« L'Amour qui va avec » est mon nouvel album tout frais sorti du studio. Il sort le 30 mars avec un 1er concert au Divan du Monde le 3 avril puis un second le 15 mai. C'est maintenant l'aventure promo qui commence et on a besoin de vous ! Tout d'abord du bouche-à-oreille (pô cher et tellement important), puis d'un petit coup de pouce financier.

Large_visuel_album_low_

The project

 

« L’amour qui va avec… » Le projet


> L’album : Onze titres que j’ai eu le plaisir de composer et qui ont pris vie avec la complicité de Michel Coeuriot, l’arrangeur des albums d’Alain Souchon, de Laurent Voulzy et de Marc Lavoine.


Des textes de Cristal G, Quentin Lamotta, Thierry Storza et Guenaël Louër, sans oublier un magnifique inédit de Jacques Lanzmann.

 








> Le concert : Et pour fêter la sortie de l’album, retrouvez-nous en live sur la scène du Divan du Monde (Paris 18ème) le mardi 3 avril puis le 15 mai.









> L'équipe : Marie Anne Massuelle (manageur). Une pêche d’enfer et un sens aigu de la promo. C’est la meilleure ambassadrice du projet !



> Déjà 3 clips : « Des Pages Blanches » réalisé par Arno Caravel, « L’Amour qui va avec » réalisé par le duo de choc Stéphan Bétemps et Yannick Dubois, et « Un Besoin d’Etretat » réalisé par Modi Barry grâce au soutien de Samir Lechani.



> Des show-case insolites : Et pour faire découvrir l’album à un nouveau public, quoi de mieux que des show-case… au bureau ! C’est « l’Office Tour ».

Un concept innovant que l’on a imaginé et qui a déjà séduit, depuis le mois de décembre, plus d’une vingtaine d’entreprises sur Paris et région parisienne.



> Ils en parlent :

« Thomas est drôle, émouvant et inspiré » Le Nouvel Obs. « Cet auteur, compositeur et pianiste s’est imposé comme un artiste original et exigeant. »  Le Figaroscope « Une voix douce, posée, avec ce joli brin de folie qui fait toute la différence »   Centre Presse « Un auteur compositeur sincère et vrai » La Manche Libre « Irrésistiblement rockmantique » La Marseillaise http://www.thomasverovski.com

 

Qui suis-je ?

Les femmes emblématiques de Thomas...  (Par Olivier Cousin)

 

 


 

Katarina Verovskaya, la grand-mère de Thomas. Personnage fantasque originaire de Moscou, elle est souffleuse de verre et distille elle-même sa propre vodka ! Elle transmet à Thomas son goût pour l’art et la musique.

Elle rêvait d’un héritier violoniste prodige, mais c’est finalement le piano qu’elle suggère à Thomas afin de s’épargner l’insupportable crissement strident que diffuse un violon entre les mains d’un jeune débutant ! 



Marlena, Pianiste-chanteuse. Thomas la rencontre dans un club de jazz rue des Lombards. Il est séduit. Il la persuade d’être son professeur de piano. Elle lui fait découvrir les boites de jazz les plus prisées et lui fait même faire ses premiers pas sur scène...

Très tôt, Thomas commence à composer ses premières mélodies et rêve secrètement de devenir chanteur. Il lui dédit son premier disque auto-produit « Mi-Ange, Mi-Démon » (2002).



A cette époque, la vie de Thomas n’est pas un long Danube bleu tranquille. Son père, écrivain de talent et brillant chef d’entreprise, n’a pas une minute pour son fils... et sa femme ! Il brise la cellule familiale alors que Tom n’a que 11 ans.

Entre un père absent et une mère qui cherche à combler maladroitement ce vide, la musique s’impose rapidement comme un excellent échappatoire.



Dana, La concierge de l’immeuble où se trouve le studio de Thomas. Dana, Appellation d’Origine Tchécoslovaque Contrôlée, est un personnage intrusif, envahissant et sans gêne ! Elle considère Thomas tour à tour comme son confident, son frère, son fils, son père, son amant et surtout son psy. Tom est sa vodka !

A peine rentré chez lui, elle vient systématiquement frapper à sa porte. Elle lui raconte dans les moindres détails ses amours, ses déboires sentimentaux, ses joies, ses peines, ses vrais et faux espoirs...

Contre toute attente, elle finit par devenir à travers ses histoires de cœur, une source d’inspiration intarissable et inépuisable pour Thomas. Grâce à elle, il se met à écrire ses premières chansons sur les sentiments féminins et les relations hommes-femmes.

Thomas doit à Dana l’inspiration de son second album « Psychanalysez-Moi » (Night & Day, 2005), réalisé par Laurent Guéneau (Zazie, Sinsemilia, Khaled, Tom Novembre…).

L’album est nommé au prix de la Fondation Lucien Barrière et au prix Adami - Bruno Coquatrix.



Côté Live, Thomas exprime ses dimensions musicales et scéniques sur de nombreuses scènes parisiennes (L’Européen, le Café de la Danse, Le Divan du Monde...)  ainsi que dans le cadre de nombreux festivals.

Il se produit aussi en première partie de Manu Dibango, Michael Jones, Claire pelletier, Karim Kacel, Victoria Abril et Sanseverino.

Les Femmes : Thomas les couche sur le papier avec beaucoup d’amour et d’humour. Sous sa plume, elles sont tout simplement sublimées !

Thomas a réussi son pari ! Devenir le musicien dont rêvait sa chère grand-mère.

Mais bien que resté très proche de cette dernière, il n’a jamais osé lui demander pourquoi les femmes d’aujourd’hui croient-elles toujours autant en l’Amour éternel ?

Vaste question à laquelle les textes de ses chansons tentent de répondre...



C’est donc à sa grand-mère et à travers elle, toutes les femmes, que Thomas dédicace son troisième album à paraitre : « L’Amour Qui Va Avec »

 

Why fund it?

L’enregistrement est terminé, il nous faut maintenant faire découvrir ce nouvel opus au plus grand nombre… d’oreilles !


C’est l’aventure de la promo qui commence !


Mais, malgré une équipe au top, un premier retour extrêmement positif des médias, un système D sans faille et notre énergie toujours débordante, les moyens nous manquent.


Grâce à votre soutien, nous espérons pouvoir lancer l’album et promouvoir les concerts dans les meilleures conditions possibles.



Pour cela, notre budget se décompose de la façon suivante :


- Promotion radio par un attaché de presse spécialisé : 2.000 €

- Fabrication des affiches et flyers + Street marketing : 700 €

- Captation vidéo de la première date de concert : 800 €