Je veux me rendre en République Démocratique du Congo pour vous interpeller et pointer mon objectif sur les enjeux liés à la forêt. La forêt, ses animaux, ses habitants vous intéressent ? Soutenez mon projet ! Partageons ensemble ma perception.et prenons conscience de la nécessité de sauvegarder l'écosystème.

Large_photoprofilkiss

The project

Celui qui a planté un arbre avant de mourir, n'a pas vécu inutile.

2011 a été déclarée Année Internationale des Forêts par les Nations Unis.

 hebergeur image

 

La fondation GoodPlanet et le magazine Photo lancent un grand concours international.

 

http://concours.photo.fr/la-foret/ 

Date limite d'inscription : 15 Septembre 2011

Date retenue du reportage photo : 1 juillet au 1 août 2011


hebergeur d'imagehebergeur d'image

 

Je ne me contenterai pas uniquement de photographier les arbres.

Ma démarche journalistique est citoyenne, humaniste et social.

Je veux aller à la rencontre des populations locales, m'immerger et témoigner de leur quotidien.  La richesse de la RDC en ressources naturelles offre un contraste saisissant avec la pauvreté de ses populations.


 hebergeur image

 

Les autochtones perçoivent la forêt comme un héritage qu’il convient de transmettre aux générations futures.

 

Le pays dispose d'arguments puissants avec son patrimoine forestier unique par sa qualité de conservation, sa haute valeur carbone mais aussi sa biodiversité et sa contribution à la subsistance de communautés nombreuses.

 

Je souhaite être au plus près des exploitants forestiers, même si ils ont souvent été décriés par le passé et sont devenus méfiant envers la presse.


hebergeur image

 

Enfin je veux approcher au plus près les "Bonobos". Le bonobo ou Pan paniscus est un espèce endémique à la seule République Démocratique du Congo (RDC)

 

Estimés à environ 100.000 individus dans les années 1980, certaines sources estiment qu’il n’y aurait plus que 5.000 à 20.000 bonobos restant à l’état sauvage. Longtemps protégés par l’inaccessibilité de ses forêts, ils sont aujourd'hui menacés par le braconnage et la déforestation. Protégé par les lois congolaises et par la Convention de Washington (CITES), le bonobo est pourtant toujours victime du trafic de viande de brousse et des braconniers. Lorsque la maman est tuée pour sa viande, le bébé orphelin est vendu sur les marchés et dans les rues de Kinshasa comme animal de compagnie. Et c’est là qu’intervient Lola ya bonobo


hebergeur image

 

En lingala, la langue locale, '"Lola" signifie le ciel, le paradis, un endroit sacré où l’on n’aura plus jamais peur, ni faim, ni soif. "Lola ya Bonobo" c’est '"Le Paradis des Bonobos"

Ce sanctuaire,  de 35 hectares de forêt à la périphérie de Kinshasa, a été crée par Claudine André. J'ai eu l'honneur de la rencontrer à Paris lors de l'avant-première du film-documentaire d'Alain Texier, "Bonobos". Elle y joue son propre rôle..

Entourée d’une formidable équipe, Elle travaille inlassablement à l’éducation des populations congolaises pour leur faire découvrir, aimer et respecter les bonobos.

Voilà,vous savez tout sur notre projet..

Merci à tous ceux qui contribueront à sa réussite...

Qui suis-je ?

Une femme, elle m'offre... Un appareil photo argentique..une pellicule à l'intérieur..

 

- Depuis combien de temps ? 

- 5 ans ! 

 

Il reste des poses...Je joue avec..

 

Ses photos et les miennes..Voilà comment ça a commencé..

 

Les récents évènements dans le monde arabe, me donne l'occasion de m'essayer au photojournalisme lors de manifestations à Paris.

 

Autodidacte et déterminé, je regarde le monde qui m'entoure d'un autre oeil...

 

Vous pourrez avoir un aperçu de mon travail en copiant les adresses ci dessous dans votre navigateur web :

http://www.leparisien.fr/you/zaer

http://www.citizenside.com/fr/reporter-photo-video/zaer_belkalai.html

 

Je vous remercie d'avoir pris le temps de lire mon projet.

 

Merci à tous ceux qui contribueront !

Why fund it?

Les fonds collectés se répartiront de la façon suivante pour un photo-reportage sur 30 jours.

 

-  600 Euros pour l'hébergement, même si j'aimerai rencontrer des habitants et partager des moments de vie avec eux grâce au site www.couchsurfing.org. 

-  400 Euros pour les pellicules photos

-  600 Euros de développement

-  200 Euros de scan

-  600 Euros soit 20 euros/jour de frais journaliers (Repas, Transports...)

-  300 Euros de "marge de manoeuvre" pour couvrir tous types d'imprévus...

Estimation budgétaire pour 30 jours de travail : 2700 Euros

 

J'auto-financerai le voyage aller-retour : Paris-Kinshasa

Je me suis aidé pour le définir, d'un ouvrage sur le photo-journalisme.

Les synopsis sont en cours d'écriture...

 

Thumb_huckleberry_finn3
Zaer

Photo-reporter amateur, je veux défendre le droit à l'information, à la libre expression et à la critique. Je revendique le libre accès à toutes les sources d'information et le droit d'enquêter librement sur tous les faits qui conditionnent la vie publique. La photographie peut, selon moi, éveiller les consciences. Sur cette planète en danger, il y a... See more