WE NEED YOU ! Pour soutenir notre Court-Métrage et financer notre conte de l'absurde.

Large_leo-1434492671-1434492689

Présentation détaillée du projet

Leo-1434492722

 

PITCH

 

Louis doit mourir, il ne sait pas pourquoi, mais visiblement son heure est venue. Le problème, c’est qu’il n’est pas du tout prêt à mourir.

Alors quand il se retrouve face à son faucheur, aussi maladroit et attachant fût-il, une seule envie lui vient : s’enfuir, vite et loin.

 

 

Synopsis :

 

Louis attend. Il attend tout autant d’arriver à dormir que de commencer à vivre une vie qu’il fantasme. Un matin comme un autre, noyé dans les vapeurs de cigarette et de fatigue, il entame un dialogue avec lui-même où se mélangent son imaginaire et la moins reluisante réalité de sa vie. Fatigué et distrait, il chute et se réveille dans un lit d’hôpital. À son chevet deux hommes inconnus parlent, de lui, et de sa mort imminente. Paniqué et décidé à ne pas mourir, Louis s’enfuit, poursuivi par Pierrot. À travers un Paris caniculaire et les rêves de Louis, leur poursuite, semée de rencontres rocambolesque ne s’arrêtera pas tant que Louis n’aura pas obtenu la réponse à sa question : Pourquoi ?

Durée estimée : 20-25 minutes.

 

 

PERSONNAGES

 

Louis : 25 ans, Insomniaque et glandeur sympathique à la trajectoire incertaine. Il est tiraillé entre son envie « d’extraordinaire » et son talent naturel pour la procrastination. Sans emploi et sans attache il n’est lié au monde que par une chose, l’envie d’y rester.

 

Pierrot : 25 ans, Faucheur débutant et malhabile. Fraîchement mort et recruté par l’une des toutes nouvelles sociétés privées de récupération d’âme. Pierrot se retrouve pour son premier contrat confronté à un client récalcitrant. Derrière sa timidité et une certaine lâcheté, un faucheur opiniâtre et colérique va se révéler.

 

Étienne : 23 ans, Voyeur pénitent de square public. S’il lit son journal, c’est à l’envers afin de ne pas être détourné de son observation des jolies filles qui peuplent ses pensées et les squares parisiens.  

 

Roger : 30 ans, Faucheur confirmé et cynique, il accompagne Pierrot lors de sa première mission. Personnage furtif, tout aussi bienveillant que moqueur.

Et bien d’autres personnages que Louis et Pierrot rencontrent dans leur folle poursuite : un barman, une infirmière, un quêteur de l’€uro Rouge, un fonctionnaire taciturne, un guide touristique tyrannique …

 

 

Pourquoi ce film ?

 

Tout d’abord parce que. Mais aussi et surtout par envie. Envie de tourner, d’étrenner la liberté de nos outils de cinéma avec une équipe réduite et mouvante, un matériel léger qui nous laisse libre d’agir avec spontanéité, d’adapter les conventions du jeu et du tournage à nos envies et à nos besoins. Le scénario a poussé naturellement, il a germé entre des plants d’actualité, de cinéma, de lecture et d’observation du quotidien.

Le problème avec un scénario c’est que le lire c’est bien, mais on a vite envie d’entendre la voix des personnages, de voir comment ils bougent, parlent, tombent, se battent, rient… Alors on se dit vite qu’on va faire plus que de l’encre et du papier et qu’on va tout faire pour donner vie aux personnages.

On a décidé qu’on allait faire un film entre copains belges et français, entre copains d’école de cinéma.

Pour que notre décision ne soit pas une vaine promesse, aidez nous à monter notre projet et prenez part à sa production !

 

 

AMBIANCE DU FILM

 

Si le sujet peut sembler sérieux, le ton du film est définitivement celui de la comédie déjantée, loufoque et cynique. Pour trancher avec un point de départ aussi sombre, le film se déroulera sous le soleil d’Août dans les rues et les parcs de Paris.

Le but est ici d'avoir un film vif, rapide, mais également chaud et coloré. Un film guidé par des personnages survoltés à travers un environnement dissonant et absurde.

Les personnages se baladent entre le rêve et une réalité qui flirte avec le fantastique, où le “no-reason" a toujours sa place. L’espace est éclaté et les personnages jouent de cette réalité fantasque avec facilité et décontraction. Un peu comme si Friedkin chorégraphiait une course poursuite entre Dewaere et Depardieu dans la médina du “Caire Nid d’espion”, à coup de split screens et de zooms.

 

 

Esthétique Visuelle :

 

L’image à l’instar des personnages, sera mouvante et libre. L’idée est de lier chorégraphie de la caméra et composition de cadre et de retrouver l’esprit gentiment anar de films comme L’aventure c’est l’aventure de Claude Lelouch...

 

Capture_d_e_cran_2015-05-28_a__13.54.31-1434391203

(L'aventure c'est l'aventure de Claude Lelouche 1972)

 

 

... ou encore La fille du 14 Juillet d’Antonin Peretjatko.

 

Capture_d_e_cran_2015-06-06_a__17.03.38-1434391245

Capture_d_e_cran_2015-06-06_a__17.03.31-1434391327

(La fille du 14 Juillet de Antonin Peretjatko 2013)

 

Comme dans certains travaux photographiques de Martin Parr, nous avons envie  de mettre en place chaque cadre de manière à ce qu’ils puissent offrir un niveau de lecture humoristique dans sa composition. Visuellement, les mouvements de zooms rapides ou les splits screens d OSS 117 de Michel Hazanavicius nous inspirent, ou encore l’adage de Godard “Un plan est une idée” qui nous place en rupture avec le classicisme cinématographique.

L’esthétique image pour laquelle nous avons opté est proche d’une esthétique pellicule, avec des couleurs vives, aux teintes claires et saturées. Par le choix de la caméra et des optiques nous allons également essayer de retrouver une image avec une texture proche de l’argentique, pour donner plus de corps et de densité.

 

Cette porosité entre les frontières de la réalité et du fantastique a pour but d’apporter une liberté à la mise en scène, à la lumière, au jeu, en laissant une marge d’innovation et de prise de risque plus grande par rapport à un film « classique ».

 

 

Éclairage :

 

Nombre de scènes se déroulent en extérieur, il n’y aura donc pas d’ajout de projecteur. Il nous appartiendra alors de sculpter et de composer comme on le souhaite avec la lumière du soleil.

Pour les scènes intérieures nous avons opté pour un style d’éclairage expressionniste, avec des découpes franches de lumière, des ambiances travaillées et surréalistes, ce qui renforcera l’aspect fantastique et extravagant de notre film.

 

Capture_d_e_cran_2015-06-13_a__14.38.42-1434391085

Capture_d_e_cran_2015-06-13_a__14.38.27-1434390954

(L'aventure c'est l'aventure Claude Lelouche 1972)

 

Capture_d_e_cran_2015-06-15_a__20.11.18-1434391899

(Oss 117 Rio ne répond plus de Michel Hazanavicius 2008)

 

 

Ambiance Sonore :

 

Le son va avoir une importance primordiale dans le décalage humoristique que nous recherchons. Pour apporter un aspect comique nous allons traiter le son de manière non naturaliste, nous amuser avec son traitement pour en faire un personnage et une aventure à lui seul. Les voix pourront être légèrement modifiées pour donner des timbres identifiables et uniques aux personnages, leur spatialisation sera en rupture avec la réalité : une gare pouvant devenir aussi silencieuse qu’une église et inversement, les voix avoir un écho sans lien avec l’espace où les personnages se trouvent…

 

Pour la bande son, quoi de plus punk que de la musique de procession religieuse pour accompagner ce film funèbre !

 

Ci-dessous un lien Youtube du type de musique que nous souhaitons utiliser.

 https://www.youtube.com/watch?v=dAfwUoRIfuo&index=2&list=PLiL_uvxM3Mb5g1dhN7PHJ-m-3ZEGzBz8U

 

(Astuce : Pour l'entendre comme nous l'entendons pour le film, aller dans les paramètres de la vidéo et pour la vitesse de lecture augmenter par 1.5! C'est plus punchy pas vrai!)

 

 

 

LE RÉALISATEUR

 

Le_oprm-1434536613

 

Léo Belaisch 24 ans étudiant à l'INSAS de Bruxelles en Réalisation.

"Ce projet est né comme souvent d'une simple idée, d'une ligne dans un carnet, qui au fur et à mesure des réflexions et des discussions s'est développée. Grâce à l'enthousiasme d'une équipe et au soutien de KissKissBankBank cette idée est en passe de prendre place dans la réalité, et ça, c'est incroyable ! "

 

 

L'ÉQUIPE

 

Nous sommes tous des étudiants français ou belges, dans diverses écoles de cinéma bruxelloises. Nous avons fait le choix d’avoir une équipe réduite au maximum, pour pouvoir tourner le plus efficacement et longuement possible.

 

Scénariste et Réalisateur : Léo Belaisch étudiant en Réalisation à l’INSAS

 

Assistant mise en scène : Maxime Dambly étudiant Image à l’INRACI

 

Chef Opérateur : Adrien Heylen étudiant Image à l’INSAS

 

Assistants image : Edouard Outters étudiant Image à l’IAD, Octave Paute étudiant Image INSAS

 

Scripte : Nina Haditalab étudiante Montage INSAS

 

Ingénieur Son : Pierre Nicolas « Bibou » Blandin étudiant Son INSAS

 

Perche : Barbara Juniot  étudiante Son INSAS

 

Décor et costume : Justine Dely étudiante Montage INSAS

 

Régie : Pauline Wathelet étudiante montage à l'INRACI, Odile de Lacroix

 

Montage : Jules Le Garroy étudiant Montage INSAS

 

Illustration : Maurane Mazars étudiante à l'HEAD de Genève.

 

 

QUELQUES PHOTOS DE L'ÉQUIPE !

 

Prmadri_le_o-1434533657

Adrien Heylen à droite (chef opérateur) et Léo Belaisch à gauche (réalisateur) sur le tournage de "Prométhée" de Léo Belaisch (2014).

 

 

Bibou-1434534618

Pierre Nicolas "Bibou" Blandin, Ingénieur son, travaillant sur "le Royaume" de Paul Dollé (si si, il travaille, c'est un micro dans sa main).

 

 

Maxime-1434534815

Maxime Dambly, Assistant Mise en scène.

 

 

Nina-1434535608

Nina Haditalab, Scripte

 

 

Où en sommes nous ? :

 

Nous sommes actuellement en pleine préparation : repérages, castings, essais techniques, autorisations... Nous nous démenons pour que tout soit près début Août, date ou commencera notre tournage.

 

Les castings avance et les personnages prennent vie!

 

FERDINAND FLAME EST LOUIS

Img_7511-1436355731Img_7496-1436355745

 

LUCAS WAYMAN EST PIERROT

 

 

Lucasw-1436356002

 

HUGO KUCHEL EST ROGER

Hugok-1436356057

 

DJALLIL BOUMAR EST LE GUIDE

Djalil-1436356131

 

CHARLES GUERAND EST ÉTIENNE

Charles-1436430983

 

DAVID SCARPUZZA EST LE FONCTIONNAIRE

Davidscar-1437392474

Les castings continuent, les photos suivront!

À quoi servira la collecte ?

Location caméra-optique/ Lumière : 2000 euros

Régie : 1200 euros

Assurance : 300 euros

Transport : 200 euros

Son : 200 euros

 

Nous avons déjà un peu d’argent pour pouvoir lancer notre projet, mais sans vous, le film ne se fera pas!

(Je dis ça, mais pas de pression hein…)

Même si c’est pas l’aspect qui nous plaît le plus, faire un film ça coûte pas mal d’argent et pour ça nous avons besoin de vous!

 

Si nous atteignons  les 2500 euros, nous pouvons donner vie à notre histoire, ce qui est franchement grisant.

Mais plus nous récoltons de fond plus nous pourrons améliorer la qualité du court métrage.

Par exemple en prenant des optiques de folie (un super Zoom pour de supers effets) de la machinerie de super qualité (pour que le cadreur puisse courir avec sa caméra tout en restant élégant) mais aussi pour donner 3 repas chaud par jour à la courageuse équipe qui va se donner à fond pendant presque deux semaines.

 

Bref, plus vous nous soutenez plus le film sera cool et plus vous prendrez plaisir à le regarder !

Thumb_prome_the_pix-1434393251
Léo Dan Belaisch

Après un Bac cinéma au Lycée Sophie Germain à Paris, je fais une licence d'Économie Social à la Sorbonne et pars ensuite en Belgique pour intégrer l'école nationale de cinéma en Réalisation. Je suis actuellement en 2ème année.

Derniers commentaires

Thumb_default
10 euros de la part de Zelda Flame
Thumb_default
Où sont les femmes ? Patrick Juvet
Thumb_default
Projet bien vendu par notre nièce chérie que nous embrassons très fort....très très fort...Maintenant travaillez bien sur ce beau projet Marie, Catherine et Mamie