SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE VOTRE QUOTIDIEN REGIONAL NORMAND

Large_v2-1487325231-1487325239

Présentation détaillée du projet

Nous avons besoin de vous ! WE NEED YOU

 

Paris-normandie1-1487085200

 

Les salariés de votre quotidien régional ont l'intention d'impliquer tous les acteurs dans leur projet de SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif) pour renforcer leurs liens avec leurs lecteurs, annonceurs, fournisseurs, collectivités...pour en faire de véritables parties prenantes de leur aventure.

 

Les titres du Paris Normandie et de la Presse Havraise sont en redressement judiciaire depuis avril 2016. Aujourd'hui à la barre du tribunal 3 dossier sont en examen : la continuité de l'actuel actionnaire avec un PSE de 33 salariés. Une cession à la Voix du Nord avec un PSE de 41 salariés chez nous et un PSE en cour à la Voix du Nord qui touche 178 salariés.

 

Une cession avec NOTRE PROJET DE SCIC SANS LICENCIEMENT des 184 salariés.

 

Pouet-1487258756

Ce n’est pas un rêve, c’est possible, ça peut marcher, nous y croyons !

Nous avons juste l'intention de prendre les investisseurs-licencieurs à leur propre piège. Ils veulent nous racheter pour se payer sur le dos des salariés. On surenchérit.

 

Là où les autres candidats repreneurs veulent licencier en masse, notre projet s'en tient au maintien de l'emploi.

 

Parce que les titres de Paris-Normandie et la Presse Havraise sont vos journaux. Que vous les lisiez tous les jours ou pas, que vous les trempiez tous les matins dans votre café, que vous les feuilletiez sur un coin de table au bistrot d’en bas ou autre... C’est une histoire passionnelle, les titres de Paris-Normandie et la Presse Havraise vous appartiennent, que vous soyez citoyen, engagé, anonyme, Normand, cadre, ouvrier, employé retraité, étudiant... 

 

Nous, on veut continuer à l'écrire cette histoire-là. Avec vous. Pour vous.

 

Unnamed-1487085246

 

Le rêve fou de racheter notre journal

 

Depuis novembre 2016, nous les salariés, sommes officiellement candidats au rachat vertueux de nos propres journaux. Le nerf de la guerre, c'est l'argent.

Le capital de départ, nous l'avons déjà trouvé : des salariés des titres de Paris-Normandie et la Presse Havraise, des lecteurs, des retraités et autres ont déjà accepté de participer au financement. Avec l'aide de l'Union Régionale des SCOP et SCIC, avec le soutien de banquier et d'autres partenaires dont nous attendons leur réponse de financement.

 

Dans moins d'un mois, les dossiers de reprises seront analysés. Nous avons besoin de vous ! 5.000 euros serait une preuve que nous avons votre soutient ! 30.000 euros, eux, nous assurerons la reprise de cette entreprise !

20160801_202230-1487323338

 

À quoi servira la collecte ?

30.000 €, oui mais pourquoi ?

Pour participer au rachat de notre entreprise grâce a notre SCIC, Société coopérative d'interêt collectif.

 

Vous avez souvent eu besoin de nous. Aujourd’hui c’est nous qui avons besoin de vous. Aidez-nous à écrire la suite de l’histoire…

Aujourd'hui, nous avons besoin de 30.000 euros. Votre argent va aider au rachat de l'entreprise par la  SCIC Paris Normandie et sauvera des dizaines d'emplois. Plus vous nous aidez et plus notre projet sera pérenne. Symbole d'une utopie devenue réalité!

We need you. Nous avons besoin de vous.

 

Des contributions = rachat de l'entreprise = des emplois sauvés...

Soyons raisonnables, exigeons l'impossible. Avec vous nous allons faire de grandes choses. Chaque fois que vous contribuerez, un bout d'emploi sera sauvé. Chaque fois que vous contribuerez, un peu de liberté de raconter le quotidien sera préservée. Chaque fois que vous contribuerez, un peu de notre patrimoine commun aura été protégé.

Aujourd'hui la presse appartient aux marchands d'armes, aux banques ou à l'industrie de luxe, demain, avec vous, notre presse appartiendra aux lecteurs, annonceurs, fournisseurs, collectivités...

Voilà, qui nous sommes ! Voila pourquoi nous avons BESOIN DE VOUS !

Thumb_photo-1487085781
VéroParisN

Les titres du Paris Normandie et de la Presse Havraise sont en redressement judiciaire depuis avril 2016. Aujourd'hui à la barre du tribunal 3 dossier sont en examen

Derniers commentaires

Thumb_default
Très belle initiative démocratique, bon courage..
Thumb_default
Gagne. Gagne. Ces important pour la démocratie
Thumb_default
La défense de la presse libre est une nécéssité et un engagement citoyen. Je soutiens votre projet avec grand plaisir. Fraternellement Guillaume Thomas Flores adhérent du SGLCE CGT