1974-2014, L'Ensemble Kotéba d'Abidjan a 40 ans. Célébrons un théâtre de voix et de corps. L’essence de la création contemporaine Africaine.

Large_koteba-affiche2

Présentation détaillée du projet

Souvent imité, jamais égalé, 1974-2014, L'Ensemble Kotéba d'Abidjan a 40 ans.

 

La création contemporaine Africaine célébre la longévité d'une compagnie d'arts vivants, d'un courant artistique, d'un espace d'échanges, de formation, de collaboration, L'Ensemble Kotéba d'Abidjan.

 

Concerts, spectacles, tables rondes...Les festivités ont été lancées le 17 Mai 2014 pendant le Festival L'Afrique dans tous les sens  à Paris. Elles continueront jusqu'a la fin de l'année 2015 en passant par la Cote d'ivoire, le Mali et la Guinée.

 

"C’est en Côte d’Ivoire que Koteba est né : il y avait des conditions et une réalité qui faisaient que ça pouvait naître ici et pas ailleurs. Ensuite, il y a la Guinée d’où je suis originaire, qui m’a nourri de sa culture ; il y a la France qui a soutenu cette œuvre ; et le Mali qui est la terre d’origine du Koteba..." explique Souleymane Koly, fondateur de la compagnie.

 

S'inspirant de la tradition malienne du Kotéba, un spectacle traditionnel peignant des tableaux satiriques ou critiques de la société, l'ensemble Kotéba d'Abidjan se définit comme un théâtre du corps et du son, héritier des traditions et reflet des villes africaines. Les créations de Souleymane Koly ont inventé un nouveau style de spectacle où se mêlent théâtre, musique et danse. 

 

Souleymane_koly

 ©Ras Condel

L'ensemble Kotéba c'est avant tout son fondateur, Souleymane Koly. Un visionnaire, discret et tenace.

 

"Il a fondé et dirige, depuis 1974, l'une des compagnies les plus populaires d'Afrique de l'Ouest : l'ensemble Kotéba d'Abidjan. Metteur en scène, auteur et producteur, Souleymane Koly réussit non seulement à faire vivre une troupe d'une trentaine d'artistes mais aussi à produire deux jeunes groupes issus du Kotéba : Les Go, trio musical féminin de choc, et le Jeune ballet d'Afrique Noire (J-Ban).  Ancien danseur et chorégraphe, il compte parmi les pionniers de la création chorégraphique contemporaine en Afrique. Un secteur artistique aujourd'hui en pleine effervescence créative mais qui manque cruellement, plus encore que tous les autres, de producteurs(...) " 

 

"Je suis arrivé à la production un peu par la force des choses. Le métier n'existe quasiment pas en Afrique ; et quand c'est le cas, les considérations commerciales semblent prévaloir sur tout le reste. Du coup, j'ai préféré chercher moi-même les financements qui nous permettent de faire ce que nous voulons au plan artistique."

 

Extraits d'un entretien de Souleymane Koly avec la journaliste Ayoko Mensah pour Africultures -Janvier 1999-

 

 

 

 

 Extraits d'entretiens sur la genèse de Kotéba réalisés par Soumaila Koly.

 

Parmi ses spectacles les plus renommés :

 

Adama Champion (1981) 

 

 

"Le Théâtre Renault Barrault vient d'ouvrir avec « Waramba », un opéra mandingue. Le royaume mandingue régna aux confins du Sahel, de l'Océan Atlantique aux sources du Niger, au 13ème siècle, et son influence linguistique et culturelle est encore forte en Afrique occidentale. Souleymane Koly, fondateur de l'ensemble Koteba, en évoque la décadence, la déliquescence morale, et le sursaut, grâce à un jeune prince paralytique venu du sud. Un opéra en partie français et en partie en langue mandingue, qui réunit 36 comédiens, chanteurs, musiciens et danseurs de 7 nationalités africaines, sur une musique mandingue authentique." Extrait d'un article des Echos -Octobre 1991-

 

Funerailles Tropicales (1993)

 

Go-koteba

Les Go : trio de chanteuses créé en 1991.

 

Depuis 2011, Souleymane Koly est installé  à Conakry, en Guinée, son pays d'origine d'où il continue d'écrire, de créer, former et partager.

À quoi servira la collecte ?

Vos contributions permettront de financer en partie, la réalisation de trois projets qui nous tiennent a coeur:

 

(Idéalement, nous aurions besoin de 15 000 euros)

 

- La collecte, restauration et exposition des archives de Kotéba. 5000 euros

Recrutement d'un archiviste professionnel 2000 euros

Creation d'une plateforme multimedia 2000 euros

Diffusion 1000 euros

La création d'un site internet institutionnel, regroupant toutes ces archives ainsi que des accès réservés aux membres. Des expositions visuelles et sonores itinérantes présentant le travail de la compagnie et offrant un dialogue inter culturel. 40 ans de belles affiches, photographies, films, bandes sonores...Mais aussi 40 ans d'une histoire que nous avons construite avec et grâce à  vous! Il faut créer cette mémoire institutionnelle pour que cette richesse culturelle puisse être conservée et partagée avec le plus grand nombre. 

 

-L'édition des musiques connues des spectacles de Kotéba. 5000 euros

Enregistrements 2000 euros

Mixages et Mastering 3000 euros

Des versions instrumentales, des melodies populaire interprétées par des voix connues, des versions revisitées par de jeunes artistes du monde entier.

 

-La finalisation de l'album de Maaté Keita et les Go Nouvelle Génération. 5000 euros

Mixage et Mastering 3000 euros

Packaging et diffusion 2000 euros

"Thérèse Keïta, dite Maaté Keïta, est sans aucun doute l’exemple le plus achevé du profil d’artiste que l’Ensemble Kotéba d’Abidjan s’est attaché à former dès sa création au milieu des années 70 par Souleymane Koly. Maaté Keïta porte en elle, d’une égale manière, son ascendance malinké de Guinée par son père et bété de Côte d’Ivoire par sa mère, lui permettant ainsi de passer avec une aisance déconcertante du chant lyrique sahélien aux polyphonies émouvantes des régions forestières. Comédienne et chorégraphe avec le Kotéba – Théâtre, compositeur – interprète avec le groupe musical des Go de Kotéba, Maaté Keïta a été de toutes les aventures de l’Ensemble Kotéba d’Abidjan." Description on ne peut plus parfaite, extraite de L'Afrique dans tous les sens.

 

Les créations transculturelles, panafricaines et résolument urbaines de L'Ensemble Kotéba d'Abidjan ont inspiré des générations d'artistes, créateurs, journalistes, photographes, auteurs. Elles ont animées, les soirées de nombreuses familles africaines réunies devant les péripéties de Ladji Kabako (personnage hilarant récurrent dans les creations des années 80). Les douces melodies aux accents Mandingues (Mali), Krou (Cote-d'Ivoire) ou Guerzés (Guinée) ont bercés les amoureux de voix chaudes et aériennes pendant que les envolées chorégraphiques de Kotéba ont donné des ailes aux apprentis danseurs.

 

Contribuez, soutenez l'Ensemble Kotéba pour ses 40 belles années passées et les années a venir!

 

Merci

 

 

 

Thumb_img_0136
Madame Bavardages

Élevée en Côte-d'Ivoire, jusqu'à l'âge de 15 ans, j'ai posé mes bagages en France en 1997. Issue d'une famille de saltimbanques, mi-intellos, mi-hippies, et véritable globe-trotter, j'ai toujours eu la bougeotte! A la suite d'une formation en médiation culturelle et sociologie ponctuée de réorientations aussi fantaisistes qu'inachevées, je décide de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_img_0136
On dit quoi? On dit que Maaté Keita a animé un atelier de danse en Juin, en Suède à l'invitation de Daouda Dioubaté et Ahmed Gombo Fofana! Allez demander aux descendants des Vikings ceux qu'ils en pensent!!!!! Bravo la Go et les gars....on revient quand vous voulez!