Financez le film de ma prochaine expédition : La traversée intégrale de l'Himalaya, seul, pendant 4 mois et autonomie totale avec mon yak.

Large_map-himalaya-eliott__1_-1500495652-1500495669

Présentation détaillée du projet

Je m’appelle Eliott Schonfeld, je suis un jeune explorateur de 24 ans.

  

 

Dscn0037-1500464946

 

 

J’ai commencé à voyager à l’âge de 19 ans, et à ce moment là, je partais simplement pour quitter la ville que je trouvais violente et dans laquelle je ne trouvais absolument pas ma place.

 

Pour fuir ce monde moderne, j’ai décidé de me rendre dans son extrême opposé, la nature sauvage.

 

Je suis d'abord partis en Australie, où j'ai vécu plusieurs mois dans les forêts du Nord, où habitent les plus gros crocodiles du monde.

 

 

11143076_502425103238327_7328038982830807201_n-1500465388

 

10429475_502595239887980_2213607319278013997_n-1500465448

 

 

Je me suis ensuite rendu 8 mois dans des latitudes plus élevées, dans la forêt du grand nord canadien où j'ai travaillé comme handler puis musher dans le camp de chiens de traineaux d'un ami

 

 

11218976_502654139882090_9081207718775787718_n-1500465737

 

11249312_502654289882075_2979588610035129001_n-1500465696

 

11209760_502653943215443_3220386418854326750_n-1500465769

 

11013521_502653309882173_8593510648304950427_n-1500465651

 

 

Puis à 21 ans, je partis découvrir l'Islande, que j'ai traversé du Sud au Nord, à pied, seul et en autonomie totale.

 

 

Dscn7354-1500466433

 

Dscn7432-1500466486

 

Dscn7536-1500466515

 

 

Ces premières immersions m’ont fait réaliser que la nature n’était pas barbare, mais que au contraire, la barbarie était de s’en éloigner. A cela s’est ajoutée une certitude : ou l’homme acceptera la réconciliation avec la nature, ou bien il ira joyeusement engager sa race et d’autres avec lui dans les plus graves périls.

 

 

LE DEBUT DE MA VIE D'EXPLORATEUR

 

 

J'ai décidé de devenir explorateur à 21 ans parce que j’avais envie de découvrir cette nature sauvage, d’en faire partie, d’y appartenir parce qu’elle me rend libre, vivant, heureux et que je trouve rien de plus beau que la diversité du monde.

 

C’est donc dans cette état d’esprit que j’ai commencé à planifier des voyages dans les endroits les plus sauvages de la planète et c'est sur les bancs de la fac, que j'ai dessiné le parcours de ce qui allait devenir ma première expédition.

 

Mongolie_eliott-1430501962-1462919800-1500466887

 

La Mongolie, à travers la steppe et le désert de Gobi

 

 

Voici le court-métrage de 5 minutes qui vous racontent l'expédition :

 

 

 

A 22 ans, je suis partis en Mongolie pendant 3 mois. Là-bas, j’ai acheté un cheval avec lequel j’ai parcouru toutes la steppes pendant 1 mois et demi en vivant avec les nomades.

 

 

Dscn8630-1462920799-1500466999

 

Dscn8123_-_copie-1462920777-1500467020

 

Dscn8307_-_copie-1462920784-1500467034

 

Dscn8504-1462921351-1500467054

 

Dscn8603-1462921366-1500467070

 

Dscn8852_-_copie-1462920816-1500467086

 

Puis j’ai vendu mon cheval et j’ai  marché pendant 34 jours, seul et en autonomie totale dans un des endroits les plus hostile du monde, le désert de Gobi avec un bidon pour transporter de l’eau afin de ne pas mourir de soif.

 

Dscn9976-1462921079-1500467279

 

Dscn9946-1462921123-1500467289

 

Dscn9918-1462921197-1500467300

 

Dscn0199-1462898894-1500467310

 

A la suite de ce voyage, j'ai réalisé mon premier film que j'ai appelé"NOMADE"

 

 

Et mon premier livre du même nom (disponible ici ) !

 

Img_2257-1500467835

 

 

Alaska, ma deuxième expédition : trois mois avec les grizzlys et les loups

 

Map-alaska-eliott-1462931632-1500467678

 

Voici le court métrage de 5 minutes qui racontent l'expédition :

 

 

 

L’été suivant, je suis reparti 3 mois, cette fois en Alaska, toujours seul et à 23 ans. J’ai acheté un canoë et j’ai parcouru 1800 kilomètres sur la rivière du Yukon.  

 

 

Img_0066-1500488731

 

Dscn0619-1500488057

 

Dscn0918-1500488557

 

Img_0077-1500488783

 

Img_0138-1500488801

 

Puis j’ai poursuivis mon aventure à pieds, jusqu’à l’océan Arctique, 850 kilomètres au Nord. J’ai traversé les montagnes, les forêts et la toundra, où j’ai rencontré plus de grizzlys que d’homme et où j’ai échanger des regards avec des loups.

 

Dscn1180-1500488875

 

Dscn1388-1500489010

 

Je me nourrissais la plupart du temps en cueillant des fruits, des champignons, des plantes et en pêchant des poissons.

 

Dscn1367-1500489035

 

Dscn1420-1500489054

 

Je m’abreuvais et me lavais dans les rivières. Je me réchauffais en faisant du feu avec le bois que je trouvais.

 

Dscn1544-1500489074

 

Je me déplaçais en suivant les petits chemins créés par le passage des grizzlys et des caribous dans la forêt.

 

Dscn1673-1500489106

 

 

De cette aventure j'ai écrit un livre qui sortira en Décembre 2017, et j'ai réalisé mon premier long-métrage (1h14) que j'ai appelé "Seul en Alaska" et qui est disponible ICI (et ici pour le DVD)

 

Pochette-dvd-alaska2blanc__1_-1500563809

 

 

Genèse de ma prochaine expédition !

 

Je suis rentré en septembre dernier de cette expédition qui a complètement changé ma vie, et à mon retour j’ai voulu faire le bilan :

 

Je souhaite quitter ce monde qui est destructeur pour l’homme et le vivant en général.

 

Mais pour espérer un monde différent, il faut que je m’assure que je peux me passer de celui-ci et de tout ce qu’il produit. Or jusqu’à présent, je n’ai jamais été capable de me passer de certains objets de la société moderne. A savoir ma tente, mon duvet, mon couteau, mon briquet, mon GPS, mon réchaud, mon filtre à eau, et d’autres encore. Donc pour me prouver qu’un monde différent est possible, il faut que j’atteigne une autonomie absolue où je ne me contenterai que de la nature qui m’entoure pour vivre.

 

Or, me passer de ce monde signifie me passer du contenu de mon sac. Je commence à comprendre en quoi consistera mon prochain voyage.

             

 

                   Ma prochaine expédition aura lieu en Himalaya !

 

La traversée intégrale de la chaine Himalayenne, pendant 4 mois, de la frontière du Cachemire (Leh) à Katmandou au Népal, en passant par les plus hauts sommets du monde et par les forêts tropicales, seul et à pied, accompagné d’un Yak que j’achèterai sur place.

 

Map-himalaya-eliott__1_-1500490075

 

Pourquoi l’Himalaya ? Parce que c’est un des endroits les plus sauvages du monde avec des paysages et des animaux incroyables.

 

Et surtout parce que des peuples habitent les montagnes et les forêts de l’Himalaya, des peuples qui vivent coupé de la ville, en autonomie. Mon objectif sera donc d’aller à leur rencontre, de m’inspirer de  leur mode de vie et de tenter d’appliquer leurs techniques lorsque je serai de nouveau seul.

 

Je parle notamment des Changpas, une tribu nomade qui vit dans le nord ouest de l’Himalaya, sa partie la plus déserte et reculée. Ils vivent sous des tentes en poils de yacks et alimentent leurs feux avec la bouse de cet animal, qui leur fournit également de la viande, du lait, de la laine et du cuir.

 

08-dsc_6046-rm-the_changpas_who_make_cashm.max-1400x1120-1500490666

 

14753986534_f35699af55_b-1500490688

 

Et puis des Rautes, les derniers chasseurs-cueilleurs de l’Himalaya. C’est une tribu nomade qui se déplace chaque mois au travers des forêts de l’ouest du Népal, où ils trouvent leurs moyens de subsistance. Ils cueillent fruits et légumes  quotidiennement et chassent les singes pour la viande.

 

Rampaudelraute1-1500490703

 

Rampaudelraute15-1500490717

 

Donc l’objectif de cette expédition sera donc de rencontrer ces peuples qui vivent de manière autonome et par la suite, parvenir à substituer aux objets de mon sac à dos, des alternatives naturelles, comme éliminer mon briquet et faire du feu par friction, éliminer ma tente et apprendre à me construire des abris avec la végétation environnante, reconnaître une eau bonne ou non à boire et ne plus utiliser mon filtre, me tailler une pierre qui me fera office de couteau, abandonner mon sac moderne et l’échanger contre un panier tisser en osier…

Voilà le plan. Arriver avec la ville dans mon sac à dos et opérer une métamorphose pendant le voyage pour sortir de cette acculturation de la nature que j’ai subie. Faire le chemin inverse du progrès technique et tenter d’atteindre l’essentiel, le vrai, le local, le nécessaire, le naturel.

 

Pendant cette expédition, je serai muni de mes caméras et je filmerai mon quotidien, les paysages, la faune, les effets de la solitude et des conditions de vie extrêmes, afin de réaliser un nouveau film à mon retour

 

Vous pouvez suivre mon voyage sur ma page facebook : http:// https://www.facebook.com/eliottschonfeldaventurier?ref=hl

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

La collecte sera reversée à moi-même, Eliott Schonfeld, et sera destinée en priorité à :

 

- L'achat d'un Yak : 500 euros

 

Mon compagnon m'aidera à porter mon matériel au début de l'expédition et m'assurera en très haute altitude face au risque des crevasses (une corde nous liera dans les ascensions)

 

Depositphotos_88702390-stock-photo-himalayan-yak-caravan-1500491792

 

Si le succès de cette campagne dépasse mes espérances, je pourrai grâce à vous rajouter :

 

- Un nouveau caméscope, CANON LEGRIA HF G40 : 900 eurosCanon-legria-hf-g40-camescope-stockage-carte-flash-1-1500494011   

- Un Microphone stéréo directionnel Canon DM-100 : 300 euros

Canon-dm-100-microphone-tp_3048013923155377911f-1500494796

- Une tente MSR HUBBA NX : 330 euros

 

46420_1054-1501174699.jpg.res-800x475-1501174699

 

- HIMALAYA GORE TEX MFS : 269 euros

Himalaya_gore_tex_mfs-configurable-meindl-3463_3_1-1501174804

                MERCI à tous pour votre aide plus qu'utile.

Thumb_eliott-islande-profil-1429789359
Eliott Schonfeld

J’ai 23 ans. En 2011, j’ai décidé de quitter mon mode de vie sédentaire et de partir à la découverte de mondes où l’homme n’a pas encore laissé sa marque et où la nature demeure sauvage. Avant le grand départ, j’ai passé tout l’hiver à travailler comme Handler (responsable des chiens) pour un camp de chiens de traineau dans le Vercors. Puis, j’ai... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Good Luck!
Thumb_img_1846-1436781392
À cette heure-ci, tu dois déjà etre parti, tu t'étais fixé 500€ comme objectif, l'a remplis à 500% mais peu importe, c'est avec plaisir et tout mon soutien que j'apporte ma petite contribution à ce projet ambitieux et humainement incroyable. Continue de vivre ce genre de folles aventures et de nous faire partager tout ça. Take care Elliot
Thumb_default
Eliott, c'est avec grand plaisir que j'apporte un petit soutien à votre extraordinaire aventure. Avec vos partages réguliers sur facebook, vos films et livres, vous me faites voyager, trembler, rire, et surtout envisager l'impossible en toute humanité. Pour tout cela je vous remercie. Je vous souhaite beaucoup de joie durant votre traversée himalayenne. Et un peu de courage aussi ! Bonne route !