Une série documentaire sur les mystères de Rennes-le-château et du Razès à travers la communauté de ses chercheurs réalisée par Philippe Brunel.

Large_titre_kiskis-1502377115-1502377124

Présentation détaillée du projet

A la fin du XIXe siècle, dans un petit village perdu du Sud de la France, un abbé aurait trouvé un trésor et finance un domaine particulièrement atypique. Depuis plus de 60 ans, des centaines de passionnés tentent de résoudre ce mystère qui générera environ 800 livres et fascicules, dans plusieurs langues. Mais pas de trace du trésor ! Pourtant, personne ne veut laisser tomber : les recherches continuent, que ce soit au fin fond des archives départementales, au cœur de ruines oubliées en forêt, dans une grotte, un ravin, un cimetière...

 

Bienvenue à Rennes-Le-Château, petit village dans l'Aude. Sa colline, ses paysages enchanteurs, son trésor introuvable, ses mystères et sa communauté de "chercheurs". Non, vous ne trouverez pas de chercheurs scientifiques dans cette endroit, mais plutôt des des curieux entêtés, des archéologues amateurs, des enquêteurs officieux. Ils sont les enfants du pays, d'autres viennent de toute la France mais aussi de l'Etranger. Sont-ils des chercheurs de trésor ou des chercheurs de vérité ? Souvent les deux. Mais de quelle vérité parlons-nous ? Difficile de répondre, car derrière l'affaire de Rennes-Le-Château se cachent les mystères du Razès, l'ancien nom de la région. Ici, les églises semblent détenir des pistes à suivre à travers leurs peintures hermétiques, leurs médaillons alchimiques, leurs statues suspectes. N'oubliez pas les pierres gravées, les croix templières et autres légendes qui contribuent à épaissir un dossier aux ramifications labyrinthiques.

Cette affaire est une énigme non élucidée, certes. Mais chaque décennie apporte son lot de nouvelles réponses, de nouveaux indices, car inlassablement les chercheurs traquent les documents, les preuves, les informations et les contre-informations.

Ce documentaire est donc une proposition pour recomposer ce puzzle imbibé de secrets, à travers les perspectives actuelles et récentes des chercheurs.

Carte-postale-domaine-hd-jm-pous-01-1501858239

Une mini-série documentaire

 

"L'abbé, le diable et les chercheurs" est une série documentaire composé de 6 à 12 épisodes (selon le financement) d'une durée de 12 à 15 minutes. Construit comme un web-documentaire, cette série sera distribuée dans un premier temps sous forme de DVD puis en Vidéo à la demande.

 

Il s'agit, à la fois, d'une enquête filmée, ponctuée de rencontres, et d'une approche des mystères du Razès et du récit de l'affaire de Rennes-le-château tel que les chercheurs de trésors l'on découvert entre 1950 et Aujourd'hui. J'entends par là, que nous trouverons des témoignages et des histoires inédites, quelques pistes secrètement gardées, un brin de phénomènes paranormaux inexpliqués, un peu de trafic de faux documents historiques... Mais surtout, afin de comprendre l'évolution de l'affaire de Rennes-le-château, il nous faudra remonter le temps et explorer sa mythologie : parcourir l'ensemble des croyances (fondées ou pas) lié à l'affaire et ses éléments incontournables qui ont forgé sa célébrité.

 

Sans_titre-2-1501858645

 

Origine du projet

 

En 2012, je me suis passionné pour le pech Bugarach et son petit village - celui qui attends la fin du monde - sous les projecteurs et les caméras du monde entier. Comment expliquer cet engouement médiatique ? Non loin de là, se situe un autre village, Rennes-le-château, d'où dans les années 70, des ufologues voyaient des soucoupes volantes sur le mont Bugarach. Je me suis posé une question : " Et si Rennes-le-château était, d'une façon détournée, à l'origine de l'affaire Bugarach 2012 ? " J'ai alors commencé à lire des articles, des blogs, des livres, des forums et j'ai découvert un immense labyrinthe d'informations, d'anecdotes et de pistes. J'ai pris contact avec un premier auteur, et je me suis rendu dans l'Aude, sur place. Mon intuition était la bonne, je découvrai un véritable carrefour mythologique qui rayonnait au-delà du petit village. Quel était donc son origine ? Mon enquête commençait.

 

Rlc_philippe_antoine_ok-1502377446

 

Je m'appelle Philippe Brunel et je suis caméraman de métier. J'ai travaillé sur des plateaux de tournage de long-métrages où j'ai réalisé des Making Of pour des personnalités comme Luc Besson (Adèle Blanc-Sec, Valérian) et Michel Hazanavicius (The Search) entre autres.

 

Pour ce projet, j'ai emprunté une caméra professionnelle, un pied, un micro et c'était parti. Direction le Sud, direction l'Aventure : totalement auto-financé, totalement libre. Ce fut, dès lors, des rencontres, des surprises, quelques déconvenues, mais toujours beaucoup d'enthousiasme en découvrant les paysages du Razès, ses mystères et ses protagonistes. J'y suis retourné plusieurs fois (toujours seul et déterminé) et j'ai eu cette impression bienheureuse, celle d'avoir été accepté par la communauté des chercheurs de l'affaire de Rennes-le-château. Au cœur du terrain, des discussions, des théories, je vivais une aventure humaine et personnelle unique. La communauté est sympathique, conviviale, méfiante parfois, mais toujours amicale.

 

Ma démarche a été la suivante : j'ai essayé de me défaire de toutes les idées préconçues, de tous les a priori, de tous les clichés et je suis allé rencontrer le plus de chercheurs possibles pour les écouter et bien évidemment capter leurs témoignages, leurs discours. Quelques fois, ils nous présentent, en images, des objets inédits, des photos ou des documents rares. Bien sûr, je suis resté très prudent pour ne pas tomber dans le piège des « forgeries » de l'affaire, ces faux fabriqués de toutes pièces qui compliquent un parcours déjà particulièrement sinueux.

Sans_titre-3-1501859240

Encore un énième documentaire sur ce sujet ? Pourquoi ?

 

La plupart des documentaires sur l'affaire se terminaient là où j'aurais aimé qu'ils commencent. Ils n'allaient jamais explorer ce qui m'intéressait comme par exemple : le côté psycho-sociologique de la communauté des chercheurs, les racines occultes de la mystification de Pierre Plantard, les pistes des premiers chercheurs ( le dossier Cros, pour les connaisseurs...), les multiples sources de financement de l'abbé, l'affaire du souterrain... bref de nombreux et passionnants aspects de l'affaire toujours laissés dans l'ombre.

 

De plus, ce projet me permet de sauvegarder la mémoire des protagonistes, d'enregistrer leurs propos sans déformation, de conserver leur témoignages.

 

Banderole_kiskis-1502016852

À quoi servira la collecte ?

 A_quoi_sert_l_argent-1501860303_copie-1502380803

 

LBF Production percevra l'intégralité de la collecte.

 

Votre soutien financier servira à :

 

La fabrication des DVD (mixage final, création du master, duplication, envois postaux) et des goodies.

 

Droits artistiques musicaux.

 

Pour la suite du tournage, j'aurais besoin de me déplacer dans toute la France (Rouen, Etretat, Gisors, Paray-le-monial par exemple) et là aussi le financement me permettra d'aller plus loin dans l'enquête, de faire plus d'images, plus de rencontres.

 

De plus, je souhaiterais intégrer des images filmées avec un drone pour que le film gagne en qualité visuelle.

 

J'aurais besoin d'un graphiste professionnel pour la jaquette et des animations en images de synthèse pour le documentaire.

 

Le premier palier de 5000 euros me permettra de faire 6 épisodes. Tous les 1000 euros au-delà du premier objectif, je m'engage à faire un épisode supplémentaire. Épisodes qui seront inclus dans votre DVD. Si nous atteignons 10 000 euros, nous vous enverrons un double DVD.

 

Calendrier provisoire :

 

Tournage : actuellement en cours.

Montage : septembre / octobre 2017.

Mixage et Mastering : novembre 2017.

Livraison des DVD et contreparties : décembre 2017.

 

Bien sûr mon budget est dix fois moindre que celui d'une production TV, mais j'essaye de prendre en charge le maximum de travail par moi-même. Soyez assurés que je m'occuperai personnellement de vous envoyer les DVD par la Poste !

 

Thumb_avatar-1502217501
Little Big Films

Je m'appelle Philippe Brunel et je travaille en partenariat avec Little Big Films qui me prête gracieusement le matériel de tournage pour mes projets. Titulaire d’une Maîtrise en Communication spécialité Audiovisuel, j’ai travaillé de nombreuses années dans l’institutionnel et l’événementiel. Puis en 2009, je me spécialise dans les images et le... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Félicitations Philippe !
Thumb_default
Super pour ce beau projet, Philippe ! J'aurais bien souscrit 10000 euros mais comme je t'avais montré le lieu... LOL PS : je rizzz bien sûr mdr
Thumb_default
Bravo pour ce projet. On a dépassé les 5.000 €. En route pour les 10.0000 !