Degré 7 présente

Kimboto

7 sculpteurs sur bois de la Route de l’Art et les jeunes diplômés de l’ENSBA du Degré 7 réalisent une oeuvre collective monumentale, Guyane.

Large_kimavatar

Présentation détaillée du projet

Ce projet consiste en un workshop de trois semaines réunissant les artistes de notre collectif et des artistes guyanais spécialistes du travail sur bois autour d'une sculpture monumentale.

L'arbre sur lequel nous allons travaillé mesure environ 65 m de long et a été déraciné a cause d'une tempête. Il se situe sur la propriété d'un gîte d'étape, au bord du fleuve Mana, dans l'Ouest de la Guyane française.

 C'est un projet complet et complexe: une expérience, une oeuvre collective ouvrant des perspectives plastiques inédites, des actions et performances, des oeuvres satellites de chacun des artistes du Degré 7 ou issues de collaborations (projet photographique et éditorial, film, sculptures inclues dans nos pratiques personnelles entre autre), un projet d'exposition au retour…

 

RÉSIDENCE à venir du Degré 7 30 jours de travail collectif pour faire résonner l’arbre

 

Côté racines : un espace scénique pour accueillir, recueillir, dire une histoire, des histoires.

Une performance inaugurera le cycle KIMBOTO 2, reprenant le travail amorcé lors du premier séjour KIMBOTO 1 (recherche chorégraphique et sonore, écriture), mais cette fois-ci avec l’ensemble des membres du collectif, l’arbre et les sculpteurs Guyanais. Cet espace deviendra par la suite un lieu de scénographie dans lequel des artistes seront invités à interagir (acteurs, conteurs, danseurs, performeurs…), grâce à une communication en amont vers des publics divers et une programmation définie (à organiser plus précisément avec les acteurs locaux: Chercheurs d’Art, DRAC Guyane, troupe de théâtre de Saint Laurent et autres, groupe de musique locaux…)

Kimboto2

Côté tronc : pendant 24 jours, artistes guyanais et artistes du Degré 7 travaillent le bois du Kimboto. D’un côté, il y a de jeunes artistes de métropole, formés à une originalité individuelle à tout prix, dans le contexte du marché de l’art contemporain ; de l’autre, des artistes résidents en Guyane développant leur travail plastique entre ce qu’ils ont appris de la tradition de la sculpture Saamaka, (dans leur village au Surinam) et les goûts et commandes des touristes qui achètent leurs productions. L’exclusivité de la création est remise en question avec un constant aller/retour entre travail de mise en commun pour la démarche collective de réalisation monumentale et réappropriation personnelle. Le fil conducteur de la forme monumentale finale est l’idée d’un corps modulable allongé qui résonne. Effectivement, non seulement, le tambour est un objet central des cultures de la région, mais certains des sculpteurs guyanais avec lesquels nous allons travailler sont des percussionnistes avérés. La rencontre avec Kafé notamment, sculpteur, chanteur et musicien, leader du groupe Saamaka Soeti A Mini, a été déterminante dans la conception du projet et nous voudrions proposer une collaboration autour d’une création musicale. L’arbre transformé rythmera le lieu, au sens propre et au sens figuré, par un dialogue avec l’espace scénique constitué par le mur de racines et par ses potentialités musicales. A la fin du mois de travail, une performance sonore cloturera le projet, née de la réflexion du groupe des artistes qui ont participé au workshop.

Kimboto3

 

Des actions pédagogiques seront menées par tous les artistes ayant travaillé sur l’oeuvre, avec des classes de collège et lycée de Saint Laurent du Maroni : visite du site, explication de nos méthodes de travail et de création, et participation à la performance de cloture. Frédéric Leval, Inspecteur d’Académie aux Arts Plastiques, que nous avons rencontré durant notre résidence à Angoulême en Novembre 2012, soutient d’ailleurs pleinement le projet.

Kimboto4

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira a financer une partie des dépenses nécessaires pour:

 

Le transport

L'intendance, logistique

L'hébergement

La production artistique

Les divers frais de fonctionnement

La communication

Thumb_p1017708
Degré 7

Degré 7 est un collectif de sept jeunes artistes plasticiens qui s'est formé au sein de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris. Nour Awada, Richard Colin, Sébastien Hamidèche, Léa Klein, Eloïse Le Gallo, Caroline Mailly et Camille Rosa, se sont retrouvés autour de leur curiosité commune pour les pratiques plastiques qui mettent en jeu... Voir la suite