L’histoire de l’homme qui s’enfonçait dans le trottoir est un projet marionnettique et chansonnier d’un disparu du bitume pour jeune et moins jeune public qui raconte l’histoire d’un chanteur des rues réduit au silence… Pour ce spectacle nous cherchons à associer les spectateurs dès sa création en leur demandant un soutien financier de départ.

Large_visuel_kiss_kiss

Présentation détaillée du projet

L'histoire de l'homme qui s'enfonçait dans le trottoir raconte la vie d'un petit personnage : Roméo.

Roméo est chanteur des rues, il ravit les oreilles des gens-comme-il-faut-accoudés-à-leur-balcon et récolte leur charité bien ordonnée. Jusqu'au jour où Lavoix proclame l'interdiction formelle de chanter dans l'espace public. Dès lors, Roméo s'éteint et commence à disparaître...Le public est alors plongé dans ses hallucinations, visitant un univers poétique peuplé d'objets aux dimensions anormales.

 

Avec ce projet la compagnie s’intéresse aux jeunes spectateurs avec le désir de garder un langage poétique et des thèmes qui lui sont chers. Aux plus petits, la compagnie veut aussi demander : Quel regard porte-t-on sur l’Autre ?

 

Parce que nous travaillons sur la réception du public et que nous voulons tisser un lien privilégié entre les artistes et les spectateurs, nous prévoyons de jouer ce spectacle pour de petites jauges : 30 à 40 personnes maximum. Le coût du spectacle sera alors plus long à amortir. C’est pourquoi nous sollicitons l’aide de futurs spectateurs intéressés à suivre la création de plus près.

 

Depuis octobre 2012, nous avons commencé le travail de recherche pour la création du spectacle. Les mois de décembre et janvier seront consacrés à la fabrication de la scénographie, des costumes et de la marionnette, et le projet aboutira du 25 janvier au 5 février 2013, lors d’une résidence à l’Annexe des Petits spectateurs à Bourg-les-Valence, accueilli par la compagnie Songes. Les premières représentations auront lieu les 5, 6 et 7 février 2013 à Bourg-Lès-Valence, et le 14 avril à Lyon à la Boulangerie du Prado. L’objectif est de pouvoir faire venir des professionnels à ces représentations pour ensuite diffuser ce spectacle le plus largement possible.

 

Visuel_hhqet

 

 

Extraits de carnets de notes…

 

Un tas. Un petit tas de tissu. De bouts de cartons. Pas plus haut qu’un stylo, pas plus gros qu’un moineau.

Soudain il bouge, il s’anime, il se réveille : c’est un petit personnage qui grogne doucement. Il s’assoit, regarde à droite, regarde à gauche. « T’as pas une pièce ? »

 

Ce personnage est celui qui regarde les gens passer, qui leur parle. Souvent, il n’y a que les enfants qui le voient vraiment. Alors il leur parle, à eux, il leur chante des chansons, de sa vie d’avant, celle où il était amoureux d’une chaussure, celle où les fleurs qui sortaient des pavés lui chatouillaient les orteils, celle où on le laissait chanter sous les fenêtres. Un beau jour, une nouvelle loi est promulguée : « Il est strictement défendu de chanter dans l’espace public ». Depuis ce jour, il s’enfonce dans le trottoir.

 

Parfois des objets « tombent du ciel » : une pièce de monnaie, un mégot, un mouchoir. Mais ils sont trop grands et trop lourds pour notre personnage, et se transforment alors en un sac de couchage ou un feu de camp. Il garde tout, et les objets cassés, usés, sont pour lui des trésors.

 

Les éléments qui tombent du ciel sur notre personnage sont démesurés. Ce travail sur les différentes échelles et les effets poétiques qui en découlent est inspiré notamment du livre du photographe Will Self, Little people in the city (cf image ci-dessous)

 

 

Little_peoplo

À quoi servira la collecte ?

5oo euros seront consacrés à l’achat de matériel pour la création des costumes, de la marionnette et du décor

 

300 euros seront consacrés à l’achat du matériel pour le son et la lumière.

 

600 euros seront consacrés aux frais de la résidence (logement, transport et nourriture pour toute l’équipe)

 

Si nous collectons plus, cela nous permettrait d’imprimer des flyers et des affiches pour une meilleure communication autour du spectacle, et la réalisation d’une vidéo promotionnelle pour la diffusion.

Thumb_logo
la compagnie sisMa

La compagnie sisMa se plaît à explorer l'hors-normes, l'extra-ordinaire et l'étrang-er. Pour cela, elle place l'altérité au cœur de ses spectacles, et le spectateur au centre de sa réflexion : qu'est-ce qu'il reçoit et de quelle manière ? Elle a déjà travaillé notamment sur l’oppression, la marge, le handicap, et cherche à amener le théâtre hors des... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Bon courage à tous ! Je suis de tout coeur avec vous et j'espère que votre projet ira loin, très loin.
Thumb_default
Happy birthday et plein de belles choses autour de ce projet!
Thumb_jeff-1462441336
Bravo d'avance belle Clémentine! BizzzzZ Jeff...with a smile, always!