Soutenez notre projet de film documentaire sur le village français au regard des tenanciers de bistrots !

Large_caf_s6-1465208183-1465208210

Présentation détaillée du projet

 

Caf_s-1465207866

 

Capture_d__cran_2015-02-28___17.39.15-1425141576

Notre projet part d’une rencontre. Le 18 aout 2014, Madame Cécile, tenancière du bistrot de l’Union depuis 37 ans nous accueille dans son café au coeur du Gers. Autour d’un café, elle nous présente sa situation. Contrainte de cesser son activité d’épicerie et celle du tabac, faute de clients, elle a choisi de ne garder que le bar et un dépôt du journal local. Dans un lieu évoquant une ancienne vie gasconne animée, elle revient sur l’histoire de son bistrot, des anciens habitués du zinc et des habitudes villageoises dé-passées. Touchés, nous sommes repartis avec la promesse de revenir et l’envie de laisser une trace de ces figures villageoises bavardes et de plus en plus isolées. Un an après, nous souhaiterions repartir sur les routes de la France et des villages, afin d’y recueillir les témoignages de ces gérants de bistrots et cafés de campagne en voie d’extinction.

 

 

 

 

Capture_d__cran_2015-02-28___17.39.49-1425141636

Notre principal objectif est de rendre compte de la situation de ces personnes  encore enracinées dans un « pays », une région ou un village. Des enracinés qui ressentent et vivent un déracinement progressif. Les changements de mode de vie, la désertification rurale ou encore la fermeture des entreprises ont effectivement favorisé l’émergence de fractures sociales et culturelles au coeur des villages. Les liens de solidarité et de sociabilité entre les habitants ont profondément évolué et le sentiment d’appartenance à la « petite patrie » semble disparaître, s’il n’est pas déjà mort. Ces premières intuitions s’inscrivent dans les travaux de Pierre le Goff et de son ouvrage La fin du village. Pour le sociologue, le village français est devenu un ensemble bariolé où différentes catégories sociales coexistent dans un espace dépourvu de culture et d'avenir communs:

Capture_d__cran_2015-02-28___17.43.31-1425141826

 

Capture_d__cran_2015-02-28___17.40.10-1425141647

Nous avons choisi de nous focaliser sur les bistrots et les cafés de campagne pour différentes raisons. Souvent tenus par des « anciens », ils demeurent un lieu de lien social et de passage. Ainsi, ils peuvent être les témoins privilégiés des mutations sociales et des transformations des sociabilités villageoises. Par ailleurs, il ne s’agira pas de porter un regard nostalgique, mais de voir comment se vivent dans ces lieux les départs mais aussi les recompositions; que ce soit avec les néo-ruraux ou avec ceux qui éprouvent un besoin urgent de se re-naturer. C’est pourquoi les récits des tenanciers seront utilisés comme des chroniques qui nous permettront de comprendre la face contemporaine du village, loin de son image mythique.

 

 

Capture_d__cran_2015-04-22___16.20.52-1429713499

 

 

 

Capture_d__cran_2015-02-28___17.42.13-1425141768

Au delà de sa dimension sociologique et esthétique, notre projet se veut également humain. Sans cacher notre sympathie pour ces personnes, partir à leur rencontre est un facteur essentiel de notre motivation. Contrairement à un carnet de voyage, nous souhaitons réaliser un réel travail d’investigation et de réflexion. En s’installant plusieurs jours dans le village, nous chercherons à découvrir les tenanciers sans nous imposer et établir une relation de confiance afin de donner au film et aux échanges toute leur authenticité et leur spontanéité.

 

Capture_d__cran_2015-02-28___17.51.32-1425142319

Logo2-1429713400

 

Capture_d__cran_2015-04-20___12.48.20-1429526948

Nous souhaitons rester à distance de toute mélancolie ou de toute tentation de faire « couleur locale ». C’est pourquoi nous avons fait le choix de rester des observateurs et de nous laisser animer par une question:

Capture_d__cran_2015-02-28___17.42.24-1425141792

 

Capture_d__cran_2015-02-28___17.42.28-1425141845

Nous avons ciblé plusieurs régions afin de suivre une trame précise: l’Aveyron, le Lot, la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne et le Gers.

 

Capture_d__cran_2015-02-28___18.06.55-1425143253

 

Capture_d__cran_2015-03-05___00.56.06-1425513373

Nous sommes trois étudiants qui se sont rencontrés il y a sept ans, partageant la même classe le temps d’une année et nouant depuis une amitié fraternelle. Nous nous connaissons par coeur et ce projet sera l’aboutissement de longs échanges et d’une envie commune de concrétiser ces moments passés ensemble.

 

Capture_d__cran_2015-04-28___10.30.51-1430210068

 

Capture_d__cran_2015-04-20___15.57.17-1429538266

Capture_d__cran_2015-04-20___15.59.12-1429538364

 

 

 

 

RETROUVEZ TOUTE L'ACTUALITÉ DU PROJET SUR NOTRE PAGE FACEBOOK: 

 

L'enracinement, à l'ombre des cafés.

 

Contact : alombredescafes@gmail.com 

À quoi servira la collecte ?

Les fonds récoltés constitueront un important soutien financier que ce soit pour le matériel ou pour les dépenses de transports et de vie quotidienne

 

Nous avons besoin de 3300€ minimum :

 

- la caméra et le micro et matériel technique (950€)

- les frais post-production (250€)

- les frais de transport: essence (300€), location du véhicule de type camionnette (850€)

- les frais de vie au quotidien (750€)

- les frais divers (200€)

 

Tout dépassement (bienvenu) de cette somme permettra de meilleures conditions de tournage et sera investi dans l'achat de matériel supplémentaire ajoutant une qualité au projet.                                            

        Capture_d__cran_2015-03-05___00.03.18-1425510203

Thumb_1382403_1398900620432507_5188939198038052876_n-1429526696
alombredescafes

3 amis d'enfance qui se lancent dans un projet de film documentaire.

Derniers commentaires

Thumb_p30-09-08_07.51-1438255621
Bonjour, Plus aucune nouvelle de ce projet, où en est-on ? Merci Laurent
Thumb_default
Bonne chance dans votre projet cousin ! Travaillez bien et profitez ! A btôt. Aurel
Thumb_p30-09-08_07.51-1438255621
Voilà c'est fait, j'ai apporté ma modeste contribution !