SOUTENEZ "L'AFFAMEE", UN SPECTACLE DE LA COMPAGNIE DES MYOSOTIS POUR SA VENUE AU FESTIVAL D'AVIGNON EN 2017 !

Large_photo_affam_e_couleur_kiss_kiss-1484129071-1484129082

Présentation détaillée du projet

« Rarement le désir féminin, ses méandres, ses espoirs, ses déceptions, l’illumination qui lui est propre et ses béatitudes ont été données à ressentir avec une telle force. La performance de Catherine Decastel est remarquable. » Michèle Bigot - THEATRE DU BLOG

 

Pour la première fois adaptée au théâtre, on redécouvre aujourd’hui la poésie et la puissance de la langue singulière de Violette Leduc, figure féminine et littéraire du XXème siècle. Protégée de Simone de Beauvoir, Violette Leduc a gagné dès ses premiers textes (l’asphyxie pubié en 1946) gagné l’admiration littéraire de Cocteau, Genet, Sartre, Sarraute…  Longtemps méconnue du grand public, elle a grâce au soutien de Simone de Beauvoir pu continuer à se consacrer à son écriture jusqu’au succès de La bâtarde (1964).

 

L’Affamée est sa deuxième œuvre. Follement amoureuse de Simone, Violette lui a écrit cette longue déclaration poétique, offrant un regard profond et émouvant sur l’amour, sur  l’espoir d’être aimé et sa solitude.

 

À la croisé du théâtre, de la danse et de la poésie, ce spectacle révèle les résonances intemporelles du texte qui traversent les affres du désir et de la passion.

 

« Un texte d’amour brute et sans issu. Catherine Decastel livre ce trop-plein de passion. Une interprétation à la mesure d’un espoir fou. » Anna Cusax – CAUSETTE

 

 

_l_affamee_cie_des_myosotis_4_540px-1483528617

 

Seule chez elle, une femme se met en scène, devant un mannequin, image figée de son amour. Elle rejoue ses attentes de rendez-vous, son désespoir de n’être pas aimée en retour et ses désirs de passion. Elle se met à nu devant « elle », son idole. Elle ose lui dire avec pudeur et poésie tout ce qu’elle ne lui dira jamais, ce qu’elle aimerait lui dire, ce qu’elle s’accuse de ne pas lui dire…

 

« Cet appel, ces cris, ces strophes en prose, cet espoir, ce désespoir sont de toute beauté. Une énergie sauvage et tendre. Ce parti pris est endossé avec audace... le texte nous parvient avec plus de force. »

Gilles COSTAZ

 

Ce journal intime autofictionnel en prose, nous plonge dans une écriture du corps. Et c’est précisément avec le corps que Catherine Decastel choisit d’adapter ce texte. Ainsi, le théâtre dansé côtoie la poésie pour rendre le sublime du sentiment amoureux et l’angoisse de la solitude. 

Le spectacle s’attache à mettre en évidence les blessures aussi belles et complexes qu’universelles et émouvantes sur l’Amour et la Solitude.

 

_l_affamee_cie_des_myosotis_1_540px-1483528964

 

 

La Compagnie des Myosotis

 

La Compagnie des Myosotis est une jeune structure professionnelle. Elle a été fondée en fin 2013, autour du travail de la metteure en scène Catherine Decastel, qui questionne l'altérité, le rapport à l'autre, la violence avérée ou silencieuse dans l'espace intime autant que dans l'espace collectif.

Travaillant un théâtre corporel, la compagnie s’attache au corps pour explorer la langue, elle plonge dans les formes multiples de langages pour porter la poésie des mots au-delà de leur écoute intelligente et entrer dans un multiple de sens. Le corps devenant l’enjeu du vide, du non-dit et du secret. La compagnie développe l’idée qu’une culture doit se mouvoir, doit se frotter, doit se confronter pour exister et que nos interrogations ont besoin de diversité pour se renouveler.

 

C’est pourquoi, cette saison, Catherine Decastel a invité deux artistes à la rejoindre dans la compagnie, Romain Blanchard, comédien et metteur en scène et Fabrice Taraud, danseur Hip-hop et chorégraphe. La compagnie tend à un fonctionnement collectif où chacun se nourrit de l’autre. L’enjeu de notre compagnie est de susciter dialogue et curiosité afin de rendre nos différences fécondes dans un engagement humain et artistique. Il s'agit de réfléchir à un imaginaire artistique dont l’ambition transcende bien plus que les frontières tracées par notre imaginaire politique.

 

Catherine Decastel

 

Elle est autrice, metteuse en scène et comédienne, elle est issue du Studio de Formation Théâtrale de Vitry (94) et de l’Université Paris III. Elle a étudié auprès de Florian Sitbon, Pauline Bureau, J.L. Jacopin, P.A. Villemaine, Arnaud Rykner, Bernard Grosjean, Anne Contensou, Claire Chavanne, Rémi de Vos … Elle a effectué de nombreux stages (Sophie Lagier, Habib Naghmouchin, J.M. Hoolbecq, Clyde Chabot, Nathalie Fillion, Joël Pommerat, Jean-Yves Ruf, Camille Rocailleux, …). Elle a été l’assistante à la mise en scène de Christian Benedetti, Cyril Gueï et Jean-Louis Jacopin. Elle a publié Dieu venge l’innocent en silence (l’Harmattan), L’écorce de nos larmes (Alna Editeur), et Ai perdu mon Je (Presses Electroniques de France). Outre ses propres textes (Dieu venge l’innocent en silence, Ça (le silence tue), L’écorce de nos larmes), elle a mis en scène et interprété Le temps d’un soupir d’Anne Philipe et J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce.

 

 

« Le corps de Catherine Decastel incarne l’écrivaine jusqu’à la folie… Intense !… Ce texte brûlant, empli d’onirisme, de mysticisme et de folie sert de matrice à la mise en scène. Elle signe un spectacle profond et poétique. Saisissez sans attendre cet onirique voyage qui mène à l‘aliénation des sentiments et laissez-vous embarquer aux frontières de la conscience… Catherine Decastel est fascinante dans la peau de Violette Leduc. » Olivier Fregaville-Arcas – L’ŒIL D’OLIVIER

 

« Cet appel, ces cris, ces strophes en prose, cet espoir, ce désespoir sont de toute beauté. Une énergie sauvage et tendre. Ce parti pris est endossé avec audace... le texte nous parvient avec plus de force. »

Gilles COSTAZ

À quoi servira la collecte ?

1er objectif : 3000 euros

 

L'argent récolté permettra à la compagnie de financer sa communication à Avignon ainsi que le logement de l'équipe artistique. Cet argent permettra également de faire une captation du spectacle.

 

Voici le budget alloué à chacun de ces aspects :

 

- Pour notre communication : Affiches et tract : 500 euros

- Pour notre logement à Avignon: 1000 euros

- Pour la captation du spectacle : 1500 euros

 

Deuxième objectif : 7400 euros

 

Si la collecte dépasse la somme demandée ! Ce que nous espérons !!!

 

Nous financerons une partie de la location du théâtre qui s'élève à 4400 euros.

 

MERCI !

 

 

 

Thumb_ampoule_myosotis-1483373714
Compagnie des Myosotis

La Compagnie des Myosotis est une jeune structure professionnelle. Elle a été fondée en fin 2013, autour du travail de la metteure en scène Catherine Decastel, qui questionne l'altérité, le rapport à l'autre, la violence avérée ou silencieuse dans l'espace intime autant que dans l'espace collectif.

Derniers commentaires

Thumb_default
bises et à bientôt j'espère christelle
Thumb_default
Catherine, j'espère de tout cœur que ton rêve va se réaliser. Tu as beaucoup de talent. Je t'embrasse bien fort.
Thumb_default
On ne mollit pas ! Courage ma chère Katouz.