Ce court-métrage sera le premier d'une série de comédies - «Interdit aux moustiques » - ayant pour objectif de favoriser sérieusement, mais avec humour, des changements de comportements afin de sauver des vies en Afrique de l’Ouest. Ni plus, ni moins.

Large_fatou_moustique

The project

 

"INTERDIT AUX MOUSTIQUES" met en scène deux voisines d'une petite ville d'Afrique de l'Ouest. Ensemble, elles ont décidé de bouter le paludisme hors de la cour, du quartier, et même du pays.

 

C’est l’heure du coucher : un hurlement retentit dans la cour. La moustiquaire de Bienvenu a disparu.  Binta, sa grande-soeur, réveille tout le quartier en criant à l’assassin !!!

Fatou prend les choses en main pour démasquer le coupable.  Tout le secteur est passé au peigne fin : les habitants de la cour, le tailleur, le barbier, le boutiquier, la femme de l’Imam…  Chacun en profite pour s’exclamer, donner son avis, s'interroger... mais aussi pour régler quelques petits comptes personnels.

L’enquête révèlera que c’est Bienvenu en personne qui avait revendu sa moustiquaire au marché : Il avait besoin d’un petit coup de pouce pour son commerce ambulant…  Un calcul que Fatou et Binta auront tôt fait de lui faire comprendre qu'il n'était pas vraiment à son avantage.

 

NOS PRINCIPALES PROTAGONISTES

 

Les acteurs principaux sont connus dans toute l’Afrique de l’Ouest où ils sont très populaires.

 

Fatou (Zénabou Roamba)

La star. Mère de famille nombreuse et élégante patronne du salon de coiffure "Perfection Sap-Sap". Zénabou Roamba a longtemps amusé l'audience dans une série culte : Le Royaume d’Abou . Elle y était  la plus jeune des deux épouses d’un incorrigible coureur de jupon.

 

 

 

 

Binta (Mariam Ouedraogo)

Sa voisine et amie. C'est une jeune et jolie femme à la langue bien pendue. Elle est secrétaire mais elle doit subvenir aux besoins d'une famille très élargie.  Elle arrondit ses fins de mois avec le commerce des pagnes. Dans la série Mariam jouait le rôle de la jeune secrétaire d'Abou.

 

 

Tantie (Marie-Pascale Poda)

La tante de Fatou. Respectable dame, amatrice de baptêmes et autres fêtes.  Elle se mèle de tout et passe son temps chez les féticheurs et les marabouts. Mais elle sait aussi parfois faire preuve de sagesse et de diplomatie quand il faut faire de la médiation dans le quartier.

 

 

Pour vous mettre dans l'ambiance, voici un extrait tiré de la série "Le Nouveau Royaume d'Abou" . Ces extraits font partie de ceux que j'ai écrits et réalisés. J'ai choisi de vous les montrer car ils reflètent parfaitement l'esprit de "Interdit aux moustiques".  Vous y découvrirez quelques uns des  comédiens qui collaboreront à notre court-métrage.

(Pour d'autres petits films, rendez-vous dans ma bio. J'y ai noté des liens qui vous permettrons d'en voir plus).

 

 

POURQUOI CE COURT-METRAGE ?

 

Selon l’OMS, chaque année dans le monde, le paludisme est la cause de 400 à 900 millions de cas de fièvres, et le nombre de décès est à environ estimé à entre 700'000 à un million.

86% des victimes sont des enfants de moins de 5 ans (2 décès par minute ce qui veut dire que le temps de lire cette page entre 4 et 6 enfants seront morts du paludisme) et des femmes enceintes.

 

On estime que 91% des décès sont survenus en Afrique.

 

 Au Burkina, le paludisme est la première cause de mortalité et il précipite quotidiennement les plus démunis encore plus avant dans la spirale de la pauvreté.  Les infrastructures médicales sont largement insuffisantes, le manque d’information et les croyances persistent... Je l'ai constaté de mes propres yeux car j'y ai vécu pendant six ans.

 

Seules la prévention et l’éducation peuvent encore sauver un grand nombre de vies.

 

Mais quand le quotidien est une lutte permanente, on préfère les spectacles distrayants aux leçons de vie. Au Burkina, on a beaucoup d’humour et malgré tout, on rit beaucoup.

C’est sans doute pourquoi les comédies et les séries TV jouissent d’un grand succès populaire.  Alors pourquoi ne pas utiliser les recettes qui fonctionnent ?

Humour et efficacité sont donc les atouts principaux de ce film de sensibilisation.

 

Comme les épisodes suivants (qui traiteront d'autres volets comme l'identification des déchets plastiques et autres gites à moustiques), l'histoire de la moustiquaire volée joindra l'utile à l'agréable. Elaboré avec la complicité de Burkinabés, le scénario reflète au plus près la vie et les préoccupations du public.

 

Notre épisode sera diffusé quotidiennement pendant un mois sur la principale chaîne du Burkina, captée et suivie dans toute l'Afrique de l'Ouest francophone.

 

Il servira également de carte de visite en vue d'appuyer une plus large campagne de santé publique.

 

 

Nous avons vraiment besoin de vous, kissbankers, pour faire ce premier pas !!!

 

 

 

 

 

 

 

Why fund it?

 

Posproduction :  Location studio montage et son = 1172 euros

 Salaires :     Equipe Burkina (acteurs, figurants,  cadreur, son, chef

                      opérateur, déco, monteuse, chauffeur, traducteurs/doubleurs)

                      =  2150 euros

Matériel :      Location éclairages, costumes, déco, consommables =

                      403 euros

Divers :         Communication, carburant, régie, projections  = 1035 euros

 

 

Le surplus de contributions servira à payer les frais de traductions pour une diffusion ethnique et territoriale élargie dans d'autres pays d'Afrique de l'Ouest.

 

 

ACQUIS:

Deux caméras, une grue  sont mises à disposition par les films du Djabajah.

 Le voyage et les  frais de séjour (deux mois) sont assumés par mes fonds propres.

Au moins deux diffusions quotidiennes à des heures de grande écoute sont assurées pendant un mois sur une grande chaîne nationale.  Les pourparlers avec une seconde chaîne sont en cours.

 

Par ailleurs ce projet a déjà fait l’objet de nombreuses heures de travail : recherches, prises de contact et rédaction du premier jet du scénario. Tout ceci de manière bénévole et avec confiance et enthousiasme.

 

Quand ce  projet verra le jour, ce sera en partie grâce à vous qui croyiezen la solidarité.  J'aurai alors  le  plaisir de retravailler  avec  la formidable équipe avec laquelle j'ai toujours collaboré  au Burkina et qui, concernée par ce projet, a consenti de gros efforts pour sa rémunération et que je remrcie ici.

 

Thumb_krys_fond_noir
Krystoile

Je m’appelle Krysia Dowmont, j'ai deux enfants - Igor et Juliette, de 24 et 15 ans - et à mon actif un parcours professionnel bien étoffé. Ma vie active a toujours été partagée entre deux activités passionnantes : l’enseignement et le cinéma (documentaires et fictions). Cela fait plus de vingt ans que je travaille régulièrement au Burkina Faso... See more

Newest comments

Thumb_krys_fond_noir
Des ailes 1'000'0000 de fois plus grandes que les ailes de moustiques. J-12. La date fatidique se rapproche... Ce projet se fera, même si la carte kiss kiss n'aura pas été dans l'ensemble l'atout majeur. Mais sachez que chaque contribution agrandit mes ailes. Et plus elles seront grandes, plus elles iront loin. Merci encore à vous, pour qui la solidarité peut changer le monde.
Thumb_default
Je viens de terminer un livre de Henning Mankell, L'oeil du Léopard, ça se passe en partie en Afrique et c'est puissant, tu connais ? Good luck with your project, kisses from C.
Thumb_default
Ca progresse.... courage .... tu vas y arriver