C'est le printemps et de drôles de familles iraniennes vous invitent à leur fête. Aidez nous à recréer leur univers et rendez leur visite !

Large_titre-1457560647-1457560668

Présentation détaillée du projet

Résumé du projet de performance et d'exposition :

Pour l'ouverture le 20 avril du Festival franco-iranien de courts-métrages indépendants (du 18 au 29 avril 2016), l'association Hamghadam présente une performance dans laquelle cinq familles iraniennes fictionnelles issues de différents horizons et de différentes époques (de 1970 à aujourd'hui) invitent les spectateurs à écouter leurs histoires (empruntées à la littérature persane, comme à la vie quotidienne) à l'occasion des derniers jours de la fête du nouvel an iranien.

 

Capture_d_e_cran_2016-03-13_a__00.40.31-1457826110

(photogramme du film La Flamme verte de Mohammad Reza Aslani (2007) qui sera projeté durant le festival)

 

Cette performance sera accompagnée de la musique traditionnelle iranienne et de photographies d'artistes iraniens, portant sur cinq thèmes (Tehran et sa modernité, les traditions des régions, l'art en Iran, portraits d'iraniens et d'iraniennes et la sexualité). Cette performance se veut une journée de fête où les différents objets, accessoires, photographies et captations vidéos enregistrées pendant la performance de la soirée d'ouverture, resteront exposés dans un espace dédié à l'université de Nanterre du 19 au 22 Avril.

 

 

Etant donné le laps de temps très court avant cet événement, l'association Hamghadam vous demande votre aide afin de financer son ouverture, qui se fera sous forme de performance, accompagnée de l'exposition de photographies iraniennes.

 

La performance est dirigée par Gita Aslani Shahrestani (Doctorante /Enseignante chercheuse en Étude Cinématographiques et responsable artistique de l'association) et sera assistée par Guillaume Chlique Bourdeau et Antoine Scalogna (étudiants en troisième année de licence en Etudes Cinématographique).

 

Guillaume___antoine-1457826356

   Guillaume Chlique Bourdeau                                  Antoine Scalogna

 

 

Elle sera jouée par dix étudiants de théâtre et de cinéma de l'université de Nanterre et Maria Giordanetto, actrice italienne.

 

Maria_giordanetto-1457826659

 

Grâce à cette performance et cette exposition, l'association Hamghadam cherche à nouveau à faire connaître une partie de la culture persane. Accompagnée cette fois de comédien(ne)s français(es), Hamghadam met l'accent sur l'aspect multiculturel de la France où habite une grande communauté d'iraniens.

 

L'essentiel du jeu des acteurs qui incarneront ces familles fictives, se base sur une improvisation tirée des textes d'Attar, de la poésie de Roumi, les roman de Sadegh Haedayat, des bandes dessinées de Marjan Satrapi ou encore de vraies histoires issues de la vie des iraniens.

Cette performance participative durera toute la journée du 20 Avril 2016, mais les festivités commenceront à partir du 18 jusqu'à 21H30, où le public est invité à venir manger, boire et même danser à l'iranienne !

Participez à notre fête en nous aidant pour son organisation, et venez participer en tant que spectateur actif et surtout votez pour la meilleure famille fictive iranienne, celle dont l'accueil vous aura le plus séduit !

 

Outre cette ouverture conviviale, vous trouverez un descriptif plus complet du festival dans les lignes ci-dessous :

 

Le contexte  :

Cette performance théâtrale s'inscrit dans le cadre des projets en matière de manifestations culturelles de l'association Hamghadam. Nous organisons ainsi pour le mois d’avril à l’université de Nanterre et au cinéma Les Lumières de Nanterre, un festival franco-iranien de courts-métrages indépendants.

A cette occasion une journée d'étude sur le cinéma indépendant iranien est mise en place pour le 18 Avril et aura lieu à l'INHA. Monsieur Alain Kleinberger (professeur à l'université de Nanterre) fait partie du comité scientifique. Cet événement verra se rencontrer des chercheurs et universitaires autour de la question du cinéma indépendant iranien, mais aussi autour de questions politiques et sociales liées au contexte de création en Iran. Parmi nos invités, nous avons l'honneur d’accueillir Arbi Ovanessian un des grands pionniers du cinéma d'art iranien et arménien.

Le 29 Avril il y aura une projection de courts-métrages primés lors du Festival Khorshid de Tehran (français et iraniens) au cinéma Les lumières de Nanterre, en présence de deux cinéastes iraniens (Setareh Samavi et Pouya Eshtehardi). Une autre séance de programme courts iraniens est prévu sur Paris, mais nous n'avons pas encore de date.

27a0d27b-94af-4de0-8350-6a7ee5faa463-jayeze-1457393800

 

Img_9014-1457393918

 

 

Quelques mots sur l'association Hamghadam:

 

0de2be97-4c3b-4e8c-82e4-c1eb6ae48da7-1457394444

 

L'association   Hamghadam    (littéralement,  « ensemble, pas à pas » en persan) est une association culturelle franco-iranienne (loi 1901) basée à Paris. Elle a pour vocation de promouvoir les manifestations culturelles, éducatives, artistiques et artisanales des pays persanophones et francophones. Passerelle culturelle entre Paris et Tehran, Hamghadam soutient ainsi depuis 2003 les pratiques artistiques rares, innovantes et originales de la jeunesse de ces pays, que ce soit en musique, peinture, photo, vidéo mais aussi théâtre et artisanat.

 

1910283_1037069528633_8352280_n-1457396121

 

Hamghadam est ainsi à l'origine du festival Norouz, (deux éditions en 2009 et 2010 à l'occasion du nouvel an iranien) créé avec le concours de la Mairie de Paris, de l’université de Paris ouest- Nanterre et du centre musical Barbara Fleury. Outre des projections de courts métrages indépendants et des expositions de peinture et de calligraphie, le festival a permis de promouvoir le travail de jeunes auteurs iraniens par la remise de différentes dotations, dont un partenariat avec le magazine Bref (numéro 92), comprenant une édition DVD ainsi qu'un accompagnement critique de qualité par le théoricien du cinéma Michel Chion.

 

                     23643_1227270483538_4171564_n-1457396081

 

À quoi servira la collecte ?

 

Des billets aller/retour Téhéran-Paris pour la venue de Pouya Eshtehardi, joueur professionnel de Daf et de Sétar (instruments traditionnels iraniens) : environ 500€

 

Pouya_small-1457558842

 

Le reste de l'argent servira a rembourser une partie de nos frais sur :

- La location ou l'achat de costumes et d'accessoires venant des bazars et petits commerces traditionnels d'Iran.

- Le tirage et l'impression de photographies accompagnant l'exposition (s'effectuera en Iran pour le coût moins cher)

- L'impression de nos affiches et flyer (s'effectuera en Iran pour le coût moins cher)

- L'envoi des accessoires depuis l'Iran vers la France

Thumb_photo_bio-1457532021
Gita Aslani

Gita Aslani Shahrestani Doctorante /Enseignante chercheuse en Études Cinématographiques ( Université Paris Ouest-Nanterre la Défense ) Réalisation de trois courts-métrages (en France) Mise en scène de deux pièces de théâtre (en Iran) Quatre expositions de peintures et d'installations (en France et en Iran) Organisation de quatre festivals... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage Gita, c'est un super projet, gros bisous et à très bientôt !
Thumb_default
;)
Thumb_default
Faites un beau festival encore une fois. Je ne pourrai pas venir cette fois ci car c'est pendant la semaine et que je vais travailler mais je penserai à vous. Je vous embrasse Fabienne