Aidez-moi à prouver que le film en photographie a encore de beaux jours à vivre...

Large_logo_johann_garcia_photography_3-1501618608-1501618622

Présentation détaillée du projet

Pour que mon entreprise de photographie puisse vivre de beaux jours, il me manque encore du matériel et notamment un appareil photo argentique, hélas coûteux. J'ai réussi à trouver l'appareil parfait, d'occasion car il ne se fabrique plus, mais je n'ai pas les fonds nécessaires pour l'acheter.

 

J'en appelle donc à votre soutien, votre audace, votre générosité, votre encouragement, pour que je puisse continuer cette aventure photographique, et la vivre avec vous, grâce aux contreparties.

 

0d5a0178-1503579652

@Johann Garcia

 

Mais laissez-moi vous expliquer mes motivations :

 

Depuis maintenant un an, j'ai décidé de franchir un cap, de dépasser mes peurs, de faire un pari risqué, celui de devenir photographe professionnel (après des années en tant qu’amateur), bref, de devenir mon propre patron et de vivre de ma passion. Et ce n'est pas chose aisée. S'agit-il d'inconscience ? de pure folie que d'abandonner un travail qui vous garantie un salaire chaque mois ? Ou peut-être du courage ? Je ne sais pas vraiment, et je crois que je ne veux pas répondre à ces questions, car il s'agirait d'un jugement sur ceux qui ne pensent pas comme moi.

 

Je suis simplement un passionné qui pense et voit la vie en images. Je me suis toujours intéressé à ce travail d'impression des souvenirs, ou de création d'histoires. Cinéphile depuis mes plus jeunes années, j'adore filmer. Raconter des histoires. (Vous pouvez voir des vidéos humoristiques pour Dedo et Yacine auxquelles j'ai participé.)

 

Et puis, j'ai eu envie d'aller plus loin, de raconter des choses en images fixes. De capturer des émotions avec un appareil photo. Cela devient plus difficile quand il s'agit d'une seule image et non 24 en une seconde, comme au cinéma. Et surtout, j'ai envie de travailler sur le réel (même si je continue avec la fiction), pas seulement en numérique mais surtout en argentique.

 

0b6a2518-modifier-1503601853

@Johann Garcia

 

Je suis convaincu que la photographie est un art de vivre, une façon d’être. Je ne photographie pas pour avoir des images semblables à mille autres, mais pour capter une émotion, un moment. Mais aussi pour vivre un instant magique avec vous, pour que la séance reste un excellent souvenir, qu’elle vous fasse ressentir de l’émerveillement. Je veux prendre le temps de ressentir les choses avant de déclencher, mais aussi pour penser mon cadrage. C’est donc tout naturellement que mon choix s’est porté sur la photographie argentique. Je ne souhaite pas abandonner dans l’immédiat le numérique, qui reste un outil formidable, mais travailler avec la pellicule m’oblige à sortir de mon confort, à repousser mes limites. Cela demande de la rigueur et de la précision. On doit utiliser un posemètre pour mesurer la lumière et avoir une bonne exposition. L’argentique nous impose son rythme, beaucoup plus lent, plus précis. Il vous oblige à penser différemment. On peut ressentir plus de douceur, de délicatesse. Et puis surtout, la dynamique du film (c’est à dire l’écart entre les zones les plus sombres et les plus claires) est beaucoup plus souple. Il est capable de mélanger des couleurs chaudes et froides, les lumières les plus douces et les plus sombres, sans utiliser des flashs ou des filtres, ou passer des heures devant un logiciel de développement et de retouche. Les textures et les reliefs sont différents. Tout simplement car la pellicule est un support physique, palpable, alors que le numérique est une série de 0 et de 1. L’argentique nous fait accepter les imperfections, nous les fait même aimer, bref, il place l’humain au centre. Un peu comme si vous décidiez de vous remettre à écouter des vinyles. Le son n’est pas le même, l’ambiance est différente, et l’on se prend à aimer les petits craquements du tourne disque. Bref, le film nous permet de vivre le moment présent.

 

_33_0005-1503579749

@Johann Garcia

 

J’ai fait l’expérience de montrer des photos d’une séance en numérique à des gens qui m’avaient fait une demande (un grand photographe que j’admire avait fait la même chose, et je voulais vérifier par moi-même). Ils étaient satisfaits du résultat. Mais pendant la séance, pour chaque photo prise, j’ai aussi utilisé un appareil argentique 35mm classique des années 60 que j’avais trouvé sur une brocante pour moins de 50€. J’ai donc montré les mêmes images mais faites avec ce petit appareil amateur. Le résultat : ils ont été séduit par ces images. Ils ne pouvaient pas l’expliquer, mais ils préféraient ces dernières. Je ne leur avais pourtant rien dit sur la méthode utilisée. L’argentique a donc ce quelque chose d’organique qui nous parle inconsciemment.

 

Alors j’imagine déjà le résultat avec un appareil professionnel, en moyen format, qui utilise des pellicules beaucoup plus larges, et qui permettent de capter plus d’éléments et avec une précision supérieure aux autres appareils. (Plus le capteur de l’appareil est grand, plus la qualité d’image est importante.)

 

Je souhaite finalement travailler sur le réel, sur les émotions, le moment, créer une interaction avec les personnes photographiées pour obtenir de belles images qui leur correspondent. Des images qu’elles pourront regarder, montrer encore et encore avec toujours le même émerveillement. Cette agréable sensation d’avoir créé de belles images, car il s’agit « d’un travail d’équipe ». Je suis aussi intimement convaincu que les plus belles images ne sont pas que le résultat du travail d’un photographe, mais surtout de l’interaction entre le photographe et les photographiés.

À quoi servira la collecte ?

L'objectif est d'atteindre la somme de 3 250 €. Elle sera intégralement versée sur mon compte. Voici à quoi servira la collecte :

 

2 500€ : achat d'un Contax 645 avec optique Carl Zeiss et dos 120 (appareil photo argentique moyen format). 

Maxresdefault-1501618850

 

500€ : achat d'un lightmeter Sekonic (appareil pour mesurer la lumière).

Sekonic_rhodes_4x5_image03-1501618866

 

250 € (environ) : commission de la plateforme.

 

Les contreparties seront à mes frais, ce qui est la moindre des choses pour vous remercier.

 

 

Si la collecte dépasse les 5 000€, Je peux ajouter un Canon Eos 1V, dernier modèle professionnel de chez Canon en argentique, ainsi qu'une focale fixe 50mm. 

6293295409_d30b08d0c6_b-1501872954   

 

Si la collecte dépasse les 7 000€, je peux ajouter des optiques fixes (135mm et/ou 85mm) au Canon de série L (le must de chez Canon).

Jjgm0f-1501619019

 

Si la collecte dépasse les 10 000€, je peux assurer un back-up numérique en rajoutant un deuxième Canon 5D Mark III et d'autres optiques type 24mm, 35mm, 200mm et un magnifique sac de transport pour le plus grand bonheur de mon dos...

A4kf0v-1501619126

Thumb_paris_09-1501873788
Johann

Photographe free-lance depuis peu, c'est après des années à changer régulièrement de travail que j'ai enfin décidé de faire ce que j'aime : imprimer des émotions en souvenirs durables. Rêveur, passionné, cinéphile et véritable amoureux de l'image, je reste toujours émerveillé par le sujet à photographier. Depuis 2010, je participe aussi à l'évolution... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Parce que tu prends des risques, tu oses, tu rêves, tu avances et surtout tu as du talent !
Thumb_default
Il faut continuer à soutenir nos jeunes entrepreneurs surtout quand ils sont doués. Je suis fière et ravie de participer à sa future grande réussite.