Les petites annonces, il faut parfois y répondre avec prudence. C'est ce que va découvrir à ses dépends Théo, jeune étudiant dans le besoin

Large_l_annonceuuu-1409834073

Présentation détaillée du projet

L'annonce est un court-métrage réalisé par Michiel Blanchart, d'une durée d'environ 18 minutes.

 

La quasi totalité du film à déjà été tournée avec succès. Désormais il ne manque que les fonds nécessaires au tournage de la dernière scène du film et à la postproduction du projet.

 

Yolo-1409837428

 

 

Synopsis:

Théo, un jeune étudiant répond à une annonce pour se faire un peu d’argent. Il tombe sur Paul, un photographe qui a besoin de lui comme modèle. Son atelier de travail est un lieu très inquiétant et la séance photo devient de plus en plus tendue. Jusqu’à ce que Théo réalise que Paul est un tueur qui se sert de ses victimes pour pratiquer son art…

 

            

      10537313_10203541608316753_4631472410539246862_n-1409955608

 

Intentions Générales:

C’est l’histoire de Paul, artiste, tueur en série et de Théo, jeune étudiant dans le besoin. L’ambiance est très mystérieuse et toujours un peu inquiétante. Le film joue constamment avec les attentes et l’imaginaire du spectateur. Tout d’abord on lui montre le personnage de Paul, très gentil et attachant, mais un brin mystérieux. Rapidement on va lui faire croire qu’il s’agit peut-être de prostitution. Le genre du film n'est pas clairement identifiable dès le début. Il faut faire  jouer l’imaginaire du spectateur. On lui donne les clefs pour qu’il puisse imaginer où est tombé Théo. Mais le doute persiste jusqu’au retour de Paul en tenue de « travail », une combinaison blanche et une batte de baseball. Paul est un artiste ! Il est important que le film raconte cela durant la scène de torture, on doit insister sur le fait que c’est une scène de création artistique (plans très esthétiques et graphiques).

Pour la deuxième moitié du film on est clairement dans le registre du film d’horreur et de suspens. Il n’y a plus vraiment de mystère mais il reste une seule question: Théo va-t-il s’en sortir ? Le spectateur doit garder cet espoir jusqu’à la fin.

 

 

Profil des Personnages

       Biuhhiu-1409955799

 

THÉO

Théo est un jeune étudiant en philosophie. Il est de nature timide mais aimerait changer. Il à toujours fait ce qu’on attendait de lui (parents, société). Il est fasciné par le monde de l’art qui lui semble inaccessible. Il pense que ce monde n’est pas pour lui. En tout cas il n’a jamais eu le courage de l’explorer. Si il vient ici c’est pour 3 raisons : -1 Il à besoin d’argent pour son loyer, ses études etc… Donc c’est vraiment une manière facile pour lui de gagner 200 euros. -2 IL veux combattre sa timidité, il est temps d’oser faire des choses. Ici il teste un peu ses limites car l’annonce précisait qu’il s’agissait d’une séance dénudée et particulière.  3- Il veux enfin jeter un œil et voir à quoi ressemble la vie d’artiste et le monde de l’art. Un monde qui l’intéresse mais qu’il n’a jamais eu l’occasion d’approcher. On peut dire quelque part que Théo et Paul se ressemblent mais là où Théo n’a pas osé essayer, expérimenter ni assumer sa part créative, Paul lui, a décidé d’être en accord avec qui il est et d’assumer ce qu’il aime faire. Quelque part Théo l'envie.

 

PAUL

Paul, la trentaine, habite dans une vieille bâtisse. Pour lui tuer est une nécessité créative ! Ce n’est pas un objectif en soi mais plutôt une conséquence.  Paul a accepté ses pulsions, son désir. Il à le courage de vivre en accord avec qui il est réellement. Ce qu’il aime c'est créer en tuant. Il ne pourrait plus vivre sans et il met tout en place pour pouvoir continuer, se protéger et mener la vie qu’il à décidé de mener. C’est un caméléon dans l’âme. Il arrive parfaitement à jouer le rôle qu’on attend de lui au moment nécessaire, il s’adapte mais reste toujours sincère dans ses démarches et dans ce qu’il dit. C’est une qualité qu’il à probablement développé très jeune car il à vite remarqué que ce qu'il était au fond de lui n’était pas en accord avec le monde qui l’entourait, avec ce qu’on attendait de lui.

Ici on peut distinguer 3 Paul :

 

                -Le Paul très accueillant et chaleureux (trop ?) qui met à l’aise, qui est attentionné, à l’écoute…

                -Le Paul qui travaille et devient muet et concentré. Il prend beaucoup de plaisir dans ce qu’il fait mais ce n’est pas démonstratif. Il est appliqué et méthodique. Il respecte le protocole qu’il s’est imposé. Mais ce Paul peut perdre le contrôle sur ses pulsions violentes s'il perd le contrôle de la situation et alors il sort de son protocole.

               -Le Paul   « artiste ». Ce n’est pas un rôle qu’il joue souvent. C’est un événement occasionnel. Il s’amuse le temps d’une soirée, d’un évènement à devenir un artiste intellectuel voir même snob. Il fait semblant d’appartenir à ce monde.

 

       Cast

 

Cast: Théophile Roux dans le rôle de Théo et AntojO dans le rôle de Paul

 

 

Intentions Décors

Les décors son les reflets de la (ou des) personnalités de Paul.

 

Le SALON

Le salon est relativement ordonné et bien rangé. C’est là qu’il reçoit ses « invités » il fait donc attention. Il expose dans son salon certaines de ses œuvres (il faut bien qu’il prépare ses modèles à son univers pour qu’ils ne soient pas trop surpris par après). Les tableaux, les photos sont proprement encadrés. Les cadres sont discrets et épurés, ils sont utilitaires.

 

                         Irvbh_copy-1409997484

 

LA CAVE

La cave est moins épurée que le salon. Elle est remplie d’œuvres plus ou moins achevées qui trainent un peu partout. C’est un peu le chaos mais un chaos relativement ordonné tout de même. C’est le lieu où Paul est à l’aise, le lieux qui représente le mieux son esprit, sa personnalité. C’est réellement son royaume. Il y a quelque chose de très intime dans ce lieu. Les œuvres et les éléments de décors doivent, à chaque fois, raconter quelque chose (un des meurtres de Paul). C’est un lieu très organique.

 

     Fr-1409997442

 

LA GALERIE D’ART

Grand espace blanc et épuré. Ce lieu ne correspond pas du tout à l’univers de Paul. Il est en contraste total avec l’ambiance de la cave.

 

 

Intentions Lumière

 

La photographie ne doit pas tout de suite trahir le genre du film mais doit tout de même être cohérente avec celui-ci.

 

Dans le salon la lumière est naturelle, elle semble venir de l’extérieur. Cela crée du contraste et des zones d’ombres plus mystérieuses. Peu de couleurs.  

 

Dans la cave Il y a deux ambiances :

1- Séq 3 Quand ils arrivent au début c’est uniquement la lumière des néons. Avec une lumière un peu crue.

2- Séq 4/5 /6  Paul est maintenant en shooting photo, il a donc adapté la lumière. La cave est beaucoup plus sombre, plus contrastée, (les néons sont éteints)

 

Dans la galerie d'art la lumière est en contradiction totale avec celle de la cave. C'est une lumière très blanche, "propre" et diffuse. Tout est exposé au grand jour, dévoilé! C'est un éclairage classique de galerie d'exposition.

 

Intentions cadres

 

Beaucoup de jeux avec le hors champs. C’est sur Théo que la caméra reste, le plus souvent, focalisée.

Paul, lui, est indépendant du cadre: il y rentre et en sort comme bon lui semble. Théo est sur la scène, c’est lui le sujet, c’est lui l’œuvre d’art que l’on regarde, admire. Paul n’est « que » l’artiste qui reste dans l’ombre, qui par moment veut bien se donner à voir en venant dans le cadre mais qui est libre d'en sortir.  Paul est comme un prédateur qui rode autour de sa proie. Il passe parfois en volet devant la caméra tandis que l’on filme Théo. Dès le début du film on doit comprendre que Paul n’est pas toujours visible, c’est une présence qui rode quelque part, mais il est imprévisible on ne sait jamais quand on va le voir.

Il y aura dans le film deux styles visuels dans le cadrage et l’on passera de l’un à l’autre selon la situation:

 

-Tant que Paul a le contrôle, qu’il est en position de supériorité et que tout ce déroule comme prévu, alors la caméra est calme, maitrisée. Les cadres sont généralement fixes ou en mouvement très fluide et lent. Tout est bien subtilement découpé. Quelques travelings lents qui viennent soit isoler un personnage, soit intégrer de nouveaux éléments narratifs dans le cadre.  Le découpage et le cadrage sont précis, implacables, tout comme la procédure que Paul a mis en place pour mètre en œuvre son projet.

 

-Quand Paul perd le contrôle et que Théo sort du schéma prévu,  la caméra peut devenir plus hasardeuse, incertaine. Si l’on sort de la partition mise en place par Paul ça veut dire que tout est possible. La caméra devient portée à l’épaule. On suit Théo de près, presque à la manière d’un reportage de guerre.

Dans les moments de combat (et pas de « création ») la caméra peut être agitée, au cœur de l’action et on peut se permettre dans tout ces moments d’action ou de tentions des focales plus grandes et des points de vue plus originaux.

 

Ior-1409956022

 

 

Fiche technique:

court-métrage de 18 minutes

tourné au Canon 5D en Wallonie pendant 6-7 jours

 

Sans_titre-1409836396

 

Équipe:

Michiel Blanchart, réalisateur

Antonin Niclass, 1er assistant

Jean Minetto, chef opérateur de prise de vue

Albert Bui, chef opérateur du son

Philippe Blonda et Lucile Vignolles, chefs déco

Muscari Kokkinos, maquilleuse

Corinne Polis, costumière

Morgane Thibaut, régisseuse générale

 

Nous sommes une équipe composée d'une vingtaine d'étudiants de L'IAD (Institut des Arts de Diffusion à Louvain-La-Neuve). Ce projet est presque terminé, malgré tout nous avons besoin de vous pour aller jusqu'au bout !

 

À quoi servira la collecte ?

Nous avons déjà tourné la majeure partie du film avec toute notre équipe bénévole. Il nous reste malgré tout la scène de fin à tourner ainsi que la post-production à payer.

 

Les frais comprennent:

- 50€ pour la régie du jour de tournage supplémentaire

- 200€ pour la location du matériel lumière et caméra

- 600€ pour trois jours d'étalonnage

- 150€ pour le transcodage afin de l'envoyer en festival !  

 

---> total: 1000€

 

Yo-1409836995-

Thumb_tournagemichiel079-1409822947
Michiel Blanchart

Michiel est étudiant en troisième année à l'Institut des Arts de Diffusion de Louvain-La-Neuve. Il profite de son été pour écrire et réaliser un court-métrage qui lui trotte dans la tête depuis quelques temps. Mais il a besoin de vous pour terminer ce premier projet de court-métrage avec une vraie équipe composée d'étudiants motivés!