Aidez à financer "L'enfant froid", une pièce de Mayenburg, par la compagnie Tête-Bêche au Théâtre de Belleville.

Large_l_enfant_froid_2n-1440766694-1440766722

Présentation détaillée du projet

 

 

 

MAIS QUE SE PASSE T' IL DE POURQUOI DONC?

 

Que, après avoir reçu la mention spéciale du concours "Prix du théâtre 13", la compagnie Tête-Bêche rejoue L'Enfant froid au théâtre de Belleville du 23 septembre au 4 octobre ! Ca, c'est chouette! MAIS ... La reprise a un coût, aie! Nous voilà pris par le temps et, après réflexion (parceque, disons le, on est pas super à l'aise avec l'idée de vous solliciter), point d'autre solution que de vous demander un peu d'aide... 

 

Img_8034-1440276626

 

 

C'EST QUOI "L'ENFANT FROID"?

 

 

C'est une pièce de Marius von Mayenburg.

 

Dans un bar berlinois il y a Papa et Maman, accompagnés de leurs deux filles; Henning, un marginal naïf et solitaire  et Silke et Werner, un couple de trentenaires qui promène leur enfant dans un landau en attendant leur ami Johan. Dans ce lieu, les destins de ces personnages vont se mêler inexorablement.

 

Tragi-comédie à l’humour glaçant, portrait acide de la classe moyenne européenne, L’Enfant froid raconte le désenchantement et la désillusion.  Un tourbillon d'une heure et demie, au rythme effréné, qui amuse, questionne et ne cesse de nous surprendre ! 

 

Img_7936-1440276529

 

 

NOTE D'INTENTION

 

Au premier abord, L'Enfant froid semble léger, drôlatique, souvent absurde. Mais derrière ses aspects, la pièce pose des questions plus profondes et critiques sur l'Homme.

Ecrite en 2002, cette pièce est résolument moderne et actuelle de par les questions qu'elle soulève. La désillusion et l'ennui de notre génération, notre rapport à l'amour et au désir sexuel, la violence conjugale, la place des femmes dans notre société, nos liens avec la cellule familiale, sont autant de thèmes qui nous ont interpellés.

Les personnages de Mayenburg tentent de survivre dans un monde qui ne leur correspond plus. Tout est froid autour d'eux, déshumanisé. Ils se retrouvent cloisonnés dans une fonction imposée par des normes sociales. Ils sont chef de famille, femme aimante, marginal et autres. Leur volonté d'échapper à leur condition sans jamais vraiment y parvenir les rend beaux, pathétiques, fragiles.

La force de cette pièce se situe aussi dans sa forme. C'est une pièce enlevée, ultra-rythmée. La pièce se joue des temps et des espaces en passant d"un lieu à un autre, du rêve à la réalité, du passé au présent dans un rythme effréné. Mayenburg ne cherche pas à expliciter ou à théoriser les thèmes qu'il nous donne entendre. Il passe d'une situation extrême à une autre sans jamais s'attarder, lie ces moments intenses par des répliques caustiques, et évite de tirer cette pièce dramatique vers le pathos.

 

Img_7989-1440276461

 

 

 

L' EQUIPE

 

11539187_10155798378375711_6786915541014183412_o-1442152548

 

 

STÉPHANE BÉNAZET

mise en scène

 

Il se forme en tant que comédien au Wrz théâtre et suit régulièrement les stages de Robert Castle sur la méthode Lee Strasberg. À sa sortie de cours, il intègre la troupe du Théâtre Forum au Théâtre du Chaos. Au théâtre donc, il a notamment joué dans les Caprices de Marianne et Volpone avec la Compagnie Tête Bêche, La Maldone de Maupassant avec la Compagnie Anguille au Vert, Le baiser de la veuve d’Israël Horovitz et Les 7 jours de Simon Labrosse de Carole Fréchette avec la Compagnie Cavalcade.

En télévision, il apparaît dans plusieurs téléfilms et série comme Lignes de feu, Braquo d’Olivier Marchal, La fin de la nuit de Lucas Belvaux, ou La Maison des Rocheville.

Ayant était formé à L’École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle de Paris, il se tourne assez vite vers la réalisation et surtout la mise en scène de théâtre. Il met notamment en scène Montserrat d’Emmanuel Roblès puis Le Plan Delta de Julie Aminthe, jeune auteure issue de l’ENSATT et primée au CNT. En partenariat avec l’hôpital Paul Brousse de Villejuif, il met en scène, au Théâtre Romain Roland, deux créations écrites et jouées par les patientes anorexiques de l’hôpital. Depuis quelques années, il se tourne également vers la mise en scène de concerts et travaille régulièrement avec plusieurs groupes dont Le Common Diamond, International Hyper Rythmique, Alpaga.

 

 

ANAIS HARTÉ

comédienne

 

À l’issue de sa formation aux Cours Simon, Anaïs Harté fait ses premiers pas professionnels en 2006 aux Bouffes Parisiens avec L’Eventail de Lady Windermere d’Oscar Wilde, au côté de Geneviève Casyle et mis en scène par Sébastien Azzopardi. En 2007 elle travaille de nouveau avec Sébastien Azzopardi dans Le Tour du monde en 80 jours, qu’elle joue un an au Café de la Gare avant de partir avec ce spectacle en tournée mondiale. En 2009, elle intègre la troupe de théâtre forum du Théâtre du Chaos, compagnie Sara Veyron. En parallèle des activités préventives de la compagnie, elle est mise en scène par Sara Veyron dans le spectacle Speed Dating de Georges de Cagliari, créé en 2010 au Zèbre de Belleville. Début 2012, elle travaille pour la compagnie NAOPS et joue Eves, écrit et mis en scène par Chloé Ponce Voiron. En 2011, elle créée la Compagnie L’Envers Libre Créations, école nomade d’éducation populaire. La compagnie distribue des ateliers de théâtre, d’écriture et de rap, et travaille auprès d’enfants et d’adolescents dans toute l’Île-de-France et en région nantaise.

L’Envers Libre Créations produit aussi des écritures contemporaines, notamment son premier spectacle ; Burn Baby Burn, de Carine Lacroix, mis en scène par Cécile Arthus, artiste associée au CDN de Thionville. Aujourd’hui, Anaïs Harté joue dans Grandir, jeune public écrit et mis en scène par Rebecca Bonnet, créé en 2013 au Jardin Planétaire de Viry Chatillon.

 

 

LAURENT DEVE

comédien

 

 

Après l’obtention du baccalauréat en 2004, il est élève comédien pendant trois ans au WRZ Théâtre, sous la direction de J-F. Cuny, où il suit les cours d’interprétation, d’improvisation, de diction, de chant et de danse. Il joue ensuite dans La Nuit des Rois de Shakespeare, mis en scène par J-F. Cuny, Les Caprices de Marianne de Musset, mis en scène par D. Bensoussan, Volpone de Ben Jonson, mis en scène par L. Ducros, ou encore dans le spectacle jeune public Deux jambes deux pieds mon œil de Monique Enckell, mis en scène par C. Laville. En 2009, il obtient un Master 2 de Production Théâtrale à l’Université de la Sorbonne-Nouvelle et met en scène La Cité sans Sommeil de Tardieu au Théâtre de Villeneuve-St-Georges. De 2010 à 2012, il est engagé fréquemment par le Théâtre National de la Colline en tant que chargé de production et écrit des critiques pour la revue L’Avant-Scène.

Depuis deux ans, tout en poursuivant des missions de production pour des jeunes compagnies, Laurent travaille essentiellement comme comédien pour trois structures : le Théâtre du Chaos, le Collectif en Garde à Vie et la Compagnie Nova, avec qui il a joué Richard III début 2015 au Théâtre de Belleville.

 

 

AMÉLIE ESBELIN

comédienne

 

Elle a commencé ses études de théâtre au Conservatoire National de Région de Clermont- Ferrand, en 2004. Puis elle entre en 2007 à l’Académie, Ecole supérieure professionnelle de Théâtre en Limousin, dirigée d’abord par Paul Chiributa, puis Anton Kouznetsov, où elle obtient un Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédienne et une licence professionnelle d’ingénierie culturelle pour le développement territorial.

Elle joue dans Comme il vous plaira mis en scène par Paul Golub, dans L’Illusion Comique mis en scène par Jean-Claude Fall, et Les acteurs de bonne foi mis en scène par Jacques Lassalle. De 2010 à 2013, elle joue également dans les créations d’Anton Kouznetsov, M. de Maupassant et Memorandum pour Anna Politkovskaïa. Elle travaille en tant que permanente au CDN de Montreuil pendant la saison culturelle 2010-2011.

En 2012-2014 elle est comédienne et manipulatrice dans le spectacle 2h14, mis en scène par Dinaïg Stall et dans Petit, spectacle jeune public mis en scène par Laure-Hélène Favennec. Elle assiste Cecile Vitrant à la mise en scène sur Le long de la grand’route et joue dans Edouard II, mise en scène Guillaume Fulconis avec la compagnie du Ring théâtre.

 

 

LOGAN DE CARVALHO

comédien

 

 

Initié au théâtre par Jean-Luc Guitton dans différents ateliers d’Auvergne, il bénéficiera ensuite d’un an de formation au conservatoire de Clermont-Ferrand. Il intègre l’Ecole Nationale d’Art Dramatique de Saint-Etienne en 2008 dirigé par François Rancillac et Jean-Claude Berruti puis par Arnaud Meunier.

Depuis sa sortie d’école en 2011 (promotion W), Il a travaillé avec la compagnie Grand théâtre sur une adaptation de Candide et tenait le rôle principal dans Class Enemy de Nigel Williams, mis en scène par Nuno Cardoso au TNBA en mai 2013. Il collaborera ensuite avec des metteurs en scène comme Carole Thibaut ou encore Anne Théron qui lui feront partager la scène avec Mélody Richard ou encore Marie-Laure Crochant.

Au cinéma il a joué dans En l’absence de Martine réalisé par Dante Desarthe et dans Fortune réalisé par Joseph Paris ainsi que dans 684 réalisé par ce dernier. Il est actuellement en train d’écrire un seul en scène, avec la complicité de Vincent Dedienne.

 

 

MARIE THIEULIN

comédienne

 

 

Après une formation aux Ateliers WRZ Théâtre, elle intègre la compagnie Tête-Bêche, dont elle est membre actif. Elle a joué dans Les caprices de Marianne, Le Plan Delta de Julie Aminthe, La peur des coups, Poil de carotte, Mangeront-ils, L’Ours et Une demande en mariage, Volpone, plusieurs spectacles jeune public...

Elle a travaillé aussi avec la compagnie franco-chilienne de l’Absolu Théâtre sur plusieurs créations originales de spectacle d’objets en France et au Chili. Enfin, elle est souvent intervenante pédagogique théâtrale et fait partie d’un duo musical (Lilipioncette) avec lequel elle participe à l’écriture des textes et des compositions musicales.

 

 

CÔME THIEULIN

comédien

 

 

 

 

Il fait sa formation à l’ENSATT entre 2007 et 2010. Il travaille avec Philippe Delaigue, Johanny Bert, Jean-Pierre Vincent, Guillaume L’évêque.

À sa sortie d’école, il joue notamment dans Quartier Général mis en scène par Guillaume Fulconis, dans Presque Macbeth mis en scène par Damien Robert et Jeremy Lopez, dans Le plan delta mis en scène par Stéphane Bénazet, dans Tartuffe 2012 mis en scène par Laurent Verceletto, dans 2h14 mis en scène par Dinaig Stall, dans Les fourberies de Scapin mis en scène par Chistophe Thiry, dans À la nuit où j’ai tremblé mis en scène par Nicolas Orlando au Theatre de la Cité Internationale, dans Edouard II mis en scène par Guillaume Fulconis au CDN de Besancon.

Il travaille en ce moment sur la création de Européana mis en scène par Laurent Verceletto.

 

 

DÉLRY GUYON

comédien

 

Formé à l’École Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation au département Art Dramatique, Delry Guyon s’oriente plus particulièrement vers le mouvement théâtral originaire des pays de l’Est avec notamment Mihai Tarna (diplomé du Département Mise en scène au Conservatoire National de Moscou) et Elisabeth Czerczuk (Metteur en scène et ancienne Directrice du Théâtre National de Wroclaw en Pologne).

Il participe à de nombreux spectacles sur Paris et dans la région Centre en tant que comédien ou metteur en scène dans un répertoire théâtral riche et varié (Brecht, Koltès, Horovitz, Mickiewicz, Tchekov, Gogol, Musset, Goldoni, Havel...)

 

 

SOPHIE LE CAM

comédienne

 

Sophie Le Cam est comédienne et chanteuse auteur/compositeur/interprète. Après une licence de « Lettres et arts », elle se forme au métier de comédienne en intégrant l’école d’art dramatique WRZ Théâtre dirigée par Jean-Félix Cuny. Elle entre ensuite au conservatoire du 9ème arrondissement de Paris où elle joue dans diverses représentations telles que Une envie de tuer sur le bout de langue, montage de textes de Xavier Durringer, La Cerisaie de Tchekhov (rôle de Douniacha) ou Intermèdes, création qui sera jouée au Théâtre du Rond Point en 2010. Elle termine ses études en 2012 au conservatoire de Bobigny dans la classe de Christian Crozet et réussit sa sortie de conservatoire en jouant On va faire la cocotte de Feydeau. On l’a vue depuis dans L’hiver sous la table de Roland Topor (rôle de Florence) au théâtre Pixel, dans divers court-métrages, ainsi que sur la scène musicale (Les trois baudets, Le palais des congrès du Mans, La péniche El Alamein, ...).

 

 

SÉBASTIEN HEURTIER

scénographe

 

Il intègre l’École Nationale d’Architecture Paris Val-de-Seine et sort diplômé en 2014. Sa passion pour le théâtre l’a poussé à développer son diplôme de fin d’étude sur un lieu de création théâtral, où il a dû étudier la scénographie et l’histoire de théâtre afin de mieux coller à la réalité du métier. Il a travaillé dans un cabinet d’architecture pendant 6 ans où il a notamment été confronté à de nombreux projets en aménagement d’espace intérieur. Il est le graphiste de la compagnie En garde à vie et à notamment réalisée l’affiche de Plan delta, pièce jouée au festival d’Avignon.

 

 

MARC CIXOUS

lumière

 

En tant que régisseur général et directeur technique, il travaille régulièrement pour la ville de Cergy et notamment son festival de théâtre de Rue, le Festival Cergy! Soit ! En tant que créateur lumière, il travaille entre autre avec la Compagnie Cavalcade (Le baiser de la veuve d’Horovitz, L’amante anglaise de Duras,..), la Compagnie Nouvelle Eloise (Le Premier d’Horovitz), la Compagnie Théâtre en Stock ou la Compagnie Pourquoi.

À quoi servira la collecte ?

 

 

Les sous iront à la compagnie Tête-Bêche et serviront à boucler le budget qui comporte:

 

Les locations de salles de répétition et les charges salariales ( par exemple: pour que ce soit joué, sinon, on voit rien. Ou, par exemple un autre exemple: pour que y'ait des lumières, pour que ce soit pas tout noir, sinon on voit rien non plus);

Les achats et transport de décor en camion ( pour qu'il y ait un décor, sinon, on voit pas rien, mais quand même, c'est moins bien).

 

Voilà voilà !

 

 

Img_8086-1440276706

sophie.lecam

L'essentiel de notre démarche: être acteur sur scène et dans la société avec toujours les mêmes envies: échanger, divertir et transmettre au plus grand nombre. La compagnie a été crée en 2003 et est basée au Kremlin-Bicêtre. En cette même année est créé le premier spectacle de la compagnie, Les Gens de La Fontaine, programmé trois saisons sur Paris.... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_rebecca__bonnet__2_
Super heureuse pour vous !! On se voit le 25, bisous à toutes et tous ..
Thumb_default
Amusez vous bien la famille!! kiss
Thumb_default
un très très très bon spectacle!!!