"Sport-Sainté, Sport-Santé" est un projet d'exposition développant l'idée selon laquelle l'activité physique est le médicament du futur.

Large_photo_projet

The project

Imaginez un médicament capable de soigner les problèmes cardio-vasculaires, de ralentir le vieillissement ou de rendre plus résistant aux infections, à la dépression ou à l'anxiété.

Imaginez que ce médicament n'ait pas d'effet secondaire et qu'il ne creuse pas le trou de la Sécurité Sociale. Utopie, n'est-ce pas?

Ce médicament existe déjà : c'est l'activité physique.

 

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ?

L'inactivité physique est responsable d'1 décès sur 10 dans le monde selon l'Organisation Mondiale de la Santé. Selon les études, la diminution de la mortalité grâce à l'exercice va de 2 à 58 % mais absolument toutes les études concluent de façon positive sur l'intérêt de l'activité physique. Malgré ces évidences, trop peu est fait, surtout en France, pour favoriser la pratique physique, sportive ou non. Ce projet a pour objectif de réduire la dissonance entre preuves théoriques et réalités quotidiennes.

 

Quelle est la plus value sociale du projet ?

Selon l'Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale, seuls 46% des Français ont fait au moins une fois du sport dans l'année. Donc 54% n'en font jamais !! Grâce à une communication adaptée, une transformation de l'espace urbain et l'utilisation d'outils numériques existants et à inventer, ce projet a pour objectif de développer la pratique physique sans fracture générationnelle, sociale ou économique.

 

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative?

Le projet débute à Saint-Etienne sous l'appelation "Sport-Sainté, Sport-Santé", mais en cas de succès, sa duplication dans d'autres villes, françaises ou pas, ne sera pas limitée.

 

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ?

Selon un rapport 2012 de l'Académie Nationale de Médecine, la France est particulièrement en retard sur le plan des activités physiques et sportives (comparativement aux autres pays européens ou nord-américains), et les mesures actuellement retenues ne modifient pas le comportement de la population. Les mesures sont ponctuelles, mettant trop souvent en exergue le sport spectacle au détriment du sport pour la santé publique. Il est temps de réellement favoriser l'exercice régulier de tous et par tous les moyens (en particulier en utilisant des outils numériques dans un but d'information et de motivation) pour améliorer la santé physique et psychique des citoyens. La pratique physique est aussi un excellent levier de cohésion sociale.

 

Quel est le modèle économique de ce projet ? 

La santé est avant tout l'affaire des pouvoirs publics. Mais cela ne se fera pas à fonds perdus tant l'investissement dans ce projet est un moyen de limiter les dépenses de santé. L'activité physique devra être à terme un médicament remboursé par la Sécurité Sociale et les mutuelles. C'est déjà le cas dans certains pays (Australie, USA), et c'est aussi la recommandation de l'Académie Nationale de Médecine. Le modèle économique ne repose pour autant pas seulement sur les financements publics (Etat, région, métropole...) mais aussi sur un partenariat avec le privé sous forme de mécénat ou de participation plus active pour les entreprises directement en lien avec le projet (industriels du sport et du numérique, mutuelles...).

 

Description de l'exposition :

 Sans_titre

La scénographie de ces aires est actuellement en cours d'élaboration et pourra être suivie dans l'onglet actualité.

 

Planning

 

 

Why fund it?

Ci-dessous, le budget détaillé prévu pour l'exposition :

 

 

Frais de communication :

   - Construction visuelle (charte graphique)                      2 000 euros

   - Affiches, flyers                                                                     1 000 euros

   - Supports de diffusion (reportage vidéo, site web)       3 000 euros

 

Location de matériel                                                               3 000 euros

 

Scénographie de l'exposition                                              12 000 euros

 

Location de la salle                                                                3 000 euros

 

Total                                                                                        22 000 euros

 

Les subventions déjà obtenues :

 

   - Communauté de Recherches Académique

     Rhône-Alpes "Qualité de Vie et Vieillissement"         5 000 euros

 

  - Communauté de Recherches Académique

     Rhône-Alpes "Culture, Sciences, Sociétés et

     Médiations"                                                                       7 000 euros

 

  - Université Jean Monnet de Saint-Etienne                   1 800 euros

 

  - Fonds propres du Laboratoire de Physiologie

     de l'Exercice                                                                     3 000 euros

 

Total                                                                                      16 800 euros

 

Il nous manque donc 5 200 euros pour mener à bien notre projet d'exposition Sport-Sainté, Sport-Santé.

Nous ajoutons cependant 520 euros à cette somme, pour financer les 10% retenus par Kisskissbankbank.  

Thumb_sans_titre
Soizzz

Je suis actuellement en Master 1 Information-Communication et Numérique à l'Université Jean Monnet de Saint-Etienne. Je suis stagiaire au Laboratoire de Physiologie de l'Exercice à Saint-Etienne et je suis chargée de la communication autour du projet "Sport-Saint, Sport-Santé". Ayant des parents professeurs d'EPS, j'ai toujours été sensible aux... See more