Devenez producteur de notre film documentaire afin de comprendre les réalités de l'ostréiculture d'aujourd'hui

Large_visuel

Présentation détaillée du projet

 

 

         A première vue quoi de plus naturel qu’une huître ? Un coquillage qui nous évoque l’océan, les grands espaces et semble échapper à la logique de production intensive. Pourtant cette image est aujourd'hui fortement remise en question. Depuis plusieurs années une huître sur deux est créée en laboratoire…

 

Parcs_large__1_sur_1_

 

         Peut-être avez-vous entendu parler de l’huître triploïde? Issue de la recherche scientifique, elle s’est propagée dans la plus grande discrétion à la fin des années 1990. Peu à peu, cette nouvelle venue a envahi les parcs ostréicoles français. Aujourd’hui plus de 50% des huîtres dégustées en France sont des animaux dont le nombre de chromosomes a été modifié.

 

        Les organismes triploïdes sont considérés comme “O.V.M”: “organisme vivant modifié”. Récemment développée pour les huîtres, cette biotechnologie est encore trop récente pour que l’on connaisse avec certitude ses conséquences sur l’environnement. Cette huître artificielle risque-t-elle de provoquer la fin de l’ostréiculture telle que nous la connaissons?

 

Pipiette

 

 

 

LE FILM

 

 

        Notre aventure avec ce projet a commencé en 2012, lorsque nous avons commencé à enquêter et  fait nos repérages. Ont suivi les premiers tournages, que nous avons totalement auto-financés. Nous avons ensuite pris un stylo afin de réfléchir à comment raconter l'histoire de l'huître triploïde puis exposer les interrogations que suscitent son utilisation. Pour ce faire nous vous présenterons des interviews réalisées dans les différentes régions ostréicoles de France.

 

Parcs_gars__1_sur_1_

 

      Notre film documentaire sera ainsi l’occasion d’aller à la rencontre d’ostréiculteurs qui militent pour un abandon total de l’élevage d’huîtres triploïdes. Regroupés dans l’association des “Ostréiculteurs Traditionnels”, ils n'élèvent que des huîtres naturelles, certifiées “nées en mer”.  Nous les mettrons face à leurs contradicteurs. Les scientifiques de l’IFREMER qui ont développé cette biotechnologie,  les écloseurs, sortes de semenciers de la mer qui produisent cette huître miraculeuse, puis des ostréiculteurs convaincus des avantages de ce nouveau produit.

 

        A travers  l'ostréiculture française, ce film est aussi un moyen d'interroger le rapport entre l'homme et la nature. La limite à la domestication animale est un vieux débat. L'ostréiculture semblait préservée, mais l'arrivée de l'huître triploïde change la donne.

 

Parcs__8_sur_10_

 

 

 

Quels moyens techniques?

 

 

        Nous sommes équipés de deux Nikon D7000, qui tournent en full HD. Nous disposons d'un équipement de prise de son ainsi que des logiciels nécessaires au montage. Ce documentaire étant une immersion au cœur de l'ostréiculture, nous voulons filmer l'huître au plus près, dans son milieu. Nous nous sommes équipés à cette fin de caméras pourvues de caissons étanches, qui permettent notamment de filmer en milieu aquatique.

 

Naissain__1_sur_1_

 

 

Pourquoi vous sollicite-t-on?

 

 

        Nous souhaitons garder une indépendance et une liberté de ton. C’est pour cette raison que nous nous auto-produisons et faisons appel au financement participatif, donc à vous tous. Aidez-nous afin de comprendre ce qui se cache derrière ce que certains préfèrent appeler pudiquement "l'huître des quatre saisons".

 

Hui_tre-main__1_sur_1_

 

 

   

 

À quoi servira la collecte ?

 

        Notre collecte servira à finaliser le tournage ainsi que le montage de notre documentaire, financer une musique originale et presser 500 DVD et pochettes imprimées. La somme que nous espérons réunir aujourd'hui est le minimum pour mener à bien notre film.

 

        Si la collecte vient à dépasser l'objectif, l'argent sera totalement réinvesti dans la production du film. Nous avons par exemple fait l'acquisition d'un système de prises de vues aériennes (drone). Les fonds nous serviront à financer l'achat d'une nacelle gyroscopique. Cet argent pourra aussi être une aide pour la communication autour du film et contribuera à élargir sa diffusion.

 

 

BUDGET

 

 

Frais de tournage

Dépenses liées aux déplacements (Gazole+péages).  :  450 Euros

Hébergement + nourriture (3 personnes, 15 jours de tournage):  1400 Euros

 

Mixage son et composition d'une bande originale500   Euros

 

Pressage de 500 DVD + pochettes:  960   Euros

 

Frais kisskissbankbank:  290  Euros

 

 

Total: 3600 Euros                                                                                                                             

 

 

Nous remercions par avance tous ceux qui nous soutiendrons et permettrons à ce film de voir le jour.

 

 

J_j_1

 

 

                                           http://lesvagabondsnumeriques.com

Thumb_avatar_1
lesvagabondsnumériques

Ce film est portée par trois volontés. Antonin Tanner: Vidéaste, il est diplômé d'un BTS audiovisuel option montage. Il a réalisé plusieurs courts-métrages et travaille actuellement sur une web-série: "Abattoir". Adrien Teyssier: Comédien de formation, il est fils d'ostréiculteur et passionné d'images. Grégoire de Bentzmann:... Voir la suite