Amour, pouvoir, complot, trahison. Une reine anarchiste, un anarchiste roi. Un cocktail explosif écrit par Jean Cocteau et qu'Etincelle prépare pour mars 2013 au Guichet Montparnasse à Paris. Aidez-nous à financer la création de costumes et décors uniques pour cette pièce somptueuse !!

Large_logo-kisskiss2

The project

Pour fêter les 50 ans de la disparition de Jean Cocteau en 2013, la compagnie Etincelle prépare une des plus belle pièce de l'auteur bien que méconnue : L'Aigle à deux têtes.

 

Lors de sa création la pièce obtint un grand succès en France et à l'étranger. Mais après une reprise plus ou moins courronée de succès, elle n'a quasiment plus été jouée. Sans doute en raison de sa difficulté. Mais ceci ne nous a pas effrayé ! Après un dépoussièrage du texte indispensable, cette grande pièce de la littérature, grandiose et flamboyante, méritait de revivre sur scène !!

 

Au Théâtre du Guichet Montparnasse

15 Rue du Maine  75014 Paris

du 13 mars au 11 mai 2013 à 20h30

                         

 

 

L'histoire :

 

La jeune reine d’un royaume imaginaire vit dans le souvenir de son époux, le roi Frédéric, victime d’un attentat le matin de leurs noces. Depuis ce jour, solitaire, tournée vers le passé, elle s’est retirée du monde et demeure enfermée dans ses châteaux où elle attend la mort. Celle-ci lui apparaît sous les traits de Stanislas, un jeune poète anarchiste qui fait irruption dans sa chambre pour la tuer. Blessé et poursuivi par la police du royaume, contre toute attente la reine va cacher ce jeune homme, Stanislas, sosie du roi tant aimé.

 

C'est l'étrange rencontre de deux destins que tout oppose. Stanislas ne tarde pas à succomber au charme de la souveraine et renonce à son attentat. Fascinés l'un par l'autre, ces deux êtres que tout semble séparer se rejoignent par une communauté d'esprit. Un amour fulgurant, intense et insensé submerge les deux protagonistes dans un univers étouffant, où l’un et l’autre trahissent leur cause : elle devient anarchiste, il devient monarchiste. Mais la Cour, avec ses manœuvres secrètes et ses complots, referme son étau sur le couple, cet « aigle à deux têtes ».

 

                  

 

 

Scénographie :

 

L'Aigle à deux têtes est une pièce magnifique, véritable drame romantique qui touche à la tragédie classique : les personnages sont confrontés à une destinée qui les dépasse, plongés dans des situations extrêmes au sein desquelles ils se débattent, où les forces qui s'affrontent finissent par s'abolir et même s'unir. La pièce, aux situations vertigineuses, à l’atmosphère pesante, lourde, tourmentée, dont la construction ingénieuse et rigoureuse ménage des retournements de situation saisissants, est éminemment théâtrale : bruits extérieurs, portes dérobées, conversations surveillées par un témoin invisible, poison, poignard, morts impressionnantes. Action et spectacle sont rois : « Je voulais faire du théâtre-théâtre et cacher les idées sous les actes » dira Cocteau.

 

C'est cette atmosphère particulière que la scénographie doit mettre en valeur. La pièce se passe dans un chateau, à l'atmosphère plus que pesante. Les décors seront conçus pour rendre ce côté lourd et mystérieux, installer les personnages dans un contexte étrange. Le décor forme à lui devient un personnage de la pièce, et contribue à véhiculer, exacerber les sentiments des personnages.

La lumière sera évidemment également très importante pour créer cette atmosphère très particiculière et propre aux oeuvres de Cocteau.

 

                 

 

Costumes :

Notre but est de faire découvrir cette pièce magnifique au plus grand nombre. Nous avons passé un partenariat avec le lycée professionnel Marie Laurencin à Paris. Merci à eux de partager notre aventure !!!

                                      http://lyc-marie-laurencin.scola.ac-paris.fr/css/img/logoargent.png

                           http://lyc-marie-laurencin.scola.ac-paris.fr/

 

 

 

Décors :

L'Ecole Boulle nous a également rejoint dans cette belle aventure. Un grand merci à eux aussi !!

 

                                    

                                            http://www.ecole-boulle.org/

 

 

 

Les comédiens :

 

Du côté des filles :

 

Caroline - la Reine

                             

Formée au cours La Machine Infernale avec Réchana Oum, elle a joué dans une dizaine de pièces, interprétant entre autre la jeune première Angélique dans Le Malade Imaginaire de Molière, Caroline la femme au lourd secret dans Noix de Coco de Marcel Achard ou encore la terrible Hermione dans Andromaque de Racine.

 

 

Cécile - Edith de Berg

                                            

Cécile est née avec ce besoin impérieux d’être dans l’expression et dans l’action. Elle a d’abord comblé ce besoin de s’exprimer dès 2006 en écrivant et en réalisant des courts métrages, tandis qu’elle comblait ce besoin d’action en faisant de l’escalade de haut niveau.  Mais très vite, le désir de passer devant la caméra s’est fait sentir et depuis 2009, elle a enchaîné les petits rôles à la télévision (Pigalle la nuit, Si près de chez vous, Le jour où tout a basculé…) et au cinéma (Renoir, De l’autre côté du périph…).

 

 

 

Du côté des garçons :

 

Sébastien - Stanislas

                            

Formé au cours La Machine Infernale avec Réchana Oum, il a joué dans une dizaine de pièces, interprétant aussi bien le prétentieux Thomas Diafoirus dans Le Malade Imaginaire de Molière, le jeune premier Kostia dans Je veux voir Miousov de Valentin Kataëv, ou encore le tendre Des Saugettes dans Je ne trompe pas mon mari de Feydeau. 

 

 

Julien - Le Comte de Foehn (en alternance)

                            

Formé au cours de l'ALDEAJ, en 2006 il intègre les séances d'improvisation au théâtre de la clarté, et la troupe des Désespéradas avec laquelle il joue une production originale Attention, réfléchir nuit gravement au désir.

En 2007, il rejoint la troupe Café Cheminée avec laquelle il joue notamment Le Dindon de Feydeau. Soucieux d’aller toujours plus loin dans son parcours d’acteur, en 2011, il rejoint l'atelier PAP (Personne-Acteur-Personnage) de Nicole Charpail (Miss Griff).

 

 

Bruno - Le Comte de Foehn (en alternance)

                            

Formé à Toulon sous la houlette de Raymond Memheld, Bruno apprend les rudiments de la respiration, la diction, le jeu, la façon de se mouvoir, l'art de prendre la lumière… Pendant plus d'une dizaine d'années, il joue de nombreuses pièces du répertoire classique mais également des œuvres d'une facture plus contemporaine.

Arrivé à Paris en 1996 il se perfectionne en suivant les cours de Réchana Oum qui lui donne l'occasion d'élargir son répertoire. Parallèlement, il intervient dans d'autres troupes et joue au Théâtre de Ménilmontant, au conservatoire russe de Paris Serge Rachmaninov, au théâtre du Temps, au Théâtre de l'Echo mais également chez des particuliers désireux d'offrir à leurs invités une escapade théâtrale.

 

 

Loïc - Félix de Willenstien

                            

Loïc découvre le théâtre en 2012 en suivant le cours Café Cheminée avec André Bénichou.  Élève plein de prédispositions, il rejoint la troupe Café Cheminée pour jouer dans Le Dindon de Feydeau. Il peut ainsi approcher et découvrir un monde qui lui était jusqu'à lors inconnu et fait ces débuts sur scène.

 

 

Daniel - Tony

                           

Formé au Studio 34 avec Claude Mathieu, Philippe Brigaud et Béatrice Lord, Daniel mène depuis une trentaine d’années une double carrière sur les écrans et sur les planches, jouant dans de nombreuses pièces : Les méfaits du tabac de Tchekhov, L’Ours de Tchekhov, Ma jalousie du barbouille de J.-M. Dagory d’après Molière, Les trois sœurs de Tchékhov, Rien a lui, tout a lui de Jean-Pierre Klein, L’entretien de M. Descartes avec M. Pascal le jeune de Jean-Claude Brisville,  La fausse suivante de Marivaux, etc.

 

Why fund it?

Les fonds collectés serviront a boucler notre budget afin de mener à bien notre spectacle.

Nous sommes en coréallisation avec le Guichet Montparnasse, et nous devons donc verser un minimum garani de 6500€. Nous avons a peu près bouclé ce budget, mais il y a le reste !

L'argent servira donc à financer la création des costumes (500€) et des décors (800€).

Si la cagnotte dépasse les 1300€, les fonds serviront à la communication (flyers, affiches, etc.).

 

 

Thumb_logo-carre_-1425907752
Etincelle

Créée en 2012 sous forme d’association loi 1901, la compagnie Étincelle s’attache à faire revivre les grands textes du théâtre. Toucher le plus grand nombre, montrer que ces grands textes sont toujours d’actualité et profondément émouvants aujourd’hui encore, tel est notre objectif !

Newest comments

Thumb_default
Bonne chance