Ce documentaire traitera des relations entre la matière première, l'histoire, les artistes et les artisans.

Large_artetmatiere-1431005865-1431005869

Présentation détaillée du projet

Titre_kiss-1429540704

 

L'Art et la Matière

Un Monde Infini

 

"Une des plus grandes menaces à la viabilité du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI) est la diminution du nombre de ceux qui pratiquent l’artisanat, la musique, la danse ou le théâtre traditionnels ainsi que du nombre de ceux qui ont la possibilité d’apprendre auprès d’eux.

Un moyen efficace pour assurer une sauvegarde durable du PCI est d’encourager les détenteurs de ce patrimoine à continuer de transmettre leurs connaissances et savoir-faire aux générations qui les suivent.

Les Trésors humains vivants sont des personnes qui possèdent à un haut niveau les connaissances et les savoir-faire nécessaires pour interpréter ou recréer des éléments spécifiques du patrimoine culturel immatériel. Le programme des Trésors humains vivants a pour objectif d’encourager les États membres à accorder une reconnaissance officielle à des détenteurs de la tradition et des praticiens talentueux, ainsi qu’à assurer la transmission de leurs connaissances et savoir-faire aux jeunes générations."

UNESCO

 

"Il ne suffit pas d'avoir le sentiment du beau pour en comprendre la perfection ; il faut l'étudier en se plaçant à un triple point de vue analytique, synthétique et pratique."

"L’œuvre d’art est le résultat d’une activité humaine productrice, d’une création de l’artiste qui n’est jamais une simple reproduction mais représentation dans l’élément de la permanence qui manifeste un point de vue, un style ou une manière ; le regard de l’artiste devient l’essentiel : dans l’œuvre d’art le moi de l’artiste se reconnait comme déployé dans l’extériorité rendu sensible". HEGEL (Esthétique)

L’artisan, par son habilité et l’application de techniques transmises par ses prédécesseurs, donne à l’objet une forme en vue d’une fin : la forme commande la forme.

L'artisan transforme la matière en vue d’un modèle déjà prévu.

L’artiste doit acquérir la maîtrise dans la technique.

L’art a une portée métaphysique, spirituelle. Il réagit à des règles inconscientes.

L’œuvre d’art est gérée par des règles de génie. Mais l’artisan et l’artiste peuvent se rejoindre et se comprendre.

Ce programme traitera des grands courants directeurs de la création. Il démontrera la qualité de l’apprentissage, des techniques de fabrication, de la passation de savoir et de la rigueur que tout créateur doit respecter pour que son œuvre soit parfaite.

Nous avons cherché les lieux les plus emblématiques pour chaque matière ainsi que les personnes les plus représentatives dans l’exercice de leur art et nous insisterons sur la transmission du savoir-faire aux générations qui suivent.

 

INTRODUCTION

 

"L'Art et la Matière un Monde Infini" traitera des relations entre la matière première, ou matériaux, l’histoire, les artistes et les artisans.

Nous travaillerons sur sens de l'art, des "beaux-arts" et de l’art structural et surtout de leurs rapports avec la matière, définie ici comme un matériau.

Ce documentaire va vous fait découvrir, comprendre et mieux appréhender les différentes techniques de travail élaborées par l’homme à travers les époques, sur les matériaux qui nous entourent et qui nous sont devenus indispensables et que seuls "Les Trésors Humains Vivants" peuvent transmettre aux générations qui suivent.

 

 

 

SYNOPSIS

 

Les Matériaux

 

Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets. C'est donc une matière première sélectionnée en raison de propriétés particulières pour réaliser une œuvre spécifique.

 

Relations entre l’Homme et la Matière

 

L'utilisation de nouveaux matériaux et nouvelles de techniques ont modifié le travail sur la matière première au cours de l'histoire.

Dès le Paléolithique, l’invention des outils a transformé la société humaine par l’utilisation des premiers outils en pierres dures, par les techniques de taille et par le travail du bois, de l'os et des résidus d’animaux.

L’utilisation du feu marque un pas décisif dans le perfectionnement des outils. L’homme découvre alors la cuisson de la terre. Il peut fabriquer des ustensiles domestiques, et produire des matériaux de construction.

C’est par ses recherches empiriques et par le hasard que naissent les premières techniques de l'artisanat et la métallurgie.

Des transformations considérables de la Matière ont également été provoquées par la Révolution industrielle au XVIIIème siècle en Angleterre qui va se propager rapidement à la plupart des pays d'Europe occidentale et au-delà.

L'Homme utilise les ressources naturelles et les matières premières pour leurs qualités mécaniques et chimiques. C'est le développement rapide des sciences et des techniques, avec notamment les industries de la métallurgie et de la pétrochimie.

 

 

 

Relations entre l’Homme, la Matière et l’Art

Ce n'est qu'au XVIIIème siècle que le terme d'art a été réduit à la signification que nous lui connaissons actuellement. Il avait jusque-là servi à désigner toute activité humaine ayant pour but de produire des objets.

L'art réclame donc toujours des règles. C'est exactement ce que veut dire le mot "téchnè", en grec : la technique, c'est-à-dire l'ensemble des règles qu'il faut suivre dans un art pour produire un objet donné.

Une règle technique nous dit comment travailler telle matière, quelle forme lui donner, si l'on veut en faire tel objet.

Deux grandes conceptions s'affrontent dans l'histoire de la philosophie : soit le beau est une caractéristique de l'objet, soit il est un sentiment du sujet.

La première doctrine remonte à Platon. La seconde est inaugurée par Kant : "Le beau n'est pas une caractéristique de l'objet, c'est un sentiment du sujet, éveillé par certains objets qui produisent en nous un sentiment de liberté et de vitalité". Le beau est donc tout à la fois un sentiment et quelque chose d'universel.

Nous en sommes au contraire venus à ne plus penser les choses qu'en termes techniques. La technique n'est donc pas un instrument neutre qu'on peut bien ou mal utiliser, mais un mode de pensée. L'homme veut, par la technique, dominer la nature et l'asservir aux besoins de l'homme.

L’art structural va permettre le développement des villes et de son architecture.

Nous vous feront aussi entrer dans l’histoire des métiers d’art.

Nous nous appuierons sur les meilleurs spécialistes dans leur domaine afin que suiviez la démarche créatrice et les secrets d’ateliers.

Cette relation permettra de mieux appréhender l'histoire de l'art au travers d'objets souvent oubliés, relégués dans des greniers, de mieux connaître et comprendre les méthodes traditionnelles de construction et de fabrication, par une levée du voile des pratiques des secrets d'atelier.

 

 

L’Art, la Matière et l’Homme

Le danger lié à la technique n'est donc pas d'abord celui d'une explosion nucléaire ou d'un conflit planétaire destructeur. Le véritable danger, c'est que la technique devienne l'unique mode de pensée, c'est-à-dire la seule façon que nous ayons de penser quelque chose. Car alors, il nous faudra craindre que l'homme se pense lui-même en termes techniques, comme un objet manipulable ou comme une ressource à exploiter de la manière la plus productive possible.

Dans le monde d’aujourd’hui la recherche structurale est devenue un outil de création artistique utilisée par les créateurs modernes comme pour le design et l’architecture. Beaucoup de philosophes pensent que de mal maîtriser la matière et l’art va à l’encontre de la nature.

Une mauvaise utilisation ou une trop grande exploitation de la matière peut entraîner le chaos mais bien la maîtriser est une sorte de sublimation des arts.

 

Plan de montage

*   Une présentation de la matière dans son environnement

*   L’historique de sa découverte et de son travail

*   L’évolution des métiers qui lui sont propres

*   Son utilisation dans l’Art et sa valeur

*   Une conclusion pour rappeler la place de la matière et de l’homme sur terre.

 

Par sa conception originale et la qualité des intervenants, ce documentaire sera aussi un support pédagogique précieux.

Pour étayer nos propos artistiques, scientifiques et philosophiques nous appuierons par des interviews des meilleurs intervenants dans leur domaine.

 

 

 

LES MATIERES PREMIERES

 

*   LE BOIS

Le bois est un élément fondamental dans la nature. Il est la matière première de nombreux objets et outils.

C’est un élément organique vivant.

Depuis les premiers âges, les hommes ont appris à travailler le bois. Ils ont modelé la forêt, créant des futaies.

Ils ont inventé des outils qui se sont sophistiqués avec le temps et de nouveaux métiers sont apparus.

 

Sans_titre-4-1429287750

 

*   LA PIERRE

Depuis la préhistoire, la pierre a été le principal matériau pour la fabrication d'outils, puis la construction d'édifices importants.

C’est un élément minéral utilisé dans le bâtiment, la sculpture et l’industrie.

Elle devient un objet de vénération pour les hommes primitifs. Plus tard, elle sert à la construction des temples et des cathédrales.

 

*   LES PIERRES PRECIEUSES

Le nom de pierres précieuses est donné à certaines gemmes très transparentes et très rares. Ce sont des matériaux translucides trouvés dans une roche. Leurs couleurs résultent de la présence d’impuretés.

Il existe quatre grandes gemmes considérées comme précieuses :

§  Le diamant

§  L'émeraude

§  Le saphir

§  Le rubis

LES ARTS DU FEU

Par "Arts du feu" on entend toutes les techniques qui servent à transformer une matière minérale à l’aide du feu.

 

*   LA POTERIE

L’invention de la poterie date du Néolithique.

Après avoir mélangé plusieurs terres, la pâte est stockée pendant un certain afin qu’elle repose. Puis elle est travaillée par des artisans qualifiés. L’appareil le plus connu est le tour du potier. Tous les objets subissent une cuisson et sont ensuite décorés.

 

*   LA FAIENCE

La faïence est une céramique poreuse à pâte tendre, recouverte d’émail pour l'imperméabiliser.

C’est la plus ancienne technique utilisée en céramique. Elle a vu jour en Irak, mais c’est seulement sous Louis XIV qu’elle connait un grand essor.

Il existe de nombreux type de faïence à travers le monde.

 

*   LA PORCELAINE

La porcelaine a été inventée en Chine au VII siècle.

Il faut une pâte parfaitement pure comme le kaolin pour la confectionner.

De nos jours, sa fabrication se fait par coulage pour ensuite subir une première cuisson, puis elle est vernie ou émaillée. Une dernière cuisson à très haute température provoque la vitrification.

 

*   LES EMAUX

Les émaux apparaissent dans l’antiquité en Egypte. Les plus anciens utilisés sont ceux de Byzance.

En Occident, les émaux tiennent une place importante au cours des deux derniers siècles avant JC. Mais grâce aux nouvelles technologies, c’est surtout à la fin du XVème siècle qu’ils sont à leur apogée.

Le centre de création le plus important est Limoges.

Il existe quatre types d’émaux :

§  L’émail cloisonné

§  L'émail champs levés

§  L’émail peint

§  L’émail sur basse taille

 

Sans_titre-1-1429287382

 

*   LE VERRE ET LE CRISTAL

L’art du verre décline de l’art de la céramique.

Le verre existe naturellement depuis des milliers d’années. Ses premières fabrications sont d’origine mésopotamienne, syrienne, et égyptienne. Mais le verre n'est pas encore transparent. La transparence n’apparaît que bien plus tard, lorsque l’homme découvre un sable beaucoup plus pur.

Le verre soufflé apparaît entre le Vème et le Xème siècle. Le verre à vitre arrive plus tard.

A partir de la Renaissance les verriers italiens parviennent à le rendre beaucoup plus clair.

Le verre cristal est inventé Angleterre par ajout de plomb ; il est toujours très rependu dans la fabrication des verreries d’art.

 

Sans_titre-5-1429287812

 

*   LE FER

Le fer est un des métaux les plus abondants dans la croûte terrestre. Il est combiné à d’autres éléments sous forme de minerai.

En Europe, la fabrication du fer remonte à 1700 ans avant JC. Jusqu’au Moyen-âge on chauffait le minerai avec du bois pour obtenir une masse pâteuse de métal qu’il fallait marteler à chaud. Il était chauffé dans des "bas-fourneaux". Ce fut aussi la découverte de la fonte et de l’acier. Ce sont les grandes inventions industrielles du XIXème siècle, grâce aux hauts- fourneaux, qui ont fait du fer le métal roi du siècle.

Aujourd’hui on ne parle plus de fer mais d’acier qui est devenu le matériau clé dans notre univers.

 

Sans_titre-3-1429287679

 

*   LE BRONZE et LE BRONZE D’ART

Le bronze est un alliage de cuivre et d’étain. On l’appelle aussi airain.

Le bronze existe depuis la préhistoire : l’Age de bronze. C’est à cette époque qu’apparaît la métallurgie et la technique pour obtenir du bronze.

Pour extraire le métal du minerai, il faut maîtriser l’art des fours à haute température.

La technique du bronze prend naissance dans le bassin méditerranéen et l’art grec le dispersera jusqu’en Italie. Puis après une longue période d’oubli, il reprend son essor au XIVème siècle. Louis XIV lui rend tous ses honneurs et engendre une véritable éclosion d’œuvres. Plus tard, la révolution industrielle fut propice au développement de l’art du bronze. Mais il faut rappeler que le bronze est coûteux à produire et cher à la vente.

 

Sans_titre-2-1429287555

 

INTERVENANTS

Patrick BOLOTIN : Essayiste

Françoise DEFLASSIEUX : Journaliste et historienne spécialisée dans le marché de l’art : Drouot

Milcko STACK : Créateur des cours d’expertise sur le mobilier ancien

Yannick PATIENT : Directeur du musée de l’outil et de la pensée ouvrière à TROYES

Serge VANPOUCKE : Ancien forestier

Conservateur du musée des Eyzies

Jean-Pierre BARRAULT : Terre, poterie, cuisson, formation au Japon

Alain BONNEMAURE : Porcelaine, faïence

Jean VENDOME : Joaillier-créateur 

Claude BLAQUE : Professeur de fonderie

Didier LANDOWSKI : Fondeur

Antoine PIERINI : Verrier

 

EQUIPE TECHNIQUE

Réalisateurs

Guy PAQUETTE

Bernard LE CORRE

Directeur de Production

Jean-Bernard PRIVE

Images

Bernard FERRY

Post-Production

Philippe CASTAING

Musique originale

Alessandro SBORDONI

 

À quoi servira la collecte ?

 

Le budget total du film avoisine les  90000 Euros.

 

Le tournage, financé sur nos fonds propres, est pratiquement terminé.

Les 11 000 euros que nous demandons sont nécessaire pour terminer ce documentaire  afin de le présenter à une chaîne de télévision.

 

PERSONNEL                                                   9 659.81

   - Réalisateur         1x5j                  2 182.50

   - Cadreur               1x5j                  1 265.55

   - Technicien son   1x5j                      920.70

   -  Chef Monteur     1x7j                  1 485.68

   Charges                                            3 805.38

 

MOYENS                                                          4 869.75

   - Caméra               1x5j                   1 513.20

   - Banc Montage    1x7j                   1 867.60

 

DEPLACEMENTS-HEBERGEMENT             472.00

 

TOTAL HT                                                      15 001.56

 

Si la collecte dépasse ce montant , une projection du documentaire avec débat en présence de l'équipe de  production sera organisée.

Thumb_bernard_cadreur_recadrer_kisskiss-1429292786
titim

Bernard LE CORRE : Directeur Photo, réalisateur, Réalisations : "Les enfants des rues de Jaipur" Guy PAQUETTE : Réalisateur, membre de la SCAM, de la SACD Réalisations : "Sur la Piste des Ecrivains" ("Toute l'Histoire"), "Ces Moaïs qui parlent au monde" (RFO)