Participez à ce documentaire d'investigation sur les centres d'ethnomédecine qui soignent le cancer . Protégeons notre santé et notre planète !

Large_flykisskiss-1465307377-1465307417

Présentation détaillée du projet

Aloha !

 

J'ai décidé de revenir aux ambitions premières de Kuzca, l'association des cultures natives et des alternatives  et à ma formation professionnelle initiale en socio-anthropologie, je me lance donc dans une enquête sur les soins alternatifs à la chimiothérapie pour guérir du cancer.

 

 

Le projet de “Documentaire d'Investigation sur la rémission du cancer dans les Centres chamaniques d'Ethnomédecine” étant un peu long, nous avons appelé ce projet: “KUZCAYA

 

D'un côté notre environnement est cancérigène : l'eau, l'air, la terre... tout est pollué ou nocif à des degrés divers. Des fruits et légumes aux pesticides, aux gâteaux, sandwichs et plats de l'agro-industrie. Des produits d'entretiens aux produits cosmétiques ou (para)pharmaceutiques.   Les produits "cancérigènes" nous entourent... Et la méfiance à l'égard de la chimiothérapie n'a fait que grandir alors...Alors les "solutions naturelles" pullulent sur la toile, recettes miracles à base de crudités ou guérisseurs clairvoyants. Il m'a paru intéressant de faire un tri: classer, ranger et trouver peut-être un ou des points communs entre toutes ces solutions alternatives et une en particulier qui a déjà fait ses preuves et est (de nouveau) étudiée au Brésil : l'Ayahusca, une boisson, une liane utilisée de façon rituelle depuis près de 5 000 ans en Amazonie !

 

MOTIVATION

 

Il n’y a pas de réelle évolution dans la chimiothérapie : Le taux de survie a certes augmenté pour de nombreux cancers mais c’est seulement grâce au dépistage qui, étant plus précoce, permet de lutter contre plusieurs milliards de cellules cancéreuses en moins. Selon le sexe, l’âge et le type de cancer, il y a même une augmentation des décès suite à la chimiothérapie. Le taux de rechute du cancer du poumon illustre cette stagnation: 96% des chimiothérapies sont un échec. (Cf.Reportage Planète sur l'illusion la Recherche)

 

Est-il logique dans ces cas de cautionner un traitement pharmaceutique dont le taux de réussite est inférieur à 4% ? Dans tous les autres domaines commerciaux aucun produit ne pourrait se vendre avec aussi peu d'efficacité. Mais sommes-nous bien informés ? (Cf. Extrait du "Profit ou la Vie" sur Arte)

 

Il existe des alternatives naturelles qui n'attaquent pas l'intégrité du corps en détruisant le système de défense immunitaire et en provoquant la mort de cellules saines (qui explique la chute des cheveux, l'asthénie...) Ces alternatives sont la plupart du temps complémentaires à la chimiothérapie mais en marge de la voie bio-chimique...

 

 Il existe des thérapies alternatives non-chimique effectuées dans un cadre très moderne comme les Centres de jeûne en Sibérie qui soignent un grand nombre de maladies depuis 1995 ou les Techniques de résonance vibratoire qui d'une certaine manière font partie du rituel chamanique. Ces rituels quand ils ne sont pas vu comme sataniques ou inconscients sont vus comme une supercherie dépassée or..

 

Il  existe des études en neurobiologie qui montre l’efficacité de l'ayahuasca utilisée par les chamanes dans les rituels de guérison en Amazonie.  Ces études en neuroscience servent de point de départ à notre documentaire d'investigation. Car en effet, il existe des témoignage de personnes guéries du cancer par la décoction mais aucune étude interdisciplinaire sur le sujet (Cf.Aya Playlist )

 

 

 

Il n’y a pas de réelle prévention: En France, il y aurait eu 385 000 nouveaux cas estimés de cancer en 2015  et 149 500 décès. En comparaison, les accidents de la route ont causé 3 464 décès en France en 2015. Pourtant, alors que la prévention est la seule solution qui fasse consensus entre oncologues ou cancérologues et naturopathes ou guérisseurs du monde entier ... Pourquoi n’existe-t-il pas une prévention comparable à celle contre l’alcool et le tabac ? Une petite analyse "sociologique" du système de santé dans lequel évolue les cancereux est sans nul doute nécessaire...

 

OBJECTIFS & MOYENS

 

1. Recueillir un maximum de données socio-médicales

 Il s'agit ici d'une pré-enquête de terrain. Ces données permettrons, a fortiori,  de mettre en place et financer des recherches interdisciplinaires sur le sujet et vérifier l'hypothèse qu'il existe des liens entre les méthodes naturelles et les rituels chamaniques traditionnels d’Amazonie.

Pour cela nous devons impérativement partir à la rencontre :

- des praticiens qu’ils soient médecins, analystes, infirmiers ou “curandero ayawaskero”

- des personnes qui ont été guéries du cancer (depuis +/- 5ans)

- des personnes qui suivent ce traitement venant d’horizons divers

(afin de connaître leurs représentation du corps, du cancer, de la guérison)

 

2. Développer et participer à la prévention contre le cancer

Par cette simple collecte de fonds déjà, et surtout par le documentaire à venir, nous pourront informer plus largement sur les origines du cancer et peut-être conscientiser un maximum de gens à travers le monde et les amener à revoir leurs représentations du cancer,  de l’alimentation et de l’environnement mais aussi de la médecine contemporaine et des pratiques médicinales traditionnelles. Vous trouverez ici un test intéressant ( émergeant de l'OMS via l'INCA pas d'un quelconque blog de santé alternative) à faire et à partager !

Pour cela, nous organiserons une série de diffusions au grand public et si possible participerons à des festivals documentaires ayant pour thème l'oncologie, la lutte contre le cancer,  les peuples indigènes d'Amérique Latine, l’anthropologie, les médecines traditionnelles ou naturelles...

 

3. Renforcer la préservation des Terres Indigènes d’Amazonie

Le biopiratage sans craintes juridiques ni contreparties économiques appartient à l'ère du colonialisme. La société civile ne peut plus laisser les transnationales de l'industrie pharmaceutique déposer des brevets permettant de spolier légalement les forêts et s’enrichir aux dépens des communautés indigènes (cf. isolement des molécules actives de l'ayahuasca par le Dr. Schenberg)

 

Pour cela, nous devons créer une chaîne de solidarité internationale qui soit relayée auprès des populations qui partagent le même gouvernement que les communautés indigènes afin d'appliquer les Conventions Internationales qui défendent ces territoires comme espace vitaux à la survie de cette culture et à la formation des futurs tradipraticiens d’Amazonie.

 

4. Revoir le cadre légale d’utilisation médicinal de la plante

Notre hypothèse est que l'harmine et la DMT contenues dans l'ayahuasca ne suffisent pas à elles seules à combattre le cancer et donc, que c'est l'ensemble du rituel qui permet de vaincre durablement la maladie. C’est pour cela que les études neurobiologiques doivent être réétudiés et s'étendre aux autres segments du rituel: séquences de jeûne, et d’oxygénation avant tout,  séquence vomitive, séquence de transe et surtout de renaissance symbolique qui est primordiale psychologiquement. Par ailleurs, l'étude n'a porté que sur l"Ayahuasca de l'Union do Vegetal du Brésil alors qu'il en existe de beaucoup plus fortes au Pérou...

Pour cela, nous devons traduire d'un point de vue technique et épistémologique "la magie opératoire du chamanisme" dans le processus de guérison dans un langage scientifique biologique et psychologique propre au paradigme physico-chimique  de la médecine occidentale.

 

L’étude qui en ressortirait dans 3 ans pourrait apporter une légitimité scientifique et un nouvel apport au cadre juridique d'existence de centres ethnomédicaux en Europe pour la guérison des maladie auto-dégénératives et des cancers. Ces centres en Amazonie ont déjà fait leurs preuves dans la psychothérapie des dépendances aux drogues (héroïne, cocaïne, tabac, alcool...). La seule contrainte à leur existence est la légalisation de l'usage d'ayahuasca à but thérapeutique.

 

Il appartient aux scientifiques de connaître les lois de la nature, certes mais,  il appartient à la société entière de changer la nature des lois. Libérons notre pensée à la lumière des sciences et démocratisons notre avenir ! Parlez-en autour de vous, ensemble nous pouvons !

 

                                                   Voyez et rejoignez THRIVE the movement ! 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Mes fonds propres financent déjà un tiers des dépenses globales (notamment en terme de matériel) certains amis mettent également à disposition du matériel et des compétences mais si l'on veut faire de ce documentaire un événement cinématographique et diffuser aux maximum la vérité sur le cancer au grand public, nous aurons besoin d'un matériel adéquat.  

 

Ces 2 mois de recherches et de rencontres sur le terrain au Brésil et au Pérou (entre le 20 juin et le 20 août) seront déterminants pour la réalisation d'un documentaire d'investigation.

 

En effet, la collecte de données (entretiens enregistrés) permettra de soutenir une thèse sérieuse dans un laboratoire de recherche en sociologie ou anthropologie de la santé. Nous aurons dès lors de nouveaux moyens, de nouvelles méthodes et surtout un travail de groupe interdisciplinaire et international à notre disposition au moins pendant 2 ans.

 

Par la suite, il sera beaucoup plus évident de trouver des  investisseurs "alternatifs" pour la partie purement technique et professionnelle du montage audio-visuel du documentaire proprement dit. 

 

La première étape est donc chiffrée à 3200 euros soit :

 

France-Brésil

Marseille - Sao Paulo, Université Fédéral de Sao Paulo---------------850 €

Sao Paulo - Université Fédérale de Rio -----------------------------------  50€

Rio de Janeiro- Université Amazonienne du Para ----------------------- 150€

5j dans chaque ville X Frais sur Place = 15j X 25€  =     375 €

S-TOTAL BRESIL  = 1425 €

 

Brésil-Pérou 

Billet Sao Paulo-Lima =                     380€  + 

Visite entretiens à Takiwasi      -------------------------   5j X 15€    ------------- = 455€ 

Lima-Pucallpa =                        128€ + 

Visites entretiens avec cancéreux et guéris -------------------- 7j X 10 €---- = 198€

Pucallpa - Boca do Acre =       20 € + 

Visite du Ceu do Mapia où plusieurs prêtres ont été guéris

et participation au cérémonie de "cura"  =        25€ --------  + 5j X 5 €-------= 70€

Pucallpa - Iquitos = 200 Soles  5j de bateau + repas                                   = 53 €

Iquitos 15 jours X 10 € + 100 € de participation aux cérémonies              = 250 €

 

S-TOTAL PEROU  = 1026 €  TOTAL VOYAGE = 2451 €

 

Coté matériel, nous devrons nous équiper en supplément de :

ZOOM H4NSP = 240 €

Cartes SD + pied = 60 €

Ordinateur de voyage= 350 €   TOTAL = 750 €

 

 

La collecte globale pour le documentaire qui comprends la recherche et  s'étale donc sur 3 ans comprend une spécialisation en anthropologie visuelle à Paris 2800€ et la prestation de service de professionnels pour :

- La production : montage audio et vidéo, sous-titrage =3500 €

- La post-production : étalonnage, sous-titrage et diffusion et site internet =1100 €

 

 

Une fois le premier pas franchi et les données vivantes recueillies (témoignages)  certains anciens membres de l'association sont prêt à s'investir dans le projet physiquement et nous pourrons demander une participation à des organisations alternatives dans la santé ou le cinéma indépendant. 

Les portes s'ouvrirons toute seules quand nous aurons un cadeau entre les mains 

 

          Merci d'avance à vous tous pour vos petits et grands dons ;) Que la Force soit avec Nous !

Thumb_logo_violet_et_jaune-1462367627
Juan D.Kuzca

Je suis né au Pérou et j'ai passé mon enfance entre Lima, Valencia, Caracas et Carpentras... où j'ai fait le collège et le lycée avant de faire des études de Sociologie à Aix-en-Provence et de m'installer à Marseille avec ma femme et mon futur fils Yakou. L'année de ma maîtrise en Sociologie du Développement, notre directeur d'étude Michel Vuarin, nous a... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_na
Tu y es presque!
Thumb_default
Joli projet. Au delà du dvd lui même auriez vous d'autres pistes sur les alternatives au traitement du cancer y compris complentaire à la chimiothérapie ?
Thumb_default
Let s go to jungle!!!! bisous