Large_large_flomau4-1437233481-1437233499-1437487893-1437487898

Présentation détaillée du projet

Bonjour ! Merci pour votre intérêt.

 

Je me présente rapidement, je m'appelle Florian Maurer, je suis étudiant à l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie à Arles (France).

 

Img_1649-1437488593

 

Mon travail s'articule autour des problématiques sur la frontière. J'ai commencé par photographier les restes du mur de Berlin et leur utilisation pour le tourisme. J'écris actuellement un mémoire sur la photographie artistique en RDA (Allemagne de l'Est).

 

Parallèlement j'ai développé un projet de reportage sur les frontières françaises, que j'aimerais étoffer en m'intéressant à l'Union Européenne et c'est pour cela que je sollicite votre aide :

 

 

Flomau_2-1437233143

Frontière Franco-Belge

 

LE PROJET :

 

Il s'agit d'un projet de reportage photographique en Europe.

 

En même temps que je travaillais sur les restes du mur de Berlin, je me questionnais sur les autres murs encore érigés, notamment entre la Palestine et Israël, le Mexique et les Etats-Unis, sur l'île de Chypre par exemple. Ceci mêlé aux images d'actualité de migrants africains bloqués à la frontière franco-italienne, donc au sein de l'UE et de l'espace Schengen ont donné naissance à ce projet.

J'ai par curiosité cherché à voir ce que signifiait "frontière française" en 2015.

 

( > cliquez ici pour voir ce travail et mon site internet )

 

 

Flomau-1437233126

Frontière Italo-Française

 

Aujourd'hui j'aimerais poursuivre ce projet en l'étendant à toutes les frontières européennes.

J'aimerais photographier d'autres frontières internes de l'Europe, comme un périple en son sein.

Je souhaiterais aussi me confronter aux frontières externes de l'Europe, celles qui voient  des murs se construire et dont on ne parle peu. Les mêmes murs que l'on trouve à la frontière mexico-américain, se retrouve également à nos portes.

 

20_mur_ceuta-01-1437472791

http://ceriscope.sciences-po.fr/node/115

 

Ici un exemple de la frontière de l'Europe (Espagne) et du Maroc, en territoires africain. Des dispositifs similaires existent ou sont en train d'être construits en Grèce, en Hongrie, dans les pays du Nord-Est, voisins de la Russie...

 

Mon projet est d'aller du Portugal à la Finlande, à la Grèce, afin de rendre compte photographiquement de ce que sont réellement les frontières de l'UE et de Schengen; que l'Espace Schengen, c'est la libre circulation des personnes et des biens en son sein mais aussi le renforcement de ses frontières externes.

 

Mon projet est de traverser l'Europe, aller de frontières en frontières. Aller en train, aller en avion, et surtout beaucoup marcher le long des frontières, trouver le bon moment, le bon point de vue, la bonne ambiance, pour avoir des images de qualité. Prendre le temps et y retourner plusieurs fois. Il s'agit de révéler ce dont on ne nous parle pas, en utilisant la photographie de paysage et d'architecture

 

L'illusion de la liberté qui cache les limites de cette liberté.

C'est ce paradoxe que je voudrais mettre en avant dans ce projet.

 

Flomau3-1437233160

Frontière Franco-Belge

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à payer des billets d'avion : par exemple un aller retour Marseille-Tallinn coûte 500 € avec AirFrance (pas de Lowcost avec les gros sacs avec le matériel), pour Melilla c'est 400 €.

Elle servira aussi à voyager en train, en achetant des billets interrails pass ( http://fr.interrail.eu/interrail-passes/global-pass ). Il me faudra voyager plusieurs fois. Par exemple, deux billets d'un mois chacun, coûtent 922 €.

La collecte servira aussi à payer des hébergements, et des pellicules argentiques (Une boîte de 10 films 120mm, soit 10x12= 120 photos, coûte 57 € http://www.photostock.fr/portra-400nc-120 )

 

La somme nécessaire est bien plus importante que 1600€ mais c'est ce que j'estime nécessaire pour me lancer, je pourrais compléter moi-même ce qu'il manque.

Thumb_montgenvrelarche_85-1437235032
FloMAu

Florian Maurer, 24 ans, je suis étudiant en dernière année à l'école nationale supérieure de la photographie (ENSP) à Arles. Je travaille également pour les Rencontres d'Arles, en tant qu'assistant constateur d'état des oeuvres. J'écris en ce moment un mémoire sur la photographie artistique en RDA (Allemagne de l'est pendant la guerre froide). Je... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Excellente idée. Excellent projet. Où s'arrête le "nous" ? Où commence l'"autre" ? Qu'est-ce qui nous unit ? Qu'est qui nous sépare ?
Thumb_default
Bonne chance pour la suite et bons voyages frontaliers. A bientôt pour écouter du vivaldi à la campagne.