L'histoire d'un mystérieux orage rouge dans les Ardennes.

Large_hr-profil-1499422203-1499422216

Présentation détaillée du projet

Synopsis : Un journaliste arrive dans un petit village des Ardennes pour écrire un article sur une étrange tempête de poussière rouge qui aurait eu lieu 50 ans plus tôt dans la région.

 

Évidemment, la piste est froide, et le journaliste ne trouve pas grand chose à se mettre sous la dent.

 

Jusqu’au moment où il fait la connaissance de Jean, un jeune homme énigmatique qui semble étrangement lié à la tempête. Jean va proposer au journaliste de lui montrer l’endroit où l'orage souffle encore...

 

 

Martina_hoogland_ivanow-1498386694

 

À l'origine, l'envie de faire un petit film entre amis.

 

Ensuite, un cadre pour le projet : la réalisation du film à sketchs  "Orages" par l'Association Pagaille. Le principe est simple : réaliser un long-métrage composé de plusieurs courts-métrages autour d'un thème commun : celui de l'orage. Le notre se passe dans les Ardennes belges.

 

 

L'ambiance du film

 

S'opposent deux ambiances : celle des vestiges rouillés d'une tempête passée que tout le monde semble avoir oubliée (mais qui pourtant est omniprésente), et celle d'une volonté farouche de vivre puissamment malgré tout. Le film laissera la part belle aux décors naturels exceptionnels de la région de Bièvre, Gedinne, et de la vallée de la Semois.  La lumière grisâtre, entre chien et loup, évoquera une perte de repère : est-ce l'aube ou le crépuscule ?

 

 

L'histoire et les personnages

 

C'est l'histoire d'une rencontre, celle de deux personnages marginaux.  D'un côté le journaliste, quarantenaire désabusé mais néanmoins sympathique que plus grand chose ne passionne. De l'autre, Jean, un jeune homme un peu simplet que le village a pris comme bouc émissaire. Chacun à leur manière, ils se protègent du cynisme ambiant, le journaliste par l'humour et le second degré, et Jean par la foi quasi mystique qu'il voue à la tempête.  

 

Une amitié va naître de leurs faiblesses, mais aussi de leurs forces : réinventer le quotidien, laisser une place à l'imaginaire, bref, en un mot : jouer.

 

 

Equipe-1498263065

 

Jeune et dynamique, composée de passionnés de cinéma, soit encore aux études, soit fraîchement sortis de l'INSAS à Bruxelles, voici l'équipe :

 

                                                          Photo_staudt_opt-1498262139

Laurent Staudt : Sa tête de prisonnier dépressif ne doit pas vous tromper : il incarnera le journaliste en quête de tempête... Grand et mince, gentil mais parfois un peu bougon, il conduira aussi la camionnette remplie de matériel, et parfois il fera du feu pour cuire les saucisses.

 

                                                        Photo_schabel_jean_opt-1498262249

Jean Schabel : Sa tête de mannequin pour Dior ne doit pas vous tromper : il sera Jean, le jeune marginal du village. Comédien et étudiant à l'Insas, entreprenant et de nature enthousiaste, il prendra également en charge le choix des costumes.

 

                                                          Photo_noblet_david_opt-1498262371

David Noblet : Sa tête de rugbyman irlandais ne doit pas vous tromper : étudiant en master à l’Insas, il sera le réalisateur du projet. Il tentera de diriger les comédiens et d’avoir de bonnes idées de mise en scène. Sinon, il restera assis dans un siège, avec un chapeau de paille sur la tête et il dira : Action !

 

                                                        Photo_degen_opt-1498262938

Théo Degen : Sa tête à moitié dans l'ombre ne dois pas vous tromper : c'est le 1er assistant réalisateur lumineux de ce projet. Également étudiant en réalisation à l'INSAS, il organisera le tournage et veillera à son bon déroulement ainsi qu'à son aboutissement dans les temps.  Il prendra également des coups de soleils.

 

                                                        Arnaud-guez_opt-1498399921     

Arnaud Guez :  En dernière année à l'Insas en section image, il sera le chef-opérateur. Myope et daltonien, il garantira l'intégrité visuelle du projet. Heureusement, il a le talent pour faire ce film les yeux fermés.

 

                                                    Capture_d_e_cran_2017-06-24_a__02_opt__1_-1498399974

Arnaud Alberola : Également en section image, le front haut, le menton fier, les yeux rêveurs, ce beau brun fera l'image avec Arnaud Guez. Il a aussi participé à l'écriture du scénario.

 

                                                     Img_0809_opt-1498416235

Victoire Bonin sera assistante caméra en binome avec les précédents cocos.  Elle fera plein de tests caméra parce qu'elle adore jouer avec les optiques les filtres et la lumière.

 

                                                     Capture_d_e_cran_2017-06-24_a__02.31.52-1498264327

Laure Massiet : Laure est, elle aussi, dans la section image. Elle assistera les copains à la caméra d'abord, à la réalisation aussi, à la régie parfois. Elle sera un peu partout et souvent aussi, elle sera au volant.

 

                                                      Photo_herve__lancelot_opt-1498263890

Lancelot Hervé : S'il a l'air fou sur la photo, c'est simplement qu'il l'est. Ingénieur du son fraichement diplômé de l'INSAS, il s'occupera de la modulation sur le film et mangera peut être les saucisses cuites au feu de bois de Laurent.

 

                                                        Capture_d_e_cran_2017-06-24_a__02_opt-1498399995

Mathieu Santaniello : est un opérateur-son boute-en-train et mélancolique d'apparat simple et de taille compacte. Il sera première perche et fera occasionnellement de fugaces blagues auxquelles ne sauront rire que les régisseurs -(les seuls éléments, comme chacun sait, sympathiques d'un tournage).

 

                                                         Photo_fletcher_jose_phine_opt-1498264608

Joséphine Fletcher : Elle a l'air fatiguée ? Bah oui, c'est la chef régisseuse en chef... Elle solidifiera sa carrière de coq à l'âne en assurant absolument toute la logistique du tournage. La maman de 15 bébés.

 

                                                         Photo_megly_evan_opt-1498264713

Evan Megly : Ce beau Robinson Crusoé sera le bras droit de Joséphine. Master en barbecue, il nourrit les bêtes (= l'équipe).  "Faut que ce soit prêt quand ils arrivent" c'était sa devise quand il était banquier pour Wall Street.

 

                                                          Photo_flament_franc_ois-noe__opt-1498264791

François-Noé Flament : Fifi pour les intimes, il sera le maquilleur et coiffeur des comédiens.  Il est certain qu'avec ses cheveux roses il ne manquera pas de bon goût pour une esthétique au poil !

 

                                                         Photo_sadr_jill_opt-1498264878

Jill Sadr :  Architecte de formation en mal de boulot ingrat et non payé, elle passera des heures à confectionner les décors, seule, dans le climat humide de la forêt ardennaise, avec un budget dérisoire.

 

                                                            Img_1705_opt-1498416199

Jeanne Dailler:  Normalement comédienne, elle est surtout très très serviable et elle sait tout faire, alors elle sauvera surement l'équipe d'un faux pas, mettant ses nombreux talents au service du projet. 

                                                          Olfa-1498417174   

Olfa Bouzoumita : Une femme comme ça, on en croise pas à toutes les dynasties... Photographe de plateau et aide à la régie, elle éclaircira nos grises matinées par son sourire angélique.

 

Et puis il y a tous les autres, qui nous offrent leur aide (en tout genre) mais qu'on ne peut pas forcément citer car cela serait trop long... On pense à eux ! 

À quoi servira la collecte ?

À l'origine, nous comptions sur nos propres ressources pour financer la réalisation du film.

 

L'appétit venant en mangeant, nous nous sommes rendus compte que l'ambition dépassait les revenus limités dont nous disposions. Cette collecte ne concerne donc pas l’entièreté du budget nécessaire.

 

En nous soutenant, vous soutenez la jeune création franco-belge.  Encore aux études ou fraîchement sortie, notre équipe a cependant l'ambition de réaliser un film de qualité professionnelle.

 

Le projet est bénévole pour tous les participants, et l'argent récolté grâce au financement participatif servira à compléter l'argent que nous y investissons nous-même pour couvrir les frais suivant :

 

- 1.385 euros pour le logement, le transport et la nourriture de l'équipe.

- 100 euros pour la location du matériel image (caméra, accessoires et assurance)

- 375 euros pour la location du matériel pour le son

- 300 euros pour le maquillage et les costumes

- 240 euros pour l'achat des disques durs

- 320 euros pour les contreparties et les frais KissKissBankBank

 

Donc un budget total de 3.620 euros dont:

- 2.000 euros financés par nous-même.

- 1.620 euros financés par ce KissKissBankBank

 

Si d'aventure nous récoltions d'avantage que ce budget, notre priorité irait directement:

- À la post-production (montage image et son, étalonnage, mixage)

- Au tournage d'images de drône pour mettre en valeur la majesté des paysages

 

Thumb_photocv03-1497865530
laurentstaudt

Né en 1980 à Bruxelles. Après une première carrière d'ingénieur civil, il entame en septembre 2012 à l'INSAS la formation en interprétation dramatique. Fraîchement diplômé, il co-crée en 2016 l'asbl LE KUSFI, un collectif théâtral destiné à porter les projets scéniques de la bande d'amis qui s'est créée pendant les études. Sa rencontre... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_le_banc__-1416867946
Bonne route à toutes et à tous ! le mieux est dans le chemin ! Faites ce que vous voulez, mais faites le bien! Déjà pour vous même !Love, Dom xxx Spéciale dédicace à David.
Thumb_default
Bonne finalisation de ce projet dans les Ardennes Belges, qui je n'en doute pas, révèlera de nouveaux talents cinématographiques.
Thumb_default
A toute l'équipe tous mes encouragements!