Aidez-moi à changer le monde à mon échelle et financez mon projet à Madagascar !!

Large_capture_kiss_kiss-1432051848-1432051855

Présentation détaillée du projet

Bonjour à tous,

 

Je m’appelle Julie, j’ai 26 ans et je vis à Marseille.

 

 

 

Après avoir grandi en région parisienne, je me suis ensuite envolée du côté de Strasbourg et de Montréal pour mes études au sein de l'Ecole de Management de Strasbourg et d'HEC Montréal. Depuis bientôt 3 ans, je travaille dans un cabinet d'audit et d'expertise comptable (KPMG) au sein de la cité phocéenne. 

 

Je m’apprête à partir dans quelques semaines sur l’île de Madagascar en mission humanitaire au sein de l’ONG Vozama grâce à l’association Planète urgence et à la Fondation KPMG. Ce projet de solidarité internationale me tient vraiment à cœur depuis quelques années maintenant. Cette aventure sera pour moi l'occasion de vivre une expérience extraordinaire, autour de valeurs telles que le partage, la fraternité et l'entraide.

 

Ces quelques lignes ont certainement déjà soulevé en vous une pointe d’étonnement et quelques questions. Je pense que les plus fréquentes sont : Toi…Julie…en mission humanitaire….No way ? Pourquoi Madagascar et pas un autre pays...tu as tiré à pile ou face ? (en partant du postulat que j’ai une pièce avec 197 faces) Pourquoi aider l’ONG Vozama et pas une autre association ? Et j’en passe des meilleurs. Je ne vais pas répondre immédiatement à toutes ces questions. Dans le simple but de vous laisser avec un tant soit peu de suspens. En effet, j’aimerai bien vous garder en haleine pour que vous lisiez en totalité mon projet et surtout qu’à la fin vous me suppliez d’accepter votre don.

 

Tout d’abord, nous allons commencer par une petite présentation de l’ONG. Le programme Vozama a été lancé en 1996 par le Père Boltz dans les zones reculées de Madagascar. Convaincu que l'analphabétisme entravait tout processus de développement, il a initié à l'âge de 88 ans un réseau qui comprend aujourd’hui 700 écoles préscolaires.

 

L’objectif de Vozama est de faire respecter les droits fondamentaux des enfants malgaches tels que reconnus par la Convention internationale des Droits de l’enfant (je vous les rappelle juste après). Nous avons, en effet, tendance à oublier que tous les enfants du monde ne peuvent jouir de ces droits, et qu’en France, nous avons la chance d’avoir accès à l’éducation.  

 

Les droits fondamentaux sont donc les suivants :

            - droit à l’éducation et à l’instruction.

            - droit à la vie et à la santé.

            - droit à un environnement sain.

            - droit à un nom et à une identité.

            - droit à une alimentation saine.

            - droit aux jeux et aux loisirs.

              

Capture_ong_-1431727882                         

 

Pourquoi Madagascar et pas un autre pays ?

 

Tout simplement parce qu’il faut faire un choix et se rendre à l’évidence que bien malheureusement, on ne peut pas remédier d’un coup de baguette magique à toute la misère du monde. Mais pour faire bref, ce qui m’a incité à partir sur place, c’est que Madagascar sombre dans la pauvreté : 54 % des malgaches sont analphabètes et plus de 92% de la population vit avec l'équivalent de moins de 2 Dollars US par jour. Je ne vais pas rentrer dans un cours d’histoire ou de géopolitique maintenant ; je vais simplement me contenter de vous citer les grandes lignes. Ensuite, si vous souhaitez les approfondir et réfléchir à ce qui se passe là-bas, je vous le conseille vivement :  

 

-          Une paupérisation croissante…

-          Le PIB par habitant a chuté…

-          La pauvreté a augmenté…

-          Des indicateurs sociaux altérés…

-          L’aide étrangère en sourdine…

-          Des infrastructures détériorées à cause des cyclones et des coupes budgétaires…

-          La résilience de l’agriculture…

-          Les problèmes de gouvernance exacerbés…

-          ….

                                          Cpture-1431726610                                                       

 

Les avantages à m’aider dans ce projet ?

 

Alors quels bénéfices allez-vous retirer à m’aider à financer mon projet, mise à part un sentiment de bien-être et d’épanouissement personnel ? Vous verrez, c’est vraiment top comme sentiment, faîtes-moi confiance.

Afin de vous inciter à être le plus généreux possible, vous recevez des récompenses à l’échelle de votre don. Et oui les plus généreux seront les plus remerciés, c’est la dure loi de la jungle version crowdfunding. 

À quoi servira la collecte ?

Nous arrivons dans la partie la plus pragmatique de ma présentation mais pas la moins importante. En effet, avoir un projet c’est bien, chercher des financements aussi, mais il est fondamental de savoir comment votre don sera utilisé.

 

La totalité de la somme récoltée sera automatiquement séparée en deux, jusque-là tout va bien. Une partie servira à acheter des kits scolaires via le partenariat avec l’association planète urgence et l’autre partie servira à financer tous les coûts logistiques (transports, matériel etc.). L'objectif de 1 300 € est à titre indicatif. C'est un challenge personnel de réussir à sensibiliser mon entourage, l'entourage de mon entourage et autre kisskissbanker à ma cause, et de réussir à obtenir cette somme. Mais il est bien sur évident que chaque euro collecté supplémentaire est le bienvenu, et il sera également utilisé pour l'achat de kits scolaires. 

 

Chaque kit scolaire coûte 5 euros et comprend :

 

• l’équipement individuel d’un écolier (une ardoise, deux cahiers, un crayon, une gomme, une règle, deux stylos dans une sacoche permettant de transporter le tout).

 

• un appui à la rénovation de l’établissement d’accueil (travaux, tables, bancs, chaises, etc.) et à l’équipement des maîtres (craies, cahiers, trousses, stylos, etc.).

 

L’opération Kits Scolaires a un triple impact : elle permet d’augmenter le taux de scolarisation des enfants, de limiter les frais éducatifs des familles démunies et de dynamiser l’économie locale. Vous vous rendez compte, vous pouvez faire tout ça en restant chez vous avec cela 5 €, donc imaginez l’impact que vous pouvez avoir en donnant plus. Après je dis ça, je ne dis rien…

 

Mais en plus de votre don, je vous incite vivement à consulter le site de l’ONG Vozama et à les soutenir de manière durable. 

 

http://www.vozama.org/village/parrainables/

 

Captnure-1431723405

Thumb_img_4874-1431938365
jgodard

Je m'appelle Julie, j'ai 26 ans et je travaille depuis 3 ans dans un cabinet d'expertise comptable sur Marseille. Ce projet de solidarité internationale en partenariat avec l'association Planète urgence me tient vraiment à cœur depuis quelques années maintenant. Cette aventure à Madagascar sera pour moi l'occasion de vivre une expérience extraordinaire,... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon voyage et Sauve le monde ! Bises Sab & Fred
Thumb_default
GO Julie !!!!! Et ramène nous des photos souvenir.
Thumb_default
Bon courage dans ton projet. C'est cool :)