Au coin de la rue, il y a des gens qui cultivent l'extraordinaire au quotidien. Hors système, hors norme. Je fais leurs portraits sonores.

Large_capture_d_e_cran_2016-12-21_a__17.07.55-1482336509-1482336518

Présentation détaillée du projet

Au coin de la rue, il y a des gens qui cultivent l'extraordinaire au quotidien. Hors système, hors norme, ils mènent leur révolution. La nôtre aussi. Celle de demain. Ils ont accepté de me donner quelques heures, quelques jours de leur vie, dans un lieu qui leur parle. Pour ces gens démesurés, il fallait autre chose que des questions réponses et un récit biographie. Un portrait cubiste. Avec des ruptures, des diagonales, et des changements de perspective.

 

Ce projet consiste à :

- réaliser le mixage et l’enregistrement final de trois nouveaux portraits sonores de 15 à 25 minutes de la série L’extraordinaire au quotidien, qui en comprend pour l’instant six

- réenregistrer la narration des 3 premiers portraits

 

Ce projet est conçu, enregistré et réalisé par Sarah Roubato (autrement dit moi, je et moi-même !)

 

Cliquez sur son prénom pour écouter un extrait du portrait de Cécile

 

Cecile-1482333739

 

Les portraits

 

 Cette série de portraits intimes propose de poser un autre regard sur une France que l’on dit trop vite condamnée, en donnant la parole à des gens qui ont décidé de pratiquer autrement leur métier, ou tout simplement leur vie, là où ils sont et à leur échelle.

 

 Un paysan qui travaille sans tracteur, uniquement par traction animale, un ancien champion du monde de boxe qui allie boxe et soutien scolaire pour les enfants de banlieue, une sculpteure qui part trois mois sur un paquebot pour sculpter des marins, sculpte des détenus en prison, des enfants en maladie psychiatriques, des religieuses dans un couvent.

 

 Chaque portrait combine les voix de ces personnes dans leur milieu de travail, parlant de ce qui leur semble important, avec ma narration de cette rencontre, et des musiques qu’ils ont choisies. La rencontre dure plusieurs jours car je prends le temps de partager leur vie pour saisir autre chose qu'un témoignage ou une biographie.

 

Cliquez sur son prénom pour écouter un extrait du portrait d'Olivier

Olivier_1-1482333801

 

Au départ

 

 Des rencontres, et une réflexion...

 

Des rencontres hasardeuses et improbables, avec des gens pour qui les évidences de ne sont pas celles qu’on nous inculque. Des gens qui sont tellement en phase avec leur mode de vie, qu’ils transmettent à ceux qui les rencontrent une force et une confiance en soi, qui m'ont donné envie de partager leur voix.

 

Partout où je vais en France, je suis frappée par le décalage entre la société française que je vois sur le terrain et la représentation médiatique qu’on nous en fait. Or la représentation agit sur les comportements : à force de voir que tout va mal, on se dit qu'il n'y a rien à faire. Ces portraits montrent que partout, en campagne comme en ville, beaucoup de gens de tous les âges parviennent à pratiquer leur métier loin des chemins tracés, en conformité avec leurs valeurs et à vivre autrement.

 

 Peu importe que vous vous intéressiez à la sculpture, la boxe ou la paysannerie. Le but n’est pas tant de connaître les personnes que de montrer en quoi leurs choix de vie peuvent être inspirants pour chacun de nous, là où l’on est, dans son domaine. Au final, avec le paysan on parle plus de transmission et d’éducation que d’élevage, avec la sculpteure on parle féminité et comment se connaître soi-même, avec le chanteur on parle de sortir des catégories toutes faites et de liberté.  Finalement, ils ne sont pas le centre de ces portraits.

 

Des sculptures sonores

 

J'ai une démarche d'anthropologue, qui se rend dans un environnement, s'adapte à son rythme et participe. Ce ne sont pas des portraits journalistiques. Je ne suis pas limitée dans le temps, je ne fais pas d'interview question/réponse. Je n’oriente pas l’entretien, au contraire je me laisse porter par ce que la personne veut exprimer. Je raconte avant tout l’histoire d’une rencontre, dans une narration très personnelle où j’assume ma subjectivité, tout en ouvrant la réflexion pour aller au-delà de la personne.

 

Elie-1482333952

 

Une fois les portraits réalisés

 

Une fois réalisés, un extrait de chaque portrait est mis en ligne sur le site www.sarahroubato.com/extraquotidien  et vendus à prix ouvert : l'acheteur choisit un prix entre 0.50 € et 20 €.

 

Dans un second temps je partirai à la recherche de diffuseurs. Deux portraits viennent d’être acceptés au festival Longueur d’Ondes de Brest qui aura lieu du 5 au 7 février, en présence de diffuseurs radio.

 

Je souhaite organiser des soirées d’écoute collective. Aujourd’hui, on se réunit pour regarder un film ou aller voir un concert. L’expérience de l’écoute, du podcast ou de la musique, reste individuelle. Il est loin le temps où on se réunissait chez le voisin autour du poste de radio.

 

Nous sommes à une époque où beaucoup d’entre nous souhaitent retrouver du collectif et du partage, s’éloigner du matraquage de l’image et de l’information. Alors pourquoi ne pas se réunir, dans votre salon, dans une cave, dans un café, pour écouter collectivement ces portraits ? 

 

À quoi servira la collecte ?

Demande de participation par kisskissbank : 300 €

240 € mixage et enregistrement de la narration des 3 nouveaux portraits 

60 € réenregistrement des narrations des 3 premiers portraits et du générique

 

Les fonds récoltés au-delà de l'objectif serviront à couvrir :

- la conceptualisation et réalisation d'un visuel / logo

- déplacement, logement et nourriture pour me rendre au festival Longueur d'Ondes de Brest du 3 au 5 février pour y présenter les portraits qui ont été sélectionnés, en présence de diffuseurs de radios nationales et locales

- planifier des déplacements pour enregistrer 3 portraits supplémentaires

 

Pour information, voici le budget total du projet pour 6 portraits sonores :

 

Achat matériel d’enregistrement :

369 € enregistreuse Roland R26 

650 € micro serre-tête DPA 4088F 

559 € système HF Sennheiser EWG3 

10 €  poignée 

29,99 € chargeur piles 

74,12 € 4 sets de 4 piles rechargeables (18,53 € l’unité)  

64,90 € disque dur pour stockage des données 

1757,01 € TOTAL

 

Déplacements sur les lieux d’enregistrement 

(aller simple en voiture, le retour se faisant en boucle pour d’autres projets)

119 € Portrait 1 : Paris- Caunes

21 € Portrait 2 : Carcassonne – Pyrénées ariégeoises

30 € Portrait 3 : Paris-Etretat

21 € Portrait 4 : Etretat – Abbeville

3,80 € Portrait 5 : Paris-Aubervilliers  A/R tickets de métro

3,80 € Portrait 6 : Paris-Paris A/R tickets de métro

198,60 € TOTAL

 

Logement et nourriture pendant les déplacements

générosité des gens qui m’accueillent

 

Montage :

0 € :  en moyenne 90 heures par portrait (3 semaines), travail non rémunéré 

 

Enregistrement de la narration et mixage :

en moyenne 4 heures par portrait, 2 heures d’enregistrement + 2 heures de mixage

à 20 € de l’heure

= 80 € par portrait

480 € pour 6 portraits

 

TOTAL : 2 435,61 €

 

Sources de financement externes :

66,74 € achat du public des 3 premiers portraits

 

 

Thumb_sarah_stylo2-1482337484
SarahRoubato

J'ai écrit le livre "Lettres à ma génération" suite à la publication sur Mediapart d'une lettre devenue en 3 jours le texte le plus lu de l'histoire du journal. Pisteuse de paroles et écouteuse à temps plein, je pose ses oreilles partout où se déplie une histoire qu’on n’a pas l’habitude d’entendre. J'en fais des spectacles où je chante et m'accompagne... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_2-1468244768
Je suis très sensible à votre démarche ! Riche de sens, de valeurs, de créations et d'humanité. Bravo pour ce courage et cette passion. Longue vie à vos lettres et aux démarches extraordinaires ! Sincèrement, Catherine
Thumb_default
Bravo pour ces portraits !! A bientôt
Thumb_default
Bravo, ce travail parait tout à fait pertinent, humainement riche. Le travail du son m'a toujours intéressé, j'aime écouter des voix du passé, j'aimerai enregistrer des proches. Et puis c'est un pur bonheur que de rencontrer des gens (comme vous et ceux que vous enregistrez) qui ont une vision différente du monde du fric, de la consommation. Poursuivez à creuser les sillons, des plantes merveilleuses ne pourront que s'épanouir. je serai interessé par votre bouquin qui probablement parle de votre recherche. Meilleurs voeux de fin d'une année pour entrer dans la suivante nicolas dedieu anglade