Aidez-moi à écraser une armoire !

Large_avatar-1459363987-1459364027

Présentation détaillée du projet

Qui fait ça ?

 

 

Portrait7b-1459965137

 

                  Aurore Scotet

 

 

Bonjour à tous !

 

Artiste vivant à Bruxelles, j'aime faire des projets un peu périlleux.

 

Installations, vidéos, sculptures, dessins... Les procédés sont multiformes.

 

Tout commence par une impossibilité, un projet utopique, parfois monumental : arbre à l'envers, chandelier ruisselant sur une table qui prend feu, boule de suie qui dégringole des escaliers...

 

 

    11suie-1460281923    

 

 

Depuis un certain temps, j'ai une idée en tête : L'armoire.

 

Pour réaliser ce projet d'installation, votre aide est précieuse. Je me tourne donc vers vous et je vous invite à participer à l'aventure !

 

 

De quoi s’agit-il ?

 

L'armoire est mon nouveau projet d'installation in situ et éphémère que je souhaite réaliser dans une manufacture de fers et métaux en ruine à Liège au mois de juin 2016.

 

L'événement sera filmé, puis la vidéo projetée sur la façade du bâtiment lors d'une exposition durant laquelle je montrerai également les dessins du projet.

 

L’action ayant lieu au mois de juin, il sera possible d’investir l’extérieur du bâtiment, d’inviter le public liégeois et de partout ailleurs au vernissage de L'armoire !

 

 

Scénographie

 

Dans une maison abandonnée, une armoire est posée au sol au milieu d’une pièce. Un lieu désertique, sans aucune forme de vie  proche de l’univers du peintre romantique allemand Caspar David Friedrich.

 

 

Maison-1459264141

 

 

L’action

 

Soudain, un morceau de plafond s’effondre sur le meuble et l’écrase. L’armoire éclate ! 

 

 

 

 

Ensemble2-1459358265

 

 

L’important, c’est le changement, c’est la perte, c’est le désastre.

 

L’événement est filmé par deux caméras.

 

 

Après l’action

 

Après la chute et le bruit assourdissant, la pièce dévastée se remplit de gravats. Les décombres s’entassent, les débris de l’armoire se mélangent aux morceaux de béton du plafond.

 

L’espace garde sa spécificité, mais il porte les traces d’une action qui l’a remodelé. Le lieu est investi, construit, et la vidéo rejoue en boucle l’histoire d’un désordre. La bande-son répétitive renforce le geste simple et radical.

 

 

Etat des lieux

 

Alors voilà, le propriétaire pense faire des travaux dans cette ancienne entreprise dans un ou deux ans. D’ici là, j’ai son accord pour la réalisation de ce projet artistique dans une des pièces du bâtiment. 

 

 

Interieur2-1459360944

 

Actuellement, je recherche un soutien technique pour casser le plafond !

 

 

Le propos

 

La dimension architecturale de mon nouveau projet – L’Armoire – s’inscrit dans l’espace intermédiaire entre l’environnement et le monument, espace que j’ai déjà expérimenté, de Sable (1999) à Nuage noir (1999) en passant par mes diverses Actions (2010-11) réalisées et vidéographiées en studio, atelier ou salle d’exposition. À titre indicatif, le projet L'armoire se situe à la croisée des parcours artistiques d’artistes aussi différents que le sont Gordon Matta-Clark (architecture versus ruine) et Bas Jan Ader (corps versus chute).

 

 

Matta-1459361133

 

Gordon Matta Clark

 

 

Bas_jan-1459359326

 

Bas Jan Ader

 

 

Mon travail artistique

 

« J’ai aimé tout ce qui se résumait à ce mot : chute » (Mallarmé)

 

Depuis l’origine, le fil conducteur de ma réflexion est l’accident, le bouleversement, le renversement.

 

Tout commence par une impossibilité. Mon travail balance entre l’envie de créer des projets utopiques, souvent monumentaux, l’envie de construire et l’envie de détruire.

 

Des aquarelles peintes au goutte à goutte (Prairies, 2009 ; Drops, 2011) à l’installation du Chandelier (2013), mes travaux mettent souvent en scène la chute mais aussi, le suspens(e) : suspension, sursis, attente, interruption, susciter la perplexité ou l’appréhension, etc.

 

 

 

Chandelier-1459265813

 

Chandelier, 2013

 

Ces « catastrophes » sont réalisées à différentes échelles et comportent toujours un aspect expérimental, aléatoire et imprévisible : à l’échelle de mon corps, j’ai ainsi réalisé des dessins avec mon souffle (Souffle, 2014) ou en dispersant du pigment sur des feuilles posées au sol (Black Drawings, 2010) ou tout simplement, des Falling confettis (2011), me fiant ainsi à « l’inabolition » du hasard... En revanche, l’arbre inversé intitulé Upside Down (2000) ou le projet non moins bucolique dit Wild Nature in the City (2009), se situent à une échelle environnementale, voire monumentale et supposent moins d’improvisation que les oeuvres précédentes.

 

 

Arbre-1459265847

 

Upside down, 2000

 

 

Jim1-1459265875

 

Falling confetti, 2011

 

 

Aquarelle-1459265902

 

Prairies, 2009

 

 

 

http://aurore-scotet.net/new-site/home/

 

À quoi servira la collecte ?

Le buget global pour la réalisation du projet  L’armoire est de 4066 .

 

Pour la collecte, je souhaite réunir la somme de 1555 € qui correspond aux salaires des deux techniciens qui devront détruire un morceau du plafond + les frais Kisskiss :

 

 

2 personnes pendant 1,5 jour (soit 12h x 2)                       1440 €

 

 

Frais Kisskiss                                                                        115 €

 

 

 

Si par BONHEUR, le buget souhaité est dépassé, cette somme servira à la location de caméras pour le tournage et d'outils divers (tronçonneuse, brise-béton, masse).

 

 

Merci-1459363746

Thumb_portrait-1459272142
Aurore Scotet

Aurore Scotet est née le 9 février 1972 à Quimper (France). Diplômée de l’École des Beaux-Arts d’Angers, elle vit à Bruxelles depuis 2009. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions, notamment au Musée des Beaux-Arts de Nantes et à La Friche Belle de Mai à Marseille. En 2015, elle présente ses dernières réalisations au Luxembourg et...

Derniers commentaires

Thumb_default
Go on Aurora with Armoira;);))
Thumb_default
Tous mes voeux de réussite Aurore! Tu y es presque. Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt mais ton email était tombé dans un période un peu chaude. Bref. A très bientôt. Ronan
Thumb_default
Ce serait trop bête d'exploser ce projet avant de le réaliser. Alors OK on y va et on te soutient très fort Aurore.