"De vous à moi, je ne savais pas qu'on se retrouverait là vous et moi" à Paris? ou Avignon? accompagnez-nous dans cette belle aventure!

Large_image2

Présentation détaillée du projet

Auteur: Fabrice Melquiot

Mise en scène et adaptation: Léonie Brousse-Lesueur

Assistante à la mise en scène: Charlotte Lequesne

Interprétation et création musicale: Nicolas Maillet

Réalisation et montage: Axel Jeese

Régie, son et lumière: Pascal Lesueur et Guillaume Valin

Avec: Charlotte Lequesne (l'actrice empruntée) et Nicolas Maillet (un musicien)

Durée: 50 minutes

Spectacle: Tout public

Style: Pièce pour monologue-théâtre musical

 

1497805_10202982730872244_1067116617_n

 

F. Melquiot a dit " Le théâtre est l'espace d'une aventure collective, avec un groupe de personnes qui se met à croire à un rêve ensemble", belle devise pour la compagnie du Boudoir.

 

SYNOPSIS

 

"De vous à moi, je ne savais pas qu'on se retrouverait là vous et moi". Et pourtant, le temps d'une chanson, vous allez m'emprunter, m'observer, me gêner... Je vous entendrais chuchoter "Qui est-elle?", "Que vient-elle faire ici?". Qu'importe, je serais avec vous, avec lui, je me prendrais à ce jeu voyeuriste. Ces notes de guitare me sont agréables, vos yeux posés sur moi me flattent. Laissons-nous nous emporter par cette douce balade et laissez- moi vous dire ces quelques mots...

 

NOTE D'INTENTION DE LA METTEUR EN SCÈNE 

 

« (Que l’actrice donne son vrai prénom) ». Elle, Charlotte. Perdue, projetée dans une mise en abyme qui donne le vertige. Elle reste là, se plie, se courbe, semble vouloir reculer mais elle reste là. Encore un peu. Parce qu’il faut une réponse. Et puis le problème de la question se pose. Qu’elle est-elle? « Je ne vous dirai rien d’important. Je ne vous dirai rien. »

Dans un boudoir. C’est un rêve réaliste où la spontanéité chevauche l’esthétisme. Ma volonté est de rendre beau ce qui me paraît être difficile. Evidemment « c’est un drôle de métier, actrice. ». Mon actrice, empruntée pour l’occasion, reste elle-même. Elle pourrait être n’importe quelle actrice. Elle semble sans prétention, naturelle, avec des mots qui pourraient être les siens. Que le décor soit d’hier et les mots d’aujourd’hui, cette mise en scène est impactée d’une multitude de références qui visent à insuffler, à chaque tableau, l’idée d’intemporalité. Deux corps sur scène qui viennent lier musique et poésie pour tisser une rencontre, un dialogue. Une relation impossible avec le public à qui elle fera pourtant une déclaration d’amour en empruntant les mots d’une autre, Edith Piaf. Si je transforme ce monologue en plusieurs présences c’est parce cela reste qu’une histoire de solitude. Au travers de cette pièce je souhaite montrer l’histoire d’une actrice qui semble jouer sa vie sur ces quelques instants de scène. « Je n’aimerais pas que vous ne m’aimiez pas. » dit-elle. Le décor est épuré pour laisser place au vide traduisant l’espace mental de cette actrice. J’ai souhaité que les vidéos réalisées par Axel Jeese soient présentes dans la mise en scène afin que le spectateur garde en mémoire que ce spectacle est un peu plus qu’une simple rencontre. Fabrice Melquiot m’a dit « vous êtes chez vous », et c’est cette phrase que je souhaite transmettre à ce public. 

 

 

L'EQUIPE

 

                 1528011_10202979578793444_1553316061_a

Léonie (La metteur en scène) fait ses premiers pas sur scène en 1991 grâce à la troupe Enfants fées. Sa formation de comédienne commencera à l’école du théâtre de l’Embellie (82) en 2001. En 2008 elle reprend sa formation théâtrale à Paris chez Artefact. Celle-ci lui permettra de monter sur les scènes de la Comédie de Paris et du Palais des glaces. Elle multiplie les expériences aux cours de stages dirigés par D. Boissel au théâtre de l’Aquarium et A. Nivain pour le chant lyrique. Elle poursuit sa formation en 2011 sur la technique Meisner et se forme à la direction d’acteurs auprès de V. Mounib. Cette même année, elle interprète Anouk dans Quatre à Quatre de M. Garneau. En 2012 sous la direction de Florence Nilsson, elle est L’aînée dans Blanc d’E. Marie, interprétation primée au 16èmes rencontres du jeune théâtre de Savigny-sur-Orge. En parallèle elle met en scène Joyeuse Pagaille de R. Porte, et ses créations : Comédie dans tous ses états et Panique au labo (pour le festival Libre Cour(s) II de Margny-lès- Compiègne). En juin 2013 elle retourne sur les planches auprès de Charlotte Lequesne dans La Cantatrice Chauve d’E. Ionesco. Actuellement elle enseigne le théâtre au sein de l’école l’ère de musique à Compiègne.

 

             1472373_10202979583353558_1465280277_a

Charlotte (l'actrice empruntée) fait ses premiers pas sur scène très tôt sous la direction de Greta Mancha. Très vite elle prend goût à la comédie et décide de se consacrer à sa passion. Elle suit sa formation d‘actorat aux cours Artefact où elle jouera divers rôles à la Comédie de Paris ainsi qu'au Palais des glaces. En parallèle elle créera la compagnie "Les T minuscules" avec Margaux Bonin et jouera dans leur création Ramassez cette araignée et foutez moi le camp au festival "La mère en gueule" en Bourgogne. Sa dernière année de formation sera consacrée à la création d'une pièce Liquidation totale tout va disparaître qu'elle jouera avec la Cie Out of Artefact au festival off d’Avignon en 2011. Elle est co-fondatrice de la Cie les Polycandres et assure l’adapation scénique de leur première création La cantatrice chauve d’E. Ionesco. Elle y interprète Mme Martin depuis 2012 et ce jusqu’en 2014 à La Comédie Saint-Michel.

 

             Format_identit__nico

Nicolas (un musicien) commence la musique et plus précisément la guitare à l’âge de 15 ans. Autodidacte il découvre le répertoire de George Brassens et s’intéresse à tout ce qui sonne pop rock. En 1999 il fera une première scène où il chantera les classiques de George Brassens. Il commence dans les années 2000 à chanter et à s’accompagner de sa guitare. En 2006, Django Reinhardt fait son apparition dans son environnement musical l’ouvrant à des sonorités jazz. Ce n’est qu’en 2011 qu’il commence à jouer dans la rue et devant les bars d’Angers sa ville natale. Quelques-uns de ces bars vont lui ouvrir leur porte et lui donner sa chance. Parallèlement en 2009 il réalise un de ses rêves, celui de monter sur scène et jouer la comédie. Il s’inscrit au cours de théâtre de la compagnie les Arthurs à Angers. En fin d’année il incarnera le rôle du petit poucet dans la pièce de Philippe Bruno Elle voit des nains partout. En septembre 2012 il s’installe à Paris et va participer aux jam sessions jazz manouche de l’atelier Charonne ou il chantera quelques standards de jazz et jouera des classiques de Django. En mai 2013 il s’inscrit à un stage d’accès du Cours Florent et sera accepté. Depuis septembre 2013 il a commencé sa formation de l’acteur au sein de cette même école. Octobre 2013, rencontre avec Léonie Brousse-Lesueur qui va lui proposer d’intégrer son projet de mise en scène de L’actrice empruntée de F. Melquiot.

 

             Format_identit__axel

Voué à une carrière d'expert comptable, Axel (réalisateur,monteur) décide d'abandonner ses études de finances pour sa passion cachée le cinéma. Poussé par ses anciens professeurs et largement soutenu par sa famille il poursuit à Paris des cours de théâtre et cinéma à Artefact. Il découvre le milieu artistique avec beaucoup d'admiration grâce à ses cours de chant, de danse et d'improvisation. Comédien il joue dans diverses pièces telles que : Palace de Jean Michel Ribes à la comédie de Paris ; Grand peur et misère du IIIe Reich de Brecht au Palais des glaces ; Liquidation Totale tout va disparaître de Renaud Prévautel au Festival Off d'Avignon. Il intègre la compagnie des Polycandres en 2012 et depuis il interprète Mr Smith dans La cantatrice chauve d’E. Ionesco. Il prend rapidement goût pour la réalisation cinématographique en devenant assistant et acteur dans le court métrage L'appartement rue des Cascades de J-C. Siriac et très vite achève un documentaire sur le festival d'Avignon. Il assure la réalisation des vidéos de promotion pour la compagnie des Polycandres.

À quoi servira la collecte ?

Grâce aux fonds récoltés, L'actrice empruntée verra le jour pour une première date parisienne en show case, à la suite de cela on emmènera le projet en Avignon durant le festival off 2014. Votre aide est plus que précieuse pour la naissance et la floraison de ce projet!

 

Quelques chiffres:

 

- Le show case, 400 euros

- Avignon, 15000 euros

- Droits d'auteur, 2000 euros

- Affiches et tracts, 500 euros

- Régie, 600 euros

- Costumes, 300 euros

- Matériel technique, 250 euros

 

Thumb_encart_actrice_empruntee
La Cie du Boudoir

"L'actrice empruntée" est un texte dont est tombée amoureuse la metteur en scène. Depuis deux années, les idées fusent, les rencontres fusionnent et la magie opère! Chaque personne ne se retrouve pas là au hasard, et très vite les choses deviennent évidentes. La Compagnie du Boudoir devient officielle en décembre 2013, elle présente leur première... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
bon festival à venir, bises à toute l'équipe
Thumb_default
En soutiens à mon cousin chérie, je crois en vous, et pense vraiment que cette pièce vous amènera vers d'autres aventures encore plus extraordinaire !!
Thumb_default
Bonne chance