Donnez pour un puits dans le désert et aidez à créer un verger chez les bédouins du sud Sinaï. Naissance d'une oasis, vie d'une famille...

Large_jardin_b_douin_3-1424116132

Présentation détaillée du projet

     

Le Sinaï est une immense péninsule désertique, bordée au nord par la Méditerranée, au sud-ouest par le golfe de Suez, au sud-est par celui d'Aqaba et à l'est par la bande de Gaza, Israël, la Jordanie et l'Arabie Saoudite. 

 

Sina_-1426854473

 

Depuis l’Antiquité, cette étendue de 56 000 km2 a été le théâtre de nombreuses civilisations. Les pharaons la nommaient la " montagne de turquoise " et l’exploitèrent pour en extraire des minerais précieux.

Dsc02654a-1426855297Mais le Sinaï c’est aussi la montagne de Dieu, un lieu hautement sacré pour les trois religions du Livre et l’on y rencontre les fantômes de Moïse, de saints chrétiens mais aussi musulmans (dont le prophète Mahomet) qui, dès le haut Moyen-âge, empruntaient cette route à des fins commerciales de troc et, plus tard, pour se rendre à La Mecque.                   

                                     Ici, le monastère Sainte Catherine :

Photo-6-1426792953

Les Bédouins sont les Arabes originaires du Yémen. Ils se sont répandus dans le Moyen-Orient jusqu'en Syrie et en Afrique du Nord après l'introduction de l'Islam par le prophète Mahomet il y a environ 1400 ans. Les Bédouins du Sinaï sont issus d'un deuxième exode qui a eu lieu il y a entre 600 et 400 ans : 12 a 17 tribus sont arrivées au Sinaï pour y rejoindre deux autres déjà présentes.

Pict0069-1426855238Dans cette vaste étendue de désert, le climat est (très) chaud et (très) sec. La moitié Sud du Sinaï est montagneuse, formée de granits roses découpés en massifs par les wadis (rivières asséchées). Le granite est souvent mélangé à de longues et dures veines d'intrusions de basalte. Dsc01363-1426855084

Au fil du temps l’érosion a façonné d'étonnantes crêtes dans le paysage montagneux offrant une grande diversité de roches tant au niveau des formes que des couleurs. 

On peut trouver des pierres de couleur verte, rouge, jaune, violet et même bleu. Dsc02017-1426793732

Ses massifs montagneux sont entaillés de profondes vallées et ses côtes sableuse interminables sont ourlées des plus beaux fonds marins de l'hémisphère nord. Dsc00652_w-1426793939

Les bédouins du Sinaï sont des semi-nomades. L’été, ils s’installent près des sources de montagne et se calfeutrent dans le désert l’hiver. 

Ils vivent essentiellement de l’élevage (chameaux, chèvres, moutons) mais aussi de l’agriculture et de l’artisanat. 

Dsc02720-1426793312

Pendant des siècles les bédouins se nourrissaient principalement de dattes, de lait de chèvre et de chamelle, de viande et de poisson (frais pour ceux qui habitent au bord de la mer). 

Quantité de plantes sont consommées ou utilisées a des fins thérapeutiques.  

Dsc03289-1426793832

 

Malgré de grands changements dans leur monde, ils ont préservé une grande part de leurs traditions. Aujourd'hui, parmi leurs loisirs préférés figurent la chasse, la pêche et le bivouac dans des lieux retirés, soit au bord de la mer, soit dans le désert. 

Les bédouins d'aujourd'hui exercent pour le plaisir et le tourisme ces pratiques qui ont permis à leurs aïeux de survivre.

Les courses de chameaux, les mariages ainsi que les fêtes religieuses sont de grandes occasions pour se réunir. 

Peuple fier, ils sont très honnêtes et très pieux. Ils ont leurs propres lois qui diffèrent des lois nationales ou islamiques et qui n'impliquent ni la prison, ni les châtiments corporels...

Beaucoup de bédouins sont conscients du danger de perdre leur identité.

 

Aujourd'hui, de plus en plus de bédouins se sont sédentarisés et le mode de vie traditionnel, très hospitalier mais très exigeant, semble être peu à peu délaissé par les jeunes générations. 

 

Dsc02037-1426793439

Le transport de l’eau s’est organisé et des routes traversent le désert mais c’est surtout le tourisme qui a séduit les nouvelles générations dont certains maîtrisent plusieurs langues étrangères.

Dsc01067-1426793516

La famille bédouine se compose du chef de famille, sa ou ses épouses et des enfants non mariés. Le clan regroupe plusieurs familles de la même lignée.

A l’échelle de la société, l’organisation se fait en tribus. 

Souleïman est le chef d'une famille de 6 enfants dont le dernier a 8 mois.

Dsc02630-1426794285

 

Il vit dans le village de Wadi Gazala, à mi-chemin entre Dahab, Nuweïba et Ste Catherine :Dsc01980-1426855916

Jusqu'alors, il accompagnait régulièrement des groupes de marcheurs et partageait son mode de vie et ses endroits favoris avec ses visiteurs.

 Dsc01841-1426794509

Malheureusement, les tensions politiques de ces dernières années ont drastiquement réduit le tourisme dont il tirait jusqu'alors la majeure partie de sa subsistance et les 8 bouches à nourrir de son foyer viennent à manquer du nécessaire ordinaire.

 

Il y a 5 mois, il fait faire un forage sur sa terre et a trouvé de l'eau ! à 100 mètres sous terre...

Dsc04582-1426794865

 

À quoi servira la collecte ?

 

Dsc04648-1426795831     Aux pieds de sa montagne, il s'est mis à rêver de tomates, de melons et de tout ce qu'un bédouin est capable de faire pousser dans le sable (vous seriez surpris !).

 

Mais, pour que l'eau prenne vie, il faut encore la remonter à la surface avec un système de pompage et d'irrigation.

 

N'y tenant plus (le printemps arrive), il a loué une pompe avec générateur pour 2 semaines à un de ses copains et a commencé à planter oliviers, citronniers, manguiers, tomates, melons, roquette, basilic.

 

J'étais là le jour où il a fait jaillir l'eau pour la première fois et le bonheur a envahi le désert.

 

Dsc04611-1426795865

 

Il a prévu d'enclore le terrain (pour éviter la visite inopinée de chameaux), de construire deux bassins de retenue d'eau et un abreuvoir à l'extérieur de l'enclos pour les animaux de passage.

 

Dsc04619_copie-1426795905

 

C'est là que vous intervenez : 3000 € peuvent lui permettre d'acheter une pompe avec générateur pour arroser, d'y adjoindre les tuyaux d'irrigation et construire les bassins.

 

Pompe : 1000 €

Irrigation 1500m² : 500€

Bassins de rétention d'eau : 500€

​Clôture & divers : 1000€                  

 

Ici, un bassin de l'oasis El Khudra : Dsc03704-1426796012

 

Dsc04599-1426796187

 

Dsc04702-1426796502

Dsc04641-1426796530

 

Thumb_1521851_10201172020815006_1363945314_n-1426261059
Aude LAURANS

Photographe, passionnée du désert, je suis particulièrement intéressée par celui du sud Sinaï et j'y ai établi depuis 5 ans des relations personnelles avec une population extrêmement attachante. Souleïman et Frajah son épouse sont devenus des amis et m'ont offert de merveilleux moments en leurs compagnies ainsi qu'en celles de leurs proches. J'ai pu... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage, ça va marcher. Danièle.
Thumb_default
"Nous sentons bien nous-mêmes que ce que nous faisons n’est rien de plus qu’une goutte d’eau dans l’océan. Mais si cette goutte d’eau n’était pas dans l’océan, elle manquerait." Mère Térésa de Calcuta
Thumb_default
Voila un bon projet à donner en exemple au plus grand nombre pour stopper l'hémorragie des migrants pour qu'ils puissent construire une vie sur leur sol