Soutenez le livre de Bruno Mazodier. Précommandez dès maintenant Football Dreams et profitez d'offres exclusives ! Sortie : le 15 juin 2018

Large_livre_football_dreams_bruno_mazodier_2-1527152228

Presentazione dettagliata del progetto

 

Je parcours le monde depuis des années pour réaliser des reportages. Au cours de mes voyages, je croise régulièrement des footballeurs qui pratiquent leur sport sur des terrains de fortune, avec les moyens du bord. Pour eux, un trait de peinture sur un mur, des petits tas de pierre ou encore la porte d’un bâtiment font office de buts. Parfois ils bénéficient de vrais terrains mais ceux-ci sont la plupart du temps mal entretenus. Leurs pelouses pelées voire inexistantes hébergent des buts rouillés, et leurs filets ont été déchirés par le temps.
Le livre que je m’apprête à publier rend hommage à ces joueurs anonymes et à la poésie de ce sport lorsqu’il est pratiqué avec trois bouts de ficelle.  

 

    

 

 

Ce sont mes souvenirs d'enfance qui m’ont guidé dans ce travail. Je me souviens des matchs entamés avec mes camarades dès les devoirs terminés sur la grande dalle de béton au pied de l’immeuble que nous habitions. Pour nous, les buts étaient matérialisés d'un côté par un lampadaire métallique qui sonnait d’un timbre clair quand la balle le heurtait, et, de l’autre par un vêtement roulé en boule et posé à terre. La barre transversale était laissée à notre jugement collectif, si bien que des débats animés s’engageaient lorsque les tirs échappaient au gardien : « Trop haut ! » « Je te dis qu’il y est ! » « Tu rigoles ? » « Il y est, je te dis qu’il y est ! »  Tout était variable dans ces matchs : le nombre de joueurs, les dimensions du terrain, la balle, la durée de la partie, les règles… Mais une chose était constante : dans nos têtes, nous étions tous des joueurs de haut niveau, jouant un match d’une importance cruciale devant des dizaines de milliers de spectateurs. Chacun de nous se mettait donc dans la peau de son joueur fétiche. Platini, Beckenbauer, Maradona, Cruyff… La crème de la crème était réunie sur cette modeste esplanade de banlieue.    


 

Aujourd’hui les joueurs que je croise portent les maillots de Neymar, Messi, Ronaldo ou Zidane. Et quand bien même ils n’auraient pas les moyens d’acheter un maillot, dans leurs têtes ils « sont » leurs idoles. Ils les incarnent. Peu importe que le terrain ne soit qu’un pierrier, qu’il soit en pente, qu’il soit une plage, un couloir d’immeuble, une ruelle, un champ… Ces footballeurs anonymes rêvent tout haut qu’ils jouent à Maracana, au Stade de France, à Wembley...

Ce sont leurs « football dreams ».

 




Au total, ce sont des joueurs et des terrains de 16 pays que j’ai photographiés, dans des lieux aussi différents que le Groenland, l’Inde, Madagascar ou Zanzibar…

 

 

 

 

 

Ce sera un livre haut de gamme tant dans la mise en page que dans les matériaux utilisé et la qualité d’impression. Il sera imprimé en France par Escourbiac, imprimeur ayant reçu à trois reprises le Cadrat d’Or, la plus haute distinction dans le domaine de l’impression.

Le format : 22 x 32 cm

La couverture : elle sera en toile (c’est beau et c’est solide) et une photo sera placée dessus, dans un creux (une cuvette, en termes d’imprimeur…)

La reliure : cousue et façonnée « à la Suisse ». Pourquoi je tiens à ce type de reliure ? Parce qu’elle permet une ouverture du livre bien à plat. Cela évite que la pliure centrale ne vienne gêner la lecture des photos. Une telle reliure a un coût, car elle nécessite un travail à la main de la part des façonniers, mais ça change vraiment tout.

Le nombre de pages : 128 pages, imprimées en Offset HRUV sur Papier mat 170g Arctic Volume White

Le livre sera imprimé de façon éco-responsable, c’est un engagement de notre imprimeur qui est labellisé « Imprim’Vert » depuis plus de 10 ans.

 

 


 

 

 

Pour les collectionneurs et les amateurs de séries limitées, un tirage de tête de 90 exemplaires numérotés et signés par l’auteur sera imprimé à part. Chacun des exemplaires sera accompagné d’un tirage FineArt également en édition limitée, de format 18 x 27 cm, réalisé par mes soins, numéroté et signé, à choisir parmi les 6 photos qui suivent.

 

 

 

 

 

Pour ceux qui chérissent les beaux objets, le livre ainsi que son tirage Fineart sera également disponible dans un coffret « Collector » toilé, avec fermeture aimantée.
Ce coffret sera réalisé en édition limitée à 50 exemplaires.

 

 

 

 


Les photos suivantes, extraites du livre, seront également disponibles en série limitée dans des grands formats :

Format 40 x 60 cm encadré en caisse américaine noire : série limitée à 9 ex.

Format 80 x 120 cm encadré en caisse américaine noire : série limitée à 5 ex. 

 

 

En soutenant ce projet, vous rendrez possible la création d’un bel objet d’édition. Un tel projet ne pourrait en effet pas voir le jour sans votre aide, car les coûts de réalisation d’un livre de photographies sont très élevés. 

En participant à cette collecte, hormis la satisfaction de soutenir cette création, vous bénéficierez bien sûr de l’une des contreparties détaillées sur cette page, parmi lesquelles le livre, bien entendu !

Par ailleurs, je reverserai 5% de la collecte à deux associations qui s'occupent d'enfants défavorisés dans le monde, principalement au niveau éducatif : "Enfants du Monde" (Inde, Sri Lanka, Brésil...) et "Les Enfants du Soleil" (Madagascar).

Il est important de préciser que ce projet ne me rémunère pas. Vu les innombrables jours de travail que j’y ai consacré, les frais occasionnés lors des voyages, le coût des tirages de maquettes,  le prix de l’impression etc…, il me sera très difficile voire impossible de rentrer dans mes frais. Mais le plaisir de réaliser un beau livre et de montrer la joie de ces joueurs et joueuses qui pratiquent avec trois bouts de ficelle prime avant tout !

 

 

 

Vers l’âge de 8 ans, j’ai été le témoin d’un phénomène qui m'a fasciné :  la lumière du matin, passant à travers le trou de la serrure, projetait certains jours l’image inversée de l’immeuble voisin sur le mur de ma chambre. Cette « camera obscura » fortuite est sans doute à l’origine de ma vocation de photographe.
Le jour de mes 12 ans, je me souviens avoir demandé un appareil photo comme cadeau d’anniversaire à mes parents. Je ne sais plus ce qu’ils m’ont offert, mais ce n’était pas un appareil photo… Grosse déception. Après négociation, j’ai obtenu le droit d’emprunter régulièrement le «Royer-Savoye» de mon père, ainsi que d’avoir de temps à autre un petit budget pour les pellicules et les développements.
Pendant les années lycée, les copains, le sport, les concerts, les sorties et la fameuse pression  du « passe ton bac d’abord » me détournent un moment de la photo. Mais mon premier travail en agence de publicité m’y ramène vite. J’y côtoie de nombreux photographes. J’envie leur vie, leurs voyages, leur métier. En 1993, je donne ma démission et pars autour du monde avec un boitier, deux objectifs (dont un merveilleux Angénieux) et un sac bourré de pellicules. Au retour, je présente mes images et obtiens ma première parution. Ma décision est vite prise : ce sera ma vie. Après une formation pour peaufiner ma technique je me lance en freelance.
C’était il y a 20 ans...

Parmi d’autres réalisations, j’ai publié en 2005 un livre de photos et textes intitulé TRACES, consacré au Bassin d’Arcachon, avec l’écrivain William Radet.

Nous avons rencontré un beau succès, avec 2 500 exemplaires vendus, et un coup de coeur de la FNAC.
J’ai également réalisé un livre sur une expédition dans le passage du Nord Ouest avec le navigateur Mathieu Bonnier.
Mes photographies ont intégré la collection photographique de la Bibliothèque Nationale de France en 2008, et font également partie de collections particulières.

Vous pouvez voir mes photos sur Instagram
et sur mon site www.mazodier.com

 

 


Germain Gilbert : c’est le directeur artistique du projet. La mise en page, le choix des typos, la vidéo, les outils de communication c’est lui. L’oeil vif, l’esprit tout aussi vif, il est également est voyageur-photographe. Du haut de ses 25 ans, il donne l’impression d’avoir vécu déjà 10 vies. Quand il n’est pas à l’autre bout du monde avec sa complice Florisse ou en train de réparer son bateau, il travaille pour des agences de publicité.  Le domaine du luxe est sa spécialité. La garantie que notre livre sera un petit bijou. 
https://www.behance.net/germaingilbert
instagram.com/florissexgermain

 

 

 

 

L’imprimeur Escourbiac : créée en 1963 par Michel Escourbiac, cette imprimerie française a été reprise par ses fils en 1997. Ils ont notamment orienté la société vers l’impression de livre de photographies, très souvent en direct avec les photographes. Escourbiac a entre autres imprimé les photos de Sebastiao Salgado, Sabine Weiss, Antoine d’Agata, Grégoire Korganow, Vincent Munier, Yan Morvan, Pierrot Men, Théo Gosselin et Maud Chalard…
Escourbiac est à ce jour le seul imprimeur à avoir obtenu 3 Cadrat d’Or de façon consécutive.

 

Football Dreams sortira le 15 juin 2018 au moment de la Coupe du Monde de Football. Ce sera l'occasion de montrer une facette différente de ce sport universel.
La fête des pères tombant le 17 juin, le livre pourrait aussi être un beau cadeau à tous les papas amoureux du ballon rond… Si vous souhaitez avoir vos exemplaires pour la fête des pères, pas de problème : vous pourrez venir les récupérer à mon atelier le samedi 16 juin, en me passant un coup de téléphone.

 

A cosa servirà la mia colletta?

En participant, vous m’aiderez à réaliser un livre de qualité, et à faire appel à des artisans basés en France. Ils sont plus cher, mais leur travail de haute tenue est payé à sa juste valeur.
Je percevrai l'intégralité de la collecte, et celle-ci permettra de financer 35% des frais de réalisation du livre (impression, coffrets, tirages, DA, communication, emballages, commissions KKBB et TVA)  ainsi que de faire un don à deux associations qui s'occupent d'enfants défavorisés. Le reste du financement sera à ma charge.

Votre participation sera aussi un formidable encouragement pour moi.

 

 

Et si la collecte dépasse l’objectif ? Les fonds supplémentaires m’aideront à monter une exposition des meilleures photos du livre. Vous y serez tous conviés !

 

 


Un immense merci à tous ceux qui m’aident et me soutiennent dans ce projet, à commencer par vous !

Mais aussi à :
Tous les joueurs et joueuses que j’ai photographiés. Ce livre leur rend hommage.

Germain Gilbert, en charge de la direction artistique, pour sa créativité, son engagement sans faille dans le projet et son endurance.

Nathalie De Frouville, de NDF Gallery, pour les nombreuses occasions où elle a présenté mes photos de football à ses contacts, pour m'avoir permis de les exposer au festival "La Quatrième Image" puis de mettre aux enchères la photo "Le Séminariste" aux enchères lors de la vente au profit de l'association "Autour des Williams". Merci Nathalie pour ton soutien et ton amitié !

Lise Sarfati et Richard Dumas, qui font partie des tous premiers à qui j’ai montré mes images et qui m’ont encouragé.

Emilia Genuardi, Alain Cornu, Gilles Perrin et Nicole Ewenczyk pour leurs conseils précieux

Alexandra Lebon et Augustin Détienne, pour les nombreux et passionnants échanges lors de l’élaboration de la maquette.

Patrick Pisal-Hamida, Administrateur Directeur Général TELMA, Sponsor officiel de la Fédération Malgache de Football, Membre de la Commission Finances de la CAF (Confédération Africaine de Football), et Ambassadeur des Girondins de Bordeaux, qui va remettre en mains propre le livre Football Dreams entre autres à Zinédine Zidane, Michel Platini, Alain Giresse, Marius Trésor pendant la Coupe du Monde en Russie.

Olivier Guez, prix Renaudot 2017 et auteur d’Eloge de l’Esquive, formidable essai sur le football brésilien, aux Editions Grasset.

Bernard Chambaz, auteur de Petite philosophie du ballon, aux éditions Flammarion. Un essai poétique et rafraichissant.

Catherine Mazodier, professeure agrégée d’anglais pour la traduction des textes.

Stéphanie Gentilhomme de Rendezvous RP pour les Relations Presse. 

Mattéo Bordron, stagiaire de compétition qui m’a ouvert les portes du monde des réseaux sociaux.

Camille Saint Hilaire, elle sait pourquoi !

Thibault Lancrenon pour ses conseils juridiques

Raphaël Rimoux, Guy Dassonville et toute l’équipe de Canon France pour leur aide technique et matérielle au fil des années.

Et Virginie, pour sa patience infinie et son soutien quotidien tout au long de ce travail.

 

 


Le 13 mars dernier la photo « Le séminariste » - qui fait partie du livre - a été mise aux enchères profit de l'Association "Autour des Williams ». La vente animée par Pierre Cornettes de Saint-Cyr a rapporté 40 000 € à l’association. Et la photo « Le séminariste » a été adjugée à 1 500 €. Merci à tous les acheteurs !
Le syndrome de Williams-Beuren est une maladie rare d’origine génétique qui se traduit le plus souvent par une malformation cardiaque et un retard de développement intellectuel et moteur. Le site de l'association.

 

Thumb_img_4140-1526927685
Bruno MAZODIER

Bruno MAZODIER, photographe, vit et travaille à  Paris. Vers l’âge de 8 ans, il fut le témoin d’un phénomène étrange : la lumière du matin, passant à travers le trou de la serrure, projetait certains jours l’image inversée de l’immeuble voisin sur le mur de sa chambre. Cette camera obsucra fortuite est sans doute à l’origine de sa vocation de... Continuare

Ultimi commenti

Default-1
Bravo pour ton projet et en pleine actualité!
Default-4
Je viens de voir tes photos dans le Fig Mag, bravo !! A très vite pour un dèj avec Perrine ! ;) L'autre Caro
Default-6
Arrêts sur image de la plus formidable joyeuse chorégraphie créative universelle : le football !