Un film documentaire à la recherche de l'esprit de la zone, une histoire de nature, d'hommes et de défaite technologique.

Large_fukushima_carterecto-1489591085-1489591121

Présentation détaillée du projet

L'ÎLE INVISIBLE *FUKUSHIMA

un film de Keiko Courdy

Durée : 90 min, HD, Couleur

Une production PIKA PIKA FILMS

en partenariat avec la Maison de la Culture du Japon à Paris

 

Les vagues se brisent éternellement sur le rivage, devant la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Un homme regarde l'horizon depuis son bateau, avant de pêcher du poisson qui sera analysé plus tard par un laboratoire indépendant. Zone rouge de Fukushima, embouteillages sur la route 6. Il est 5 heures du matin. Des milliers d'ouvriers viennent de tout le Japon pour travailler sur les sites contaminés. Nous suivons des liquidateurs dans leur quotidien. Depuis 2011 à la centrale, les accidents se succèdent. Le travail est infini. Le démantèlement ne fait que commencer. Le défi est immense, jamais vu : contenir et nettoyer 3 réacteurs nucléaires entrés en fusion. L'eau contaminée s'accumule dans les réservoirs. Le paysage de la région se remarque par ses immenses champs de sacs de terre contaminés. Pour le gouvernement, tout est sous contrôle. Les gens sont activement incités à rentrer chez eux. Minako a décidé de quitter la région après son évacuation pour changer de vie, suivre les Yamabushi (ascètes des montagnes) et se rapprocher de la nature. Il n'y a pas de vie sans risque, mais quel risque est-on prêt à accepter? Quel mode de vie sommes-nous prêts à choisir? Dans le pays, tout le monde voudrait oublier et aller de l'avant, mais les traces ne peuvent être effacées.

 

Tomiokastation1-1489589076

 

 

Ce film est une suite d'AU-DELA DU NUAGE, à l'écoute des ouvriers de la centrale et de la zone en métamorphose permanente.  A la centrale, la situation tient à « peu de choses » : la chance, le hasard, un rat, le rafistolage d'un tuyau par un ouvrier non qualifié...   La centrale est un monstre que l'on essaie tant bien que mal de maîtriser avec les moyens du bord.

 

Satosan-1489589196

 

Lors des repérages, j'ai pu rencontrer certains de ces hommes qui ont accepté de se confier et de parler de leur expérience "pour que les gens sachent", "parce que les médias racontent souvent n'importe quoi", parce qu'ils se sentent fiers de participer à sauver leur pays, mais aussi un peu trahi : "On leur avait assuré que rien ne pouvait arriver".

 

Junya-usui-1489589395

 

La vision de Fukushima que je propose ici se construit autour de ces histoires particulières, quotidiennes, habituellement effacées derrière l'histoire officielle de TEPCO ou celle des médias, toujours spectaculaire.

 

Petit à petit en filmant chaque année dans la région, mon regard sur le film et la manière de parler de la situation a évolué. Je voudrais aujourd'hui mettre en avant  une vision sur le long terme, confrontant la nature, la technologie et les hommes, en écoutant la voix des ouvriers, et des habitants, mais aussi la voix de la nature et la sagesse des shamans des montagnes face à la destruction de la région.

Ce film est aussi l'histoire d'une civilisation qui fait face à ses propres choix technologiques, une civilisation ici dépassée, qui ne maîtrise plus le monstre qu'elle a elle-même engendré, un nouveau Godzilla.

 

20140906_145836-1489590242

20140907_120405-1489590541

 

 

Minako-1489590078

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

 

L'ÎLE INVISIBLE  est un travail indépendant de terrain sur plusieurs années, dans un milieu habituellement fermé et secret. Nous arrivons à la dernière étape.

La campagne de Crowdfunding sert à financer la dernière partie du tournage qui aura lieu au printemps à Fukushima. Il reste 10 jours de tournage dans la zone pour boucler le film. 

Keiko Courdy gèrera personnellement l'argent reçu pour couvrir tous les frais de transports (train, location de voiture, parkings, essence, péages), nourriture,  logement sur place, matériel, cameraman. 

 

Votre soutien nous est nécessaire. Toute aide est la bienvenue.

 

La post-production sera faite à partir de l'été en France.

Grâce à vous, nous espérons sortir le film au printemps 2018. L'avant-première sera accueillie par la Maison de la Culture du Japon à Paris (パリ日本文化会館)

 

 

Pour participer, il suffit de s'inscrire sur Kiss Kiss Bank Bank avec nom et un mot de passe, puis de choisir le montant et la contrepartie désirée.

Nous serons enchantés si la collecte dépassait les 5000 euros pour aider à financer ce film indépendant dont les coûts sont très importants. 

8% du total vont à Kiss Kiss Bank Bank +taxes.

 

A vous de jouer ! 

Un grand MERCI à tous de votre participation et de votre soutien pendant toutes ces années.

Faîtes passer l'information pour que ce projet circule et que le film voit le jour !

Pikapikalogo-1490022534

Thumb_keiko-tomioka-1489593361
PIKA PIKA FILMS

Keiko Courdy est une réalisatrice française qui a vécu de nombreuses années de sa vie au Japon, dans la petite enfance, puis étudiante, artiste, professeur à l'Université d'Art et de Design de Kyoto. Aujourd'hui, elle écrit, réalise, et produit des films, et installations numériques entre la France et le Japon. Elle est co-fondatrice avec Jérôme Sullerot... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Tu as des choses a raconter au monde... Allez, Keiko!
Thumb_keiko-tomioka-1489593361
Merci, Merci à tous !
Thumb_default
Par l'intermédiaire de Jan Lys : Vifs encouragements pour le travail que tu fais. Avec le meilleur souvenir de Jeannette et Jacques (nous nous sommes rencontrés une fois......)