Aidez la 33ème édition de ce Festival à la programmation inédite à continuer d'exister dans notre région

Large_visuel_kkbb-1432739240-1432739254

Présentation détaillée du projet

Entrecasteaux ne peut vivre qu'avec vous !!!!

 

  Ce n'est pas un cri d'alarme, c'est un constat…. Depuis bientôt vingt ans l'équipe du Festival d'Entrecasteaux propose une rencontre où sont convoqués les talents, jeunes pour la plupart, la passion de la découverte et le partage….  Voilà pourquoi ce Festival doit vivre et il ne le peut que par l'intervention active de tous ceux qui le connaissent, l'aiment et le veulent !

Mais aussi par ceux qui pour une raison ou une autre en sont loin… Pourquoi ceux-là aussi? Tout simplement à cause de la présence d'un lieu où la culture et le partage de celle-ci s'exercent joyeusement, librement, dans le souci constant de la plus grande qualité.

 

Ce lieu doit vivre et trouver les moyens de sa meilleure expression.

L'Art, la Culture sont indivisibles et nous concernent tous, bien au de-là de la perception que nous pouvons en avoir… ou de la proximité géographique. Un festival de musique de chambre a la fragilité d'une innocence abandonnée à l'autre bout du monde et ce bout du monde qui est à notre porte existe même pour ceux qui n'en perçoivent pas la bienfaisance !

 

Entrecasteaux n'attend pas la consécration des talents par telle où telle Victoire de la Musique, mais la précède. Reprenez où découvrez nos programmes et vous verrez combien sont venus ici avant que la médiatisation ne les consacre !

 

Toutes ces raisons et bien d'autres pour venir vers vous par le biais de K K B B …. Pas d'hésitation: un festival en danger est comme une ruche sans reine. Le miel de la musique doit couler à Entrecasteaux cette année encore…. Il ne dépend que de vous tous que la récolte 2015 soit aussi goûteuse que les précédentes….

Vous aimez la musique, la culture, Entrecasteaux ? Alors soyez à l'écoute et rejoignez notre rêve pour qu'il soit aussi le vôtre!

 

Alain Meunier, direction artistique

 

 

 

   

 

Voilà les CD des musiciens qui soutiennent, jouent et ont joué au festival (au choix dans les contreparties) :

 

Les simples :

 

1) Hommage à Maurice Maréchal - Alain Meunier (violoncelle) et Anne Le Bozec (piano). Collection Hortus "Les musiciens et la Grande Guerre"

Un hommage rendu par Alain Meunier à son maître le grand violoncelliste Maurice Maréchal, combattant aux côtés de Caplet et de Durosoir (sonates de Brahms, Debussy et Honegger).

 

2) Mélodies, Prescience – Conscience, Marc Mauillon (baryton) et Anne Le Bozec (piano). Collection Hortus "Les musiciens et la Grande Guerre"

La Grande Guerre fauchera de nombreux talents à l’aube de leur carrière. Dans leurs mélodies écrites à la veille du conflit transparaît la prescience que ces compositeurs avaient souvent du drame à venir mais aussi, celui-ci survenu, leur volonté d’y échapper ou simplement de le commenter.

 

3) Albéric Magnard : Une Mort mythique, Alain Meunier (violoncelle) et Philippe Guillhon Herbert (piano). Collection Hortus "Les musiciens et la Grande Guerre"

D’une grande intensité, la sonate pour violoncelle et piano, ultime œuvre de musique de chambre de Magnard (1910) et sa musique pour piano solo, poétique et subtile, datant de sa jeunesse, nous font regretter le geste à la fois héroïque et fou d’un compositeur tué en défendant son manoir contre les uhlans le 3 septembre 14, à Baron (Oise).

 

4) L'Oreille de Proust, David Saudubray (piano), Anne-Lise Gastaldi (piano). Arties Records

Fantaisie musicale et littéraire, parce que Proust était fou de musique, que ses goûts, à une époque où les salons parisiens accueillaient de la musique de chambre, des joutes pianistiques, d'innombrables mélodies, des transcriptions d’œuvres orchestrales, d'opéras, épousaient tout cet univers extrêmement varié et que le disque enregistré à quatre mains par Anne-Lise Gastaldi et David Saudubray restitue exactement cette période en la présentant sous l'angle, particulièrement singulier, du romancier. Debussy, Schubert, Fauré, Bizet, Stravinsky, Beethoven ...

 

Les coffrets (2 cd) :

 

5) Suites pour violoncelle seul, Jean-Sébastien Bach, Alain Meunier (violoncelle). Harmonic Records

 

6) Intégrale des Sonates, Ludwig Van Beethoven, Alain Meunier (violoncelle), Anne Le Bozec (piano).

Enregistrement LIVE au Théâtre Impérial de Compiègne les 15 et 16 mars 2013.

 

 

 

Pour se délecter en attendant le Festival :

 

 

   

 

À quoi servira la collecte ?

Nous remercions grandement les collectivités territoriales qui, malgré le recul de l'État dans le financement de la culture, nous aident chaque année fidèlement. Cependant cette aide précieuse et fondamentale demeure encore insuffisante pour la bonne et saine marche d'un festival.

Votre soutien est primordial.

Cette collecte servira principalement à payer les musiciens.

 

 

Image_1-1432987275

 

 

Si les fruits de la collecte dépassent ce que nous avions espéré, l'argent en plus sera investi dans :

- une meilleure communication, qui permettra au festival de s'ouvrir et de toucher plus de monde

- l'engagement d'un plus grand nombre de musiciens et de tous ceux qui nous ont marqué, à l'occasion du 20ème anniversaire de l'équipe qui a repris le festival depuis 1996

Thumb_image_1-1431619620
marie.juliette.rose

Arts Musique Entrecasteaux, Association Loi 1901, a été créée en 1982. L’AME organise des événements culturels dans le village et aux alentours, dont le célèbre Festival de Musique de Chambre d’Entrecasteaux qui tous les ans depuis 1982 fait vibrer les instruments et les cœurs.

Derniers commentaires

Thumb_default
En souvenir des merveilleux moments passés au festival il y a quelques années.... Amitiés et soutien de la part de Philippe Tribot et Sandrine Tilly
Thumb_default
Voici le 3CD que je souhaiterais recevoir : - Hommage à Maurice Maréchal - Albéric Magnard : Une Mort mythique - L'Oreille de Proust et le coffret des Sonates de Beethoven Merci et à très bientôt Pascal
Thumb_default
Cinquante nouveaux "évènements numériques" tels que les promet le ministère de la culture, ne compenseront jamais la disparition de cinquante festivals...