Ève trouve un beau jour un Smartphone qui renferme biens des secrets, ce téléphone va devenir son pire cauchemar...

Large_l_absent_s__loigne_chaque_jour

Présentation détaillée du projet

Michel_planche_02__1___copier_Michel_planche_02__1___copier_Michel_planche_01__2___copier_EXTRAIT DE LA NOTE D’INTENTION

 

Le titre « L’absent s’éloigne chaque jour » est un proverbe japonais. J’ai trouvé que cette maxime correspondait bien à l’histoire de mon court-métrage car dans ce que va vivre mon héroïne (Ève), la perte du réel va l'éloigne à chaque instant d'un retour à une vie normale…

 

Qu’on ne s’y trompe pas ; L’absent s’éloigne chaque jour  s’inscrit dans le registre du film de genre pur, avec tous ses ingrédients en termes d’angoisses et de rebondissements ; cette histoire traverse tous les genres, mais ne se plie à aucun en particulier.

 

J’aime les histoires où ce que l’on prend pour la vérité ne l’est en fait pas. Les narrations à tiroirs qui vont de surprise en surprise, où on place le spectateur selon la perspective du personnage central, ici EVE. D’autant qu’il y a toujours dans cette histoire un point de vue menteur… privilégiant ainsi jusqu’au dénouement le suspens.

 

Le tournage se fera sur deux jours en vidéo professionnelle. L’équipe sera réduite aux seuls professionnels indispensables. Je souhaite faire de ce film un projet ambitieux, en créant une ambiance particulière qui prendra le spectateur à contrepied. Je veux une mise en scène soignée qui puisse apporter une intrigue bien soutenue, avec rapidement la terreur qui s’installe dans l’histoire laissant le spectateur se faire sa propre idée… Un des objectifs est de renverser la situation dans le dernier tiers de l’histoire pour laisser place à l’émotion en dernière partie du film… Un casting avec des artistes s’intégrant parfaitement dans la peau de leur personnage, le tout dans des décors sobres.

 

La post-production sera très soignée, monteur, étalonneur, mixeur, bruiteur fait par de vrais professionnels. Au final, le film fera 4 minutes.

Michel Fernandez

À quoi servira la collecte ?

Inutile de croire qu'un film peut se faire sans argent, à moins de le tourner avec un Smartphone et des copains d'école...

Dès qu'on ambitionne de le tourner avec un vraie caméra, la RED (qu'il faut louer, même si j'ai un bon pour), qu'on veut un vrai décors, et qu'on doit payer les défraiements de l'équipe (casting + techniciens) il faut prévoir un vrai budget.  

Mon expérience me permet de tout bien concentrer sur deux jours, deux lieux de tournage (dans deux quartiers différents) une équipe réduite au stricte minimum en optimisant au maximum le professionnalisme de chacun.  

Donc à quoi va servir l'argent de la collecte ? Je vous garantis que chaque centime sera correctement investi dans la production du court, j'ai une grande ambition pour ce film, et l'objectif étant bien que des chaines de TV et des festivals sélectionnent le court. L'argent sera utilisé un peu pour le tournage et surtout pour la post-production.

N'hésitez surtout pas à me poser des questions concernant la collecte. 

 

 

Thumb_chambre_froide
dARKSIDe

D'abord cadre dans une société d'assurance, je plaque tout il y a dix ans et je pars à NYC pour suivre des cours afin de devenir scénariste. A mon retour, je travaille comme scénariste sur plusieurs projets. Je fais 3 courts, continue par ailleurs de développer des projets, dont une série d'animation avec des Muppets qui va être signée prochainement avec... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_chambre_froide
L'équipe se compose à grande vitesse, l'info qui manque c'est à quelle date le tournage aura lieu ? A cette question seule les KissBankers peuvent répondre... I need you :-)) !