Un court-métrage d'animation super graphique et engagé qui raconte le combat d'un cultivateur d'oranges face à une brick de jus d'orange.

Large_logo2

The project

 

9

 

PARTICIPEZ A L'AVENTURE "JUS D’ORANGE » !

 

Bonjour à tous et à toutes et bienvenue sur notre page !

Entrez et découvrez l’univers de Jus d’Orange, notre court métrage d’animation de 7 minutes !  Une aventure authentique, créative, qui a du sens, et à laquelle nous vous proposons de participer !

C’est sûr, après cette aventure, votre jus d’orange aura un gout différent...

Un grand merci à tous !

 

 

                                                                                                     

Sans_titre1

 

 

L'HISTOIRE

 

Espagne, Région de Valence, de nos jours.

 

Vicente Sanchis est cultivateur d’oranges de père en fils. Chaque jour depuis 40 ans, ce dernier dépense toute son énergie pour ses oranges. Il les aime, elles sont son trésor. Un trésor qui malheureusement ne lui rapporte presque rien, puisque que Vicente vend chaque jour ses oranges moins cher...  Pourtant la brick de jus d’orange, elle,  semble rapporter bien plus... Et chaque fois qu’il la croise, à la télé, au supermarché, ou sur des panneaux publicitaires, Vicente s’interroge sur le sens de cette injustice : Comment lui, le petit producteur qui met les mains dans la terre peut-il lutter contre ce puissant marché du Jus d’Orange ? Réponse à la fin du film...

 

Vicente

 

 

LE MOT DU RÉALISATEUR

 

C’est lors d’un séjour à Montesa, au sud de Valencia, en Espagne, dans les terres d’orangers que j’ai fait la rencontre de l’homme qui m’a inspiré Jus d’Orange : Antoine Sanchis. Âgé d’une soixantaine d’années, usé par le labeur, j’ai vu l’homme se transformer en me parlant de son amour pour ses oranges. Je l’ai suivi sur ses terres, dans ses champs, et je l’ai laissé me parler avec beaucoup de pudeur et de fierté de « son trésor ». C’est avant tout cette rencontre que j’ai souhaité faire partager au spectateur : entrer dans la peau de Vicente, et embarquer avec lui dans sa fourgonnette, parcourir les chemins de terres, sentir jusqu’au soleil brûlant... Mais j’ai également découvert que cette poésie se heurtait à la dure réalité de notre monde, et de ses lois, celles du marché...

 

Car JUs D’ORANGE, c’est aussi l’histoire de DAVID contre GOLIATH...

 

En effet, l’histoire de Vicente n’est malheureusement pas singulière. C’est celle de milliers de producteurs d’oranges dans la Région de Valence. Des hommes qui, de génération en génération ont dédié leur vie aux oranges, et qui, peu à peu ont vu le prix de vente de ces dernières baisser jusqu’à ne valoir presque plus rien.

 

Pour bien comprendre cette injustice, un exemple suffit :

Alors que nous payons notre orange pressée 5 euros en terrasse à Paris, Vicente, lui, doit rassembler 13 kilos d’oranges pour obtenir 1 euro... et pourtant, dans la cagette de Vicente et dans notre verre, ce sont les mêmes oranges...

 

Hangar

 

C’est ce constat qui m’a inspiré l’intrigue de JUs D’ORANGE.

 

 

Derrière les belles images de ce court-métrage, j’espère ainsi faire passer le message d’Antoine Sanchis : « Que mangerons-nous si l’agriculture n’existe plus ? Des ordinateurs ? Tout vient de la terre, ne l’oublions pas... Mes oranges, c’est la vie... »

 

J’espère que vous serez touché par l’histoire de ce personnage comme je l’ai été...

Ma démarche sort des sentiers battus, puisque j’ai décidé de confier le rôle principal de Vicente... au vrai personnage, à Antoine Sanchis. Nous irons tourner sur ses terres, dans son village, avec ses ouvriers. 

 

Chloé Célérien

 

 

Station_essence

 

UN COURT MÉTRAGE ANIMÉ

 

L’expérience aurait pu s’arrêter là... Mais nous avons décidé de voir encore plus loin et de se lancer un nouveau défi : celui de faire de Jus d’Orange un film d’animation...

Le recours à l’animation nous est apparu comme une évidence : Jus d’Orange est une fable contemporaine sans dialogues, dans laquelle ce sont les images qui ont la parole : les mains de Vicente, les oranges,  la brick de Jus d’orange... Grâce à la technique de la rotoscopie, nous allons redessiner image par image ce que nous aurons filmé, et ainsi laisser libre court à notre imagination. Autre particularité graphique : la seule couleur présente sera l’orange. Une couleur qui apparaitra bien sûr chaque fois que les oranges seront mise en scène, mais aussi sur quelques éléments graphiques ponctuels qui seront autant de clins d’œil pour le spectateur...

 

 

Olivia

 

OLIVIA RUIZ

 

C’est Olivia Ruiz qui sera aux commandes de la bande originale de Jus d’Orange !  De culture espagnole et séduite par le discours de Jus d’Orange, Olivia Ruiz a accepté d’adapter les paroles d’un poème espagnol (« Andaluces de Jaen », déjà repris par Paco Ibanez) en français.

 

Frame

 

DEVENEZ KISSBANKER !

En participant au financement de notre court-métrage, vous aurez la chance de recevoir de nombreuses contreparties, comme des dessins authentiques du storyboard, votre nom au générique, des places pour l'Avant-Première à Paris, ou encore le storyboard dédicacé par tout l'équipe, y compris Olivia Ruiz...

 

 

Why fund it?

 

Photo

 

Depuis l’écriture du scénario en août 2012, une équipe motivée déploie toute son énergie pour mener à bien ce film. Mais la mise en image d’une histoire a un coût.

 

Aujourd’hui, vous avez la possibilité de nous aider en apportant votre soutien financier pour participer concrètement à une étape cruciale de production de Jus d’Orange : le tournage.

 

En effet, la partie animation va être confiée à un Studio professionnel : Folimage. Mais les prises de vues réelles dont se serviront les graphistes devront avoir été tournées au préalable. Or, contrairement à l’usage traditionnel qui consiste à tourner les images en studio avec des acteurs professionnels, nous avons décidé de tourner sur place, avec les personnages et les décors réels qui ont inspiré le scénario. D’abord parce qu’ils sont authentiques, mais aussi pour leur rendre hommage...

 

 

Autant dire que c’est la fierté de tout un village qui est également en jeu dans ce projet !

 

 

Il n’est pas facile de se rendre compte du coût d’une telle étape, alors voici quelques infos concrètes :

Durée du tournage : 10 jours

 

Déplacement équipes pour tournage  ....................................................2000 €

Transports sur place (équipe et matériel)  .............................................500 €

Régie  ..............................................................................................................1000 €

Divers (PTT, communications, fournitures ...) .......................................500 €

Location du matériel (caméra, déco, lumière, son...) .........................1000 €

Soit 5000 euros.

Thumb_photoprofil
chloe Celerien

Après avoir travaillé comme chargée de développement et lectrice chez Ardimages auprès de Thierry Ardisson (« Max » de Stéphanie Murat avec Mathilde Seigner, JoeyStarr et Jean-Pierre Marielle / « Cannes » de Christopher Thompson avec Adrian Brody et Emmanuelle Seigner, etc.) et Nolita Cinéma (Nenette, de et avec Josianne Balasko / African Rice de Julien... See more

Newest comments

Thumb_400048_10151329015573399_1155779713_n
Bravo !!!
Thumb_default
Bon le budget était bouclé.... mais entre budget et réalité , c'est parfois différent. Donc un peu de mou c'est parfois utile . Et puis j' ai bien envie d'assister à votre création, alors
Thumb_default
BEAU PROJET FELICITATIONS