Court métrage de fiction qui parle des femmes, d'un conflit, d'une maladie, qui met en valeur une activité nautique et son environnement.

Large_l_attente_affiche_2013_horizontal

Présentation détaillée du projet

L_attente_bandeau_syn

 

CAMILLE, jeune adolescente de 12 ans, a pour habitude de se promener sur les plages landaises et d’observer les surfeurs. Elle n’a qu’une envie, comme eux, faire du surf. Mais sa mère NATHALIE s’y refuse. Elle s’entête à penser que toute activité physique est néfaste pour la santé fragile de sa fille qui est atteinte d’une maladie génétique, la mucoviscidose. A une période de la vie ou l’on rêve d’émancipation, Camille veut vivre et jouir de la vie plutôt que subir l’ennui et la surprotection qu' impose sa mère. MARC, pris entre son rôle de père et de mari devra sans doute prendre parti. Le conflit est inévitable… Le caractère et la volonté de Camille vont donner du fil à retordre à ses parents qui devront voir leur enfant sous un nouveau jour…

 

Scénario : Roland Dargelez

Dialogue : Benat Lagoarde, Paco Ferran, Roland Dargelez

Consultante : Marie-France Vergés

Musique : Joel Mérah

 

Durée : 16 min environ

 

Ce film a le soutien des "Virades de l'espoir". Il est programmé dans douze salles un fois terminé...

 

Ave la participation d'étudiantes de GEA (gestion des Entreprises et des Administrations) de Bayonne

 

 

L_attente_bandeau_intention

 

Ce court métrage parle des femmes, d'un conflit, d'une maladie et il met en valeur une activité nautique et son environnement.

 

La relation intergénérationnelle mère /fille est ici abordée par le prisme de la maladie de Camille qui est attente de la mucoviscidose et qui veut vivre pleinement les années qui lui sont données. L’espérance de vie de cette maladie est aujourd'hui de 35 ans. Nathalie considère que Camille ne doit pas s’exposer inutilement et donc, ne doit avoir aucune activité. Enfant unique et atteinte de mucoviscidose, Camille a choisi. Elle veut vivre pleinement sa vie même si à court terme elle sait qu’elle mourra. "La vie n’est pas un problème à résoudre, c'est une réalité à expérimenter" Bouddha. Tel est la philosophie de vie intuitive de la petite Camille. 

 

L’immensité de l’eau, le vent, la force des vagues sont des éléments qui ne sécurisent pas et surtout pas Nathalie. Elle refuse catégoriquement que Camille pratique cet activité : La fatigue physique, la peur de l’accident et de la noyade mais aussi et surtout l’éloignement (terre/mer) et le sentiment d’une protection impossible…. Pour Camille, le surf est une raison d’exister, échapper à la garde rapprochée et omniprésente de sa mère. Le surf apporte un sentiment de liberté unique, c’est à dire exactement ce que recherche Camille. L’adolescente n’est pas capricieuse, elle sait ce qu’elle veut, et pourquoi elle le veut. Souvent, les enfants malades sont très matures pour leur âge et très conscient des enjeux liés à leur situation. 

 

L’attente de la vague s’oppose bien évidemment à l’attente de sa mort, c’est une attente riche et positive. Ce qui compte c’est l’intensité que l’on donne à tous les actes de sa vie. Faut-il encore avoir le courage de surfer, surfer sur la vague de la vie.  

 

Tournage mars avril 2014 (5 jours)

lieu : Anglet et Hendaye (Côte Basque)

 

 

 

L_attente_bandeau_personnages

 

CAMILLE (12 ans)                                            

NATHALIE, la mère (30-35 ans)

MARC, le père (30-35 ans)

RAPHA, surfeur (20 ans)

FRED, surfeur (20 ans)

YANNICK, surfeur (20 ans)

FANNY, surfeur (20 ans)

LE SURFEUR qui médite (50 ans)

et figuration

 

casting : Jules FERRAN

 

L_attente_bandeau_technique

 

Equipe professionnelle

 

réalisateur, un assistant réalisation, une scripte, directeur de casting

un directeur de la photo/cadreur, un assistant, un électricien, un machiniste.

un ingénieur son, un assistant son.

un décorateur ensemblier, une costumière, une maquilleuse.

un directeur de production, un secrétaire de production, un régisseur, stagiaire.

 

un monteur image, un ingénieur son mixage, un étalonneur.

 

Directeur de production ; Thierry Lasheras

À quoi servira la collecte ?

L_attente_bandeau_ou_en_sommes_nous

L'argent récolté qui nous manque, servira à financer une partie des postes techniques(caméra, son mixage) indispensables à la bonne fin du projet et garantir la bonne qualité du film. Bien que modeste dans sa conception, ce film est un travail d'une équipe professionnelle. Tous sont bénévoles.

 

Nombre de jours de tournage: 5

 

L'argent collecté participera à pourvoir les postes suivant :

-La location de matériel (matériel image, son, éclairage )

-Véhicule de transport de matériel

-Régie et Nourriture

-La location d'un studio de mixage et conformation

-Assurances

-frais de commission Kiss Kiss Bank Bank (8 %)

 

Ce que nous demandons correspond à ce qui nous manque pour tourner dans de bonnes conditions. Cependant, si nous collectons plus de fond cela améliorera les conditions de tournage et le bien être de l'équipe. Nous pourrons aussi prévoir un mixage plus élaboré entre autres...

 

 

Thumb__mg_1618
lattente.cm

Roland Dargelez, le réalisateur Né à Paris et Originaire du Sud-Ouest Roland Dargelez est professionnel de l’audiovisuel, auteur, réalisateur, producteur. Provenant du cinéma non professionnel et après des études audiovisuelles, il est professionnel depuis 1991, Ils travaille pour la télévision et le film de commande. Il se lance dans le... Voir la suite