Aidez nous à financer cette résidence d'artistes (écriture/conte/mise en scène) pour permettre un création innovante par 2 compagnies

Large_ulrich1-1425928592

Présentation détaillée du projet

Depuis 7 ans, le Festival de la Francophonie PAROLES PAROLES  est une Invitation au voyage, une porte ouverte vers ailleurs, un lieu de rencontres et d’épanouissement où la parole est une soupape, un acte de résistance à l’austérité ambiante, à l’uniformisation des cultures.  

Chaque année, le Festival étoffe sa programmation et s'enrichit. Du spectacle bien vivant, où amateurs, professionnels, public, tout-petits ou très grands se rencontrent, tissent des liens, dressent des ponts, des passerelles …  Autant d'incitations à la création, aux échanges entre tous.   

Et cette année encore, une résidence d'artiste. Une création commune à deux compagnies: la Compagnie du Voyageur Immobile  et la Youle Compagnie; des aller-retours incessants entre Rouen et Brazzaville, une rencontre en francophonie. Ulrich N'Toyo et Yannick Boitrelle se préparent à partir ensemble pour un tout nouveau voyage.   Capture_d__cran_2015-03-09___20.08.37-1425928155

 

J'ai remonté le fleuve pour vous , c'est l'histoire d'une vie qui se bat pour trouver sa place. C'est une plongée en enfance au temps des pionniers, de Pointe Noire à Brazzaville. Ulrich N'Toyo, comédien-conteur, ouvre un grand livre en relief, et on assiste à un cours spectaculaire d'histoire congolaise. Congo-Brazzaville, des années de combat pour la démocratie, une indépendance encore fraîche et si fragile... L’artiste  sert le propos avec le charisme des griots sous l’arbre à palabres, le talent et la folie de sa jeunesse, l’éclat de joie sous le chapeau… 

 

Img_0643_-_copie-1425928064

 

Le travail à la table a commencé en septembre: deux autres voix ont été sollicitées pour entrer dans les mots du conteur, celles de Rose et Vanessa, pour que naisse le théâtre. Cette résidence c'est le point final au bout des écritures, l’accouchement d’un travail de plusieurs mois : des mots posés sur une voix. Le travail du comédien commence ici. Les mots prennent maintenant corps sur le plateau… 

 

Extrait des notes de mise en scène:

"Le texte est rude et épique, il parle d’éducation, et de nos jours, dans nos sociétés, nous sommes si perplexes de l’éducation, comment la réinscrire dans une vie communautaire ?  Le texte parle de collectivisme, d’amitié, mais aussi de guerre, de ce pouvoir de domination, qui touche tous les peuples, tous les hommes. Le texte parle d’amour, de l’amour en grand. Puis de la langue française qui s’est retrouvée au Congo, d’une multitude d’histoires qui nous guident vers notre histoire.  Alors il faudra donc un espace coloré et lumineux, pour que de toutes les façons ce spectacle soit une couleur de vie, un moyen d’être meilleur, plus grand, plus ample, plus moelleux. Ce spectacle s’adresse à tous, pour entendre un récit d’un moment donné de la vie d’Ulrich N’Toyo. Il est le mélange de plusieurs pays, il s’adresse aux jeunes collégiens, lycéens, jeunes adultes, parents, grands-parents. Il fera entendre le Congo-Brazzaville par chez nous, pour nous parler de la vie. Je suis d’ici…"   Img_0626-1425935083  

 

Ensemble, Ulrich et Yannick créent, confrontent leurs univers. Et le comédien rejoue sa vie devant nous: il chante, crie, gueule, il livre ses mots lavés, rincés, tout neufs. Et l’émotion est là, intacte, universelle.  

 

 

 

 

Conteur / comédien : Ulrich N’Toyo 

Mise en scène : Yannick Boitrelle

Dramaturgie : Rose-Marie Arrivé / Vanessa Simon Catelin  

 

Ulrich N’Toyo intervient également pendant le Festival  

 

• Mardi 24 mars : Contes au bar 19h30 - gratuit - durée 1h - à partir de 12 ans - Petit Grenier à sel Honfleur. Les contes sous la Youle : l’initiation  

 

• Dimanche 29 mars : Sieste Contée : Ulrich c'est moi 15h - 4€/6€ - durée 1h15 - Tout public - Salle Chocolat à Equemauville. Les contes sous la Youle : la filiation

 

• Mercredi 1er Avril : Les Josettes  14h-16h/16h-18h - 10€ - durée 2h - Tout public - Salle Chocolat à Equemauville.  Les contes sous la Youle : la fabrication    

 

À quoi servira la collecte ?

Le Festival Paroles-paroles est un temps fort de rencontres artistiques autour des arts de la parole. 

La programmation se déroule sur 11 jours, mobilise 156 artistes et une vingtaine de bénévoles, tous impliqués et engagés pour permettre à ce festival d'exister. 

Plusieurs spectacles sont en accès libre, et lorsqu'ils ne le sont pas, nous avons choisi de pratiquer des tarifs très bas pour permettre à tous d'y participer (4€ et 6€).

 

Sur un festival de cette envergure, les dépenses sont importantes :  Logistique, hébergement et restauration des artistes, défraiement des artistes, cachets, SACEM, SACD, décors, matériels, location équipements scéniques, dépenses de communication…   Le budget global du festival est de 16 000 euros. (hors résidence) Sur lesquels, 6 500 € de subvention publique (technique et cachets), 1 800€ de dons privés (régie et communication), 7 700€ d'apports associatifs ( cachets et frais associés). Sans compter la mise à disposition gracieuse des salles et du personnel municipal, les dons en nature pour les repas, l'hébergement, la communication... 

 

Pour participer à ce festival et offrir au public des spectacles de qualité, les artistes ont accepté de revoir leur cachet à la baisse, certains mêmes participent bénévolement.  Pour autant, nous ne pouvons nous satisfaire de cette situation. Les sommes collectées permettront donc de financer une partie de l'hébergement  des deux artistes pendant la résidence et de les rémunérer sous forme de cachets pour le travail réalisé pendant ce festival.

Thumb_tmpc-square_logo_2016-1452935789
Paroles Paroles

Créé en 2009 à Honfleur, ce festival est porté par deux associations les Z'Ateliers de la Tête de Bois et Cascade & deux municipalités, Honfleur et Equemauville. Il bénéficie depuis 2013 du soutien de l'Union Normande de la FNCTA (Fédération Nationale des Compagnies de Théâtre et d'Animation). La compagnie Accord Tacite est une compagnie... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Je viendrais le 5 avril partager un beau moment, d'ici bon festival, et felicitations en pagaille
Thumb_default
Un projet avec un titre pareil ne peut que parler aux amateurs de belles histoires ... Bon vent, ... ou plutôt, bon courant !
Thumb_default
De la part de Bernard!