Soutenez le Jardin Petit à Petit, un collectif qui a mis en place des systèmes de production, distribution et consommation alternatifs.

Large_jardin_ac_kiss_2-1410120400

Présentation détaillée du projet

                                               

Si vous avez regardé la vidéo juste haut dessus, vous savez maintenant en quoi consiste le Jardin Collectif Petit à Petit, voici en détail la description de notre projet.

                                               

 

En quoi consiste le Jardin Collectif Petit à Petit ?

Le collectif tend vers l’autogestion de notre alimentation par la culture de fruits et légumes. Il s’agit de permettre à chacun de participer à la production de fruits et légumes sains, de saison, proches du bio, tout en respectant du mieux possible l’environnement. Les membres du collectif sont les producteurs des légumes, mais en sont aussi les consommateurs.

 

                                       

 

D'où vient l'idée ?

Le jardin collectif s’inspire des nombreux voyages à l’étranger d’Anne-Charlotte Thureau et Laurent Hamelin, les fondateurs du jardin, formés au maraîchage bio.

Le fonctionnement du jardin est notamment fortement inspiré de leur expérience  au sein du collectif espagnol Hortigas (en vidéo) basé à Grenade. Les deux fondateurs retournent de temps en temps là-bas pour partager leurs expériences.

Les amis, l’entraide, le système D autour d’eux ont donné naissance au collectif. A tel point qu’en 2013 on compte une vingtaine de co-jardiniers et qu’une association est créée. Aujourd’hui, nous sommes environ 40 membres actifs répartis entre Mezières-sous-Lavardin, petit village du Nord-Sarthe et Le Mans.

 

Pourquoi une telle initiative ?

A l’heure de la consommation de masse, nous achetons des aliments dont nous ignorons presque tout: la provenance, le mode de production, le coût réel au producteur…

Dans une société qui va vite, nous avons perdu le rythme des saisons, nos assiettes contiennent peu de diversité.

Nous nous interrogeons peu sur les importations, sur l’impact de cette production sur l’environnement (contamination des nappes phréatiques, perte de la biodiversité, bio-contamination) ou notre société (perte de la connaissance des écosystèmes, exodes ruraux).

Nous avons envie de nous rapprocher de la Terre, de prendre le temps de nous tourner vers un mode de vie simple et sain.

 

Quelles sont les valeurs défendues ?

Au sein du collectif, il y a plusieurs projets en un seul :

> Un projet alimentaire : Des légumes sains, le respect des saisons, l’apprentissage du jardinage, la réflexion plus globale sur sa façon de consommer, de construire une alternative durable… Tout cela constitue l’un des fondements du jardin.

> Un projet social : En développant son réseau de producteurs, associations et particuliers, le collectif peut s’inscrire dans une démarche de solidarité locale, et par la même occasion mettre à disposition de ses membres tous les bons plans dont il bénéficie. Troc, entraide, achats alimentaires bio groupés, évènements à ne pas manquer, covoiturage… Le partage des réseaux est ici essentiel.

De même, le  jardin collectif remplit un rôle pédagogique dans l’apprentissage du jardinage et dans la transmission des savoir-faire liés aux techniques agro-écologiques.

> Un projet environnemental : Un esprit éco-logique règne sur le jardin. Les terres sont mises à disposition par des particuliers. Le recours au savoir-faire local traditionnel et aux produits de traitement naturels est privilégié, afin de profiter du meilleur de la terre. La traction animale est favorisée, en travaillant avec deux percherons et trois ânesses. Une attention toute particulière est portée aux associations de légumes et de plantes, à l’équilibre des terres…

Tout un système de récupération est également mis en place, afin de favoriser le recyclage de diverses matières premières (bois, métal…), servant à la construction d’espaces de stockage ou de vie sur le jardin.

 

Jardin_ac_kiss-1409587952

 

Quelle est le mode de fonctionnement ?

Tous les membres du jardin s’engagent à venir participer à la production sur les deux sites cultivés (6000 m2), à Mézières-sous-Lavardin et Sainte-Sabine-sur-Longève, au minimum une fois toutes les cinq semaines. Tous les légumes récoltés sont gratuits pour les membres, qui s’acquittent d’une cotisation mensuelle de 25 euros, liée aux frais de fonctionnement généraux.

Ensuite, tous les mardis soir, la récolte hebdomadaire des légumes est répartie équitablement entre tous les membres, qui se retrouvent à cette occasion, non seulement pour récupérer leurs légumes, mais aussi pour discuter des actualités du jardin et des projets du collectif.

Car au sein du collectif, tout le monde a son mot à dire. Tous les membres sont ainsi invités à participer régulièrement aux différentes assemblées et prises de décisions, qu’elles concernent la planification agricole, la gestion économique du jardin, les outils de communication, les évènements à mettre en place… Le collectif avance si tout le monde participe.

Par ailleurs, ce mode de fonctionnement, basé sur l’apprentissage de la démocratie participative et la recherche du consensus, permet à chacun de s’interroger sur son engagement citoyen, en trouvant sa place dans le débat, tout en étant acteur du collectif.

 

Ag_kiss-1409588315

 

Qui sont les membres du collectif ?

A ce jour le jardin compte une quarantaine de membres, des jeunes, des plus âgés, des ruraux, des urbains, des actifs, des chômeurs… désireux de consommer différemment, de partager et d’apprendre.

Tous les profils y sont représentés, ce qui est une source intarissable d’enrichissement. Par leurs disparités, leur singularité, quel que soit le domaine, tous les membres du collectif ont quelque chose à apporter aux autres et, en même temps, quelque chose à recevoir des autres. Une mutualisation essentielle des savoir-faire et des connaissances.

Ainsi, chacun y trouve son compte, si bien que le Jardin Collectif accueille régulièrement de nouveaux membres, séduits par le projet.

 

 

*le logo du Jardin Collectif Petit à Petit a été conçu par François Feutrie*

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira en grande partie à l'achat de matériel spécialisé.

 

MATÉRIEL AGRICOLE : 3200 €

 

+ 200 € outils de jardinage (râteaux, binettes, sarcloirs, gants, etc)

 

+ 300 € houe maraîchère (qu'est-ce que c'est ?)

 

+ 450 € semoir de précision (qu'est-ce que c'est ?)

 

+ 250 système d'irrigation pour les jardins

 

+ 2 000 € motoculteur + outils

 

Frais de gestion KissKissBankBank. Coût 800 €

(comprend les frais liés à l'envoi et la mise en place des contreparties et les 8% prélevés par l'organisation kisskissbankbank)

 

            *****         TOTAL 4000 Euros        *****

 

Nous espérons dépasser l'objectif de 4 000 €. Si nous y parvenons, voici la liste dans l'ordre d'importance du matériel que nous achèterons :

 

+ 2000€ Serre 40mX9m d'occasion

 

+ 250€ Système d’irrigation pour la serre

 

*** Au cours de la collecte nous nous apercevons que les frais liés aux contreparties ne seront pas aussi élevés que ce que nous avions envisagé(certains ne souhaitant pas de contreparties ou pas de nécessité de frais d'envoi pour d'autres). Aussi le budget sera recalculé en fin de collecte et nous pourrons donc acquérir plus de petits outils par exemple. Nous vous tiendrons au courant de cela ***

Thumb_aubergine_logo_kiss_2-1409835772
Jardin Collectif Petit à Petit

Quelques dates clé // 2011 Formation de maraîchage dans le collectif Hortigas, à Grenade (Espagne) // 2012 Création du Jardin Collectif Petit à Petit, inspiré du modèle espagnol du collectif Hortigas // 2013 Création de l’association loi 1901, encadrant le Jardin Collectif Petit à Petit // 2014 Plus d'une quarantaine de membres // 2014... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Vive le jardin !!!
Thumb_default
Bon courage vous allez réussir
Thumb_default
Lachez pas la pattttaaaate !!!!!! l'entraide, la cohésion sociale, la souveraineté alimentaire, le développement durable ... ça passe par là !!!!!!!