Un voyage, une expo et des ateliers pour découvrir les peintures murales du Nicaragua à travers l'aventure de l'imaginaire.

Large_sans_titre-1

Présentation détaillée du projet

L'OBJECTIF PRINCIPAL DU PROJET

 

L'objectif principal du projet est de contribuer à une meilleure diffusion des connaissances de la culture nicaraguayenne par le biais des peintures murales. Ces connaissances concernent aussi bien les caractéristiques artistiques et sociales que les particularités historiques et linguistiques du Nicaragua. Elles devront être accessibles à tous.

 

Photo2

 

LE THEME

 

Le thème choisi est celui des peintures murales car il s'agit d'un art universel, présent dans tous les pays. Par ailleurs, la peinture murale est une porte d'entrée pour découvrir l'histoire et la culture d'un peuple ; elle traduit les expressions personnelles propres à l'humain à une période précise (par exemple, certaines peintures murales à Lyon traduisent la volonté des habitants d'affirmer l'identité unique de la ville par rapport à d'autres grandes métropoles, notamment Paris).

Ce thème nous conduira à tisser une médiation transnationale entre la France et le Nicaragua. Les murs de ces deux pays sont en effet des supports d'un art iconographique très riche et souvent poétique ; pourtant, les couleurs, les formes et les thèmes sont différents. La comparaison des peintures murales de ces deux pays nous amènera à mieux cerner l'identité propre de chaque pays, au-delà des clichés.

Pour répondre à cet objectif de médiation transnationale, le projet se déroulera en deux volets. Tout d'abord, nous effectuerons un voyage d'un an au Nicaragua au cours duquel des données (rencontres avec des peintres muralistes, témoignages, relevés iconographiques, etc.) seront collectées. Nous animerons également un atelier "dessin" dans différentes villes du Nicaragua. Ensuite, à notre retour en France, nous concevrons, mettrons en place et réaliserons trois restitutions (exposition, atelier "carnet de voyage" et atelier "conte") pendant un an, en Ile-de-France, en lien avec la culture nicaraguayenne, afin de rendre cette culture lointaine accessible à tous.

 

POURQUOI LE NICARAGUA ?

 

La Nicaragua est un pays aux richesses insoupçonnées alors que ses voisins (Costa Rica, Honduras, etc.) ont connu un essor touristique important et rapide au détriment de leur culture. Cette méconnaissance est notamment liée au contexte historique du pays (la guerre civile des années 70-80) ainsi qu'aux aléas naturels (séismes, ouragan, sécheresse) qui endettent le pays et freinent son développement économique. Aujourd'hui, le Nicaragua est loin de connaître un tourisme destructeur et il est encore temps de participer à la sauvegarde de sa culture, notamment des peintures murales.

Alors qu’une des richesses de la France est le tourisme, l'étude comparée des peintures murales françaises et nicaraguayennes nous conduira à révéler les différences culturelles entre les deux pays. Nous sommes persuadées qu'une médiation transnationale entre le Nicaragua et la France sera bénéfique à la fois pour la population nicaraguayenne que nous rencontrerons et pour la population française qui participera à nos restitutions. Cette médiation aboutira à un questionnement sur nos propres façons de vivre ; les peintures murales des deux pays seront ainsi le support d'une réflexion sur nos visions respectives du monde.

 

Carte-perou-amerique-du-sud1

 

LES ACTIVITES

 

Pendant notre voyage (été 2014 - été 2015), nous animerons un atelier "dessin" en collaboration avec les associations locales nicaraguayennes APAN, à Diriamba, et La Esperanza, à Granada. Toutes deux contribuent l'éducation des enfants nicaraguayens. A notre retour, nous concevrons, mettrons en place et réaliserons trois restitutions en Ile-de-France (été 2015 - été 2016) : une exposition, un atelier "carnet de voyage" et un atelier "conte", pour répondre à l'objectif de diffusion des connaissances de la culture nicaraguayenne.

Au-delà de cet objectif, la finalité de ces activités est de développer l'esprit d’aventure, c'est-à-dire la curiosité, la liberté et la créativité. Notre voyage servira de support au développement de cet esprit d’aventure.

 

AyudanineznicaraguaLogolaesperanzagranada_original

 

http://www.ayudanineznicaragua.org/

http://www.la-esperanza-granada.org/

 

L'ATELIER DESSIN

 

L'atelier "dessin" donnera l'occasion aux jeunes Nicaraguayens de s'exprimer sur la vision de leur propre culture à travers le dessin. Nous leur demanderons ce qu'ils peindraient sur leurs murs s'ils pouvaient représenter leur quotidien, leurs questionnements, leurs revendications ou leurs souhaits. Nous leur montrerons également certaines représentations de murs peints à Paris à titre de comparaison.

Cet atelier aura lieu avec la complicité des écoles et des associations locales, telle l'association Murales RAAS (Mouvement pour l'Unité régionale d'art local et des expressions socio-culturelles de la Région Autonome de l'Atlantique Sud du Nicaragua).

Les dessins seront ensuite exposés en Ile-de-France avec les dessins et les photographies que nous aurons réalisés.

 

Dsc04328

 

L'EXPOSITION

 

L'exposition permettra de faire découvrir le pays à travers les peintures murales. Elle sera le support d'une médiation animée par les porteuses du projet (visites guidées et activités pédagogiques) afin de diffuser les connaissances culturelles ayant trait au Nicaragua et de questionner les participants sur leurs propres expériences des peintures murales. Les dessins et les clichés photographiques des porteuses du projet côtoieront les dessins effectués par les jeunes Nicaraguayens lors de l'atelier "dessin".

Ce support connu et reconnu donnera un aperçu de la culture du pays à tous les publics (enfants et adultes souffrant ou non de handicap).

L'exposition aura lieu dans les centres d'animation de Paris, tel le centre d'animation Mathis (19e), le Centre d'Information et de Documentation Jeunesse (CIDJ) de Paris (15e) ainsi que tout autre espace accessible à tous les publics (écoles, bibliothèques, hôpitaux, mairies, etc.).

 

L'ATELIER CARNET DE VOYAGE

 

Lors de nos différents périples, nous avons toujours réalisé des carnets de voyage composés de récits, de photos et de dessins. Nous nous sommes aperçues qu'il s'agit d'un outil indispensable à l'élaboration d'une première approche culturelle d'un pays, notamment des peintures murales. Le carnet de voyage constitue en effet un moyen de dépasser les clichés en construisant sa propre vision culturelle du pays. Mettre en place un atelier "carnet de voyage" permettra d'aborder le thème des peintures murales par l'écrit, la photographie et le dessin. Les participants à l'atelier apprendront à réaliser un carnet de voyage pour parler d'un lieu qui leur tient à cœur.

Bien que cet atelier soit très bénéfique aux enfants de 5 à 10 ans car il fait appel à des savoirs, savoir-faire et savoir-être qui sont en cours d'acquisition en primaire, il est également accessible aux plus grands.

Cet atelier aura lieu dans des écoles primaires franciliennes, dans des hôpitaux de Paris accueillant des enfants et dans les centres d'animation de Paris, tel le centre d'animation Mathis.

 

L'ATELIER CONTE

 

La culture d'un pays comme le Nicaragua est véhiculée et perdure par le biais de l'histoire contée car la transmission orale est encore très importante ; parallèlement, les murs peints sont les supports de ces récits. L'atelier "conte" permettra d'exposer les liens entre les représentations picturales et les histoires à travers les mots et la musique.

Cet atelier sera accessible aux plus jeunes, c'est-à-dire aux enfants de 3 à 5 ans.

Il prendra place dans les maternelles franciliennes et les hôpitaux de Paris accueillant les plus petits.

 

Th__tre_petits__6_

 

LES SUITES DU PROJET

 

Il est envisagé de rendre l’exposition itinérante : dans un premier temps, elle serait mobile à travers la France ; dans un second temps, elle pourrait être installée dans plusieurs pays européens. Le nombre de participants et leurs avis seront les critères d’évaluation de la réussite du projet.

Cette réussite sera fondée sur la démonstration que nous pouvons faire évoluer notre propre culture par le biais de la découverte d'une autre culture. La différence culturelle est souvent synonyme de crainte car elle est considérée négativement. Grâce à ce projet, notre expérience nous servira à créer une association de médiation transnationale dont la finalité sera d'éveiller la curiosité, la liberté et la créativité - en deux mots : l'esprit d'aventure -  par une meilleure connaissance des cultures du monde. De la même façon que nous pouvons faire évoluer de manière positive la culture française grâce à la découverte des peintures murales du Nicaragua, les activités de cette entreprise sociale viseront à mettre en exergue les différences culturelles ainsi que l'intérêt de celles-ci dans la défense de toute culture ou identité face au phénomène croissant d'uniformisation culturelle.

 

COMMUNICATION

 

Des dispositifs seront mis en place dans le but de disposer d'une communication efficace, claire et ciblée autour du projet. Ils permettront notamment à nos différents partenaires d’élargir leurs cibles à différents publics.

 

Web

Affiches et flyers contiendront l’adresse du blog du projet qui permettra aux personnes de s'informer sur la globalité du projet et les détails du contenu des différents événements. Nous y aborderons également les suites données au projet après évaluation des résultats (exposition itinérante, création d’une association, etc.).

L'adresse du blog est la suivante : http://limaginairedesmurs.wordpress.com/.

Facebook

Alors que le blog sert à présenter le projet, la page Facebook a été construite pour communiquer régulièrement avec les participants et pour que l'on puisse suivre quotidiennement les avancées du projet.

Print

Des affiches et des flyers seront distribués dans les environs des espaces d’exposition (commerces, mairie, etc.) et dans des lieux spécialisés (instituts de langues, bibliothèques spécialisées, etc). Ils informeront les personnes sur les dates et les lieux de l'exposition et sur le thème du projet.

Relations presse

Un dossier de presse sera réalisé afin de rendre compte de l’intérêt du projet aux yeux des médias. Le dossier comprendra une affiche, un flyer, une courte description du projet ainsi qu’une présentation des porteuses du projet. Il sera envoyé à des radios traitant de l’actualité culturelle, à des journaux (journaux municipaux, magazines de voyage, etc.) ainsi qu’à des sites internet spécialisés afin qu’ils relaient l’information sur les modalités du projet (thème, restitutions, dates et lieux) à une plus grande échelle que l’affiche et le flyer. Ainsi, plusieurs types de public seront touchés et seront susceptibles de venir participer aux différents événements.

Newsletter

Nous éditerons via une mailinglist, le blog et la page Facebook, une newsletter tous les deux mois. Elle contiendra le récit de notre voyage, l'avancement du projet, des témoignages, des dessins et des photographies.

À quoi servira la collecte ?

Si les 5000 euros sont collectés, les premières esquisses du projet "L'imaginaire des Murs" se dessineront car seront financés :

- le matériel de dessin et de photographie (1300 euros),

- la conception et la mise en place de l'exposition pendant un an (2000 euros)

- le matériel pour les ateliers "dessin" au Nicaragua (500 euros)

- le logement chez l'habitant pendant 6 mois (1200 euros)

 

0-contrepartie

 

Si plus de 6000 euros sont collectés, une nouvelle page du projet pourra être tournée car nous pourrons imprimer une centaine d'exemplaires de notre carnet de L'imaginaire pour valoriser les arts du Nicaragua et leurs auteurs. Ce carnet de voyage fera écho à l'atelier "carnet de voyage" que nous mettrons en place à notre retour : il s'agira de montrer que le voyage est à la portée de tous grâce à l'imaginaire.

 

9-contrepartie

 

Répartition des dépenses et des recettes du projet :

 

Presentation-4

Thumb_logo_imaginaire-2lignes
L'imaginaire des Murs

Sabrina : graphiste, dessinatrice, formatrice Diplômée d’une école de Graphisme (Paris), il y a 15 ans, elle a toujours accordé une place prépondérante au papier plutôt qu'à l'ordinateur dans sa vie de graphiste. Par ailleurs, préférant dialoguer que passer des heures devant un écran d'ordinateur, elle a suivi une formation pour pouvoir former à son... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Coucou les filles :) Un grand bravo et toutes mes félicitations pour votre projet qui se concrétise enfin ! C'est pour vous le début d'une belle aventure <3 Je vous souhaite bonne chance et bon voyage !
Thumb_default
Doigts croisés ! Allez, ça va le faire :)
Thumb_default
Allez les filles!!Vous allez y arriver!Coraggio!!!!!