Réaliser un reportage photographique sur la jeunesse afghane.  Comment les jeunes de ce pays se projettent-ils dans l'avenir et quel regard portent-ils sur leur pays, leur quotidien et leur culture ? Des portraits pour traduire en image leurs aspirations, leurs ambitions, leurs doutes mais aussi leurs espoirs.

Large_kisskissbankbank

The project

 


C'est un projet photographique itinérant à la rencontre de jeunes afghan(e)s, les images traduiront le regard qu'ils portent sur leur pays.

Construire, s'investir ou fuir, entre fierté et lassitude, vers où les jeunes afghans se tournent aujourd'hui et comment grandissent-ils dans ce contexte de reconstruction ?

Il s’agit d’aller interroger leur conscience, de connaître leurs souhaits et leurs ambitions pour observer ce sur quoi porte leur regard quand ils envisagent leur avenir.

Après "la chute" du régime des talibans et l'intervention de la coalition internationale, le pays tente aujourd’hui de se reconstruire. L'Afghanistan ne fait plus la Une de la presse internationale et l'intérêt médiatique s'est déplacé au gré des conflits, de l'Irak au printemps arabe jusqu'à la Syrie.

Pendant ce temps là, le peuple afghan doit mettre en œuvre son avenir dans un contexte encore instable.

Carrefour de l'Asie, entouré par le Pakistan, la Chine, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan et l’Iran, ce pays a depuis toujours été le théâtre de conflits ou d'invasions, son peuple et son histoire se sont construits au gré de ces événements.

L’objectif est donc de représenter la jeunesse en lui donnant la parole par l’image. Réaliser le portrait de ces jeunes afghans, d’où qu’ils viennent, répond au contexte dans lequel ils vivent aujourd’hui, contraints d’envisager l’avenir avec les stigmates des conflits mais décidés à exister au-delà des régimes en rêvant encore à leur futur Afghanistan.

 

 

Qui suis-je ?

 

Sophie Arancio, je suis photographe indépendante et je vis à Paris.

Je m'intéresse depuis de nombreuses années à l'Afghanistan.

La sur-médiatisation du conflit et son image fantasmée, projetée depuis 2001 m'ont à l'origine poussé à vouloir en connaître le véritable visage. 

A la lecture des récits d'Ella Maillart, Nicolas Bouvier ou encore Annemarie Schwarzenbach, je trouvais étrange de les découvrir envoûtés par ce pays tout en entendant le discours et les mots qui aujourd'hui nous en dresse un tout autre portrait. 

Talibans, conflit, coalition, burqa, tous ces mots qui résonnaient chez nous comme autant de crispations m'ont incité à vouloir découvrir sur place une vie qui ne peut se résumer à ce qu'on entend d'elle. 

Loin de l'imagerie que nous avons sur l'Afghanistan j'ai aujourd'hui l'envie d'aller chercher le regard de sa jeunesse et son souffle pour témoigner qu'il existe autre chose, qu'il y a bien des lendemains et qu'on les envisage.

 

Why fund it?

Les fonds collectés me permettront de financer en premier lieu le voyage aller/retour jusqu'à Kaboul : 1000€

Les frais couvriront toutes les dépenses liées aux déplacements et à l'hébergement en Afghanistan pour une durée de 3 mois, ainsi que les dépenses liées à l'emploi d'interprètes et de guides sur place : 3000€

Ils intègrent aussi la production de tirages photos : 2000€

Si le budget est dépassé, les fonds supplémentaires seront reversés à mon association Nowhere Else Pictures par laquelle je vais apporter un soutien matériel aux écoles que je visiterai lors de mon voyage.

Newest comments

Thumb_default
quel courage tu nous as bluffé bonne continuation on est fier
Thumb_default
En effet l'Afghanistan n'est plus à la une des médias, ce n'est pas une raison pour oublier ce pays qui souffre. Votre reportage portera un regard positif sur les femmes afghanes.
Thumb_default
Du courage, c'est vrai, il en faut pour entreprendre un voyage tel que celui-ci... Une belle personne doublée d'une volonté à toute épreuve, tu mérites de récolter ces fonds et de mener ce projet jusqu'au bout. On croit tous en toi, ne baisse jamais les bras et balaye le doute dès qu'il frappe à ta porte. Que tu vas nous manquer ! ♥