluides corporels se déversent, le rapport entre le photographe et son modèle devient plus qu’une rencontre : une expérience. Rien, ni personne ne vous prépare à la première visite. Dès lors que le modèle apparaît faisant difficilement quelques pas afin de se placer devant ce fond noir, le temps s’arrête, le cerveau du photographe ne peut traduire les informations dont il est le témoin, une brèche s’ouvre vous emportant dans le trou béant de l’ignorance, de la peur et du néant. Les repères auxquels nous nous sommes accoutumés n’existent pas, ou plus. Le modèle devient déclencheur à son insu, il est le révélateur de vos souffrances les plus profondes. On se jauge, on s’apprivoise. Derrière le viseur de l’appareil photo, la tache devient plus aisée, cadrer, déclencher au bon moment, capter le regard lorsque celui-ci plonge dans ses pensées, enfin trouver le vrai et lorsque je parviens à cela il ne me reste qu’une angoisse : que le cliché soit flou. Je travaille avec le soutien du Pr. Bernard Devauchelle qui en 2005 effectua la première greffe de visage au monde. Il ne s’agit pas ici d’un reportage ou d’un constat médical mais bien d’une oeuvre artistique photographique et cinématographique, ce projet devrait se limiter à 50 cas des plus rares couvrant le monde entier. Dans cette série de portraits ayant pour thème la défiguration nous nous poserons la question du beau et de l’estethique, de la souffrance à la peur, nous essayerons de “traverser le miroir” afin d’être au plus près de l’âme humaine. “Monstrueuse parade” pourrait-on emprunter à Tod Browning où dans son célèbre “Freaks” les monstres de cirque montrent plus d’humanité que les spectateurs.Comme l’a si bien fait Diane Arbus, montrer “le séisme de l’âme humaine”.  A l’aide d’un appareil moyen format numérique j’essaie de capturer toute “la profondeur” de ces modèles, de les rassembler afin que le “laid” devienne beau, d’exposer “l’humanité” et d’en faire une œuvre photographique, je souhaite traiter la question de l’identité et de sa perte, de la psychose à la démence en passant par la schizophrénie. Vivre sous le regard des autres lorsque l’on sait que l’on porte la face d’un autre, que voyons nous dans le miroir ? Accepter sa nouvelle identité bien que l’on n’ait jamais vraiment changé.

 

IN VU 7

IN VU 5

 

IN VU 8

Qui suis-je ?

BIO CYRIL CRÉPIN:

 

photographe et réalisateur


1975 : naissance le 30 juillet.

1998 : premier appareil photo, un reflex Canon EOS 1. 2000 : travaille pour le blog

de mode Runway to retail.

2000 : meilleur film d’éducation de la santé au Festival Filmed.

2006 : Prix international du meilleur film de technique chirurgicale au Filmed.

2008 : meilleur film de technique chirurgicale au Filmed.

2008 : exposition des séries « Ventriloquist » et « Bad Kids ». Présentation de la série dadaïste « The Richie Kennedy Show » à la Nozoku Gallery, Atlanta, Etats-Unis.

2009 : réalisation du court-métrage expérimental « Endosymbiose »

2010 : projet « Disfigurement » avec le Pr Devauchelle Premier appareil moyen format, un Hasselblad H4D.

2011 : Photo magazine n° 477 Portfolio

2012 : Exposition au Palais des Papes, Avignon 

 

 

www.cyrilcrepin.com


 

 

IN VU 2

IN VU 6

À quoi servira la collecte ?

Les fonds collectés permetteront de monter l'éxposition qui se déroulera en septembre 2012 à la Maison de la Culture d'Amiens, celle ci nous l'éspérons sera itinairante à travers le monde et de publier un livre ayant pour théme la défiguration.

Les fonds collectés serviront au tirage et à l'encadrement de 30 photos grand format. Une exposition est dès à présent prévue pour l'automne 2012 à la Maison de la Culture d'Amiens et tournera ensuite en France et dans le monde. 

 

IN VU 3

IN VU 4

 

 

Thumb_166137_10150131910769384_656204383_7895417_3550792_n
Cyril Crépin

Photographe-Réalisateur

Derniers commentaires

Thumb_fp_resurraction_noir-01
J'ai soutenu ce projet à la hauteur de mon budget, non pas parce que je trouve ça monstrueux mais parce que je trouve cette initiative absolument géniale !!! Il faut montrer ces personnes qui se cachent au grand public parce qu'ils font partie de notre humanité et je pense qu'au bout du compte, les monstres c'est nous de ne pas assez les regarder juste parce qu'ils sont défigurées. Bravo à tous les modèles qui ont eu le courage de s'exposer, c'est bien, c'est bien, la vérité en pleine face ! Bravo le photographe ! Bravo ceux qui vous soutiennent !