Violete présente

Jazz Club

Jazz Club est un court-métrage tourné avec la caméra Arri Alexa et dont l'histoire se déroule dans la ville de New York.

Large_couverture

Présentation détaillée du projet

 

Synopsis :

 

Un soir dans un jazz club new-yorkais, un homme est obsédé par la beauté mystérieuse d'une jeune femme inconnue. Ils commencent à se parler, mais il ne sait pas qu'elle est la maîtresse du patron, parrain de la mafia... S'ensuit un huis-clos dans le jazz club, un jeu de poursuite haletant où le boss cherche à tuer notre personnage principal...

 

Jazz Club est un thriller sur fond de musique jazz, dans l'ambiance new-yorkaise qui donne au film toute son authenticité. Dans une atmosphère musicale étrange et palpitante, nous suivons la tentative de survie d'un homme auquel nous nous identifions. Notre personnage principal devra éviter tous les pièges "cachés" tendus par les hommes de main... De fil en aiguille, il se retrouvera dans des situations sans issues possibles.. en apparence.

 

 

 

The_club

 

                                                The Club

 

 

 

                                 LE DEBUT DE L'AVENTURE 

 

 

Nous sommes une équipe de 25 personnes tous étudiants en 4ème année du groupe ESRA.

Nous sommes actuellement à New York pour tourner le dernier court-métrage de notre scolarité ! Et j'ai eu l'immense chance d'avoir mon scénario sélectionné parmi 28 autres candidatures !

J'ai déjà réalisé deux autres courts-métrages et j'espère que ce prochain se passera tout aussi bien que les précédents.

 

Mais ici, à New York, les choses se corsent !

Nous ne sommes pas sur notre territoire, nous devons expliquer notre démarche et nos besoins dans une langue qui ne nous est pas maternelle et nous n’avons aucun contact. De plus, la vie coûte beaucoup plus cher !

 

Mais nous ne baissons pas les bras pour autant ! C’est le plus gros challenge de notre scolarité, et pour cela nous avons besoin de votre aide !

 

Notre histoire se passe dans un Jazz Club, pour cela nous essayons d’obtenir des autorisations de tournage dans les plus connus et les plus réputés comme le Village Vanguard par exemple !

Nous serions tellement fiers de pouvoir ramener un court-métrage aussi audacieux en France !     

 

                                    

 

                                 POURQUOI JAZZ CLUB ?

 

 

L'idée de Jazz Club est le résultat d'une succession de faits. A l'origine, posons-nous cette question : que se passe-t-il quand un jazzman improvise ou joue un solo ? C'est un état spécifique, indescriptible, impossible à décrire. Quand les Studios Disney mettent en image "Rhapsody in Blue" de Gershwin dans Fantasia 2000, c'est ce qu'ils tentent de faire. Ainsi, Jazz Club est une tentative d'hommage à l'état que procure la musique, le bouillonnement, l'excitation, le jeu...

 

Jazz Club raconte donc l'histoire d'un homme commun qui va voir sa vie basculer en quelques secondes, se voyant porter dans une aventure atypique, dans un autre monde enivrant. Comme dans "Duel" de Spielberg, un homme simple, sans problèmes, tombera dans un piège qu'il tente de maîtriser tant bien que mal. Le jeu de suspense commence alors. Travailler le suspense est un réel challenge : Hitchcock, maître en la matière, reste une inspiration évidente. Plusieurs types de situations sont à prendre : le spectateur sait quelque chose que le personnage ne sait pas ou ne voit pas, le spectateur hésite autant que le personnage, vient alors une piste fausse, nous nous identifions à lui etc...

Le Jazz Band jouera tout le long du court métrage, et produira ainsi la BO du film dans le film, ce qui est un point original. 

 

 

Le film évoque aussi la puissance de la femme, sa dangerosité : la peur et le désir sont liés tout au long du film. Ces deux valeurs sont associées et forment toute l'essence de la thématique du film : les relations homme/femme biaisées par le pouvoir de séduction féminin.. Comme la sirène qui chante et nous emmène à la mort, dans une ambiance tonitruante, excitante et musicale. Le jazz amène alors un aspect irréel, cartoonesque à ce monde de mafieux.

La poursuite dans cet espace clos est donc un réel challenge, une histoire excitante à mettre en scène.

Le personnage s'en sortira-t-il ? Créer une atmosphère mêlant musique, stress, peur et désir est notre but...

 

 

 

                                       L'ESTHETIQUE DU FILM

 

 

Quoi de mieux que des images pour vous faire clairement imaginer l'ambiance visuelle du film ?

 

Pour ce qui est de la photographie, je veux donner au film une atmosphère spécifique : rappelons que ce Jazz club est un repère de mafieux.

Le Jazz club est éclairé par plusieurs touches de lumière, donnant une ambiance assez tamisée, composée majoritairement de tons orangés.

 

Les_marches_du_pouvoir

 

                             Les marches du pouvoir  - Georges Clooney

 

 

Shame

 

                                        Shame - Steve McQueen 

 

 

On peut aussi citer le film Cotton Club pour mettre en évidence les sources de lumières multiples.

 

Cc2

 

                                  Cotton Club - Francis Ford Coppola

 

 

Pour tout ce qui concerne les jeux de regards, le film Duel, le tout premier film réalisé par Steven Spielberg, est une inspiration pour moi : poursuivi par un chauffeur de camion enragé, le héros décide de s'arrêter dans une station essence. Parmi les clients présents, qui est le chauffeur du camion ?

 

 

Duel

 

                                       Duel - Steven Spielberg

 

Le champ/contre-champ mis en place par Steven Spielberg oppose deux espaces : le héros, seul et plein de doutes, contre les "cowboys". Nous pouvons mettre en évidence l'importance du point de vue interne : dans Jazz Club, nous devrons aussi nous identifier au personnage principal, comme ici.

 

 

La musique est ici très importante et joue un rôle considérable, et c'est pour cela que je tiens à l'utiliser intelligemment.

Une scène majestueuse du maître Hitchcock souligne l'importance originale de la musique de film dans le film.

Dans L'Homme qui en savait trop, nous savons qu'un homme va tuer quelqu'un durant un concert, précisément aux notes de cymbales ...

Hitchcock utilise le montage parallèle afin de créer une attente insoutenable. Il crée un parallèle entre musique et danger, crescendo musical et intensification du suspense ...

C'est cette relation qui m'inspire pour Jazz Club.

 

 

L_homme_qui_en_savait_trop

 

                             L'Homme qui en savait trop - Alfred Hitchcock

 

 

 

                                    QUI EST DERRIERE NOUS ?

 

 

Pour notre projet, nous avons la chance d’être bien entourés ! Nous avons des professeurs géniaux qui ont une très belle carrière derrière eux tels que Jeff Peretz par exemple qui a écrit de nombreux livres de musique comme Art of Guitard ( Alfred 2003) ou encore Guitar Atlas : The middle East (Alfred 2004) et a eu l’honneur de travailler avec de très grands artistes comme Jay-Z, Lana Del Rey ou encore Cheyenne Tozzi !

D’autres professeurs qui ont donné des cours à l’Université de Columbia comme David Mckenna !

Notre équipe est elle-même composée malgré notre jeune âge d’étudiants qui ont eu l’honneur de travailler sur des longs-métrages tels que Magic in the Moonlight de Woody Allen (Sorti été 2014) avec Colin Firth et Emma Stone, L'Homme que l'on aimait trop (Sortie 2014) d'André Téchiné avec Catherine Deneuve et Guillaume Canet, Papa Lumière de Ada Loueilh (Sortie 2014) ou encore Möbius réalisé par Eric Rochant avec Jean Dujardin et Cécile de France.

 

Toute cette expérience acquise va nous permettre d’être d’autant plus efficaces et professionnels sur notre tournage ! Le seul problème, c’est que tout ceci néccessite des moyens que nous n’avons malheureusement pas.

Jusqu’ici nous devions faire preuve de beaucoup d’imagination pour compenser notre manque de moyen financier, mais maintenant, un manque de moyen est perceptible à l’image.

Nous souhaiterions associer notre expérience avec des moyens financiers conséquents qui nous permettront de faire un film de meilleure qualité et dans de meilleures conditions.

 

 

 

                                        L'APRES JAZZ CLUB

 

 

Jazz Club est un projet qui ne s'arrête pas là. En effet, toute l'équipe, et moi-même, portons une grande ambition pour ce film.

De retour en France, Jazz Club sera envoyé dans plusieurs festivals différents tel que le fameux Festival de Cannes, reconnu internationalement depuis soixante-sept ans.

Plusieurs autres festivals comportant une catégorie pour les courts-métrages seront couverts par Jazz Club. Et pourquoi pas essayer quelques festivals au sein même des Etats-Unis ...

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Nous recherchons à réunir la somme de 2000 € pour réussir au mieux cette aventure qu'est Jazz Club.

 

Ils seront repartis entre :

 

- le lieu de tournage (un Jazz Club digne de ce nom)

 

- le matériel (caméra, lumière, machinerie... )

 

- les costumes (héros, gangsters ...) 

 

- le maquillage et la coiffure

 

- la régie (nourriture, essence, permis de tournage ...).

Thumb_photo_kisskiss-1435762851
Violete

D’origine Portugaise, je suis née et ai vécu majoritairement en France. En 2010, j’intègre l’Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle (ESRA) à Paris où je me spécialiserai en Production lors de ma dernière année. En 2013, je pars à New York suivre une formation de Réalisation et d’Ecriture scénaristique. Je suis actuellement en Master... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Beau projet, hâte de voir le résultat sur écran. Bon tournage à toute l'équipe .
Thumb_default
Bon courage mon Paulo, je veux la mention "avec la participation de Hugo COLPIN" au générique. Merci d'avance. Cordialement.
Thumb_default
Bon courage à toute la team! Eclatez vous bien à NYC ;D

Vous aimerez aussi