Aidez-moi à financer mon projet : "je suis un anchois" Mon court métrage pour le concours Nikon dont le thème est : "je suis un choix"

Large_3218b51aa6a9b2440888619a7daac11f-1416564224

Présentation détaillée du projet

J'avais l'embarras du choix, j'ai choisi l'anchois.

Voici le pitch de mon court métrage : "Je suis un anchois"   

   

 Fabienne est proche de la quarantaine, elle est directrice de casting de seconde zone, elle doit faire passer un casting pour la nouvelle pub de « l’anchois numéro 1 » une marque d’anchois dont voici le pitch:

Un homme et une femme tombent amoureux en ouvrant et mangeant une boite d’anchois.

C’est minable.

 

Elle pourrait très bien choisir de tout plaquer

 

 

Le thème du casting m'est venu très vite à vrai dire, c'est une sorte de supermarché pour les directeurs de castings qui doivent choisir le ou les meilleurs comédiens pour le rôle. Ils sont les acheteurs et les comédiens des produits.

Fabienne, le personnage principal du film, directrice de casting, est usée, fatiguée de choisir, elle aimerait changer de voie, comme sa copine Sylvie devenue maraîcher,

mais va-t-elle en avoir la force ?

 

Je me suis également intéressé à l'univers de "la loose", ceux qui n'arrivent pas justement à faire les bons choix et qui se retrouvent dans des situations absurdes. La série anglaise "Extras" de Ricky Gervais m'a ainsi beaucoup inspiré pendant l'écriture du scénario. En voici un extrait :  http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19306206&cserie=515.html

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Bonjour à tous, 

 

Je m'appelle Jean Vercken, je suis auteur- réalisateur de "je suis un anchois" , comédie loufoque écrite dans le cadre du concours Nikon.

Après avoir écrit et joué La suicide Académie au théâtre http://www.billetreduc.com/37134/evt.htm, le bip et Der Geburtstag comme court métrage, je souhaite tourner ce petit film. 

Or un film comme vous le savez coûte un peu d'argent, celui-ci pas énormément mais suffisamment pour avoir besoin de vous. Cet argent servira à la location du matériel son, du matériel vidéo et pour la lumière.

La location de ce matériel est donc nécessaire pour la qualité du projet; car même si c'est une comédie, la qualité de l'image et celle du son sont primordiales pour profiter au maximum des richesses du film.

 

Nous tournerons en RED SCARLET, nous avons besoin également de deux micros HF, et d'un micro perche + un enregistreur. Enfin pour la lumière, nous utiliserons un Kino Daylight.

 

La prestation du cadreur et son matériel va nous coûter 400 euros.

La prestation de l'ingé son et la location du matériel va nous coûter 150 euros.

La location du matériel lumière va nous coûter 50 euros.

 

Grâce à votre générosité et votre enthousiasme, notre production va pouvoir s'élargir  !

 

Je vais pouvoir augmenter notre budget pour la vidéo, le décor et la lumière du film ! 

Merci pour votre soutien ! 

 

 

Gerald Acourt sera derrière la caméra : http://www.geraldacourt.com/

 548406_10151376408971914_1200290639_n-1416476781 

 

Guillaume Clérice sera l'un des acteurs : http://www.agencesartistiques.com/Fiche-Artiste/402049-guillaume-clerice.html : 4e56e1_fc353b3451d2446db27ebde9cfcefcc5-1416477186

 

 

Fleur Robin s'occupe de la production du projet :http://fr.linkedin.com/pub/fleur-robin/38/869/a58

 

1465205_10152428472849746_395101028_n-1416477244

 

Enfin , vous trouverez un extrait de la musique du film  : 2 ukulélés soprano + contre basse joué par Marie Hennerez Marie Combeau et Renaud Rudloft  (travail en cours) https://soundcloud.com/jean-vercken/bo-je-suis-un-anchois

 

 

 

 

Thumb_img_7818-1416303357
Jean Vercken

Après avoir avoir passé trois ans au conservatoire du XXe arrondissement en art dramatique sous la direction de Pascal Parsat, deux ans au QG sous la direction d'Yves Pignot, après avoir écrit La suicide académie, une pièce de théâtre loufoque, jouée une première fois au bouffon théâtre puis à la comédie des trois bornes, après avoir réalisé et joué dans... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
N'oubliez pas les sardines.