L'ENVERS DES MAUX, 2e épopée de Pénélope Lucbert à la mise en scène - texte Ariane Brousse au THEATRE DU LUCERNAIRE du 5 fév au 30 mars 2014

Large_savanbandeau

Présentation détaillée du projet

L'Envers des maux...

 

13e édition du prix d'écriture théâtrale de la Ville de Guérande,

L'Envers des Maux est retenu parmi les 20 pièces selectionnées

(président du jury : Joel Jouanneau) sur 141 pièces reçues

 

Parution du texte chez les éditions Les Cygnes début février 2014

 

Suite à une lecture publique-audition de L'Envers des maux en Mai 2013, le Théâtre du Lucernaire (Paris) qui suit le travail de Pénélope Lucbert depuis sa première création programme cette nouvelle création du 5 février au 30 mars 2014 pour 47 représentations.

 

Recto_fond_perdu_426x600

 

 

L'Envers des maux, deuxième épopée de La Savaneskise

 

Pénélope Lucbert, directrice artistique de La Savaneskise adapte un texte écrit par Ariane Brousse, première pièce d'une jeune auteure encore inconnue.

La metteure en scène prend la parole sur un sujet directement en résonance avec notre monde actuel : la maladie et le handicap dans des existences dévorées par les petits maux et les petites plaintes

 

-ces maux et ces plaintes qui prolifèrent à notre époque parce que beaucoup d'entre nous ne savent plus comment vivre ou ne trouvent plus dans leur existence un sens suffisamment fort pour continuer « normalement ».

 

En s'associant avec une jeune auteure, Pénélope Lucbert s'intéresse à une « écriture du temps présent », qui baigne au milieu des obsessions de notre époque. On y traite de la petite histoire avec dans l'écriture, un souci de réalisme très marqué. Mais c'est précisément dans la petite histoire que Pénélope Lucbert souhaite y capter l' « esprit de notre temps » : à bien y regarder, c'est dans notre vie et notre façon de traverser les épreuves que se situe l'extra ordinaire.

 

 

 

Pres_saison_lucernaire

 

30 septembre 2013 : présentation de L'Envers des maux lors de la présentation de saison du Théâtre du Lucernaire

 

 

 

Standenversmauxlucernaire

 

30 septembre 2013 : Ivan Herbèz, Clément Roussillat et Pénélope Lucbert au stand de L'Envers des Maux à la présentation de saison du Théâtre du Lucernaire

 

 

L'Envers des maux - synopsis

 

Le petit appartement de banlieue, une mère et une fille, les gestes répétitifs du quotidien, les petites maladies qui rongent et obsèdent

Comment ça vit chez ces gens-là ? Le bégaiement et l'enfermement de la mère, les absences et le langage accidenté de la fille : maux des mots qui trébuchent et se fracassent

Au milieu de ces vies, douce folie des personnages qui gravitent autour des deux femmes : un présentateur télé quasi réel, un jeune homme amoureux et un médecin à la verve décalée.

Mais dans la tourmente des petites plaintes, jeux de mots et de maux, rage de réaliser son rêve et désir de donner vie complotent tous azimuts vers un bonheur possible.

Une exploration joyeuse de nos petites entailles.

 

Clique ici pour un avant-goût musical de L'Envers des maux : Le Cri du coeur...

 

 

 

 

--> Ariane Brousse, auteure, quelques mots

 

L’Envers des Maux est ma première pièce. Elle a mûri pendant un an, puis a été écrite en quelques mois, comme une nécessité. L'écriture de cette pièce est née d'un besoin de parler de la difficulté de vivre avec des handicaps causés par la maladie, telle que l’épilepsie, mais aussi d'explorer des maux plus imperceptibles causés par l’incommunicabilité au sein de la famille et dans la société. C’est une histoire bien d’aujourd’hui, de maladies et maux de notre époque, ancrée dans une société en crise où la faiblesse n’a pas sa place.

Ce qui a motivé l’écriture de cette pièce est l’envie de sonder le langage sous toutes ses formes : par les mots, les gestes, le mouvement, l’émotion. Depuis toute petite ces différents modes de communication m’obsèdent. Les gestes, les cris, les onomatopées m'intéressent quand ils viennent remplacer les mots. C'est là que s'expérimente le langage : dans ces lieux limites où l'on est obligé d'inventer autre chose...

 

 

Lecturetemp_te2

 

13 juin 2013 :  Lecture de l'Envers des maux au Théâtre de la Tempête (Cartoucherie), Julie Ravix et Ariane Brousse en préparation pour la lecture

 

 

 

--> Pénélope Lucbert, metteuse en scène, quelques mots encore

 

Ce qui m'intéresse ici, c'est la manière dont l'auteure se saisit de son sujet pour nous offrir un regard nouveau sur la maladie : dans nos sociétés, pas de grande tuerie, pas de maladies foudroyantes mais des petits maux, des petites plaintes, des suicides à petit feu. Maladies modernes, maladie de la société de confort et de consommation, ce sont essentiellement des maladies de l'existence. L'Envers des maux parle de gens qui n'ont pas trouvé leur place et leur « je ».

 

 

Rire de nos maux

 

Dans L'Envers des maux, le comique surgit d'un langage qui n'en finit pas de se tromper, d'éructer, d'insulter et de déraper jusqu'à l'absurde. C'est du handicap que l'on se permet de rire. Les empêchements des personnages, loin d'être des lieux de béance, sont au contraire des ressources étonnantes : ils transforment les situations, font sauter les verrous et disent ce qu'il ne faut pas dire pour finalement arriver à l'essentiel. On est ici au cœur des choses et du vivant.

 

Si les personnages englués dans les situations ne perçoivent que les difficultés, le spectateur lui bénéficie d'un regard en surplomb qui lui offre la possibilité de rire de ce qui se passe. Le passage par la forme théâtrale est l'occasion de changer de regard.

 

La maladie est le plus court chemin pour accéder à soi-même! disait Bergson. Alors allons-y gaiement...Tirer le drame vers l'humour, rire des manquements, prendre les empêchements pour des sources de jeu et de créativité, se permettre d'être, au milieu du quotidien, onirique, poétique, imaginatif, voilà l'enjeu du travail de mise en scène et la manière dont Pénélope Lucbert traite l'écriture.

 

 

 

Lecture_temp_t1

 

13 juin 2013 :  Lecture de l'Envers des maux au Théâtre de la Tempête (Cartoucherie) et rencontre avec Philippe Adrien

 

 

 

Dispositif scénique et univers musical

 

Mon travail s'oriente autour de la recherche d'une forme essentiellement basée sur l'univers sonore et le traitement des sons du quotidien. Dans L'Envers des maux, je revendique le souci d'allier expérimentation artistique (via l'univers sonore) et accès à un large public.

 

Le son est au centre du processus créatif et narratif de L'Envers des maux. Sur le plateau, 5 comédiens et 1 musicien, pianiste, guitariste et « trafiquant » en direct de sons. La présence du musicien sur le plateau crée un dispositif où tout se passe comme si l'univers manifesté « accouche » en direct sur le plateau, avec un dialogue comédiens/musicien à vue. Le musicien sera à la fois intégré à la fiction et en distance, sorte de narrateur musical ou de chef d'orchestre, lançant des sons en direct, ouvrant les scènes par ses compositions, posant des ambiances, accompagnant les comédiens et portant leur partition. C'est le fil rouge incarné de l'histoire sur le plateau.

 

 

Fil rouge incarné de l'histoire sur le plateau...

 

Oscar_guitare

 

Oscar Clark, compositeur de la musique de L'Envers des maux et interprétation live

 

 

 

Fabrication de l'univers musical

 

Clique ici pour un avant-goût musical du 1er thème de L'Envers des maux

 

        

 

 

 

J'utilise la musique comme contrepoint à la dimension dramatique de la pièce.

Oscar Clark, compositeur de la musique est parti de l'univers musical du cinéma muet. Les situations burlesques entre la mère et la fille, le mutisme de la mère et les difficultés de communiquer des personnages lui ont évoqué les films de Charlie Chaplin, Buster Keaton, Laurel et Hardy. Dans ces films burlesques, la musique (jazz swing, ragtime, stride) y jouait un rôle dramaturgique très fort, donnant le rythme aux situations. C'est par la musique que le spectateur entrait dans les images et qu'elles semblaient s'animer. C'est dans cette perspective que la musique est fabriquée.

 

Oscar Clark a travaillé à partir de deux thèmes principaux et sur leur récurrence tout au long de la pièce mais déclinés de manières distinctes :

- les 2 thèmes de base sont composés dans le style du jazz des années 20/30 (ragtime, stride), au piano, dans le style narratif et enlevé des bandes sonores de films muets

- thèmes de base avec arrangement électro : à partir de la partition de base, des éléments de musiques électroniques seront incorporés avec notamment l'usage de la guitare électrique, mélange de sons brut et d'ouvertures oniriques puissantes et de technique moderne comme le sampling.

- thèmes de base avec arrangement associant les bruits du quotidien : en étroite collaboration avec un créateur son seront effectués des enregistrements de bruits du quotidien, présents dans le texte (bruits de pas, ouverture d'un frigo, ouverture d'un robinet, etc.) et des arrangements comme de la musique électronique. Il s'agira d'utiliser le sample, triturer, déformer, travailler les sons et les intégrer aux deux thèmes musicaux de base.

 

Clique ici pour un avant-goût musical du 2e thème de L'Envers des maux

 

 

 

L'univers sonore apportera à la fois des ambiances et des effets de réel pour transcrire le quotidien mais aussi une dimension onirique. Dans L'Envers des maux, musique et travail sonore ne sont pas seulement l'occasion de « partir ailleurs », c'est avant tout une prise de position par rapport à mon sujet : aller puiser l'extraordinaire et le poétique à l'intérieur même de nos vies.

 

 

Roussilat

 

Clément Roussillat, créateur de l'environnement sonore de L'Envers des maux

 

 

Sur le plateau, un décor minimal, l'essentiel est l'exploitation d'un espace nu où le son et la lumière constituent les éléments scénographiques principaux. Il ne s'agit pas de reconstituer un intérieur de maison mais de déclencher en permanence les sensations du spectateur et son imaginaire par la lumière et le son.

 

 

--> L'équipe de L'Envers des maux

 

Texte Ariane Brousse

Mise en scène Pénélope Lucbert

 

Création musicale et musique live  : Oscar Clark

Création son : Clément Roussillat

Création lumière : Dan Imbert

Scénographie : Sarah Bazennerye

 

Avec

Ariane Brousse

Ivan Herbez

Julie Ravix

Jean-Claude Jay

Edouard Michelon

 

Attachée de presse : Nicole Czarniak (sous réserve de collecte suffisante)

Chargée de relations publiques : Louise Lecoq-Peyre (sous réserve de collecte suffisante)

L_enversdesmaux_distrib

Pénélope Lucbert, metteure en scène

 

Après avoir obtenu son baccalauréat option théâtre et une licence en arts du spectacle en 2003, Pénélope Lucbert se forme à l'école Claude Mathieu où elle monte "la Femme d'avant" de Schimmelpfenning, et "la Femme juive" de Brecht. En 2008, elle crée la compagnie "la Savaneskise" avec Elsa Furtado.

Elle travaille aussi en tant qu’assistante à la mise en scène pour la Compagnie Les Mistons sur l’adaption théâtrale du roman de John Marsden, Lettres de l’Intérieur mis en scène par Marie Dupleix (festival d'Avignon off 2013 + tournée 2013/14/15).

Elle a travaillé aussi en tant qu’assistante réalisatrice pour le film de fin d’étude de la FEMIS, Le bal de la gare, réalisé par Augustin Collet et pour Derek Woolfenden, pour son film expérimental, Lexique dixlexique.

Avec La Savaneskise, elle monte Les Précieuses Ridicules de Molière qui s’est joué en France et à l’étranger pour plus de 115 représentations et est encore en tournée.

Aujourd’hui elle travaille parallèlement sur deux nouvelles créations : George Dandin de Molière et L’Envers des Maux, écrit par Ariane Brousse et programmé au Théâtre du Lucernaire du 5 février au 30 mars 2014.

En décembre 2013, elle est appelée pour la création des Noces de Figaro avec le chef de chants de l'Opéra de Nancy à la péniche cinéma de Nancy.

Elle anime de nombreux ateliers théâtre depuis 2010 dans des écoles maternelles et primaires ainsi qu'auprès d'adultes et adolescents sur la ville de Créteil, dirige plusieurs stages (MJC Rébérioux – Créteil, MJC Mont Mesly – Créteil, Ecole Beuvin – Créteil, Ecole Miolis – Paris) . Après deux stages donnés au Théâtre du Lucernaire autour de Molière, elle est appelé par l'équipe du théâtre pour animer un atelier à l'année sur la saison 2013/14.

 

 

Ariane Brousse, auteure et comédienne

 

Ariane Brousse s’est formée au Conservatoire d’Art Dramatique de Toulon puis à l’Ecole Claude Mathieu. elle a joué dans Personne ne sait qu’il neige en Afrique autour de Koltès m.e.s. Jean Bellorini, puis dans Variations sur la mort de Jon Fosse m.e.s Adrien Dupuis-Hepner, Liliom de Ferenc Molnar m.e.s. Jean-Philippe Morin, dans Sur le Seuil de Sedef Ecer m.e.s. Elise Chatauret/ Sedef Ecer et Où vas-tu Pedro? de Manon Moreau m.e.s. Elise Chatauret. Elle est comédienne chanteuse dans le Magicien d’Oz m.e.s Hugo Sablic/Maud Bouchat et Le Misanthrope et l’Auvergnat de Labiche m.e.s J.Barlerin, C.Lequiller, et comédienne danseuse dans La Flûte Enchantée de Mozart m.e.s Antoine Herbèz, dans Les Précieuses Ridicules de Molière (rôle de Magdelon) m.e.s Pénélope Lucbert, dans Purge de Sofi Oksanen m.e.s Tiina Kaartama, et Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare (rôle d’Elena) m.e.s Antoine Herbez .

Elle participe aussi à des lectures, notamment à l’Odéon et au salon du livre des Filles d’Allah de Nedim Gursel.

Elle cultive parallèlement ses dons physiques indéniables (championne de France de Gymnastique rythmique et sportive en 1999) que l’on retrouve souvent dans son jeu .

Après s’être essayée à l’adaptation d’œuvres littéraires, L’Envers des maux est son premier texte théâtral.

 

 

Clément Roussilat, créateur environnement sonore

 

De formation à la fois scientifique (BTS électronique) et artistique (DFEM de conservatoire, danse hip-hop et contemporaine),il se dirige vers la régie technique en suivant la formation initiale de régisseur son du CFA du spectacle/CFPTS en alternance au Théâtre de l'Agora, Scène Nationale d'Evry.

Son travail se partage aujourd'hui entre de la création sonore (1000 Peaux - Cie MLdanse, Hic&Nunc - Cie Baobab, Vibrations Solidiennes - Cie Baobab) et de la régie de spectacle, de théâtre (Cie les Mistons, Cie le Temps de Vivre, Le Théâtre de l'Homme) et de danse (Cie La Ventura, Cie Mldanse).

Il s'intéresse à la mise en place d'outils informatiques permettant la mise en oeuvre de processus logiques à l'aide de logiciels de programmation (Pure Data) et de capteurs (micro, capteurs piézo).

 

 

Oscar Clark, musicien, compositeur

 

Il débute le piano à sept ans, puis se passionne pour la guitare à quatorze ans, suit une formation jazz à l’American School of Modern Music pendant trois ans. Il est également compositeur et se produit régulièrement depuis 2003 dans les bars et salles parisiennes avec son groupe Lord Jim, dont le premier album est en cours de formation.

Il compose et interprète sur scène la musique des Précieuses Ridicules de Molière m.e.s Pénélope Lucbert, de Littoral de Wajdi mouawad m.e.s Elise Chatauret et Babel de Elise Chatauret m.e.s Elise Chatauret.

 

 

Sarah Bazennerye, scénographe

 

Diplômée en 2003 d’une école d’art et de communication visuelle, Sarah se passionne très vite pour des choses multiples comme la décoration de vitrines, les jardins, le packaging, le graphisme..

C’est finalement dans le monde du cinéma qu’elle fera ses premiers pas.

Après quelques années de courts-métrages et quelques films en tant qu’assistante décoration, ensemblière et accessoiriste plateau, elle se passionne un peu par hasard pour le théâtre, son premier projet sera une pièce destinée aux enfants L’Apprenti Magicien, de Sébastien Mossière au Théâtre des Mathurins et au Théâtre Michel suivi assez vite de La Fiancé du magicien et de Magicien malgré lui du même auteur. Scénographe pour des spectacles à Paris et à Avignon tels que La Soeur de Jerry King de Jack Neary au Théâtre des Mathurins, Bonnie & Clyde, le Polar Musical à l’Alhambra , La Mégère à peu près Apprivoisée d’Alexis Michalik au Vingtième Théâtre et au Théâtre du Splendid. Qu’est-ce qu’on attend de Salomé Lelouch au Ciné 13 Théâtre, Le Carton de Clément Michel au Tristan Bernard et au Palais des Glaces, Une Semaine pas plus au Théâtre Michel, à la Gaîté Montparnasse et au Théâtre des Béliers Parisiens, les Grands Moyens de Stéphane Belaîch au théâtre de la Gaîté Montparnasse ainsi que Des pieds et des mains, de Ray Galton au Théâtre Fontaine.

 

 

Ivan Herbez, comédien

 

Sortant d'une solide formation théâtrale de 4 ans (conservatoires Paris X et du centre), Ivan Herbez a par la suite effectué plusieurs mois de stages à Londres (Lena Lessing, Barbara Garnett, Nathan Osgood) et à Paris (Anne-Laure Liegeois, Philippe Calvario, Patricia Sterlin ).

Au Théâtre il a joué des textes de Gogol, Shakespeare, Goldoni, Lorca, Marivaux, Corneille ou encore des textes d'auteurs contemporains. Il a joué Tybalt dans "Roméo et Juliette" au théâtre Gyptis à Marseille dans une mise en scène de Françoise Chatôt, "Horace" de Corneille au Vingtième Théatre où il interpétait le rôle titre ; Lysandre dans "Un songe d'une nuit d'été" au Théâtre de la Porte St Martin. On a aussi pu le voir sur la scène de L'Opéra Comique dans "La Muette de Portici" mise en scène par Emma Dante (spectacle qu' il reprendra au Théâtre Petruzzeli en Italie à Bari en 2013 puis en Belgique au Théâtre de la Monnaie en 2014).

Côté audiovisuel, Ivan Herbez tourne son premier long-métrage en 2010. Pour la télévision on a pu le voir dans deux "Deux flics sur les docks" aux côtés de Jean-Marc Barr et Bruno Solo réalisé par Edwin Baily, dans "La Danse de l'Albatros" réalisé par Nathan Miller avec Pierre Arditi ou encore dans "A la vie à la mort" sous la direction de Jean-Marc Mineo.

 

 

Edouard Michelon, comédien

 

Après des études de commerce et quelques années dans la publicité, Edouard entre à l’école Claude Mathieu. Sorti fin 2009, il joue dans différents spectacles, dont Le Mariage forcé de Molière, m.e.s. Jean Barlerin et Yilin Yang, La Surprise de l ’amour de Marivaux, m.e.s. Aude Macé, L’Histoire du soldat de I. Stravinsky et C.F. Ramuz, m.e.s. Mathilde Bost, et Fuente O vejuna de Lope de Vega, m.e.s Anahita Gohari.

 

 

Julie Ravix, comédienne

 

Depuis ses débuts à la télévision en 1971 dans la série à succès “La Dame de Monsoreau”, d’Alexandre Dumas, elle a tourné dans de nombreux films et téléfilms, et plus récemment dans les séries “Les petits meurtres d’Agatha Christie”,La nouvelle Maud” et “Plus belle la Vie”.

 Au théâtre elle a également joué dans de nombreuses pièces classiques et contemporaines parmi lesquelles , pour ne citer que les plus récentes : “Pelleas et Mélisande”, Maeterlinck/Pierre Guillois, “Long voyage vers la nuit”, O’Neill/Mitch Hooper, “La nuit est mère du jour”, Lars Norén/Yvan Garouel,  “La Journée des Dupes”,  Jacques Rampal/ Yves Pignot, et “Purge”, Sofi Oksanen/Tiina Kaartama (2013).

 

 

Jean-Claude Jay, comédien

 

L'essentiel de sa vie de comédien se passe au Théâtre de la Colline au moment de sa création par Georges Lavelli. Sous la direction de ce dernier, il joue dans neuf pièces dont les plus fameuses sont : La Visite inopportune de Copi, Réveille-toi Philadelphie de François Billetdoux, Macbett de Ionesco, Les Comédies barbares de Valle Inclan.

Avant, après ou pendant, il a travaillé avec Roger Planchon, Patrice Chéreau, Claude Régy, Jean Gilibert, Denis Llorca, Lucian Pintilié, Beno Besson, Maurice Sarrazin, Alain Françon, Robert Hossein, Marcel Maréchal, Claude Yersin, Jérôme Savary, Stuart Seide...

Il a travaillé aussi et surtout avec Antoine Vitez lors de la création du premier Faust à Ivry, de La Mouette et d'Electre à Chaillot et d'Iphigénie hôtel de Michel Vinaver qui fit l'ouverture du théâtre du Centre Pompidou et plus récemment dans Cymbeline de Shakespeare et La Mouette de Tchekhov sous la direction de Philippe Calvario,  Richard II mis en scène par Paul Desvaux, et même Les Parents terribles de Cocteau dans une mise en scène de Jean-Claude Brialy.

Il lui reste aussi dans tout cela d'avoir été quatre fois partenaire de Maria Casarès. Au cinéma, il estime que rien ne mérite d'être mentionné et qu'à la télé tout est beaucoup trop loin.

 

 

 

EN SAVOIR PLUS

 

La Savaneskise, c'est...

 

La Savaneskise est une jeune compagnie de théâtre créée par Pénélope Lucbert et Elsa Furtado dont les membres se sont réunis à l'issue de leur formation à l'école Claude Mathieu en 2008. Elle souhaite faire partager son goût de la création et du jeu en s'appuyant sur une synergie des arts : la musique y occupe une place déterminante.

Depuis 2009, Les Précieuses ridicules, première création de la compagnie, est en tournée en France et à l'étranger et est encore sollicitée. Depuis l'accueil d'estime public et critique du spectacle au théâtre du Lucernaire en juillet/août/sept 2012, l'équipe du théâtre suit de près le travail de Pénélope Lucbert. La Savaneskise se situe ici à une étape signifiante de son parcours avec une plus grande maturité dans ses choix artistiques, une équipe entièrement professionnelle, tant au niveau artistique, technique et administratif tout en bénéficiant aujourd'hui du soutien marqué de partenaires identifiés tels que le Théâtre du Lucernaire, Moisard Production et les éditions Les Cygnes (parution du texte de L'Envers des maux en février 2014).

 

 

Les autres créations de la Savaneskise

 

Les Précieuses ridicules de Molière mise en scène de Pénélope Lucbert

après plus de 115 représentations (Paris, Théâtre du Marais, Théâtre de l'Aktéon, Espace Kiron, MJC Village - Créteil, MJC de Savigny/Orge, Hôpital St Anne, Théâtre le Forum - Fréjus, Espace culturel Le Parc - Ribeauvillé, Centre franco allemand à Stuttgart (Allemagne), Paris, Théâtre du Lucernaire - Paris, du 4 juillet au 15 septembre 2012),

le spectacle continue de tourner...

3 décembre 2013 : Théâtre Mac Nab – Vierzon

25 janvier 2014 : Espace culturel - Marly La Ville

 

George Dandin de Molière mise en scène de Pénélope Lucbert

résidence de création en oct/nov 2013 dans le cadre du dispositif ARCADI – Plateaux solidaires, montage en cours

 

 

 

Extrait – revue de presse de la première création de La Savaneskise, Les Précieuses ridicules

 

Libération : Dans cette mise en scène joyeusement acidulée de Pénélope Lucbert, l’universalité du propos perdure. Avec fougue, la prometteuse troupe La Savaneskise livre une farce divertissante ponctuée d’intermèdes électrisants à la guitare.

Charlie Hebdo : un spectacle innovant et surtout étonnant. En premier lieu, du fait du parti pris esthétique et musical qui se révèle, grâce à une mise en scène précise et dynamique, être bien plus qu’une simple « modernisation » du contexte : un choix artistique qui fait corps avec le texte.

Pariscope : Le travail de Pénélope Lucbert est vif, ingénieux et loin d’être dépourvu d’humour. Elle a du talent et promet un bel avenir.

Froggy's delight : Pénélope Lucbert a réussi un coup de maître.

20 minutes : Molière, c'est rock'n'roll. C'est avec cette idée en tête que Pénélope Lucbert dépoussière les Précieuses ridicules. Sur scène, onze jeunes comédiens survoltés et un musicien qui portent avec une énergie folle le rythme frénétique de la pièce souhaité par la metteur en scène

etc.

 

 

--> Oscar Clark, création musicale et musique live

CLIQUE ICI POUR ECOUTER LES MORCEAUX DU GROUPE LORD JIM  au sein duquel Oscar Clark compose à la guitare et au piano électrique

 

 

D.A.N.G.E.R, chanson de LORD JIM

 

  Artists : LORD JIM Song : D.A.N.G.E.R (Lord Jim / JMB / E.Brass)

À quoi servira la collecte ?

Pourquoi nous aider ?

 

enjeu : saisir pour une jeune compagnie disposant de peu de moyens l'opportunité de jouer pour 47 représentations au Théâtre du Lucernaire avec possibilité de créer dans des conditions décentes, de rencontrer un public et de donner chance au projet à plus long terme

 

Objectif : réunir 4000 euros (en dessous de laquelle nous ne pouvons créer le projet : rémunérer symboliquement une équipe de 11 personnes qui travaille depuis presque 1 an sur le projet, enregistrement et mixage de la partie sonore, embauche d'un attaché de presse exigé par le théâtre du Lucernaire), 8000 euros reste notre objectif final pour assurer une rémunération de l'ensemble de l'équipe.

 

- La Savaneskise est une équipe en devenir déjà remarquée mais qui a besoin de moyens pour grandir et faire fructifier une dynamique en plein essor. Alors qu'une équipe de 11 personnes gravitent autour du projet par enthousiasme depuis presque 1 an, la compagnie, encore jeune dans son processus de structuration administrative, n'a pas réuni de fonds publics suffisants pour pouvoir rémunérer son équipe artistique, technique et administrative sur la période des répétitions. Une aide financière permettrait d'envisager plus sereinement la période des répétitions pour chacun d'autant plus qu'une période d'1 mois et demi plein est nécessaire pour pouvoir faire éclore le projet et offrir un objet artistique de qualité.

- La Savaneskise a l'opportunité de jouer pour 47 représentations au Théâtre du Lucernaire, opportunité inédite pour une jeune compagnie qui monte une jeune auteure encore inconnue.

- L'exploitation de la pièce au sein du Théâtre du Lucernaire nécessite l'embauche d'un attaché de presse : condition expresse du théâtre (faisant partie du contrat)

 

Toute contribution au delà de 4000 euros est bienvenue puisque La Savaneskise aurait besoin de réunir 8000 euros pour pouvoir assurer une rémunération a minima de l'équipe artistique, technique et administrative, embaucher une chargée de relations publiques et une chargée de diffusion

- L'embauche d'une chargée de relations publiques pourrait permettre à La Savaneskise de rencontrer un public sur une pièce inconnue et faire connaître le travail de la compagnie : travail de terrain en amont en partie effectué par les comédiens mais qui doit, sur 47 représentations, être épaulée par une professionnelle susceptible d'activer un réseau, faire venir un public ne disposant pas de l'information ou encore exclu de la culture, organiser des ateliers et des rencontres autour du spectacle.

- Par ailleurs, la possibilité de rémunérer l'équipe artistique pendant la période des représentations est directement lié au nombre de places vendues (contrat de coréalisation).

 

Défiscalisation des dons, comment ça marche ?

La Savaneskise est une association sans but lucratif, elles peut vous délibrer des justificatifs vous permettant de défiscaliser vos dons (sur demande).

Consentir un don à un organisme sans but lucratif, d’intérêt général, permet de profiter d’une réduction d’impôt. Pour une entreprise, la réduction d’impôt possible est de 60% du montant du don dans la limite de 5 millièmes du chiffre d’affaires hors taxes. Pour un particulier, elle est de 66% du montant du don dans la limite de 20% du revenu imposable. Autrement dit, un don de 100 euros ne coûte que 34 euros au donneur.

 

 

 

Le thème du handicap – possibilités de partenariat avec des associations ou particuliers, contactez nous !

 

Il s'agit aussi d'une manière sensible de transmettre autour d'un sujet qui reste trop souvent cantonné au domaine du social en passant par l'imaginaire, l'onirisme et l'humour. Avec cette nouvelle création, La Savaneskise souhaite sensibiliser son public autour du sujet du handicap provoqué par certains « maux » tels que le bégaiement ou l'épilepsie avec les moyens qui sont les siens : la création artistique et le goût du jeu. C'est l'occasion d'offrir un autre point de vue sur un sujet souvent entouré de peurs et d'émotions négatives.

La compagnie propose parallèlement des ateliers d'écriture et d'expression théâtrale avec des personnes qui ont un handicap pour encourager l'expression de personnes qui se sentent trop souvent exclus ou à qui l'on ne donne pas la parole du fait de leurs « maux ».

possibilités : rencontre avec l'équipe artistique à l'issue de la représentation / atelier d'écriture animé par Ariane Brousse (thème : Ecrire ses maux, dire à partir de ses maux) / atelier d'expression théâtrale animé par Pénélope Lucbert (thème : Handicap et expression / libre)

 

Si vous êtes un particulier :

selon votre contribution, la possibilité de participer à un atelier théâtre animé par Pénélope Lucbert

 

Si vous êtes une association, nous vous proposons un partenariat à inventer ensemble qui peut prendre plusieurs formes :

- une communication de vos activités au Théâtre du Lucernaire (sur tous nos supports de communication + auprès de notre public) avec proposition de rencontre avec notre public

- l'organisation d'une rencontre entre l'équipe artistique, votre structure et notre public

- un quota d'invitations et de places à prix réduit au Lucernaire à vos bénéficiaires

- des interventions auprès de vos bénéficiaires sous une forme à inventer : atelier d'expression, écriture, théâtre. L'occasion de transformer ce qu'on envisage comme une faiblesse en ressource d'expression. Déplacer le point de vue sur la maladie.

 

 

Contacts Envers des maux – recherche de fonds

 

Emel Hollocou Administratrice de production 06 88 48 82 74 / emelhol.pro@gmail.com

BORDS DE SCENES

Administration - Production - Diffusion

www.bords-de-scenes.com

 

Direction artistique

Pénélope Lucbert / 06 89 72 39 44 / lucbertpenelope@gmail.com

http://lasavaneskise.blogspot.fr/

brousse lee

La Savaneskise est une jeune compagnie de théâtre dirigée par Pénélope Lucbert dont les membres se sont réunis à l'issue de leur formation à l'école Claude Mathieu en 2008. Elle souhaite faire partager son goût de la création et du jeu en s'appuyant sur une synergie des arts : le dialogue musicien/comédiens est au centre du processus artistique, la... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_bibi
Très beau spectacle que j'ai vu ce soir au Lucernaire ! Etant moi même épileptique, j'avais peur que cela renvoie l'image caricaturale habituelle de l'épilepsie dans les films ...., et non, vous y montrez des crises certes mais des auras, des crises généralisées suggerees ... et de la poésie, de l'amitié, de l'amour, de l'humour ... et le regard médical correct ! Bravo, je reviendrai sans doute avec des amis souffrant aussi de cette pathololgie... Continuez et merci de ce regard positif sur le handicap !
Thumb_default
Allez y les jeunes! Je viendrai vous voir en mars. Bises
Thumb_default
Un autre petit coup de pouce pourque ce beau projet réussisse. Bonne chance! H&J