Aide nous à passer le message en contribuant au 2ème album de Jahkasa "Enfant du Faso", un reggae balafon dans le temps !!!

Large_kisskissbank-ok-1413703405

Présentation détaillée du projet

 

Le teaser va vous mettre dans l'ambiance et les bonnes vibes du projet !

 

 

Mes origines...

Je suis griot d'une famille bwamou du Burkina-Faso et baigne dans la musique traditionnelle depuis mon plus jeune âge et le balafon est mon instrument de cœur. J'ai fait partie ou mené plusieurs troupes depuis 1996 en tant que balafon soliste et chanteur. Ces expériences m'ont permis de connaître l'Europe alors que j’étais encore jeune lors d’une tournée en Belgique en 2001 avec la troupe Allah-Deme.

 

Et puis grandissant et découvrant plein d'univers différents, j'ai commencé à composer des chansons avec une guitare que m'avait donné un ami, transposant les mélodies du balafon sur la guitare.

Je m'inspirais des artistes mandingues comme Salif Keita ou Amy Koita pour ne citer qu’eux, puis j’ai découvert le Reggae et ses piliers comme Bob Marley, Tiken Jah, Alpha Blondy ou Lucky Dube.

C'est là que mon projet à commencer à mûrir, une fusion qui mélangerait ma culture traditionnelle mandingue et l'univers du reggae, deux mondes pas si loin que ça pour passer des messages...

 

Les débuts de JAHKASA...

 

J'ai voulu faire le « Reggae Balafon » depuis 2005, quand j'habitais encore dans les quartiers de Ouagadougou.

Ma première maquette c’était le titre « Femmes Africaines » actuellement sur mon premier album. Texte arrangé par Adama Venegda alias « Dadas » (DAS PRO) qui m'avait enregistré à l'Atelier Théâtre Burkinabé, et le lendemain il m'a donné un CD avec ma photo sur la pochette !! Il m'a dit « Garde ça pour toi et continue de composer ».

 

En 2007 j'ai été invité en France où j'ai pu enregistrer une autre maquette du titre « Alona » avec un enregistreur de 6 pistes qui est également sur le premier album.

C’est finalement en 2008 que j'ai décidé de repartir par mes propres moyens en France pour pouvoir vraiment construire ma musique, apprendre à connaître le studio et la scène « moderne » ce qui est difficile au Burkina et en Afrique en général.

 

Les maquettes que je venais d’enregistrer m’ont donné envie d'aller plus loin et c'est en 2010, avec la rencontre de Richard Monsegu et Sebastien Thron du groupe lyonnais « Antiquarks » que j'ai pu enregistrer le titre « Sababu ».

Quand j'ai fait écouter ça à Dadas, il m'a dit « je te finance le clip », qui a pu être tourné à Ouagadougou et qui fut présenté en Juillet 2011. Le clip a reçu de très nombreux retours positifs lors de sa sortie au Burkina. Grâce à cette première vidéo j’avais enfin en main mon premier single !!

 

   

 

La concrétisation... mon premier album

 

Le plan d’actions 2014/2015

 

Ce deuxième album sera donc encore plus « lourd » mais toujours « dans le temps », car nous sommes déjà en collaboration avec différentes équipes, comme « Ras Jumbo », bassiste de Tiken Jah Fakoly, qui nous a fait l’honneur de nous donner un coup de pouce pour l’enregistrement de plusieurs titres du nouvel album cet été accompagné de « ViVi Avelino », guitariste de Tiken Jah Fakoly, dans le « Studio Paradise » de Montreuil (93) en Juillet 2014 !!

Mais encore l’enregistrement des morceaux traditionnels à Ouagadougou dans le « Studio Ouaga Jungle » avec Camille Louvel, prévu en Janvier 2015.

Enfin les dernières prises de son et le mixage seront assurés au studio « Otoctones Records » de Grenoble par Nathan Mercier, ainsi qu’au « Studio Nomade » de Gilles Thomas à Lyon durant le printemps et été 2015.

 

L’équipe « RASCA Prod » qui nous suit déjà en France et au Burkina pour la diffusion vidéo est également partenaire de tout le processus, de la création à la tournée accompagné de « GnamaGnama Productions », qui nous soutient depuis le tout début aura également en charge la captation vidéo.

 

L'album va comporter différents rythmes du Faso mélangés aux sonorités jamaïcaines, avec le balafon en première ligne..., la cora, la guitare mandingue, la basse/batterie, les cuivres, les chœurs... et mes textes, toujours dans plusieurs langues, pour toucher un maximum de monde et qui, je l'espère, passeront le message...

 

La sortie du deuxième album de JAHKASA « Enfant du Faso » est prévue pour 2015. Mais en attendant bientôt un clip sera là pour vous mettre toujours dans le temps sur l'avancement de l'album. 

 

Le budget pour tout ça : 8 000 euros !

 

On a déjà financé (comme on pouvait!!!) : 2 500 euros

 

- des maquettes au Burkina Faso,

- 6 jours d’enregistrement en France à Paradise Studio Montreuil,

- des musiciens,

Et du riz au djabadji  pour nourrir tout ce petit monde !

À quoi servira la collecte ?

 

Il reste encore du chemin et nous recherchons donc un soutien pour :

 

- Terminer l'enregistrement en France (location studio, musiciens, trajets, et tout les "à côté"...)

- Partir enregistrer au Burkina Faso avec les musiciens traditionnels (balafons, percussions...) et tourner des clips

 

Le détail du budget : 

- Studio Ouaga (1 000€)

- Mixage/mastering (1 200€)

- Graphisme jaquette (800€)

- Pressage CD (1 000€)

- Tournage Clip (1 000€ )

- Frais Divers (500€)

Thumb_kisskissbank-ok-1413708391
Jahkasa

Fils d’une famille de griots et musiciens de Ouagadougou au Burkina Faso, Karim pratique la percussion, le balafon, la flûte peule et le chant dans les mariages traditionnels et lors de fêtes locales depuis tout jeune. Dès 1996, à l’âge de 10 ans, il intègre la troupe burkinabé Allah-Deme en tant que Balafon Soliste, avec qui il tourne plusieurs années... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Allez, on y croit en ce beau projet d'album... En tout cas, l'asso AfriKmouv continue a encourager Jahkasa!!
Thumb_default
Je souhaite vivement que le groupe JAHKASA puisse atteindre son objectif celui d'enregistrer ce nouvel album et je serai parmi vous pour l'écouter en concert. Que viva la musica ! Funkynat
Thumb_default
Big up aux enfants du Faso et longue vie à Jahkasa ! bon courage et bonnes vibes pour le record ! Musicalement, I'Zerians