« Si on veut connaître un peuple, il faut écouter sa musique. »

Large_logo_hlr_-_sous-titres-1477484842-1477484908

Présentation détaillée du projet

Hors La Rue, association fondée en 1996, a pour but d'apporter un soutien aux mineurs étrangers isolés, en errance ou en situation d'exploitation. Notre objectif est de donner à ces jeunes des outils permettent leur intégration sociale et la construction de leur projet de vie, via deux modalités d'intervention : l'accueil au centre de jour et le travail de rue.

                  * Le travail de rue consiste en des tournées régulières que nous effectuons sur des lieux d'activité (mendicité, vols, prostitution) et de vie (squats, bidonvilles) des jeunes en danger.

                  * Le centre de jour est un espace transitoire entre la rue et les dispositifs de protection de l'enfance, assurant une présence éducative stable et régulière. Les jeunes que l’on accueille sur le centre de jour sont âgés entre 10 et 18 ans avec une moyenne d’âge de 15 ans. 

 

00010-1477579597

 

Les situations et problématiques des jeunes que nous accompagnons sont très variées : jeunes en situation d'errance, mineurs étrangers non accompagnés extra-européens demandeurs de protection,  mineurs en situation de travail quotidien et potentiellement victimes d'exploitation.Ces jeunes en raison de leur parcours migratoire et des difficultés quotidiennes auxquelles ils font face ont très souvent perdu l’estime d'eux-mêmes et sont en très grande détresse psychologique.

 

_ajl4906-1477577786

 

Le projet "Joue ta zik " :

 

Depuis maintenant plusieurs années, Hors la rue a pu identifier l'apport non négligeable des différentes activités artistiques dans l'accompagnement et la prise en charge des mineurs étrangers en danger.

Les jeunes étant dans une situation de grande vulnérabilité sociale et psychologique notamment due aux conditions extrêmement difficiles du parcours migratoire, se saisissent des différents ateliers pour exprimer les émotions et souvenirs liés à leur parcours. Leur expression artistique est à la fois vecteur et témoin de leur évolution et peut participer à un processus de (re)construction identitaire positif.

 

Ainsi au sein du centre d’accueil de jour, plusieurs espaces d’expression artistiques sont proposés : ateliers d’art-thérapie, ateliers d’écriture pendant les cours de Français Langue Étrangère. 

La musique étant également un de ces espaces, utilisée de manière quotidienne par les jeunes, elle est omniprésente, les jeunes étant systématiquement autour de l'appareil de sonorisation à passer de la musique, danser ou juste discuter. La musique représente une autre forme de langage. Elle est un vrai vecteur de lien social entre les jeunes et entre les jeunes et l’équipe éducative. Elle permet aux jeunes de se raconter, de nous donner une partie de leur identité et de faire le lien entre le pays d’origine et la société dans laquelle ils évoluent.

 

Dsc_1684-1477579302

 

Pour nous, la musique est un média qui rassemble. Les jeunes se font découvrir des musiques de leur pays d'origine, favorisant leur ouverture d'esprit au sein d'un groupe très hétérogène. La musique est donc une excellente porte d'entrée pour s'ouvrir à l'autre, à sa culture ainsi qu'à sa sensibilité.

 

Pour nous adultes, la musique permet de créer un lien essentiel avec les jeunes. Les échanges que nous avons avec les jeunes autour de la musique créent une relation symétrique, où chacun peut apporter ses connaissances.

 

Hors la Rue s’associe à l'association Musicreation dans un projet de création musicale, auprès d’adolescents étrangers en danger. fréquentant le centre d'accueil de jour  Le but étant l'écriture, la composition et l'enregistrement de chansons. Avec pour finalité une restitution sur scène lors d'un concert qui aura lieu courant avril 2017. Le thème et le style musical reste libre pour laisser l'opportunité au jeune de s'approprier son oeuvre.

 

Voici le site internet de Musicréation

 

Le projet s’effectuera en 20 séances de 3 heures.

 

Le projet se déroulera en 4 étapes clés :

 

1/ La composition : Créer de la musique, c’est exprimer ses émotions. Pour la composition musicale, la volonté est de respecter les goûts et les sensibilités artistiques des jeunes, tout en leur permettant de s'ouvrir et de découvrir.

 

2/ L'écriture : Écrire, c’est laisser libre court à son imagination. Qu’elle soit légère, grave, fictionnelle ou basée sur leur vécu, la chanson permet à des jeunes qui n'ont pas l'habitude de s'exprimer et de faire entendre leur voix et de ce fait de se sentir valorisé.

 

3/ L'enregistrement : Permet de laisser une trace indélébile. Une fois enregistrée, la chanson peut propager les idées et messages qu'elle contient. Pour ces jeunes qui n'ont pas d'attache, c'est un point d'ancrage culturel qui fait sens.

 

4/ La restitution scénique : La scène permet de se montrer, d’exister, de gagner de la confiance en soi. Pour eux qui ont l'habitude de se cacher, de par leurs situations personnelles, il s'agit alors d'un exutoire salvateur.

 

Les objectifs du projet

 

- Favoriser la libre expression de la créativité et de l’imagination des jeunes;

- Renforcer l'estime de soi et  restaurer une image de soi positive;

- Étayer la construction de la pensée, faire des propositions;

- Offrir un espace à la parole, à l’expression des émotions et des sentiments;

- Renforcer l’ouverture à l’autre, travailler sur l’écoute;

 Favoriser une dynamique de groupe basée sur l’échange et la confiance; 

 

 

Les moyens mis en œuvre pour la mise en place de l’activité :

 

Cadre spatio-temporel :

Le projet s’effectuera en 20 séances de 3 heures, à chaque lundi pendant 5 mois à partir du 12 décembre 2016. Ces séances auront lieu à l'espace Paris jeune Mahalia Jackson située à porte des Lilas, Paris 20ème.

 

Moyen humain :

Un intervenant extérieur de l'association Musicréation. 

L'art-thérapeute et  un stagiaire éducateur spécialisé à raison d'une demi-journée par semaine pendant 5 mois.

 

Moyens technique :  Musicréation met à disposition, gratuitement, deux salles pour le déroulement des ateliers et  le matériel nécessaire à l'enregistrement : Ordinateur portable, carte son, micro et instruments de musique.  

 

Le budget total du projet 

- Fournitures : 1 400 euros (Correspondant aux achats des titres de transport aller-retour pour chaque jeune participant aux séances pour 900 euros et l'achat des goûters pour 500 euros pendant 5 mois)

- Intervenant extérieur : 3 600 euros  (association Musicréation)

- Charges du personnel : 1 718 euros 

- Montant total : 6 718 euros 

 

 

Calendrier prévisionnel :

Les ateliers débuteront le lundi 12 décembre. Il y aura un atelier de deux heures par semaines, et ce jusqu'au mois d'avril (vacances scolaires incluses). La restitution scénique est prévu en avril, à la fin du projet !

 

Les sommes récoltées sur le site Kiss kiss bank bank permettront de financer l'intervention de l'association Musicréation.

 

 

Les jeunes comptent sur vous !! Sans votre soutien, le projet ne pourra pas aboutir. Nous avons besoins de vous !!

 

Photo_fb-1477578934

À quoi servira la collecte ?

Ces interventions dureront 3 heures et auront lieu une fois par semaine pendant 20 séances.

 

Après chaque séance de création musicale avec les jeunes, un temps de travail est nécessaire pour la  préparation et le post-production (mixage, édition, mastering).

 

L'association mettra à disposition le matériel nécessaire à l'enregistrement :

Ordinateur portable, carte son, micro.

 

Pour chaque séance de 3h de création musicale, l'association Musicréation facture à Hors La Rue 180 euros.

 

Notre objectif de 3600 euros nous permettra de payer la prestation  de l'intervention de Musicréation. Une plus grosse somme (sait-on jamais) nous permettrait d'acheter du matériel musical et/ou d'emmener les jeunes à des concerts !

Thumb_logo_hlr_-_sous-titres-1477560343
Hors la rue

Miloud Oukili, clown français issu de l’école du cirque d’Annie Fratellini, a créé l’association Parada à Bucarest en 1996. Son but était de travailler avec les enfants des rues pour leur redonner l’envie de vivre, de quitter la marge de la société et de s’intégrer socialement en faisant appel à leurs capacités artistiques, souvent nombreuses. La... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_12194713_880198072087552_6163474375831015317_o-1446857752
Merci à toute l'équipe d'Hors La Rue pour les projets que vous menez avec les jeunes :-) Selwan
Thumb_default
Belle initiative!
Thumb_default
Bon courage pour cette belle initiative! J'espère pour tois ces jeunes qu'elle pourra se concrétiser!